2 commentaires

  1. Posté par Rominet le

    Noel Cramer le 8 février 2020 à 19h02 merci pour ces bons conseils. Juste une questions: « C’est toi le fils de Cramer né à Izmir – Smyrn ? Le politicard faux-cul qui change les affectation de terrains avec ses amis voyous et qui a fait interdire l’annuaire genevois pour qu’on ne sache plus qui possède quoi et qui spécule sur quoi et qui envahit Genève ? Si c’est le cas tu ferais mieux de continuer à taguer les murs et les portes de garages aux frais des contribuables et de l’AI, mais vas directement à Paris, capitale de la cul ture qui seule est capable de reconnaître tes talents. .

  2. Posté par Noel Cramer le

    Une action contre-productive !
    L’intention finale est juste.
    Le « consumérisme » de la société devra changer à plus long terme. Sa manière de gérer son utilisation de l’énergie aussi. C’est une question globale – « planétaire ».
    Mais ce n’est pas de cette façon aussi radicale que l’on doit affronter une population encore largement peu informée de tout ce qu’impliquent ces changements.
    Travaillez l’information. Informez vous le plus possible. Contemplez la vision globale du problème. Faites votre propre « analyse existentielle ». Ensuite, mettez vous à la place de la société locale. A la place des individus qui constituent ces sociétés. Parlez leur langage. Et organisez votre action éducative – ouverte au dialogue.
    Ce sont mes simples conseils.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.