Suisse : Economiesuisse veut l’accord-cadre !

Le Conseil fédéral doit signer l'accord-cadre cette année encore, demande mardi la faîtière de l'économie, economiesuisse, lors de sa conférence de presse annuelle. La place économique suisse est sous pression, notamment à cause de l'initiative de limitation de l'UDC.

Cette initiative sonne le glas de la voie bilatérale. Mais les relations stables sont indispensables, estime economiesuisse. Le vote du 17 mai est le plus important de l'année. Et la faîtière s'est dite prête à mener une campagne de votation intense.

[...]

20min.ch

Ndlr. Notre analyse qui prévoyait cette prise de position et l'immense propagande à venir d'Economie suisse et des "think tank" "neutres", "indépendants", "progressistes",etc. et  financés  précisément, entre autres, par Economiesuisse! :
l'article, ici
https://lesobservateurs.ch/2020/01/26/la-democratie-en-danger-surpoids-politique-et-mediatique-des-minorites-agissantes-grand-patronat-et-propagande-de-masse/

Genève : Un deal de drogue tourne mal: une femme tuée. Un Albanais soupçonné.

Une patrouille de police a découvert le corps sans vie d'une femme, dimanche dernier vers 4h du matin, dans un immeuble du quartier de Plainpalais, au centre-ville.
Le décès de la victime, âgée de 55 ans, n'a rien de naturel: elle a été tuée. Sur mandat d'arrêt international, l'auteur présumé de l'homicide a été interpellé dans la région de Milan (I), a précisé le Ministère public, dans un communiqué publié ce mardi. L'individu fait l'objet d'une demande d’extradition.

L'auteur présumé de l'homicide serait un Albanais de 27 ans.

[...]

20min.ch

Nos remerciements à Wilhou

Suisse : Thérapie stationnaire pour un Kosovar qui a tué à coups de poings un homme de 85 ans

Un père de famille kosovar avait tué son camarade de chambre dans la clinique psychiatrique de St. Urban (LU). Reconnu irresponsable, il devra suivre une thérapie stationnaire.

[...]

La victime âgée de 85 ans avait été rouée de coups de poing et de coups de pied. Elle n'a pas survécu.

[...]

20min.ch

Nos remerciements à Daniel Brand

Berne propose d’accueillir des migrants mineurs

Des mineurs non accompagnés ayant de la famille en Suisse pourraient être transférés depuis la Grèce.

La Suisse entend accueillir des réfugiés mineurs venus de Grèce. Elle a proposé son aide à Athènes, a indiqué, hier, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, peu avant le début d’une rencontre des ministres européens à Zagreb, en Croatie.

Le Département fédéral de justice et police (DFJP) a assuré la Grèce que Berne accueillera un certain nombre de mineurs non accompagnés [...]

Le Nouvelliste

Nos remerciements à Josée-Christine Lavanchy-Trépey

Vevey (VD) : Au bénéfice de l’aide sociale, un Pakistanais organisait des mariages blancs

Transferts de fonds douteux, mariages blancs, fausses adresses: un Pakistanais a été jugé lundi pour ses magouilles.

[...]

Organisation bien rodée

L’homme, à l’aide sociale, arrondissait aussi ses revenus en organisant des mariages blancs entre Pakistanais et Européennes, pour actionner le dispositif de regroupement familial. Il prenait 500 francs par union, selon ses dires.

Enfin, il a orchestré la sous-location de six appartements à des gens en situation irrégulière et a aussi fourni des adresses de complaisance ou des contrats de travail bidon.

[...]

Les 39'000 francs de frais, dont une note d’avocat de 21'000 francs, seront mis à la charge des contribuables.

La question de l’expulsion ne s’est en revanche pas posée, puisque les faits sont antérieurs aux nouvelles dispositions sur le renvoi des criminels étrangers.

20min.ch

Nos remerciements à Wilhou.ch

 

Suisse. Votation : Coca-Cola part en campagne politique

C'est une bouteille aux courbes mythiques qui se détache d'un fond arc-en-ciel et déclinant sur elle une série de mots comme diversité, couleur de peau, orientation sexuelle, ou religion. La nouvelle campagne de Coca-Cola qui s'affiche depuis lundi dans les pages de plusieurs journaux romands et alémaniques se veut un plaidoyer pour la tolérance et contre l'homophobie. «Avec ce manifeste, nous voulons donner l’exemple et prenons position pour une société moderne, diverse et sans discrimination, explique Martin Kathriner, porte-parole de Coca-Cola Suisse. Nous allons poursuivre notre campagne toute l'année.»

Le fait que cette campagne soit lancée à quelques semaines de la votations du 9 février n'est pas un hasard, loin de là. Pour rappel, le peuple devra se prononcer sur un élargissement de la norme antiraciste introduite dans le Code pénal en 1995.

[...]

24heures.ch

Suisse : La délégation congolaise part sans payer la note

L'entourage du président congolais Félix Tshisekedi a séjourné dans deux hôtels à Arosa pendant le WEF. Mais ils sont partis sans payer la facture de l'hôtel.

Selon un reportage paru dans «Blick», les délégués ont réservé vingt chambres pour vingt personnes pour deux nuits à l'hôtel Chamanna. «Ils sont arrivés en limousine, portant des montres Rolex, des diamants et des sacs Louis Vuitton», explique l'hôtelier Marco Bühler. Lorsque les Suisses ont voulu débiter 6868 francs de l'une des cartes de crédit, cela n'a pas fonctionné car la carte n'était pas valide.

[...]

20min.ch

Suisse : le Syrien qui avait brisé la mâchoire de sa professeure bénéficie de cours de boxe. Près de 8’000 francs par mois à la charge des contribuables. [MàJ]

Nous parlions déjà de cette agression ici.


Mise à jour 27 janvier 2020

Le Blick a modifié son article en conséquence. Visiblement, le décompte du journal était inexact. Le montant est désormais de 8'000 francs suisses par mois.

 

Ancienne version :

 

Nouvelle version :

Aperçu de l’image

 

Blick.ch

 


En juin dernier, le jeune Syrien (âgé 14 ans) avait brisé la mâchoire de son institutrice. A présent, il bénéficie d'un encadrement spécial avec entrainement à la boxe afin de réduire son agressivité. Montant des coûts : près de 8'000 francs par mois. A cela s'ajoutent les frais scolaires d’un montant similaire.

En juin dernier, un Syrien, alors âgé de 14 ans, a agressé son institutrice à Möriken-Wildegg (Argovie) en lui assénant un coup de poing. Le coup était si violent qu'il lui a cassé la mâchoire.

Au départ, l'élève agressif n'a pas pu trouver de place dans une classe. Après une courte période de détention provisoire, un encadrement spécial a été mis en place pour l'élève à problèmes - pour environ 8 000 francs par mois, comme le rapporte le journal "Schweiz am Wochenende".

L'adolescent agressif a été intégré dans la structure de jour pour jeunes Türöffner "Work and Box" à Möriken-Wildegg. En plus des cours, il y bénéfice d'un entrainement à la boxe, ce qui suscite aujourd'hui de vives critiques.

L'experte en post-éducation Sefika Garibovic affirme dans le journal "Schweiz am Wochenende" qu'avec la boxe, les jeunes prédisposés à la violence sont uniquement formés pour commettre de futurs passages à tabac.

[...]

Coûts mensuels : un peu moins de 16 000 francs

La famille vit en Suisse depuis cinq ans et ne parle apparemment pas encore allemand. Doris Iten (58 ans) membre de l'UDC et du Grand Conseil d'Argovie a voulu savoir si les parents participaient à un programme d'intégration et comment ils seraient tenus responsables. Selon le rapport, les parents ont suivi des cours d'allemand obligatoires. Le conseil d'Etat reste muet concernant leurs compétences en langue allemande.

L'encadrement spécial de l'atelier pour jeunes Türöffner coûte 7'918 francs par mois. En outre, selon le journal "Schweiz am Wochenende", 200 francs par jour sont nécessaires pour la structure quotidienne ainsi que pour la nourriture (15 francs par jour), les cours scolaires (750 francs par semaine) et un entraînement mental pour le contrôle de l'agressivité (142 francs par semaine). Au total, cela représente près de 16'000 francs par mois.

À cela s’ajoutent des coûts estimés à 15'000 francs concernant une expertise psychiatrique médico-légale à Zurich. Ce rapport doit servir de base aux décisions prises dans le cadre des procédures pénales pour mineurs concernant le lieu où le mineur ira à l'école à l'avenir.

(Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch)

Blick.ch

Nos remerciements à Patrick Payerpacher et à Daniel Brand

 

Les entrées illégales en Suisse sont toujours trop nombreuses

20min.ch - Migration illégale en baisse en 2019

Quelque 12'927 cas de séjours illégaux ont été enregistrés en Suisse l'année passée, contre 16'563 en 2018.

La migration illégale a de nouveau diminué l'an dernier en Suisse. Le Corps des garde-frontière a recensé 12'927 cas de séjours illégaux. Il en avait dénombré 16'563 en 2018, et 27'300 en 2017.

Les régions les plus touchées sont le Tessin (3474), la région nord-ouest, qui inclut Bâle et Berne (3389), et la région comprenant les cantons de Vaud, Fribourg et du Valais (2444), indique l'Administration fédérale des douanes dans des statistiques publiées mercredi.

Dans le canton de Genève, 1338 personnes ont été découvertes sans permis de séjour valable pour la Suisse. Neuchâtel et le Jura sont, quant à eux, les cantons les moins touchés de Suisse. Ils ont dû faire face à 123 séjours illégaux.

Les Nigériens (1994) arrivent en tête pour la deuxième année consécutive. Ils sont suivis des Albanais (821), Algériens (769), Gambiens (625) et Marocains (543). Les Érythréens, qui avaient représenté un quart des cas en 2016, ne figurent plus dans les dix principales nationalités des migrants illégaux.

Trains en tête

Les agents ont procédé à 6489 interceptions dans les trains, 5472 sur la route, 947 dans les aéroports et 19 sur des bateaux. Seules les interceptions dans les aéroports ont légèrement augmenté; toutes les autres ont diminué.

Les activités des passeurs ont aussi légèrement augmenté par rapport à 2018, passant de 398 à 405. En 2017, seules 344 tentatives avaient été recensées. La Suisse a en outre transmis 5575 cas aux autorités étrangères, soit quelque 2600 cas de moins qu'une année auparavant.

(nxp/ats)

source:

*****

voir aussi: Genève : un clandestin interdit d’entrée en Suisse menace des passants et la police avec un tesson de bouteille

****

SEM: Rapport sur la migration 2018

71. Chiffres-clés 2018

La Suisse comptait 2 081 169 étrangers à la fin 2018, soit 1,3 % de plus qu’en 2017. 68 % de la population résidante permanente de nationalité étrangère provenait d’Etats membres de l’UE ou de l’AELE.

La même année, 44 141 personnes ont acquis la nationalité suisse. Ce chiffre est en recul de 4,2 % par rapport à 2017, mais en hausse de 2,7 % par rapport à 2016. La plupart des citoyens naturalisés suisses étaient originaires d’Allemagne, d’Italie, du Portugal, de France et du Kosovo. Le nombre de demandes de naturalisation a diminué de 12 % en 2018, passant de 34 799 à 30 621.

Le nombre de visas d’entrée Schengen pour un séjour d’une durée maximale de 90 jours est resté en hausse, passant de 479 465 (en 2017) à 517 135. La plupart des visas ont été délivrés par les représentations suisses en Inde, en Chine, en Thaïlande et au Kosovo.

Le nombre de nouvelles demandes d’asile a poursuivi son repli, reculant de 18 088 à 15 255 ( – 15,7 %). Les cinq princi-paux pays d’origine des requérants d’asile ont été l’Erythrée, la Syrie, l’Afghanistan, la Turquie et, désormais, la Géorgie (qui a devancé la Somalie).

Le SEM a traité 26 103 demandes d’asile (contre 27 221 un an plus tôt), réduisant en même temps le nombre de dossiers en suspens en première instance de 20 503 à 6358 personnes ont obtenu l’asile (contre 6360 l’année précédente) et 8568 ont été placées sous admission provi-soire après une décision d’asile négative en première instance (7839 en 2017), le taux de protection s’établissant ainsi à 60,5 % (contre 57,5 % en 2017). 1760 personnes ont été transférées dans un autre Etat européen au titre du règlement Dublin, tandis que 1298 ont été prises en charge par la Suisse à ce même titre.

La Suisse a par ailleurs accueilli 996 réfugiés syriens à réinstaller à partir du Liban et de la Jordanie, dans le cadre du contingent de réinstallation fixé par le Conseil fédéral en 2016, ainsi que 80 personnes vulnérables, qui avaient été évacuées au Niger depuis la Libye.

124 requérants d’asile et 1949 personnes admises à titre provisoire ont obtenu une autorisation de séjour en raison d’un cas de rigueur personnel.

Enfin, 6137 personnes ont quitté la Suisse par voie aérienne sous la surveillance des autorités (contre 7147 en 2017

****

2017:  SuisseLe nombre d'entrées illégales en Suisse a plongé de près de moitié depuis janvier par rapport à la même période en 2017.

****

Des quartiers «islamistes» aux portes de la Suisse

Nous en parlions déjà ici. Le 20Minutes romand diffuse l'information avec 2 jours de retard sur notre blog.

Evidemment, ne comptez pas sur cette presse pour remettre en question l'idéologie de gauche responsable de cette situation via "son multiculturalisme enrichissant".

 


D'après un document des services de renseignement intérieur, 150 quartiers sont «tenus» par les islamistes en France. Et plusieurs se trouvent dans les départements frontaliers.

Si les banlieues des grandes villes comme Lyon, Paris ou Marseille figurent sur cette carte, il est intéressant de noter que des zones plus inattendues sont aussi identifiées. Le journal dominical cite notamment les départements frontaliers de la Suisse romande que sont la Haute-Savoie et l'Ain. Ainsi Annemasse, dans la banlieue genevoise, ou Oyonnax, mais aussi Bourg-en-Bresse sont dans le viseur des autorités.

[...]

20min.ch

 

 

 

Arnaque Erasmus : l’UE veut que les pays riches payent davantage

À la suite de l’acceptation de l’initiative sur l’immigration de masse, en février 2014, les négociations pour l’association de la Suisse à Erasmus avaient été suspendues. Le Conseil fédéral avait donc dégainé un plan B, concrétisé dans le Swiss-European Mobility Programme (lire l’encadré).

Et alors que l’UE envisage de faire payer davantage les pays riches – en fonction du PIB – pour la période 2021-2027, ils sont de plus en plus nombreux sous la Coupole à se demander si une réintégration au programme européen vaut la peine. «Il faudra analyser la situation sans a priori, plaide Isabelle Chevalley (PVL/VD). Et regarder quelle solution a le meilleur rapport qualité-prix. Je n’ai aucun dogme avec Erasmus.»

[...]

Tribune de Genève

Suisse : Une brochure pour lutter contre la radicalisation et « favoriser le vivre ensemble »

La Plateforme Jeunes et médias de l'Office fédéral des assurances sociales édite un guide de contre-discours pour empêcher que les jeunes vulnérables soient appâtés par les discours extrémistes.

[...]

Les contre-discours visent à déconstruire et discréditer les messages et les stratégies de propagande extrémiste en leur opposant des arguments. Les discours alternatifs consistent, eux, à diffuser des messages positifs pour briser les préjugés et favoriser la capacité de penser de manière nuancée ainsi que le vivre ensemble.

[...]

L'extrémisme islamiste a été au centre de la majorité des projets [...]

20min.ch

 


Rappels :

Simonetta Sommaruga: « La Suisse sera toujours plus multiculturelle »

Le socialiste Alain Berset veut agir avec fermeté et rapidité contre le racisme des Suisses. « La diversité est une richesse pour la Suisse. »

Pour l’UDC Guy Parmelin, « La diversité culturelle de la Suisse la rend plus forte »

«La ville de Bienne est le modèle du vivre ensemble», déclare Sommaruga

 

Argovie : Ils urinent dans l’eau bénite de l’église du village

A l'entrée de chaque église catholique, le bénitier accueille les fidèles qui s'y purifient symboliquement. Mais dans l'église catholique Guthirt à Aarburg (AG), aucune goutte du liquide sacré n'est disponible pour le moment.

Et pour cause, des inconnus ont uriné dans l'eau bénite de l'église en décembre, comme le rapporte «Tele M1». Le diacre et responsable de la communauté de la paroisse de Guthirt, Markus Stohldreier, l'a confirmé à «20 Minuten»: «En 36 ans de théologie, je n'ai jamais rien vécu de comparable.»

[...]

20min.ch

 

Armée suisse : Viola Amherd utilise son iPhone habituel et non son téléphone crypté

La Conseillère fédérale en charge de la défense Viola Amherd a expliqué dans une émission qu'elle n'a jamais utilisé le téléphone crypté qu'elle a à disposition, mais qu'elle se contentait d'utiliser son iPhone habituel. Une imprudence?

Dans entretien télévisé qui se voulait bon enfant, Viola Amherd a lâché une petite bombe en répondant à une question sur l'usage de ses téléphones de fonction: "J'ai un iPhone normal. En fait, chaque conseiller fédéral dispose aussi d'un téléphone portable crypté pour passer des appels ou pour envoyer des messages en cas de circonstance exceptionnelle… Mais je ne l'ai encore jamais utilisé."

Une confidence informelle qui pose une question majeure de sécurité: comment se fait-il que la cheffe de l'armée ne prenne pas plus de précautions pour communiquer des informations potentiellement ultra sensibles?

Informations sensibles échangées en séance

Son porte-parole se veut rassurant: "Les informations confidentielles ne sont pas échangées via la messagerie cryptée Threema ou via l'iPhone. Elles le sont par contre lors de séances bilatérales. La discussion se tient dans un lieu où le portable n'est pas à portée de main, dans une caisse spéciale munie de brouilleur."

Reste que bientôt sept ans après les révélations de Wikileaks, où l'on apprenait qu'Angela Merkel ainsi que les trois derniers présidents français avaient été écoutés par l'agence de renseignement américaine, l'utilisation d'un simple iPhone au sommet de l'Etat a de quoi interroger.

[...]

Rts.ch

Via le Facebook du PNS


Rappels :

Le mépris de Viola Amherd vis-à-vis de l'armée :

«Vous savez que je n’ai pas fait d’école de recrues. Donc le plus irritant, quand j’entrais dans une salle pour une réunion, c’est qu’il n’y avait que des hommes et qu’ils se levaient et se mettaient au garde-à-vous devant moi. Bon, cela s’est calmé un peu maintenant et cela ne m’effraie plus autant.»

24heures.ch

Pour la quatrième année consécutive, la Suisse se trouve en tête du classement des meilleurs pays du monde

Les Etats-Unis ont également progressé d’une place pour se hisser à la septième place. Le Canada, le Japon, l’Allemagne et l’Australie arrivent derrière la Suisse dans le classement.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Les États-Unis ont pris la septième place, derrière le Royaume-Uni.

Les personnes interrogées ont classé les États-Unis comme le pays le plus puissant du monde.

Dans le détail :

  • Le Canada se classe au premier rang pour la qualité de vie perçue,
  • tandis que le Japon est classé comme le pays le plus tourné vers l’avenir.
  • L’Allemagne se classe parmi les cinq premiers pays en ce qui concerne le sentiment d’entrepreneuriat, de puissance, et d’influence internationale.
  • L’Australie obtient des notes élevées en matière de qualité de vie, d’influence culturelle et d’éducation.
  • En Europe, l’humeur du public est de plus en plus sombre concernant l’emploi, la migration et le changement climatique.
  • Le Canada est considéré comme le pays le plus transparent au monde, suivi des pays nordiques, dont la Norvège, le Danemark et la Suède.
  • La Suisse se classe au cinquième rang des pays les plus transparents, tandis que les États-Unis ont amélioré d’une place pour se classer au dix-huitième rang.

« Comparez l’état d’esprit qui règne dans le monde aujourd’hui, comparez-le à celui d’il y a 30 ans, juste après la chute du mur de Berlin. C’était un monde plein d’espoir ; nous sommes à la fin de ce cycle », a déclaré Karel Lannoo, PDG du Centre for European Policy Studies, un groupe de réflexion non partisan basé à Bruxelles.

Conclusion

Le sondage annuel (1), qui a été réalisé auprès de plus de 36 000 personnes dans 36 pays, a placé le Liban, la Serbie, Oman, le Bélarus et la Tunisie en bas de la liste des meilleurs pays du monde.

Ce sondage a cependant quelques aspects douteux, et il convient de le prendre avec un grain de sel. Globalement, l’étude mérite d’être évoquée, mais je ne lui fais pas totalement confiance, je pense qu’elle est biaisée sur plusieurs points.

Par exemple, il classe la Chine parmi les meilleurs pays au monde, et je n’en crois pas un mot. Les Chinois ne sont pas libres, et je doute qu’ils aient répondu honnêtement sans crainte de représailles s’ils critiquaient leur pays.

De même, la France se classe très bien en matière de marché de l’emploi, alors que le taux de chômage est très élevé, mieux que des pays où il est presque inexistant. Cela n’est pas possible.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

source:

Suisse : Les migrants vulnérables ne sont plus renvoyés vers l’Italie

Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a émis des restrictions aux renvois vers l'Italie pour les familles ainsi que les personnes atteintes de graves problèmes de santé.

[...]

Les juges admettent néanmoins des restrictions pour les familles ainsi que les personnes atteintes de graves problèmes de santé. Pour ces groupes de personnes vulnérables, les transferts vers l'Italie ne peuvent dorénavant être exécutés que lorsque les autorités italiennes ont préalablement fourni des garanties individuelles portant sur une prise en charge et un hébergement adapté.

20min.ch

Via le Facebook du PNS

Jeton, Kosovar naturalisé Suisse, jugé pour meurtre : En prison, il chante « Tout ce dont j’ai besoin, je le prendrai par la force »

Jeton G. va être jugé pour le meurtre de Boris R. Avant son procès, l'homme de 35 ans s'est filmé illégalement en prison et il a posté la vidéo sur Internet.

"Tout ce dont j'ai besoin, je le prends par la force, mon frère !" chante Jeton G.* (35 ans) qui a tué un videur. Il regarde directement la caméra, fait quelques pas en avant puis en arrière. Le Suisse aux racines kosovares n'a pas beaucoup de place. Depuis le meurtre de Boris R.* (mort à 30 ans), il purge sa peine en prison préventive.

 

Naturalisé par notre administration. Jeton G. aime s'afficher menaçant avec des armes à la main.

 

Aigle bicéphale et coups de poings

Jeton G. fait passer la chanson "Kalt Bruder" du rappeur allemand Capital Bra et chante les couplets. "J'emmerde le système pénal, mon frère.", crie l'homme de 35 ans. Sur le mur derrière lui, plusieurs affiches avec des voitures de sport et des femmes légèrement vêtues sont accrochées.

Pendant que Jeton G. hoche la tête au rythme de la musique, il tire sur une cigarette et donne des coups de poings. À la fin de la vidéo, il joint ses mains pour former l'aigle bicéphale.

[...]

A qui appartient ce téléphone ?

Mercredi au tribunal de district de Zurich, le frère de Jeton, Robinson G.* (30 ans), a déclaré au BLICK que la vidéo n'a pas été filmée par Jeton lui-même. C'est un codétenu qui a fait l'enregistrement.

"Il m'a ensuite envoyé la vidéo et je l'ai postée sur son nouveau profil Facebook, que je gère pour lui." Robinson G. affirme qu'il ne sait pas quand la vidéo a été faite.

Cependant, la chanson "Kalt Bruder" n'est sortie que début octobre 2019. Par conséquent, la vidéo a dû être filmée durant les derniers mois - quand Jeton G. se trouvait derrière les barreaux.

Facebook, Instagram et les courriels sont interdits

On peut se demander comment la vidéo a pu être diffusée sur Internet. Car derrière les barreaux, les prisonniers n’ont pas accès librement à Internet. Il n’y a pas de Wi-Fi.

Seule possibilité : le "surf accompagné". - avec un employé de la prison. "L'utilisation des médias sociaux et des e-mails ainsi que tout contact avec le monde extérieur sont interdits", a déclaré Rebecca de Silva de l’Office pénitentiaire zurichois au BLICK. Le fait que des détenus soient actifs sur Instagram ou sur Facebook n'est pas surveillé.

[...]

Boris R. abattu après une bagarre

En mars 2015 à Zurich-Affoltern, Jeton G a tiré sur le portier Boris R.. Les deux hommes s'étaient disputés à plusieurs reprises avant l'incident. Le jour fatidique, les deux hommes se sont retrouvés avec leurs potes dans la Wehntalerstrasse et ont immédiatement commencé à se battre:

Le pote de Jeton G., Berk K.* (25), détient un revolver chargé dans la poche de son pantalon, mais le Turc ne s'en sert pas dans l'immédiat [ND Christian Hofer : Les Turcs sont interdits de possession d'arme en Suisse, sans parler du port d'arme. C'est dire à quel point ces gens se fichent de nos lois et à quel point les socialistes nous prennent pour des imbéciles]. Le Tchétchène Iznavur S.* (35) frappe le Monténégrin Boris R. au visage. Avec son coup de poing, il lui casse le nez et lui arrache trois dents.

Ensuite, Jeton G. et son copain Danjel D.* (37 ans) font usage de gaz lacrymogène. Berk K. sort le revolver de son pantalon et tire en l'air. Boris et sa bande prennent la fuite. Jeton G. saisit alors l'arme de Berk K. Il tire trois fois sur les fugitifs. Deux balles touchent Boris R. dans le dos. Le videur meurt sur place.

Les accusés viennent au Tribunal en portant des pulls en cachemire

A Zurich, le procès a débuté mercredi matin sous haute sécurité. Berk K. et Iznavur S. sont arrivés les premiers. Les deux hommes sont habillés de manière élégante - avec des chemises et des pulls en cachemire. K. a est bien coiffé et sent fortement le parfum. Il semble nerveux. Le principal coupable arrive en dernier.

[...]

(Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch)

Blick.ch

Nos remerciements à Daniel Brand

 


Rappels :

Monthey (Valais) : la bagarre à dix contre un rejugée à Sion. Le principal prévenu est un Kosovar.

Suisse : La jeune Albanaise de retour du jihad s’oppose à son jugement

Coups de couteau à Bienne : L’Albanais a ensuite attaqué des adolescents

Lucerne : un Albanais poignarde sans raison un Suisse pendant la fête de Saint-Nicolas

Trafic international de drogue démantelé : Des Albanais lavaient l’argent sale en achetant des voitures en Suisse

Berne : un Kosovar condamné à l’expulsion après un viol