Le Conseil fédéral rejette l’interdiction de financement par des état musulmans terroristes. « Il ne faut pas installer un sentiment de suspicion à l’égard des musulmans »

EMPFANG, FEST, BUNDESRATSWAHL, WAHL BUNDESRAT, BUNDESRATSWAHLEN, BUNDESRAT NACHFOLGE, BUNDESRATSNACHFOLGE,

En complément de l'article de Monsieur Addor paru ici, la réaction du Conseil fédéral mérite qu'on l'analyse. Elle démontre le politiquement correct qui fait loi dans les plus hautes sphères de notre pays et plus spécifiquement l'amateurisme qui règne au sein de ce gouvernement, l'islam étant pour ces médiocres "une religion comme une autre" malgré les tentatives d'attentats que la Suisse a déjà subies. Quelle autre communauté représentant 6% de notre population, accueillie à nos frais et contre notre gré, représente un tel danger pour notre pays? Aucune!

Quelle autre communauté a provoqué le durcissement de la loi sur les armes en Europe? Aucune!

Quelle autre communauté encore est à l'origine de la loi intrusive sur le renseignement en Suisse? Aucune!

Et l'on nous dit après cela qu'il faut ménager leur susceptibilité alors que nos libertés partent en lambeaux?

A noter que la réponse du CF contourne habilement les termes spécifiés par Monsieur Addor tels que "états étrangers soutenant des terroristes" ou "violant les droits de l'homme" en les transformant en simple "fonds étrangers". Le Conseil fédéral semble refuser de reconnaitre que des pays musulmans financent le terrorisme et/ou violent les droits humains. On comprend mieux le silence de notre gouvernement lorsque les chrétiens sont persécutés sous le joug des musulmans!

Quant à la notion de discrimination, ce même Conseil fédéral inverse hypocritement les éléments: si des pays musulmans financent le terrorisme islamique, cela signifie que l'islam ne peut pas bénéficier du même traitement qu'une autre religion.

**********

Le Conseil fédéral est conscient des risques que l'extrémisme religieux (Nd Christian Hofer: lequel? toujours cette hypocrisie qui empoisonne la réalité!) fait peser sur la sécurité intérieure et la paix religieuse en Suisse. Comme il l'a mentionné dans sa réponse à la motion Quadri 16.3330, différentes bases légales existent déjà pour contrer un tel phénomène. En fonction des circonstances, cantons et Confédération peuvent intervenir en vertu du droit pénal, du droit des étrangers (interdiction d'entrer en Suisse, révocation de l'autorisation de séjour, etc.) ou sur la base de la loi fédérale instituant des mesures visant au maintien de la sûreté intérieure (LMSI; RS 120).

Le droit fédéral ne dispose pas de base légale permettant de répertorier d'une façon régulière et systématique les sources de financement des communautés religieuses et des communautés musulmanes en particulier (voir à ce sujet la réponse à l'interpellation Humbel 16.3274). L'identification des sources de financement des communautés religieuses peut cependant s'effectuer sur la base de l'article 5 de la loi fédérale sur le renseignement civil (RS 121) qui autorise la collecte et le traitement ponctuels de données personnelles à l'insu des personnes concernées, pour autant que les limites définies dans la LMSI soient respectées (par ex la préparation ou l'exécution d'actes relevant du terrorisme ou de l'extrémisme violent). La Confédération peut aussi aller trouver ses informations dans des sources publiques. Pour le reste, la réglementation des rapports entre les communautés religieuses et l'Etat est du ressort des cantons (art. 72 al. 1 de la Constitution). A cet égard, les cantons qui définissent les conditions légales à la reconnaissance des communautés religieuses prévoient souvent des règles de transparence en matière financière. Aucun canton n'a encore reconnu de communauté musulmane à l'heure actuelle.

L'interdiction du financement des lieux de culte par des fonds étrangers ne vise que les communautés musulmanes. Comme l'a précisé le Conseil fédéral dans sa réponse à la motion Quadri 16.3330, il faut éviter de placer les communautés musulmanes sous le sceau d'un soupçon généralisé. L'interdiction du financement des associations musulmanes par des fonds étrangers contribuerait à installer ce sentiment de suspicion à l'égard des musulmans de Suisse. En conséquence, le Conseil fédéral considère que les communautés musulmanes doivent jouir de la liberté religieuse et de la liberté d'association aux mêmes conditions que les autres communautés religieuses.

Du reste, la mesure proposée par la motion apparaît peu praticable. Un Etat étranger qui souhaiterait contourner l'interdiction de financer un lieu de culte musulman en Suisse n'aurait aucun mal à passer par des intermédiaires ou un homme de paille. Les mesures à prendre pour contrer de telles manoeuvres occasionneraient un travail coûteux et laborieux pour une efficacité pratique limitée.

Source

Les résultats des votes pour chaque politicien sont accessibles dans ce fichier PDF

Rappel: Pendant que le Conseil fédéral appelle à ne pas provoquer de sentiment de suspicion à l'égard des musulmans, les chrétiens sont discriminés dans de nombreux pays musulmans sans aucun état d'âme

25 commentaires

  1. Posté par pepiou le

    PS + PLR = 2PSLR = 2 Putes Lascives et Racoleuse.

  2. Posté par philbur le

    L’UDC DEVRAIT QUITTER LE GOUVERNEMENT

  3. Posté par rikiki le

    On a vraiment 7 traitres à Berne. Il faut bien vite trouver une solution.

  4. Posté par miranda le

    @ Jean François Morf
    Tout à fait par hasard, je ne me souviens plus quel lien m’a orientée vers DREUZ, le 17.03.2018
    et leur sujet était centré sur les crimes commis par l’islam : avec les lieux, les dates et les actes
    89 PAGES au total. Ecoeurée par ce que je lisais, j’ai renoncé à imprimer. Pour le moment.

    Mais ça résume assez ou même très bien les 55 pays islamisés de force (qui sont devenus presque tous des fidèles ou des fanatiques) et les 669 millions de victimes.

    Et après ça, certains Imams de « HAUT RANG » disent que l’Islam colonisera pacifiquement l’Europe « par sa démographie ». Pacifiquement, il rêve de nous y faire croire, alors que dans une centaine de mosquées radicalisées ont prêche la haine. Il nous prend pour des « novices »?

    Et nos états « démocratiques » qui pactisent avec eux nous prennent aussi pour des « novices ».

  5. Posté par Socrate@LasVegas le

    Ce cf est une honte composé de TRAITRES à notre nation et à leur mandat mais qui essaient de ne pas en avoir le nom…On s’en souviendra!
    Et puisqu’ils ne voient pas le problème de la burka, des patriotes, eux, en verront très certainement l’avantage le moment venu…

    Au MEME MOMENT, en Belgique:
     » Le gouvernement belge a décidé ce 16 mars de résilier la convention vieille d’un demi-siècle (1969) qui confiait la gestion de la grande mosquée de Bruxelles à des intérêts saoudiens, a annoncé le ministre de la Justice Koen Geens. L’Arabie saoudite est accusée d’y promouvoir un islam «salafo-wahhabite» susceptible de «jouer un rôle très significatif dans le radicalisme violent» »

  6. Posté par Thomas le

    Et on a même maintenant la femme de Belfegor dans l’armée!!!comme si les 5 piliers de l’Islam ne suffisaient pas;maintenant il y en 7 nouveaux…

  7. Posté par Yolande C.H. le

    « Le Conseil fédéral rejette l’interdiction de financement par des état musulmans terroristes. « Il ne faut pas installer un sentiment de suspicion à l’égard des musulmans. » »

    J’apprécie beaucoup cette formulation.
    Je prends un autre exemple: interdiction de la contrefaçon sur territoire suisse: les horlogers suisses ne ressentiront pas un sentiment de suspicion à leur encontre, car leur production est authentique et fiable.
    Or, refuser une interdiction de financement par certains états, ceci pour ne pas induire des soupçons sur l’ensemble des musulmans (c’est ce qui est écrit: « les musulmans », sans distinction d’origine), cela démontre noir sur blanc qu’il y a bien anguille sous roche.

    Quand un groupe est fiable, il n’y a aucune raison de s’en méfier, ni d’avoir à le surveiller par des services de renseignements toujours plus fournis.

  8. Posté par bigjames le

    Avoir deux CF UDC, et en arriver là ?
    Ils servent a quoi ces deux ? On se le demande ?

  9. Posté par Jacques Beckie le

    « Il ne faut pas installer un sentiment de suspicion à l’égard des musulmans » Pas grave la population de ce pays l’a déjà….

  10. Posté par Peter K le

    Un ramassis de traitres et de lecheurs-lecheuses de babouches, se foutent totalement du peuple suisse, ils-elles sont les pires que nous ayons eu au cf, et il y a deja eu assez de catastrophe avant, a quand la reaction populaire, on va se laisser enc…… encore longtemps?

  11. Posté par SD-Vintage le

    Le Conseil fédéral fait donc l’amalgame « musulmans terroristes » et « musulmans » tout court : intéressant…
    « Base légale » : seuls pourront financer des établissements religieux en Suisse les pays qui respectent les droits de l’Homme tels que compris en Suisse. Simple.

  12. Posté par My Suisse le

    Blocher a vendu la Baslerzeitung à Tamedia! Les deux du CF sont soumis, vendus!

  13. Posté par JeanDa le

    Les grands premiers dangers pour notre pasy sont :
    1) LE cONSEIL fÉDÉRAL
    2) LES DEUX CONSEILS (Etats et national)
    3) LES JUGES
    4) LES JOURNALISTES
    5) LES SOCIALISTES
    ensuite viennent dans le désordre l’islam et son terrorisme, les églises c(h)réti(en)nes et leur train de biens-pensants, les ONG (dont au premier rang aMNESTY), le pAPE fRANÇOIS …. et tous les gens sur sont sur la liste …
    Tic-tac, tic-tac, tic-tac, tic-tac, tic-tac …

  14. Posté par sophie edouard le

    un peu tard non, et on continue sous de faux prétexte, mais tout est ok, on change le nom et on continue…

  15. Posté par UnOurs le

    C’est Freysinger qui avait raison quand il questionnait l’utilité de la participation de l’UDC au Conseil fédéral. Là, on n’est même pas sûr que le petit comptable et le caporal Pinguelin s’opposent aux décisions de leurs collègues. Ces deux-là devraient au moins tirer une tronche pas possible, histoire de nous donner un signe, mais non, ils sont tout sourire, heureux comme des coqs en pâte.

  16. Posté par Jean-Francois Morf le

    Les 669 millions de non-barbares que les barbares menteurs ont assassinés pour leur voler 55 pays, ils n’en parlent jamais: l’islam est une religion de paix et d’amour selon les menteurs barbares. Derniers pays volés: Liban, Kosovo.
    Pays et villes en train d’être dévalisés et sur le point d’être entièrement volés par les barbares menteurs: Birmanie, Londre, Paris, Allemagne, Suède, Lausanne, Genève, etc. Mais c’est tout normal pour l’ONU, qui défend les barbares. Et il y a les juges européens des droits des barbares, qui veulent faire passer 1 milliard de barbares en Europe… Googlez: 669 million non-muslims massacred

  17. Posté par Christian Hofer le

    Lorsque les Suisses doivent s’acclimater à la présence de ces communautés, aucun Conseiller fédéral ne parle de ménager notre « susceptibilité ». Tout ne doit être fait que dans un seul sens, au détriment des nôtres.

    Il est bien clair que ce gouvernement préfère les minorités à la population légitime de ce pays.

  18. Posté par Jean-Claude le

    Le Cf et ces riches ministres dans leur bulle de fric ne voient pas ce qu’il se passe. Je n’ai jamais de problème quand je sors en boîte ou dans les bars que ce soit avec les Suisses et les autres étrangers sauf évidemment eux. Ils sont violents et vous agressent verbalement voir physiquement pour un rien, même quand il ne se passe rien.. Ils nous détestent par le simple fait que l’on soit présents….Chez nous. C’est incroyable.
    Ce sont eux qui ont un ressentiment envers nous. A force, c’est vrai qu’on commence à en avoir marre, une grande majorité. Un sondage serait le bienvenu à ce sujet. Alors qu’on ne demande qu’à vivre tranquille. en paix!

  19. Posté par Jim Droz dit Busset le

    Oui ce CF devrait être totalement destitue , pas besoin de super traitres a la tête de notre pays ! De la part de dirigeants , c est la honte complété de devoir compter de tels collaborateurs se rangeant dans (…) l’autre camp!

  20. Posté par Alex le

    Soumission !

  21. Posté par Bussy le

    Ils rament les pauvres, ils font peine à voir…. comment ne pas être suspicieux face à cette secte arriérée qui n’apporte que des problèmes !

  22. Posté par Léo C le

    « …..Le CF considère […..] aux mêmes conditions que les autres communautés religieuses. »

    J’adore !! Encore un petit coup de Padamalgam.

    Les autres communautés ne nous pourrissent pas la vie comme eux.

    Mon sentiment de suspicion envers eux a augmenté encore depuis le 11 janvier 2015 où, sur les 140 000 que nous étions à défiler à Bordeaux, je n’en avais pas aperçus du tout à nos côtés; c’était pourtant le moment.

    Regardez maintenant le déferlement de haine sur les réseaux sociaux envers tous ceux qui condamnent Ramadan ou témoignent publiquement contre lui.

    L’amalgame ? Oui je le fais par défaut.

  23. Posté par seb le

    voila c est bien ça le pire, les chrétiens sont persécutés partout où ils sont, persécutés par l islam radical, qui est lui financé par certains pays, comment est-ce possible de persécuter les chrétiens sans état d ame, et etre brimé de porter un simple jugement sur l islam, pourquoi cet islam est si fermé au jugement, parce-qu elle est mal ! tous le savent, et nos politiciens sont de mèche avec les dirigeants islamistes qui eux, revent et veulent conquerir et soumettre la terre entiere sous la charia, désolé il y aura de l opposition a court moyen et long terme ! tenez-vous le pour dit !

  24. Posté par Thomas le

    Ce que ces abrutis du Conseil Fédéral ne comprennent pas c’est que l’état de suspicion des musulmans est déjà présent en Suisse…et cela ne va aller qu’en s’aggravant….nos conseillers fédéraux se rendent simplement complices comme nos banques d’ailleurs de financement du terrorisme islamiste en Europe…ce que nos politiques ne veulent pas comprendre c’est que la tolérance pour cette communauté s’est sacrément égratignée et que le souhait de vivre avec les musulmans dans ce pays comme en Europe à pour ainsi dire quasi disparue….ils en sont les seuls responsables…

  25. Posté par Antoine le

    L’hypocrisie et la malhonnêteté du Conseil Fédéral au COMPLET me crispe au plus haut point. Ces 7 nains sont des traîtres à la Patrie. Ils ne veulent pas voir ni entendre la RÉALITÉ !
    Un déni de plus, un déni de trop …
    A force de se cacher la tête dans le sable, le CF va se faire déboulonné !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.