Les privilèges octroyés aux socialistes Sommaruga et Stöckli irritent les pendulaires

Selon l’invitation en notre possession, les deux présidents socialistes – ainsi que leurs nombreux invités triés sur le volet – partiront de la confortable voie 8, qui évite de rallonger le trajet de cinq bonnes minutes.

[...]

Questionnée sur l’apparent passe-droit dont semblent profiter les invités des deux nouveaux présidents, l’entreprise est soudain beaucoup moins loquace.

[...]

Certains s’amusent à noter que Simonetta Sommaruga et Hans Stöckli sont tous deux socialistes. Et de rallier le slogan du parti: «Pour tous sans privilège».

24heures.ch


Rappel :

Simonetta Sommaruga prétend qu’«il n’y a pas d’élite ni de fossé avec le peuple»

Bienne : un Turc avait poignardé son ex-compagne

A Bienne, le Tribunal régional Jura bernois Seeland a condamné un Turc de 36 ans pour tentative de meurtre avec préméditation.

«Si je ne peux pas t’avoir, personne d’autre ne t’aura», avait menacé l'homme après une année et demie de ménage en commun. [...]

Neuf mois après leur séparation, un jour de l'été 2016, l'homme a surgi au moment où son ex-compagne déposait son sac à commissions pour ouvrir la porte d’entrée. Il l'a poignardée au thorax, au ventre et à une cuisse.

Sans la rapidité des ambulanciers, elle serait morte. [...]

Lematin.ch

Nos remerciements à Wilhou

Bienne : L’imam Abu Ramadan sous enquête pour fraude à l’aide sociale

Le prédicateur biennois, déjà accusé de discours haineux, aurait dissimulé des revenus de plus de 100'000 francs.

Deux ans après avoir tenu des propos haineux envers les juifs, les chrétiens, les bouddhistes et les chiites à la mosquée Ar’Rahman de Bienne, l’exilé libyen vit toujours à Nidau, juste à côté, et touche une rente AI avec prestations complémentaires. Mais sa situation est de plus en plus précaire.

Déjà visé par une enquête pénale pour discrimination raciale, il a aussi été dénoncé par la ville de Nidau pour fraude à l’aide sociale. De 2003 à 2017, l’ancien agronome a perçu 590'293.95 francs de prestations financées par le contribuable, comme le montrent nos recherches menées conjointement avec le magazine Rundschau de la télévision alémanique SRF.

[...]

24heures.ch

Coups de couteau à Bienne : L’Albanais a ensuite attaqué des adolescents

Nous en parlions déjà ici.

A noter que le 20Minutes refuse de dire qu'il s'agit d'un Albanais.

**********

Après avoir poignardé cet homme, l'agresseur a, lui, continué sa route dans un autre magasin. Il a alors emprunté l'escalier roulant au deuxième étage et a rencontré un groupe d'adolescents. L'homme âgé de 53 ans a menacé les jeunes avec son couteau.

Selon des témoins, il aurait porté l'arme au cou d'un des ados.

 

 

 

Les employés d'un service de sécurité privé ont réussi à maîtriser l'agresseur et à le plaquer au sol au milieu de la section papeterie du magasin, entre papier cadeau et boules de Noël. Il a ainsi été retenu jusqu'à l'arrivée de la police.

20Minutes.ch

Bienne : un Albanais poignarde sans raison un passant

«A priori, l'auteur et la victime ne se connaissaient pas», indique Dominik Jäggi, porte-parole de la police bernoise. Au Denner de la rue Centrale, à mi-chemin entre Migros et Manor, la gérante était soulagée par l'arrestation du forcené, elle qui emploie occasionnellement des agents de sécurité.

Après avoir poignardé un homme plus âgé que lui mercredi vers 17h30, entre un kiosque et le restaurant Migros, l'agresseur, un Albanais de 53 ans, s'est enfui à vélo en direction du centre-ville, selon plusieurs témoignages.

Une agression sans mobile apparent, ce n'est pas le pain quotidien des agents de sécurité actifs à Bienne dans les supermarchés.

[...]

Le Matin

Suisse : Affrontement violent entre racailles à la gare de Bienne (Vidéo)

Selon un lecteur reporter, des jeunes de Bienne et de La Chaux-de-Fonds se sont bagarrés à la gare de Bienne. Dans une vidéo qui a été diffusée par 20Minuten, on peut voir plusieurs personnes qui se battent à la gare  -  Des cris et des injures, en français, sont entendues alors que le chaos commence à régner.

 

 

La police cantonale de Berne confirme que plusieurs policiers ont été déployés vendredi à la gare de Bienne : "Peu avant 22 heures, nous avons été alertés d'un affrontement", a déclaré la porte-parole Letizia Paladino. L’incident s'est déroulé entre la gare et la place Robert Walser. Sur place, plusieurs personnes ont été contrôlées. Des enquêtes sont en cours.

Pour le site d'information 20 Minuten, il n'a pas été possible de déterminer si les jeunes impliqués provenaient de Bienne ou de La Chaux-de-Fonds ni quelle était la raison du conflit.

(Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch)

20Minuten.ch

 

 

Bienne. Caïds à l’école primaire: la direction appelle à l’aide

Pour rappel, hier cette ville multiculturelle a été le théâtre d'un raid policier visant des islamistes:

"Selon plusieurs témoins, une action policière d’envergure a eu lieu tôt mardi matin le long de la rue de Madretsch, dans la ville de Bienne."

**********

Bagarres, incivilités, harcèlement: une poignée d'ados pourrit la vie d'un établissement. Il tire la sonnette d’alarme.

[...]

Une poignée d’ados âgés de 11 à 13 ans sont à l’origine des ennuis. «Ils ont tous déjà été condamnés par la justice des mineurs et sont suivis par des structures sociales, indique le Directeur municipal de la formation Cédric Némitz. Une enquête judiciaire est en cours, et des mesures sont envisagées, allant jusqu'à l'exclusion de l'école.»

[...]

20Min.ch

Nos remerciements à notre lectrice

 

Rappels :

Alice Weidel, cheffe de l’AfD, a quitté Bienne en raison d’agressions verbales : « J’avais peur que mon enfant devienne une proie »

Bienne - Berne : Une bagarre dans un train dégénère

Bienne : Le socialiste Mohammed Hamdaoui ne supporte pas le message chrétien sur un bus

Bienne. Grosse opération antidrogue : Une famille albanaise appréhendée

Bienne - Berne: Prédicateur musulman sous le coup d’une enquête pénale pour haine raciale

Bienne: Maman fière de son fils jihadiste mort en martyr. Le père aurait participé à la planification d’attentats en Suisse tout en percevant de l’argent du canton.

Bienne: Un couple de Macédoniens vole 244’000 francs à l’aide sociale

Bienne: Deux femmes, proches du Conseil central islamique suisse, sont parties rejoindre l’Etat islamique

Alice Weidel, cheffe de l’AfD, a quitté Bienne en raison d’agressions verbales : « J’avais peur que mon enfant devienne une proie »

La semaine dernière, la "Weltwoche" a publié une interview d'Alice Weidel, cheffe du groupe parlementaire AfD au Bundestag allemand. La politicienne d'extrême-droite y évoque pourquoi elle a quitté Bienne avec sa famille.

Weltwoche : Y a-t-il eu un événement décisif où vous vous êtes dit: Maintenant, nous devons quitter Bienne, ou était-ce un lent processus?

Alice Weidel: "Il y a eu un moment-clé. Durant les vacances, je suis allée chercher mon cadet à la crèche, ensemble avec les plus âgés. Je poussais la poussette en ville lorsque tout à coup, quelqu'un m'a hurlé des propos déplaisants derrière moi. J'ai pensé que c'était un alcoolique, mais il s'agissait de parents avec leurs enfants.

Je leur ai dit qu'ils pouvaient toujours m'aborder et discuter avec moi, mais pas sur ce ton. J'ai poursuivi mon chemin et ils ont envoyé leurs enfants tourner autour de moi à vélo, ils criaient : "Weidel de merde, AfD de merde, nazi de merde."

C'était des enfants d'une dizaine d'années, incités par les parents! C'était la première fois que cela m'a fait vraiment suer. J'ai seulement espéré que mes fils n'aient pas saisi ce qui se passait. Je suis rentrée à la maison, j'ai appelé ma partenaire et lui ai dit : "Nous devons déménager avant que notre aîné n'aille à l'école". Sinon, il y sera une proie. On peut élever des enfants pour qu'ils deviennent salafistes ou pacifistes."

 

 

Bielbienne, 18/19 septembre 2019 (page 4)

Nos remerciements à notre lectrice

 

 

Berne : Une bagarre dans un train dégénère.

Les forces de l'ordre ont arrêté une quinzaine de personne dans la nuit de samedi à dimanche. Une rixe avait éclaté dans un convoi entre Bienne et Berne.

Un homme et une femme ont été blessés au cours d'une bagarre qui a éclaté dans la nuit de samedi à dimanche à bord d'un  train circulant de Bienne à Berne. La police a arrêté quinze personnes.

 

 

[...]

20min.ch

 

Pedigree des "jeunes" appréhendés :

 

Mohamed Hamdaoui, soigné et élevé en Suisse, milite à présent pour les musulmans.

Voici les remerciements d'un musulman envers un pays aux racines chrétiennes qui l'a accueilli et soigné : militer exclusivement pour les siens. Quant à se demander pourquoi ce musulman ne s'est pas tourné vers un pays musulman pour le soigner gratuitement, n'espérez aucune réponse.

Dans quel pays l'islam autorise-t-il les mariages entre une musulmane et un non musulman? Aucun. Le terme même de mécréant, spécifique à l'islam, est une insulte à l'égard des autres, une infériorisation qui dévoile la haine que les musulmans nous portent.

Vous avez ici la fameuse entourloupe du musulman qui agite une charte qui n'a aucune valeur pour endormir le kouffar. Promettre à la majorité que "tout se passera bien" afin de gagner du temps. Mohamed Hamdaoui a d'ailleurs pris pour cible une publicité accolée sur un bus biennois car elle faisait référence à la Bible. Cela démontre le respect de cet individu vis-à-vis de nos racines chrétiennes. Par cet acte même, il vomit sur l'histoire du peuple qui l'héberge.

Quant au terrorisme, ce musulman passe évidemment sous silence les préparatifs d'attentats en Suisse, sans doute une reconnaissance très spécifique de la part de la Oumma vis-à-vis d'un pays qui leur offre l'hospitalité et qui finance à coups de centaines de millions l'aide aux pays musulmans "en développement".

Enfin, l'islam est évidemment incompatible avec notre démocratie, spécifiquement la Charia. Mais le journaliste joue les idiots utiles et sert la soupe à son protégé socialiste.

 

**********

 

Le Temps: Vous êtes un Touareg du Hoggar venu en Suisse pour des raisons de santé, puis vous avez grandi à Bienne. Où sont vos racines?

Mohamed Hamdaoui: Elles se situent à la fois en Algérie et à Bienne. Je suis arrivé en Suisse à l’âge de 3 ans en 1967 pour y être soigné de la polio. J’y ai ensuite été élevé par une ouvrière d’usine, une mère célibataire qui travaillait dans l’horlogerie et qui œuvrait bénévolement pour Terre des hommes. Je suis né dans une famille de Touaregs en Algérie, où j’ai douze frères et sœurs. Je suis marqué par cette culture: l’œuvre de l’écrivaine Assia Djebar, la musique raï, le groupe de femmes DjurDjura. Et puis bien sûr, je me sens Biennois, soit le citoyen d’une ville multiculturelle qui a conservé une identité ouvrière (Nd Christian Hofer : il l'évoque tout à la fin sans expliciter en quoi il appartiendrait à notre culture. D'ailleurs le seul élément qu'il cite est le "multiculturalisme" favorable à l'islam, en aucun cas une ville qui devrait avant tout être suisse. Sa hiérarchie de pensée dévoile ses priorités).

 

Votre plus grand combat désormais, c’est la reconnaissance des musulmans de Suisse dont la plupart sont modérés et bien intégrés, mais dont on n’entend jamais la voix.

Une des raisons majeures de mon engagement a été l’initiative anti-minarets approuvée par le peuple suisse en 2009.

 

Ce même Grand Conseil bernois a rejeté de justesse une motion visant à contrôler régulièrement tous les imams prêchant dans le canton. Vous sentez-vous parfois instrumentalisé par la droite dure dans votre combat?

Le risque existe, bien sûr. L’UDC a voté contre mon postulat avant de soutenir sa motion, que j’ai combattue. On ne peut pas bafouer nos valeurs démocratiques en surveillant les imams de manière arbitraire et discriminatoire. La lutte contre l’islamisme radical est une chose trop sérieuse pour la confier aux populistes et aux piliers de bistrot (Nd Christian Hofer : Non bien sûr, on va laisser cela aux musulmans qui viennent de génocider les chrétiens en Orient et qui sont coupables des massacres arméniens ainsi que partout dans le monde pas vrai? Combien de manifestations contre l'islamisme en Suisse de la part des musulmans?).

(...)

Le Temps

 

Rappels :

Berne. Mohamed Hamdaoui, socialiste: « Il ne faut pas surveiller systématiquement les imams du canton. Ce serait de la discrimination. »

Suisse. Bienne : Le socialiste Mohammed Hamdaoui ne supporte pas le message chrétien sur un bus

6 mois de prison ferme pour la jihadiste qui était favorable à un attentat en Suisse. « Elle suivra une psychothérapie »

Salah Abdeslam : « Moi, je suis musulman et vous êtes mécréants, des chiens. Un jour, vous allez m’embrasser les pieds. »

Suisse: Un imam haineux a touché 600’000 francs de l’aide sociale

En 2004, des islamistes avaient planifié un attentat en Suisse (Vidéo traduite à voir absolument)

Suisse: 2 mineurs inculpés pour soutien à l’Etat islamique. Pour éviter la « stigmatisation » aucune information ne sera donnée au public suisse.

Suisse: L’islamiste bosniaque et son épouse ont bénéficié entre 150’000.– et 200’000.– d’aide sociale. A cela s’ajoutent les primes de caisse maladie également payées.

Suisse: Un islamiste préparait un attentat. Condamné trop sévèrement selon le Tribunal, il se trouve en liberté.

Berne : Majd, un musulman réfugié en Suisse, dans les rangs de l’EI. « Il a obtenu une bourse de 18’000 francs pour ses études. »

Suisse. Bienne : Le socialiste Mohammed Hamdaoui ne supporte pas le message chrétien sur un bus

Vieille technique musulmane en Europe : prétendre défendre la laïcité pour torpiller le christianisme et faire ainsi de la place à l'islam.

La christianophobie n'est évidemment pas évoquée par le Matin, alors que le coran est truffé de propos contre les mécréants :

12. Et ton Seigneur révéla aux Anges: «Je suis avec vous: affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts.

14. Voilà (votre sort); goûtez-le donc! Et aux mécréants le châtiment du Feu (sera réservé).

 

***********

Le conseiller de la ville de Bienne Mohammed Hamdaoui est la cible des anti-musulmans pour avoir défendu la laïcité sur les transports publics biennois!

La semaine dernière, il s'est lancé dans un combat contre une publicité sur un bus à Bienne. Mohammed Hamdaoui, conseiller socialiste de cette ville et député au Grand conseil bernois, s'est offusqué que les Transports publics biennois aient autorisés une publicité géante sur un de ses véhicules, où il est écrit:«Que l'Eternel de bénisse», signé «La Bible».

(...)

Le Matin

 

Nos remerciements à Wilhelm et à Ann Ma

Rappels :

Bienne. Grosse opération antidrogue : Une famille albanaise appréhendée.

Bienne: Maman fière de son fils jihadiste mort en martyr. Le père aurait participé à la planification d’attentats en Suisse tout en percevant de l’argent du canton.

Des djihadistes de Bienne qui planifiaient un ou des assassinats en Suisse.

Bienne: Un couple de Macédoniens vole 244’000 francs à l’aide sociale

Bienne. Grosse opération antidrogue : Une famille albanaise appréhendée.

Le locataire a été emmené, ainsi que sa femme qui logeait dans un appartement du cinquième étage. Leurs deux enfants et deux personnes présentées comme la soeur et le frère de l'épouse ont quitté librement l'appartement du cinquième vers midi.

Le suspect albanais louait l'appartement depuis plus d'une année.

(...)

Source et article complet

Nos remerciements à Wilhelm's Back

Bienne: Maman fière de son fils jihadiste mort en martyr. Le père aurait participé à la planification d’attentats en Suisse tout en percevant de l’argent du canton.

Radicalisé, Majed Najjar avait quitté la Suisse en 2011 pour faire le jihad. Agé de 19 ans, ce fils de réfugiés palestiniens s’était d’abord rendu en Somalie pour rejoindre la milice Shebab. Arrêté en 2012 au Kenya, remarqué ensuite en Syrie aux côtés de l’Etat islamique, il passe désormais pour mort.

L’émission «10 vor 10» a révélé l’implication des parents dans les milieux islamistes. Le père, qui fréquentait à Bienne une association pour l’intégration des migrants, aurait participé à la planification d’attentats terroristes en Suisse, alors qu’il percevait de l’argent du canton.

(...)

Source

Nos remerciements à Daniel Brand

Bienne: Un couple de Macédoniens vole 244’000 francs à l’aide sociale

Un couple a été reconnu coupable d'escroquerie à l'aide sociale vendredi par le tribunal régional à Bienne. (...)

Le couple a touché durant plusieurs années environ 244'000 francs au titre de l'aide sociale, ce qui constituait un revenu supplémentaire de 4100 francs par mois.

(...)

Source et article complet

 

Suisse. Bienne: Deux femmes, proches du Conseil central islamique suisse, sont parties rejoindre l’Etat islamique

Rappel: La justice valaisanne a condamné Monsieur Addor à la suite de la plainte du Conseil central islamique suisse. Les politiciens valaisans avaient applaudi la condamnation.

Nous parlions de l'imam de cette mosquée ici.

**********

Deux femmes de la région de Bienne sont parties en Syrie en août 2014 pour rejoindre l'état islamique (dont l’acronyme en langue arabe est Daech).

Elles fréquentaient la mosquée Ar'Rahman, dont un des imams tenaient des prêches haineux, et elles étaient proches de membres du Conseil central islamique suisse (CCIS)comme l'a découvert l'émission 10vor10 de la télévision alémanique SRF.

(...)

Source

Nos remerciements à notre lectrice

 

Bienne: Des musulmans de la mosquée Ar’Rahman étaient partis faire le jihad. Nicolas Blancho a collaboré dans cette mosquée.

Christian Hofer: On rappelle que les politiciens valaisans ont applaudi la condamnation de Monsieur Addor à la suite de la plainte du CCIS et que cette même organisation est présidée par... Nicolas Blancho.

**********

Ce n'est pas la première fois que la Mosquée Ar'Rahman se fait remarquer. A partir de cette mosquée, des jeunes hommes sont partis faire le djihad.

La Mosquée Ar'Rahman est située à la rue Seelandweg 9, à Bienne. C'est dans celle-ci que le Libyen Abu Ramadan, vivant à Nidau, a tenu des discours de haine.

Les responsables de la mosquée ont affiché clairement sur une pancarte leur refus des médias: "L'association Arrissala et ses membres ne veulent aucune présence médiatique dans leur lieu de prière."

Le panneau est vieux de plusieurs années car ce n'est pas la première fois que la mosquée Ar'Rahman fait les gros titres. Nicolas Blancho, le co-fondateur et président du Conseil central islamique de Suisse (CCIS) y a aussi collaboré.

Un Biennois, qui fréquentait la mosquée, a rejoint Al-Qaïda d'Irak au milieu des années 2000. Il est mort en 2006 en Irak.

Le jeune Biennois, qui a été arrêté quelques années après au Kenya en raison de soupçons de contacts avec les milieux islamistes en Somalie, fréquentait aussi la mosquée.

Un autre cas encore: le jeune Kurde, qui avait fréquenté la mosquée Ar'Rahman puis une école coranique radicale en Égypte, est revenu durement marqué psychologiquement.

Les autorités de la mosquée ont rarement pris position. En 2012, Khalid Ben Mohammed, qui était l'un des imams à l'époque du moins, s'était exprimé à Swissinfo. "Une ouverture ne sert à rien, on nous colle encore et toujours la même étiquette", a-t-il déclaré.

Quant au contenu des sermons d'Abu Ramadan à Bienne, un document sonore parle de lui-même: « O Allah, je te demande de détruire les ennemis de notre religion. Détruire les juifs, les chrétiens, les hindous et les Russes et les Chiites ".

Source Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch

Nos remerciements à notre lectrice