Le socialiste Alain Berset veut agir avec fermeté et rapidité contre le racisme des Suisses. « La diversité est une richesse pour la Suisse. »

Christian Hofer: A noter que l'OFS tient un discours purement socialiste en faisant référence à ce multiculturalisme forcené alors que les Suisses n'ont jamais pu le choisir.

Plus encore, alors que ces mêmes politiciens et autres administrations trouvent toutes les excuses imaginables pour les délinquants étrangers, jusqu'à trahir la volonté des Suisses, ils n'ont aucune empathie pour la population qui doit subir les actes de violences allochtones. La compréhension ne doit s'appliquer qu'à sens unique.

**********

Les Suisses sont globalement tolérants, mais un bon tiers d'entre eux dit pouvoir être dérangé par la présence de personnes perçues comme différentes. L'enquête publiée mardi par l'OFS précise que c'est autour des musulmans que les tensions se cristallisent le plus.

Selon les groupes auxquels elle est confrontée, la population suisse montre plus au moins d'ouverture, écrit l'Office fédéral de la statistique (OFS). Parmi les trois groupes étudiés dans l'enquête, lorsque des caractéristiques négatives sont présentées, 17% estiment que celles-ci s'appliquent aux musulmans.

Ce taux chute à 12% chez les juifs et 4% chez les Noirs, précise l'OFS. Les taux d'hostilité sont à 14% vis-à-vis des musulmans, 10% pour les Noirs et 8% pour les juifs. Dans le cas des musulmans, l'hostilité envers ce groupe est toutefois moins forte que la défiance envers l'islam qui s'élève, en 2016, à 33%.

L'an dernier, 36% de la population indiquait 'pouvoir être dérangée par la présence de personnes perçues comme différentes'. L'intensité de ce sentiment varie selon l'origine du dérangement, relève l'OFS.

Six pourcents de la population se déclarent dérangés au quotidien par une personne ayant une couleur de peau ou une nationalité différente, 10% par une religion différente et 12% par des langues différentes. Enfin, 21% se disent gênés par la présence de personnes ayant un mode de vie non sédentaire.

Tolérance globale

Malgré les sentiments évoqués, la population résidante fait preuve de tolérance vis-à-vis des étrangers, ajoute l'OFS. En témoigne par exemple le fait que 64% des personnes sont contre le renvoi des ressortissants étrangers en cas de raréfaction des emplois, que 60% sont favorables au regroupement familial ou encore que 56% acceptent l'idée d'une naturalisation automatique de la 2e génération.

Deux tiers des Suisses ne pensent pas que les étrangers créent un climat d'insécurité dans la rue et quasi autant réfutent l'idée qu'ils seraient responsables de potentielles hausses du chômage. Seules 16% des personnes se sentent menacées par les étrangers et 4% par les Suisses.

L'enquête met également en lumière les expériences personnelles de discrimination. Ainsi, 27% de la population affirme avoir subi au moins une forme de discrimination au cours des cinq dernières années en raison d'une appartenance à un groupe. Spécifiquement, 4% déclare avoir subi de la violence physique, 13% de la violence psychique et 21% de la discrimination.

La nationalité est, de manière nette, le motif le plus souvent cité par les victimes (54%). Près de la moitié (48%) l'ont été dans le cadre du travail ou de la recherche d'emploi.

Une société multiculturelle

L'OFS rappelle que la Suisse se caractérise par la présence de multiples groupes sociaux et une diversité d'appartenances. On recense plus de dix communautés religieuses principales parmi la population, pour plus de 190 nationalités. Cette diversité constitue une richesse pour la société, écrit l'OFS, mais elle peut aussi créer des défis en matière de cohabitation.

En 2016, 56% des personnes estimaient que l'intégration des migrants dans la société suisse fonctionne bien. Pour 66% des habitants, le racisme est un problème social important. La majorité estime que les mesures prises par différents acteurs dans les domaines de la lutte contre la discrimination raciale et de l'intégration répondent aux besoins actuels.

Près d'un tiers (entre 29% et 34%) pensent toutefois qu'elles sont insuffisantes ou lacunaires. Parmi les personnes insatisfaites des mesures prises, la majorité indique que c'est à l'Etat d'augmenter ou de réduire son investissement, quel que soit le domaine.

Politisation de l'immigration

Parallèlement à la statistique de l'OFS, le Département fédéral de l'intérieur (DFI) a publié mardi le rapport du Service de lutte contre le racisme 2016, établi tous les deux ans. Celui-ci constate que les opinions hostiles envers les étrangers et les minorités ne semblent pas avoir évolué de façon significative, en dépit de la politisation de l’immigration.

Dans la préface au rapport, le conseiller fédéral Alain Berset note que la 'diversité exige de nous plus qu'une simple tolérance passive; elle nous oblige à nous ouvrir aux différences'. Si la Suisse jouit d'une forte cohérence sociale, 'nous ne sommes pas plus à l'abri du racisme que d'autres pays'.

Les discriminations se manifestent souvent de manière subtile et imperceptible dans les relations quotidiennes, alors qu’elles prennent des allures de plus en plus ostensibles et agressives sur Internet et les réseaux sociaux. 'Plus nous agissons avec fermeté et rapidité contre les discriminations raciales, mieux nous pourrons prévenir les conflits et consolider notre cohésion sociale', conclut Alain Berset.

Source

Rappels:

"Sale babtou": un jeune Blanc tabassé par un Noir à Delémont

Suisse: Un imam haineux a touché 600’000 francs de l’aide sociale

Exclusif. Mosquée de Winterthour: L’imam appelle à la mort des… chrétiens et des non musulmans.

Suisse. Yverdon-les-Bains: Altercation entre Africains à coups de hache.

Suisse multiculturelle: Bagarre sanglante entre un Ethiopien et un Somalien à Zurich

Islam. Tessin: Deux requérants d’asile arrêtés en raison de «risque pour la sécurité intérieure de la Suisse»

Suisse: Un islamiste préparait un attentat. Condamné trop sévèrement selon le Tribunal, il se trouve en liberté.

Suisse: 58% des adultes condamnés sont des étrangers. Les délinquants naturalisés sont classés en tant que… « Suisses »!

Les Chrétiens sont persécutés par les musulmans parce qu'ils sont chrétiens

41 commentaires

  1. Posté par Charles Alexis le

    @bonardo
    « Ce Monsieur va s`occuper de l`agression d`un Suisse par un Africain à Delémont ,bien super j`attends avec impatience son avis ,il va également s`occuper des caisses maladies … »
    Faites-lui confiance !
    En bon socialiste antiraciste, il va surtout s’assurer que la discrimination positive perdure, soit :
    Que la victime continue à payer docilement sa prime d’assurance exorbitante afin que son agresseur continue de pouvoir bénéficier des largesses sociales avec, parmi les nombreuses et généreuses prestations, une prise en charge intégrale des frais liés à son assurance maladie/accident, soit : sa prime LAMal, sa franchise et ses participations aux coûts (en résumé = 100% gratos, hors largesses dentaires).
    Je m’arrête là, ne voulant pas assombrir ce merveilleux samedi ensoleillé.

  2. Posté par Gabrielle le

    Nommer racisme le fait que de nombreux suisses commencent à voir clair face à cette situation progressivement dangereuse pour notre civilisation et coûteuse pour nos finances ne fait que confirmer le néant cérébral de certains politiciens, dont un qui ferait mieux de s’occuper enfin efficacement des hausses de primes CM…

  3. Posté par bonardo le

    Ce Monsieur va s`occuper de l`agression d`un Suisse par un Africain à Delémont ,bien super j`attends avec impatience son avis ,il va également s`occuper des caisses maladies ,bien j`attends de voir ces solutions ,il va s`occuper de l`AVS ,bien j`attends de voir le résultat ,et vous occuper des Suisses ??Non ce n`est pas dans votre programme ,honte à vous Cher Monsieur ,vous ne méritez pas de siéger au Conseil Fédéral.

  4. Posté par Hexgradior le

    Je me passe d’écrire ici où ce crâne d’œuf peut se mettre sa diversité…

  5. Posté par Thomas le

    Et le racisme entre étrangers ? Il est pourtant bien plus présent et violent que celui des suisses. Mes amis étrangers me le confirment souvent. Ras le bol de ces donneurs de leçons qui se sentent toujours obligés, avec leur ton paternaliste, de culpabiliser les Suisses.

  6. Posté par pepiou le

    En tant qu idiot utile des néo libéraux ; l’apparatchik sociétaliste Berset joue pleinement son rôle ; tel qu’une certaine Dreifuss l’a joué jadis pour nous empapaouter avec la LaMal. Aucun plan social, que des plans de carrière.

  7. Posté par Pascal Guex le

    Cette phrase est une provocation. L’invasion migratoire est une guerre, sans déclaration de guerre.

  8. Posté par Sertorius le

    ‘Si la Suisse jouit d’une forte cohérence sociale, ‘nous ne sommes pas plus à l’abri du racisme que d’autres pays’.’

    Si la Suisse jouit d’une forte cohérence sociale c’est qu’elle n’a pas autant de migrants que ses voisins: pour le moment. Pour défendre cette cohérence sociale un vrai chef d’état aurais arranger pour que la position du Peuple Suisse envers les migrants soit bien claire.

    http://i.ebayimg.com/images/i/171817169356-0-1/s-l1000.jpg

  9. Posté par Charles Alexis le

    « La diversité est une richesse pour la Suisse. »
    On le constate quotidiennement.
    Je me demande parfois si cette ingénuité est innée ou alors, est-elle la triste conséquence du jour ou le petit Alain, fut Berset trop près du mur ?
    Que fait-on des babtous qui posent tant de problèmes :
    Camp de rééducation ;
    Atelier de bienpensance ;
    Confections artisanales de bougies BIO, de peluches hallal AOC et de plugs en PET recyclé ;
    Apprendre la haine de soi ;
    Comment tomber sous le charme d’un agresseur djihadiste ?
    Ça commence à déconner sérieusement !
    La majorité des peuples européens n’en peuvent plus et la révolte gronde. L’histoire nous a pourtant appris que le réveil de peuples bâillonnés sous pression avait donné lieu aux pires massacres.
    Peut-être est ce voulu pour instaurer un état d’urgence international dont la suite logique serait la reprise en main victorieuse du nouvel ordre mondial ?
    Je le crains !

  10. Posté par Marie le

    @Bussy
    Halal Berset habite
    une grande maison protégée sur la route principale à côté du rond-point en-bas du village de Belfaux. En ce moment, c’est plein de travaux. Quant aux requérants, ils habitent une bâtisse du XVIII ième siècle ayant appartenu aux bonnes soeurs. Tout ça sur la même route à un kilomètre!!

  11. Posté par Sergio le

    Ailleurs dans le monde, c’est-à-dire à l’extérieur de l’atelier protégé où évolue ce costard vide, après l’échec cuisant qu’il a subi, un homme normalement constitué aurait présenté sa démission. S’il avait eu un peu d’élégance, à la place de la paille qui lui colle aux semelles, il aurait demandé pardon en public et se serait fait Hara-Kiri. Mais non, la vocation des nullités socialistes est de donner des leçons.

  12. Posté par Robert le

    Il n’est jamais allé à Paris et dans le 93 ?
    Ou il veut punir les Suisses.

  13. Posté par JeanDa le

    Ce petit monsieur berset veut nous punir d’avoir refusé son bastringue. Mauvais perdant.

  14. Posté par Loulou le

    Mon ouverture tu peux te la mettre bien carrée à angles vifs où je pense, Alain. C’est mon droit le plus fondamental. On les entend toujours ouvrir la bouche ces CF gauchistes ou demi gauchistes, par contre nos deux demi-de-quarts conseillers fédéraux UDC brillent par leur absence. Et leur silence coupable. Qui ne dit rien consent.

  15. Posté par hausmann conrad le

    La liturgie socialiste est incapable de trouver de nouvelles recettes.L’immigration serait une richesse c’est vraiment usé… Répondre à des moulin-à-prières c’est perdre son temps.

  16. Posté par G. Vuilliomenet le

    Il n’y a pas de race?

    Je vous invite à regarder les vidéos de la chaîne Musée de l’Homme sur Youtube, particulièrement celle-ci:

    https://www.youtube.com/watch?v=WQwzEKFdTL4

  17. Posté par Dominique Schwander le

    Ce bolchévique nostalgique incompétent dans le domaine des assurances, après vouloir choisir nos charités veut choisir nos proches et nos voisins! Combien d’immigrants musulmans a-t-il accueillis chez lui à ses frais?

  18. Posté par UnOurs le

    Qui sait, dans deux ou trois décennies, il y aura peut-être un grand « procès de Nuremberg » de la « diversité » imposée aux peuples européens.
    Avec les peines LEGALES adéquates…
    Tous ces politiciens sont encore assez jeunes…

  19. Posté par Claire le

    Ce sont toujours les mêmes bobos-gauchos islamo-collabos qui soutiennent qu’il n’y a pas de races, tout en parlant de racisme à longueur de journée et de façon unilatérale bien sûr! Le Noir qui insulte et frappe un jeune Blanc n’est pas raciste, lui.
    Je suis désolée de constater que la Suisse que je connais depuis plus de trente ans, que j’aimais et que j’admirais, est en train de prendre le même chemin délétère que la France, et toute l’Europe de l’ouest, plombée par les mêmes socialos-collabos politico-médiatiques qui sévissent partout. Ces donneurs de leçons se gardent d’ailleurs bien de s’appliquer à eux-mêmes ce qu’ils prônent, habitant les beaux quartiers et envoyant leurs enfants dans des écoles privées. Ces gens pratiquent une politique de destruction massive de notre civilisation, de nos racines de notre culture. En 1945, on en a fusillé beaucoup de cette espèce. Maintenant, ils tiennent le haut du pavé.

  20. Posté par Christian Hofer le

    Ils ont 40 ans de retard: la France tenait le même discours avec les conséquences que l’on connait aujourd’hui. Et notre « modèle d’intégration » suivra la même logique, même si certains croient le contraire.

    Il n’y a qu’à se balader dans une ville comme Renens pour le constater.

  21. Posté par G. Vuilliomenet le
  22. Posté par UnOurs le

    @Christian Hofer: oui, l’internet a été une forme de « divine surprise », pas forcément la dernière par ailleurs.

  23. Posté par Le Taz le

    Sale traître de néo-bolchevique! Un ours a raison, il y a une bande de psychopathes tout puissants qui veulent notre peau! Les hongrois eux l’ont compris.

  24. Posté par Stefan le

    Et le racisme envers les Suisses ? Des enfants qui se font traiter de « sale petit Suisse «  dès l’âge de 8 ans, d’autres qui sont obligés de changer de club de football car seul Suisse et harcelé par les autres enfants.
    J’habite la Broye et en dehors des heures de pointe, prendre les transports publics revient à visiter l’Afrique. Je vous explique pas comment se sent une femme seule dans un wagon avec 6 armoires à glace Africaines, en train de hurler la musique à fond. Ni comment se sent une jeune fille de 14 ans seule blanche dans un bus avec 5 types autour qui la draguent.
    On marche sur la tête ; le problème n’est pas la couleur de peau, ni l’origine ethnique, mais des différences culturelles incompatibles.

  25. Posté par My Suisse le

    Ha ha ha! Tout ce qu’il entreprend se casse la figure! Nul en communication, nul en persuasion, nul tout court! En fait je n’ai jamais vu une pareille nullité. Son future proche et celui de ses compères (Aude les a nommés) prendra le chemin des islamo-gauchistes français et allemands……

  26. Posté par Yolande C.H. le

    C’est étrange: quand on parle des résidents venus s’installer en Suisse, on dit qu’ils sont suisses ou pareils aux suisses (et même quand on leur pose la question, s’ils ont obtenus leurs papiers, ils insistent qu’ils sont suisses), MAIS quand on parle du racisme des suisses, il ne s’agit que des suisses de souche suisse: dans ce cas, la partition est clair et nette, les nouveaux venus ne sont pas concernés, même s’ils ont tendance à la communautarisation.

    L’enquête publiée mardi par l’OFS précise que c’est autour des musulmans que les tensions se cristallisent le plus. Mais par contre, cet office ne mentionne pas que l’islam fait une partition sans concession entre musulmans et non musulman (mécréant, koufar), et promeut l’infériorité des femmes. Les autorités suisses ne pourront jamais combattre ce racisme fondamental, qui se transmet par les générations. Cet office ne mentionne pas non plus l’apparition de conflits éthniques sur le territoire. Mettre au jour ceci, serait-ce raciste?

  27. Posté par Pholos Bob le

    Il n’y a pas tant de diversité si vous visitez les prisons M Berset,2,3communautés surreprésenté on n’en parle Alain? chute faut pas dire .

  28. Posté par sophie le

    Même pas besoin d’entendre les propos M. Berset, on sait que si ça vient de lui c’est une énormité sans nom!

  29. Posté par Ali le

    Ben moi j’habite à la campagne et je n’ai pas de diversité autour de chez moi. Cela ne me manque pas, j’ai d’ailleurs choisi de quitter la ville, car je ne me sentais plus en Suisse. Maintenant que du bonheur, le village où j’habite est beaucoup trop cher pour la diversité et l’aide sociale n’aide pas au logement dans ce genre de commune.

  30. Posté par P. le

    Un jour, ils vont nous obliger à avoir des amis musulmans, hindous, noirs, jaunes, extraterrestres, ….. Ils les choisiront pour nous et nous diront « voilà, c’est ton ami ». Et nous n’aurons plus le choix. Et si nous continuons à ne rencontrer que nos vrais amis, nous seront traités de racistes parce que nous ne nous ouvrons pas assez aux autres. Quelle période de m… on vit aujourd’hui. Je plains mes enfants.

  31. Posté par Bussy le

    J’espère bien que Monsieur Berset habite dans un quartier à haute diversité, comme la plupart des Suisses, sinon il fait partie de la caste privilégiée des faux-cul qui veulent imposer aux autres ce qu’ils se gardent bien de s’imposer à eux-mêmes !

  32. Posté par Sertorius le

    Avec le PS en charge de l’immigration, ces statistiques ne valent pas grand chose. Il faut lire entre les lignes.

    ‘[L]a population SOCIALISTE fait preuve de tolérance vis-à-vis des étrangers, ajoute LES SOCIALISTES. En témoigne par exemple le fait que 64% des GAUCHE-CENTRES sont contre le renvoi des ressortissants étrangers en cas de raréfaction des emplois, que 60% sont favorables au regroupement familial ou encore que 56% acceptent l’idée d’une naturalisation automatique de la 2e génération.’

    ‘[L]e Département fédéral de l’intérieur (DFI) a publié mardi le rapport du Service de lutte contre LES SUISSES 2016…’

    ‘[L]e conseiller fédéral Alain Berset note que la ‘COLONISATION DE L’EUROPE exige de nous plus qu’une simple tolérance passive; elle nous oblige à NOUS ASSERVIR. »

    ‘Plus nous agissons avec fermeté et rapidité contre les SUISSES, mieux nous pourrons prévenir les conflits et consolider notre POUVOIR’, conclut Alain Berset.’

    Il peut dire tout ce qu’il veut comme le Peuple Suisse n’a jamais exister mais je sais ce qu’est un Suisse et ce que devrait être la Suisse. Je n’ai pas besoin de ses ‘bons conseils’ pour le recomprendre.

    https://www.youtube.com/watch?v=rJz77y4d_JA

  33. Posté par Christian Hofer le

    Donc, lorsque le jeune homme blanc s’est fait tabasser puis traiter de sale babtou, c’était de sa faute, de la faute de la Suisse raciste.

    Et lorsque des musulmans propagent l’idée de nous tuer, échafaudent des plans pour nous assassiner c’est aussi à cause de notre racisme.

    C’est étrange, je n’aurais jamais pensé à cela.

  34. Posté par Myrisa Jones le

    Encore un de nos sept roitelets qui sait ce qui est bon pour la populace…

  35. Posté par Antoine le

    On en a marre de la ritournelle de M. Berset. Qu’il se rappelle le résultat du vote du 9 février 2014 concernant l’immigration de masse !
    Je cite l’OFS:  »On recense plus de dix communautés religieuses principales parmi la population, pour plus de 190 nationalités ».
    Ce qui me gène, c’est l’islam qui n’est PAS une religion mais une IDÉOLOGIE. Je souhaite que cette secte mortifère NE SOIT JAMAIS RECONNUE en tant que religion officielle en Suisse.

  36. Posté par Aude le

    Voici,voilà, l’autre coco de service.
    Incapable de juguler la hausse des primes maladie, voilà qu’il donne dans l’anti-racisme, alors que c’est bien le racisme blanc qui prend le dessus.
    Avec des gens de son espèce je suis implacable, une race de tordus si lâches qu’il font peter les plombs à n’importe quel helvéte en capacité de jugement. Oui, incapable d’avoir quelque sentiment d’empathie quelconque, de quelque regard, tant son indignité me suffoque.
    Incapable baise-cul, faux-cul, carriériste, baise-babouche, baise-fric baiseur tout court.
    Cette à cette caste là, qu’il faut s’en prendre.
    Car c’est lui, Nordmann, Sommaruga et famille, autre Levrette et Cesla qui sombrent le pays dans le chaos absolu.
    Allez grandement, sincèrement vous faire FOUTRE! démolisseurs en tous genre!
    Et je vous souhaite de sombrer comme à sombrer les socialo francais, soit de couler à pic.
    Vite fait bien fait.

  37. Posté par Mescolles le

    On confond allégrement et délibérément diversité de nationalité avec des personnes capables de s’intégrer, qui peut créer effectivement une richesse, et immigration illégale imposée de personnes incapables de s’intégrer qui ne peut que créer des tensions et de la violence. Cf vidéos de Delémont, et on augmente ces tensions et violences en voulant se cacher la face face à ces problèmes. La police Tchèque semble l’avoir bien compris contrairement à la police jurassienne et à certains conseillers fédéraux! Pauvre Suisse!

  38. Posté par UnOurs le

    Il faut vraiment prendre conscience que le système veut désormais en finir avec les peuples blancs.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.