Genève : Des coups de feu dans le quartier des Eaux-Vives. Un Algérien arrêté.

Les habitants ont entendu plusieurs détonations. [...]

A leur arrivée, les forces de l'ordre, elles ont vu trois individus prendre la fuite. L'un d'eux, en possession d'une valise contenant un fusil et des munitions, a été interpellé. Les deux autres sont parvenus à s'échapper. [...]

Selon la Tribune de Genève, l'individu interpellé est un Algérien né en 1993, connu des services de police. L'arme provient du cambriolage d'un box à voiture.

[...]

20min.ch

Ville de Genève : 250 panneaux de signalisation féminisés

La Ville de Genève passe de la parole aux actes et, pour accroître la visibilité des femmes dans l’espace public, change 250 panneaux signalant des passages pour piétons. En accord avec l'office cantonal des transports, une déclinaison de six pictogrammes féminisés couvrira désormais la moitié des panneaux où étaient représentés des personnages masculins.

Durant son année de Mairie, Sandrine Salerno met en place une série de projets sur le thème de l'égalité et de la diversité. Par le biais des panneaux signalant des passages pour piétons, elle invite à la parité dans l'environnement urbain. En lien avec le plan d'action municipal contre le sexisme et le harcèlement dans l'espace public, le remplacement de 250 panneaux - sur les 500 existants - a pour objectifs d'augmenter la visibilité des femmes dans la ville et de questionner les représentations des personnes légitimes à y évoluer. La signalétique routière étant très majoritairement masculine sous prétexte de neutralité, cette action est clé pour initier une réflexion sur la présence des femmes dans l'espace public.

Genève, ville pionnière

En adaptant la silhouette des panneaux et en modifiant de manière permanente sa signalisation routière pour y faire apparaitre des femmes, la Ville de Genève, en collaboration avec le Département des Infrastructures de l'Etat de Genève, réalise un projet pionnier. Parmi tous les signaux existants, seuls les panneaux non prescriptifs peuvent actuellement être modifiés. C'est ainsi le signal «emplacement d'un passage pour piétons» qui a été choisi puisqu'il est l'un des rares panneaux uniquement informatifs comportant un personnage.

Au niveau du visuel, pour éviter de faire passer un message stéréotypé, ces panneaux se déclinent en six versions avec, entre autres, une femme enceinte, une personne âgée et un couple de femmes. Ces nouveaux panneaux sont visibles sur les deux rives et dans tous les quartiers de la commune. Madame Salerno souhaite également inviter les autres communes genevoises à utiliser les visuels développés par la Ville.

Un projet pour augmenter la visibilité des femmes

Ce projet de féminisation de panneaux routiers s'inscrit dans le cadre de la politique de promotion de l'égalité entre femmes et hommes et contre les discriminations LGBTIQ de la Ville de Genève. Il a pour but d'agir sur l'environnement urbain de manière à favoriser le sentiment de légitimité de chacun et chacune dans l'espace public.

Historiquement, l'espace public a été pensé par et pour les hommes. Or, comme le souligne Sandrine Salerno, «l'omniprésence des représentations masculines stéréotypées dans l'espace public, notamment à travers les panneaux de signalisation, vient renforcer l'idée que certain-e-s, en particulier les femmes mais aussi les minorités, y sont moins à leur place que d'autres.»

Une position partagée par Serge Dal Busco, conseiller d'Etat chargé du département des infrastructures: «L'initiative de la Ville va dans le sens d'un nécessaire changement des mentalités en matière d'égalité dans tous les aspects de notre société; faire apparaître la mixité sur des panneaux officiels n'est pas anodin, c'est une contribution concrète, visible et pertinente à l'action globale en faveur de l'égalité». En repensant la manière dont la ville est aménagée et les messages visuels qui y sont véhiculés, les autorités municipales et cantonales souhaitent rendre la cité plus accueillante et inclusive pour tous et toutes.

Ville-geneve.ch

Nos remerciements à Patrick Payerpacher

 

Genève : Un agent de sécurité renvoyé en justice pour avoir tiré 13 fois contre des braqueurs armés

L’agent a tiré 13 coups de feu en direction des deux hommes, révèle le document émis cet hiver par le parquet. De son côté, L. a tiré 4 fois. Par miracle, personne n’est blessé et les deux voleurs, âgés de 37 et 38 ans, sont interpellés. Peu avant, «L. et son complice se sont battus avec des agents de sécurité, leur donnant des coups dans le but de pouvoir s’enfuir». En vain.

L’agent de sécurité assure n’avoir jamais visé les malfrats. [...] Il dit avoir agi pour se défendre.

[...]

 

Qui sont les suspects? L’agent, employé par une société de sécurité de la place depuis 2013, affirme avoir travaillé vingt ans dans la gendarmerie française. Il est rompu au tir et suit un entraînement tous les trois mois. Il a été décoré à plusieurs reprises dans le cadre de l’exercice de sa profession. Quant aux malfrats, le détenteur «du 44» a un casier judiciaire sans fin… 

[...]

TdG

 

Genève : un étranger trompe l’Etat durant 12 ans et touche plus de 220 000 francs

Un retraité a perçu près d’un quart de million d’aide sociale, alors qu’il était propriétaire et n’habitait plus en Suisse.

[...]

Pincé grâce à la cellule enquête spéciale de l’Etat et arrêté en 2018, il a été condamné à 30 mois dont 15 avec sursis pour escroquerie par métier notamment. Il a aussi été expulsé pour 10 ans.

20Minutes.ch

 

Genève, augmentation des coûts en 2020 : amendes, vignette antipollution, AVS…

Chaque année apporte son cortège de nouveautés législatives plus ou moins compréhensibles ou utiles.

Sélection non exhaustive de celles qui pourraient vous toucher de près en 2020 :

Vignette antipollution: les conducteurs genevois passeront à la caisse
Le macaron antipollution est disponible à Genève. Cette vignette, valable un an et vendue 5 francs et concernant également les frontaliers vaudois ou français, n’est pas obligatoire. Mais sa présence sur le pare-brise constitue une condition préalable pour qu’un véhicule puisse circuler au centre du canton lorsque la circulation différenciée est instaurée, c’est-à-dire en cas de pics de pollution de l’air dès le 15 janvier.

On paiera plus d’amendes d’ordre
A côté des contraventions simples à la LCR (Loi sur la circulation routière) et certaines contraventions à la LStup (Loi sur les stupéfiants), les infractions mineures à 16 autres lois fédérales pourront être sanctionnées par une amende d’ordre dès le 1er janvier pour un montant maximal de 300 francs.

Fin des sacs en plastique gratuits
Dès 2020, fini les sacs en plastique gratuits aux caisses des magasins genevois. Cette mesure, décidée à l’unanimité par le Grand Conseil, vise notamment à encourager l’utilisation de sacs réutilisables. Elle s’inscrit dans la feuille de route 2018-2023 du Département du territoire qui veut réduire la production de déchets incinérables de 25% à l’horizon 2024.

[...]

Travailleurs et employeurs paieront davantage d’AVS

Selon la Loi fédérale sur la réforme fiscale et le financement de l’AVS qui entrera en vigueur le 1er janvier, les cotisations AVS prélevées sur le salaire augmentent de 8,4% à 8,7%. Employeurs et employés continueront à en payer chacun une moitié.

[...]

GHI.ch

Genève : A l’abri des regards, Erdogan tient un discours anti-intégration et fait le signe des Frères musulmans. « Infiltrez la société suisse! »

Featured

Lors de son apparition au Forum mondial sur les réfugiés à Genève, l’autocrate turc s’est montré docile. Mais dans les coulisses, il a mobilisé ses compatriotes.

Deux jours, deux discours, deux visages. Face à des dizaines de caméras de télévision, Erdogan a demandé à la communauté internationale de soutenir davantage la Turquie.

La veille, cela a été différent. A l'hôtel Four Seasons, le dirigeant turc s’est présenté devant ses partisans et a tenu - à l'abri du public - un discours de propagande contre l'intégration.

Le SonntagsBlick détient une vidéo de la présentation. Une salle de conférence avec près de 200 personnes, des nappes blanches, des couverts en argent. Et sur la scène, Erdogan, lequel impose aux Turco-suisses présents ses fantasmes de grande puissance.

«Continuons comme ça!»

Pendant que des policiers suisses patrouillent devant l’hôtel avec des mitrailleuses, l’autocrate turc parle avec rage : «Une nation, un drapeau, une patrie, un État. Continuons comme ça!»

Applaudissements.

Erdogan fait comprendre à l’assemblée que même s’ils vivent en Suisse, ils n’ont de fidélité que pour une seule nation : la Turquie. Le président lève la main, quatre doigts tendus, le pouce plié - le «signe de la Rabia», signe distinctif des Frères musulmans islamistes.

 

Erdogan va plus loin : la diaspora turque ne doit suivre qu’un seul État. Mais sa tâche en Suisse est d'étendre son influence : «Soyez actif dans la politique, la science, l’économie!»

 

En d'autres termes, infiltrer la société suisse.

 

La fidélité des Turcs de l'étranger a toujours été l'idéal d'Erdogan. En 2008 déjà, il avait lancé un appel à ses compatriotes lors d'un discours : "Personne ne peut s’attendre à ce que vous vous soumettiez à une assimilation. L'assimilation est un crime contre l'humanité !"

Pour maintenir la diaspora turque sur la bonne voie, Erdogan a créé en 2010 le ministère des Turcs de l’étranger (YTB), une agence de 300 employés dotée d’un budget annuel de près de 200 millions de francs suisses. La devise officielle du YTB : "Nous sommes partout où nous avons un ressortissant, un parent."

Il ne faut donc pas s’étonner que la campagne de propagande d’Erdogan à Genève ait été organisée et financée par ce même ministère.

[...]

(Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch)

Blick.ch


Aucun média roman n'a décidé de parler de ce scandale.

La Confédération connait parfaitement les intentions d'Erdogan, ce qui ne prive pas nos autorités de laisser de pareilles provocations se dérouler sur notre sol en utilisant pour cela notre propre police afin de protéger cet islamiste. Tout va bien.

Rappels :

Situation tendue à Genève : Erdogan prévoit une soirée de propagande avec les Turcs de Suisse. Les Kurdes et l’extrême gauche sont prêts à en découdre

Erdogan menace la Suisse: «Vous récolterez ce que vous avez semé»

Suisse: des jeunes musulmans sont encouragés par leurs imams à haïr.

Bâle: Un policier pro Erdogan arrêté. Il aurait consulté les fichiers d’opposants au président turc.

Lorsque le Parti socialiste suisse milite en arabe et en turc pour la naturalisation facilitée

Employé dans une entreprise de sécurité, le Turc recrutait des jihadistes au Tessin

La Turquie tente d'influencer l'islam en Suisse

Berne inquiet: « La Turquie organise dans 15 pays un programme pour ses ressortissants sous le prisme de l’islam et de l’empire ottoman. »

Erdogan: l’Europe sera musulmane, si c’est la volonté d’Allah

 

Des avocats genevois veulent que l’Etat passe à la caisse pour les requérants mineurs, même si les ressources manquent

Selon ce collectif d'avocats, le Service de protection des mineurs aurait refusé assistance à des requérants d'asile mineurs non accompagnés. «Sous prétexte que les ressources manquent ou que les requérants ne sont pas en mesure de prouver leur minorité», selon lui.

[...]

Les avocats appellent en particulier l'État à présumer de la minorité des jeunes qui ne disposent pas de papiers. Il ne s'agit là que de suivre la jurisprudence du Comité des droits de l'enfant, notent les juristes genevois.

Tdg.ch


Rappels :

Grâce à une alliance Gauche – PDC, Genève va devenir « une ville refuge »

Genève : La gauche veut des hausses d’impôts pour combler le déficit

Genève : un clandestin interdit d’entrée en Suisse menace des passants et la police avec un tesson de bouteille

Genève : La justice autorise le port du voile pour les députées

Genève : Les femmes voilées pourront rendre visite à leurs maris incarcérés

En octobre, une femme voilée n'a pas pu rendre visite à son mari incarcéré à la prison genevoise de Champ-Dollon. Elle a été priée de l'ôter ou de partir. Elle a choisi de partir, raconte «Le Temps». Comme elle, plus d'une centaine de femmes n'ont pas pu voir leur conjoint depuis décembre 2018 et l'entrée en vigueur d'une nouvelle directive voulue par l'ancien directeur des lieux. Celle-ci stipule que tout couvre-chef est proscrit, pour des raisons sécuritaires (éviter que des objets soient introduits dans ou sortis de la prison): voile, mais aussi kippa, capuchon ou casquette.

[...]

Finalement, l'Office cantonal de la détention a décidé d'adopter dès janvier 2020, à la satisfaction du conseiller d'Etat Mauro Poggia, la solution utilisée dans les aéroports: le voile et la kippa sont ôtés durant la fouille, et remis ensuite. La casquette et le capuchon demeureront en revanche interdits.

20min.ch

Nos remerciements à Wilhou

 


On rappelle que Mauro Poggia s'est converti à l'islam pour marier une riche tunisienne.

"Le droit tunisien impose au mari non musulman de le devenir, faute de quoi le mariage n’existe pas." Cette discrimination ne choque évidemment ni nos socialistes suisses ni ceux qui invoquent systématiquement les droits de l'homme lorsqu'il s'agit de sanctionner la Suisse au moindre jugement non politiquement correct.

"Il vaut ainsi mieux être né de père inconnu que d’un père non musulman connu et marié ! En effet, une procédure spéciale permet d’acquérir les droits tunisiens pour celui-là, mais pas pour celui-ci."

Blog d'Olivier Emery

Pully (Vaud) : Un secrétaire du PS provoque les Identitaires sur les réseaux sociaux

Membre des Jeunesses socialistes vaudoises et de la Commission des jeunes, un mineur a provoqué des identitaires genevois. Il dit avoir agi sous le coup de l'émotion.

 

 

«Bande de nazillons. Crevez dans les caniveaux de Genève.» Ces propos, suivis d'une incitation à une rixe dans la cour d'un établissement scolaire, ont été envoyés par le secrétaire général de la section socialiste de Pully (VD) à un groupe de nationalistes genevois, le jeudi 12 décembre.

[...]

20Min.ch

 


Rappels :

Zurich : Des extrémistes de gauche sèment la panique (21 septembre 2019)

Genève: Baston entre fascistes de gauche et patriotes

Lausanne : De nouveau, le groupe Vert d’extrême gauche « Extinction Rebellion » sème la zizanie au centre ville

Berne : Plusieurs policiers blessés à coups de pierres par les extrémistes de gauche à la Reitschule

Berne. Centre d’extrême gauche de la Reitschule: Encagoulés, ils caillassent une voiture de police

Berne: Arrestations au centre d’extrême gauche de la Reitschule. 11 individus en prison, des policiers auraient été agressés.

Genève : Au Lignon, un extincteur finit sur la police

Ce vendredi soir, un projectile a été lancé sur une patrouille après une intervention dans la cité de Vernier. Il avait été lancé du douzième étage.

[...]

Cet acte n’est pas le premier du genre dans le quartier. Il y a quelques semaines, un caillou a fini sa course dans la vitre d’une voiture des forces de l’ordre. En 2017, huit jeunes avaient été interpellés pour avoir caillassé des véhicules de police et de pompiers. Ils faisaient venir les secours dans le quartier sous divers prétextes avant de s'en prendre à leurs véhicules.

Tribune de Genève

 


Rappels :

Genève. Le Lignon: Des mineurs caillassent la police à plusieurs reprises

L’Eglise du Lignon en feu, des jeunes… jubilent

L’église du Lignon incendiée : les socialistes suisses aiment ça aussi !

Genève. Purge : Une vingtaine d’incendies suspects éclatent dans le canton

Genève : Un bar est vandalisé, des féministes revendiquent

«Nous avons brisé la vitrine du Navy Syracuse et avons recouvert la façade et l'intérieur de peinture», revendique un texte anonyme, titré «féministes 1 - fachos 0» et publié ce mercredi sur le site renverse.co.

L'action contre cet établissement de la Vieille-Ville, place du Bourg-de-Four, a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi. Ses auteures soulignent avoir «procédé en mixité-choisie, sans hommes cisgenre (ndlr: un homme ou une femme cisgenre est un homme ou une femme dont le genre ressenti correspond à son sexe biologique)».

[...]

20min.ch

Via le Facebook du PNS

Genève : La gauche veut des hausses d’impôts pour combler le déficit

Déficit budgétaire : Ensemble à gauche veut mettre les plus riches à contribution. Si le Grand Conseil ne suit pas, des initiatives seront lancées.

Le déficit annoncé de l’État sera de près de 600 millions de francs en 2020. C’est en tous les cas l’excédent de charges du budget sur lequel le Grand Conseil genevois se prononcera en fin de semaine. Alors que la droite et le MCG s’apprêtent à refuser les 412 nouveaux postes demandés par le Conseil d’État, Ensemble à gauche (EàG) met sur la table son remède: cinq projets de loi qui sont autant de hausses d’impôts ciblant les plus fortunés et les hauts salaires.

[...]

Tdg.ch

Genève compterait deux fois plus de chômeurs qu’en France voisine.

Selon la méthode employée, le taux de chômage à Genève triple. Il est presque deux fois plus élevé qu’en France voisine. Et l’écart se creuse.

Alors que, selon les données officielles genevoises, le taux de chômage à Genève s’est établi en novembre à 3,7% (il était de 4,1% à la fin de 2018), une autre méthode pour estimer le nombre de sans-emploi fait exploser ce pourcentage. Il passe alors pour 2018 à 11,8%. Presque le double que les taux des deux départements français voisins, l’Ain et la Haute-Savoie.

[...]

Tdg.ch

 

 

Genève : Les hommes bannis d’un atelier sur les discriminations

L’invitation a été envoyée à tous les doctorants inscrits à l’École doctorale suisse d’anthropologie, soit près de 200 personnes. [...] Le but: étudier les discriminations basées sur le genre à l’encontre des femmes et des personnes non binaires (personnes qui ne se reconnaissent pas dans un sexe défini) dans la méthode requise pour le travail de terrain en anthropologie et en sociologie.

Jusqu’ici, tout va bien. Pourtant, l’invitation précise qu’«au vu de la nature sensible du sujet», les organisatrices prient «les hommes cisgenres (ndlr: soit tous les hommes non transgenres) de s’abstenir de s’inscrire à ce workshop». Exception faite pour «les hommes qui se sentent appelés à participer en raison d’expériences personnelles de violence»; ces derniers pourront contacter les organisatrices pour «discuter plus avant d’une éventuelle participation».

[...]

Tdg.ch

La justice annule l’interdiction de territoire d’un ex-salarié de la mosquée de Genève

La décision prononcée par Fedpol est annulée par le Tribunal administratif.

Les juges considèrent qu'il n'y a pas de preuve de radicalisation dans le dossier qui aurait dû être consulté par le recourant. [...]

Dans le cas particulier, Fedpol n’a pas procédé avec la retenue requise lorsqu’il a caviardé, de manière excessive, des documents pertinents pour l’issue du litige, sans pesée soigneuse des intérêts publics et privés en cause. Fedpol a notamment caché des informations connues par le recourant, voire accessibles au public de manière générale. Il a également refusé, sans motif pertinent, de divulguer l’évaluation faite par un collaborateur du Service de renseignement de la Confédération au sujet de la menace que le recourant représente pour la sécurité intérieure de la Suisse.»

[...]

Tribune de Genève

Affaire Maudet: le journal Die Zeit sort de nouvelles révélations

La rédaction alémanique de Die Zeit publie aujourd’hui, 5 décembre, le résultat d’une enquête approfondie contenant des éléments nouveaux. Des révélations consternantes sur l’intervention du banquier Yves Mirabaud en faveur de Pierre Maudet et sur la réception problématique par le magistrat PLR de renseignements de la Brigade de sûreté intérieure (BSI).

Pierre Maudet a été traité comme un conseiller fédéral, puis le conseiller d’Etat genevois PLR a été de scandale en scandale. Il s’avère aussi que les services de renseignements ont dû lui transmettre des informations.

Par Sascha Buchbinder, Die Zeit (traduction de l’allemand par le site Ensemble à Gauche)

La campagne électorale a été insupportable. Dans la rue, les candidats du PLR se sont fait jeter leurs brochures au visage, ils ont essuyé des insultes. Quand le cauchemar a pris fin et que le PLR a essuyé une défaite, Christian Lüscher, vice-président du PLR suisse, s’est présenté devant les caméras en suppliant : « Pour l’amour du PLR, Pierre, s’il te plaît, démissionne du parti ! »

Pierre Maudet, c’est le conseiller d’État genevois qui a voulu aller au Conseil Fédéral avec son « Opération Valmy », il y a deux ans, mais qui a été battu en fin de compte par son collègue tessinois Ignazio Cassis. Pierre Maudet, c’est le carriériste, qui… participait à des soirées très coûteuses avec l’élite romande, mais qui avait tout de même des gens ordinaires avec lui. Pierre Maudet, c’est l’éternel enfant prodige du PLR suisse, qui faisait briller comme de l’or tout ce qu’il touchait.

 

 

Mais aujourd’hui, Pierre Maudet est avant tout l’homme qui, depuis plus d’un an, court d’un scandale à l’autre. L’affaire Maudet : sur le plan juridique, il s’agit de la présomption d’acceptation d’avantages en raison d’un luxueux voyage à Abu Dhabi, de trois festivités offertes pour son 40e anniversaire, de dons reçus et de bidouillages fiscaux. Le ministère public enquête et le pouvoir judiciaire n’a pas encore rendu son verdict.

Et l’affaire Maudet, c’est aussi une grosse désillusion : il était Monsieur propre, il traquait les trafiquants de drogue, les cyclistes qui violent les règles et les responsables de dépôts d’ordures sauvages – et il a été pris en flagrant délit de mensonge. Il a menti au parlement, au gouvernement et à la population sur le caractère et le financement de ses activités énigmatiques. Plus grave : Maudet, le responsable de la sécurité, a menti à la justice. Il a détruit des preuves et incité d’autres à mentir. Le gouvernement genevois a déclaré depuis officiellement que Maudet avait causé un sérieux tort à sa fonction par « une construction mensongère » et en « l’adoption d’un comportement totalement indigne ». Néanmoins : Pierre Maudet s’accroche au pouvoir.

Comment fait-il tout cela ? Pierre Maudet refuse de s’en entretenir avec die Zeit.

Depuis juillet, il a droit à une pension viagère. Mais il ne veut pas prendre sa retraite. Et parce que personne ne peut le déposer, il continue comme si de rien n’était et s’en tient à la présomption d’innocence qu’il revendique toujours. Dans des entrevues avec d’autres médias, cet homme de 41 ans parle de sa régénération et de sa solitude. Des familiers disent : « Je ne suis pas son ami. Comment pourrait-il avoir des amis ? Avec sa charge de travail ». Des collègues de parti disent aussi : Maudet reste parce qu’il ne peut pas s’en empêcher. Parce qu’il ne sait rien faire d’autre.

Le Conseiller d’État est tombé dans la politique à l’âge de 14 ans ; il n’a fait que ça depuis, 24 heures sur 24, sa vie durant. Personne ne parle de la femme de Maudet, de ses trois enfants, mais tout le monde parle de son travail fou. Et à la fin, la phrase tombe souvent : « Mais ne me citez pas. C’est un homme encore dangereux ! ».

[...]

Traduction et article complet Ensemble à Gauche

Via le Facebook du PNS

Genève : un clandestin interdit d’entrée en Suisse menace des passants et la police avec un tesson de bouteille

Un homme a été arrêté par les forces de l'ordre à Genève alors qu'il menaçait les passants avec un tesson de bouteille, tout en criant et en courant dans tous les sens.

A la vue des policiers, l'individu a pris la fuite afin de se soustraire au contrôle, avant de se diriger vers l'un d'entre eux d'un air déterminé. L'agent a du faire usage d'un spray OC pour l'interpeller et l'acheminer au commissariat. Le prévenu, qui séjourne illégalement en Suisse et qui est interdit d'entrée dans le pays, ne possède ni de domicile fixe ni de documents d'identité.

20Min.ch / TDG

Genève : La justice autorise le port du voile pour les députées

La justice a tranché: les députés du Grand Conseil et les élus des conseils municipaux pourront arborer des signes extérieurs d'appartenance religieuse, tels que voile, croix ou kippa. La chambre constitutionnelle, saisie de plusieurs recours portant sur la loi sur la laïcité votée par le peuple le 10 février 2019, a ainsi annulé l'alinéa interdisant le port de ces attributs.

Elle a en revanche confirmé cette interdiction pour les membres des exécutifs (conseillers d'Etat et conseillers administratifs), les magistrats du pouvoir judiciaire ainsi que les fonctionnaires lorsqu'ils sont en contact avec le public.

[...]

20min.ch

Cambriolages en série dans les écoles genevoises

Depuis un mois et demi, une série de cambriolages touche les écoles genevoises. Dernière victime en date: l’école Charles-Giron, près des Charmilles, «visitée» mardi sans vols ni dégâts importants. La nuit d’avant, c’était le tour de l’école primaire de Budé, au Petit-Saconnex, pour la deuxième fois en moins d’une semaine…

La police a dénombré pas moins de huit autres cambriolages d’établissements en quelque six semaines, la plupart avec dégâts matériels et vols.

[...]

Tdg.ch

Attaques transfrontalières à Perly-Certoux (GE) : La police déclare qu’il est interdit de se défendre avec des armes ou de former des milices

Article décrivant parfaitement la dissymétrie des lois en Europe : la racaille peut être armée, violente, se regrouper pour vous attaquer afin que vous n'ayez aucune chance. Mais si vous êtes du côté des victimes, vous n'aurez droit à rien. C'est tout juste si la "justice" ne vous condamnera pas davantage que les agresseurs.

Les délinquants connaissent parfaitement la situation, tout comme ils savent très bien que les peines infligées seront légères, spécifiquement s'ils sont mineurs.

 

**********

Après la série de délits et le déchaînement de violence, la mairie ainsi que les polices cantonale et municipale ont convié la population à une soirée d’information, mercredi.

[...]

Les habitants se plaignent de trafics dans la commune, d’une frontière poreuse qui leur pose problème et de délais d’attente interminables avant de voir des uniformes. Ils demandent plus de patrouilles, des douaniers, de la vidéosurveillance ou encore plus de lumière.

On évoque l’achat de sprays au poivre, on pense à s’armer, ou encore à monter une milice. La police met en garde: utiliser une arme pour sa défense est interdit. Quant à des milices populaires : c’est une mauvaise idée, avertit Luc Broch, vous pourriez commettre des infractions, cela se retournerait contre vous. Pour ce qui est de connaître l’identité des malfaiteurs et de placarder leurs visages? « Non, nous ne sommes pas dans un western», conclut Luc Broch.

20Min.ch

 

Rappels :

Genève : des Français partent en expédition punitive dans un village, taser au poing, car leur racket avait échoué

Genève : Les habitantes de Perly ne devraient plus se promener seules selon la police

Série de vols violents dans un village genevois : La police engage une brigade franco-suisse pour l’enquête

Calmy-Rey : Schengen-Dublin nous apportera plus de sécurité etc.