Selon la Mosquée As-Salam de Toulouse, la femme musulmane est la femme « la plus propre sur terre » car les femmes non-musulmanes seraient porteuses du sperme de 2 à 3 hommes

Toulouse:

Jusqu’à l’inauguration de la Grande mosquée de Toulouse (2800 places) tenue par l’imam Mohammed Tataï (actuellement poursuivi par la justice), la mosquée As-Salam (quartier de la Reynerie) était la plus grande mosquée de Toulouse avec une capacité de 2000 fidèles

 

 

 

Facebook.com/

Via Fdesouche.com

Cologne : Erdogan inaugure l’une des plus grandes mosquées d’Europe. Des Turcs l’accueillent aux cris d’Allah Akbar. (Vidéos)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan inaugure samedi à Cologne l'une des plus grandes mosquées d'Europe, un déplacement placé sous haute protection policière marqué par des manifestations.

Placé sous haute protection policière, le président turc Recep Tayyip Erdogan va présider samedi 29 septembre à Cologne l'inauguration d'une des plus grandes mosquées d'Europe. Il s'agit de l'ultime étape de la visite d'État du président turc, qui tente de tourner la page de deux années de tension avec l'Allemagne.

Après Berlin vendredi, où ont manifesté quelques milliers de Kurdes, Erdogan est attendu de pied ferme à Cologne: au moins deux manifestations, dont une sous le mot d'ordre "Erdogan n'est pas le bienvenu", sont prévues dans la cité rhénane. Plusieurs milliers de policiers seront mobilisés pour ce que le chef de la police locale, Uwe Jacob, présente comme un des plus grands déploiements policiers dans l'histoire de la ville.

À Cologne, le très croyant dirigeant turc, doté de pouvoirs accrus depuis le début de son nouveau mandat en juillet, va inaugurer cette mosquée, financée par l'Union des affaires turco-islamiques (Ditib), étroitement liée au pouvoir turc.

La foule crie "Allahu Akbar" sur son trajet

Erdogan est sur le chemin de la mosquée. Au bord de la route, ses partisans crient "Allahu Akbar".

Toutes les cinq minutes, la foule de la rue Venloer scande à nouveau. Il y a quatre tireurs d'élite sur les toits. Plus près de nous, une barrière de sécurité bloque le chemin. Parfois, le nom du président turc est hurlé, parfois la foule crie "Allahu Akbar", "Allah est le plus grand". De temps en temps, l'armée turque est louée ou la foule crie que le peuple turc ne peut être divisé.

 

 

 

Une mosquée aux dimensions imposantes

Le chantier avait débuté en 2009 et, malgré de nombreuses oppositions et controverses locales, de premiers fidèles ont pu aller y prier dès 2017, avant l'inauguration officielle par Erdogan samedi.

Avec ses minarets de 55 mètres de haut et une grande coupole de 36 mètres, cet édifice de béton et de verre, censé incarner l'ouverture, selon son architecte, Paul Böhm, est une des plus imposantes mosquées d'Europe. Sa superficie atteint 4 500 m2.

Située dans le quartier d'Ehrenfeld, non loin de la tour de télévision de Cologne, elle est susceptible d'accueillir des milliers de fidèles. La police veut limiter l'accès samedi à 5 000 personnes mais Ditib en attend beaucoup plus.

L'édile de Cologne reproche à Ditib l'opacité qui a entouré le déroulement du chantier, l'inauguration et le fonctionnement de la mosquée. Des élus accusent aussi cet organisme d'être un bras du régime d’Erdogan car elle gère 900 lieux de cultes en Allemagne avec des imams venant de Turquie. L'organisation est aussi accusée par ses détracteurs d'espionner les opposants au président turc.

"Londonistan"

Les opposants à la mosquée, en particulier l'extrême droite, craignant un afflux de musulmans qui aurait fait de Cologne une réplique du "Londonistan", avaient intenté des recours contre la construction qui ont finalement échoué.

Avec cette visite d'État, la Turquie, minée par une crise économique aigüe et en froid avec les États-Unis de Donald Trump, tente un rapprochement avec l'Allemagne, où vivent 3 millions de personnes de nationalité ou d'origine turque.

Vendredi, il s'est entretenu avec Angela Merkel, avant d'être l'invité d'un banquet boudé par une partie de la classe politique allemande, dont la chancelière. L'inauguration sera également boudée par une partie des dirigeants politiques du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, dont la maire de la ville, Henriette Recker, et le chef du gouvernement régional.

 

France24 / Bild.de / Sueddeutsche.de

 

Rappels :

Erdogan: l’Europe sera musulmane, si c’est la volonté d’Allah

Berne inquiet: « La Turquie organise dans 15 pays un programme pour ses ressortissants sous le prisme de l’islam et de l’empire ottoman. »

Le président turc Erdogan active ses réseaux en France : un « immense campus coranique » ouvrira à Strasbourg avec le soutien de la mairie

Un électeur turc aux Pays-Bas : « C’est déjà nous le boss ici »

Présidentielles en Turquie : les islamistes turcs défilent au cri de “allah akbar” dans les rues de France

Allemagne. Hamburg : des musulmans fêtent une église transformée en mosquée.

Pour certains, c'est un "projet unique", pour d'autres, un autre signe très clair d'une islamisation invisible de l'Europe. À Hambourg, le centre islamique "Al-Nour" a été ouvert aujourd'hui dans l'ancienne église de Capharnaüm.

Consacrée en 1961, l'église a été désacralisée en 2002. Les frais de rénovation de 1,5 million d’euros ayant surchargé la congrégation évangélique luthérienne, le bâtiment était vide depuis des années.

Enfin, en 2005, un investisseur privé a repris l'ancienne maison de Dieu et l'a proposée en 2012 sur Internet. Le Centre islamique Al-Nour l'a finalement acheté pour environ un million d'euros et a entamé la conversion à la mosquée.

Mercredi, à 17 heures, la mosquée ouvrira. En plus des représentants du Sénat de Hambourg et du président du Conseil central des musulmans, Aiman ​​Mazyek, des représentants de l’Eglise protestante sont attendus.

Cependant, le projet n'a pas reçu l'approbation du public. Des manifestations ont régulièrement eu lieu. Sur Internet, beaucoup de gens sont maintenant horrifiés par l'ouverture de la mosquée et la considèrent comme un "symbole de l'islamisation de l'Europe".

Wochenblick.at

Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch

 

 

Indonésie : Elle se plaint du bruit de la mosquée et finit en prison pour « insulte à l’islam ».

Une femme indonésienne a été condamnée mardi à 18 mois de prison après s'être plainte du bruit de la mosquée de son quartier au moment de l'appel à la prière, dernière condamnation en date en vertu d'une loi controversée sur le blasphème.

Meiliana, bouddhiste d'origine chinoise habitant dans ce pays à majorité musulmane, a été reconnue coupable d'insulte à l'Islam pour avoir demandé à la mosquée locale de baisser le volume des haut-parleurs diffusant l'appel à la prière car ceux-ci étaient trop bruyants et «faisaient mal» à ses oreilles.

(...)

Tribune de Genève

Via 

Vienne : Sermons radicaux à la mosquée. « Féliciter les mécréants lors de leurs fêtes religieuses est pire que tuer. » (Vidéo)

Encore une fois, des soupçons de radicalisme dans une mosquée de Vienne.

Une vidéo contenant le discours explosif d'un Imam a été divulguée au journal "die Krone". Entre autres choses, on appelle à un Etat islamique et on prêche à l'encontre des "mécréants".

Le parti libéral a porté plainte pour apologie de crimes terroristes et pour haute trahison.

La vidéo prise à l'aide d'un téléphone mobile à l'intérieur d'une mosquée viennoise montre deux imams et un frère musulman présumé. Alors qu'un prêcheur appelle les jeunes à fonder un État islamique ("Ils ont les rôles les plus importants dans le jihad et dans le prosélytisme"), un autre prêche contre les soi-disant mécréants.

 

 

 

Il est strictement interdit de féliciter les mécréants (les chrétiens) lors de leurs fêtes religieuses : "C'est comme se prosterner devant la Croix. Et pour Allah, c'est pire que boire de l'alcool ou tuer."

L'islamologue Amer Albayati critique vivement: « L'islam politique est une menace pour la paix sociale et notre sécurité. Il doit être stoppé immédiatement. » Le Parti de la liberté a déposé une plainte auprès du ministère public.

 

Kurier.at / Krone.atReligion.orf.at

 

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

 

France : un délinquant maghrébin fonce délibérément dans les portes d’une mosquée

A noter qu'il s'agit d'un délinquant maghrébin de confession musulmane :

 

"Les services de la police nationale ont immédiatement déclenché d’importants moyens" précise la préfecture, selon qui l'enquête "ne fait apparaître aucune motivation raciste". Le parquet de Lille a été saisi.

Selon nos informations, le suspect circulant à bord d'une Mercedes a été identifié par la police et est actuellement recherché. Il s'agirait d'un homme de nationalité française et de confession musulmane, déjà condamné pour des faits de droit commun. On ignore pour l'heure ses motivations.

France3-Régions

 

**********

 

Le conducteur d'un véhicule a volontairement percuté vendredi 10 août au soir les portes d'une mosquée à Mons-en-Baroeul, une commune qui jouxte Lille, sans faire de blessé, a indiqué ce dimanche 12 août la préfecture du Nord, écartant toute "motivation raciste" à ce stade.

 

 

Aux alentours de 23H45, "un véhicule a percuté volontairement la porte d'entrée de la mosquée Al Wifaq", a indiqué la préfecture dans un communiqué. "La voiture est rentrée complètement dans la mosquée, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus. Les motivations du suspect, qui a été identifié et qui est recherché, seront connues quand on l'aura arrêté", a expliqué à l'AFP une source policière.

"D'importants moyens" de police ont été déployés peu après les faits, a souligné la préfecture, ajoutant que le directeur de cabinet du préfet Romain Royet s'était rendu sur place.

"L'enquête de police qui, à ce stade, ne fait apparaître aucune motivation raciste, a été lancée sous la conduite du parquet. Aucun blessé n'est à déplorer", a précisé la préfecture.

Huffingtonpost.fr

 

 

 

Poitiers : l’imam révèle que la Grande mosquée porte le nom de la bataille de Poitiers (Balat al-Chouhada) sur une chaîne qatari

Dans un reportage de la chaîne qatari Al Rayyan, l’imam de la Grande mosquée de Poitiers Boubaker El Hadhj Amor, révèle que sa mosquée porte le nom arabe de la Bataille de Poitiers.

 

 

 

 

Suisse: une grande mosquée turque bientôt à Schaffhouse

Une mosquée va être construite dès le milieu de l'année à Schaffhouse. Les imams qui prêcheront dans ce lieu de culte seront envoyés par Ankara.

Le bâtiment, long de 30 mètres, large de 16 mètres et haut de 12 mètres, coûtera 1,5 million de francs. Le premier coup de pioche doit être donné au milieu de l'année.

(...)

Source et article complet

Nos remerciements à Alain Jean-Mairet et à Hans Peter

 

Rappels:

Erdogan: l’Europe sera musulmane, si c’est la volonté d’Allah

Berne inquiet: « La Turquie organise dans 15 pays un programme pour ses ressortissants sous le prisme de l’islam et de l’empire ottoman. »

Autriche. Un ex-bénévole déclare: « Les réfugiés demandaient des articles de marque. Ils obtenaient tous les soins médicaux. Un Turc m’a lancé que bientôt ils commanderaient ici. »

Belgique: Près de 40% des Turcs de Flandre disent que la religion devrait systématiquement prévaloir sur la loi belge

Un ministre turc compare les Français qui veulent modifier les sourates antisémites du Coran à des islamistes de Daech.

 

Suède: profitant de la décision à Växjö, une autre mosquée devrait également obtenir le droit de diffuser l’appel à la prière. La police refuse de demander aux habitants suédois leur avis.

Nous parlions de la ville de Växjö ici. A présent, les musulmans de Karlskrona profitent de la décision favorable pour continuer à faire pression et obtenir ce qu'ils veulent.

***********

La police de la municipalité suédoise de Karlskrona devrait accorder à l'association islamique locale le droit de diffuser l'appel à la prière en public et refuse de consulter les résidents locaux car cela serait trop compliqué.

L'Association culturelle islamique de Karlskrona s'attend à recevoir une décision positive de la police locale au début de la semaine prochaine sur la possibilité de continuer à diffuser l'appel à la prière, a rapporté la chaîne de télévision suédoise SVT.

La demande, transmise à la police par le biais d'un comité sur l'environnement et le social, verra l'appel à la prière diffusé par les minarets de la mosquée de Kungsmarken, l'une des plus importantes du pays.

La mosquée avait déjà commencé à lancer l'appel à la prière en novembre 2017, mais peu de temps après, l'appel à la prière avait été temporairement suspendu car l'association musulmane n'avait pas demandé l'octroi d'une licence.

La décision surviendra quelques semaines seulement après que l'Association islamique de la ville de Växjö ait reçu la possibilité de diffuser publiquement l'appel à la prière tous les vendredis en début d'après-midi par la police et le gouvernement local.

Le mouvement a même été célébré par l'archevêque Fredrik Modeus, de l'Eglise de Suède, qui l'a qualifié de "décision réfléchie".

Commentant l'affaire, Magnus Rothoff, responsable de groupe dans la police criminelle, a déclaré: «Je ne veux pas anticiper le processus formel, mais en principe, les mêmes conditions s'appliquent à Karlskrona que celles concernant notre décision à Växjö.

"C'est la même législation, un avis identique de la part de la municipalité, et à peu près la même réglementation locale. Par conséquent, je ne vois pas comment nous pourrions aboutir à une conclusion différente cette fois-ci ", a-t-il ajouté.

Le gouvernement municipal a également demandé à la police de consulter les résidents locaux qui pourraient être touchés par l'appel de prière, mais la police a refusé. Magnus Rothoff a déclaré: «En partie, nous n'avons pas de raison légale de le faire. C'est une opération très gourmande en ressources et cela retarderait le traitement de l'affaire. "

 

Source Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch

Nos remerciements à Alain Jean-Mairet

 

France: Jean-Michel Fauvergue (Lrem et ex-patron du Raid!) prétend que les prêches de haine en arabe dans les mosquées sont du même niveau que ceux en latin dans les Eglises.

STUPEFACTION ! Quand on lui parle des prêches radicaux en arabe dans les mosquées salafistes, le député LREM Fauvergue (ex-patron du RAID !) répond "prêches en latin dans les églises" : et ce sont eux qui sont chargés de la lutte contre l'islamisme ?

 

 

 

Nos remerciements à Alain Jean-Mairet

 

Belgique: les manuels xénophobes de la mosquée de Bruxelles. « On y décrit que tout musulman sunnite doit mener la guerre aux non sunnites. »

Nous en parlions déjà ici. Voici les détails.

**********

L’agence d’Etat belge qui analyse la menace terroriste s’inquiète des moyens “illimités” dont disposent certains pays du Golfe, dont l’Arabie saoudite, pour diffuser un islam radical “moyenâgeux” hostile aux juifs et aux gays, dans un rapport qui doit être débattu mercredi prochain au Parlement belge.

Ce rapport de l’Ocam (Organe de coordination pour l’analyse de la menace), dont l’AFP a obtenu copie, porte sur les manuels utilisés pour les cours en arabe dispensés aux étudiants de l’école islamique de la Grande mosquée de Bruxelles, une institution déjà dans le collimateur du gouvernement.

Dans ce lieu financé par l’Arabie saoudite, via la Ligue islamique mondiale, l’Ocam pointe du doigt le “contenu problématique sur le plan du radicalisme, de la xénophobie et de l’antisémitisme” de ce matériel pédagogique servant à former les futurs imams.

A côté d’écrits qualifiant les juifs de “peuple corrompu, maléfique et perfide”, d’autres également enseignés décrivent “la guerre” que tout musulman sunnite est censé mener aux non sunnites. Et comment tuer les homosexuels: “la lapidation”, “le feu” ou les projeter “du toit du bâtiment le plus haut du village”.

“Les manuels religieux à orientation salafiste sont largement répandus en Belgique et dans ses pays voisins, tant dans le mode réel que virtuel, grâce à des possibilités financières et technologiques illimitées dont disposent l’appareil de prosélytisme de l’Arabie saoudite et des pays du Golfe”, affirme le document.

Il doit être débattu mercredi à huis clos par la commission parlementaire de suivi des attentats jihadistes de Bruxelles (32 morts le 22 mars 2016), en présence du patron de l’Ocam Paul Van Tigchelt, selon deux députés joints par l’AFP.

Fin 2017, dans ses conclusions, la commission d’enquête avait déjà fustigé l’islam “salafo-wahhabite” de la Grande mosquée. Accédant à sa demande, le gouvernement avait annoncé en mars la rupture de la concession vieille d’un demi-siècle qui confiait la gestion des lieux à Ryad.

Mais cette décision tarde à être mise en oeuvre d’après le député centriste Georges Dallemagne. “Il y a urgence à fermer cette institution scolaire”, a-t-il dit.

Selon ce rapport d’une quarantaine de pages, jugé “très choquant” au sein de la commission, la France et les Pays-Bas comptent aussi parmi les pays où des librairies et des sites web vendent librement “La Voie du Musulman”, un ouvrage affirmant que “le djihad armé est l’expression la plus noble de la pratique religieuse” et qu’il faut s’y préparer.

A Bruxelles, est-il souligné, ce livre sert de manuel de base pour le cours de morale islamique des étudiants de première année du cursus arabe de la Grande mosquée.

L’Ocam rappelle en évoquant l’ouvrage que de “nombreux Belges” sont partis en Syrie “pour prendre part au +djihad armé+” (environ 400, principalement sur la période 2013-2015, selon des chiffres officiels).

Source Source2

Autriche. Vienne: une crèche qui fait la promotion de la culture turque et de l’islam reçoit 227’000 euros de subventions

Nous avions répertorié un cas de représentation de guerre dans une mosquée turque en Allemagne. Mais grâce à cet article, nous savons désormais que les mosquées turques organisent dans plusieurs pays européens les mêmes manifestations guerrières, sans que les non musulmans le sachent.

**********

Les allégations concernant les établissements d'enseignement qui sont liés à l'ATIB Mosque Association (association des mosquées turques), ne s'arrêtent pas. Encore une fois, le jardin d'enfants "Ladybug" à Vienne se trouve sous le feu croisé des critiques.

L'orientation pédagogique de l'institution éducative concernait la turcité et la religion. La crèche "Ladybug" a reçu 227 000 euros de subventions de la ville de Vienne.

Le jardin d'enfants controversé a dû changer son concept pédagogique l'année dernière à la demande du MA11.

Le sponsor du jardin d'enfants n'est pas l'ATIB (Union Turco-Islamique pour la Coopération Culturelle et Sociale en Autriche) mais l'Institut d'Education et de Recherche Nokta, une sorte de sous-club de l'ATIB. L'ATIB a été épinglé négativement dans la presse en raison des jeux de guerre qui se déroulaient dans les mosquées (à Vienne). 

Selon "profil", le concept éducatif maternel de Nokta 2009 a été soumis au département compétent de Vienne (Services à l'enfance et à la jeunesse). Dans ce concept, «un point important» est «d'enseigner aux enfants les valeurs turques ainsi que la culture turque d'une manière appropriée à l'âge».

De plus, "l'éducation religieuse est une partie importante de notre travail quotidien". Un aumônier qualifié prodiguerait des valeurs islamiques "deux fois par semaine" aux enfants.

(...)

Source Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

 

 

 

Allemagne. Scandale à la mosquée de Herford: de jeunes garçons marchant en uniforme de combat (Vidéo)

"L'État et la société doivent faire tout leur possible pour empêcher quelque chose comme ça."

Des vidéos d'une représentation dans une mosquée provoquent l'indignation.

Les photos montrent de jeunes garçons qui paradent en tenues de combat et avec des armes factices.

 

 

 

Derrière eux sur le mur: le logo Ditib de la plus grande association de mosquées en Allemagne.

Les vidéos qui montrent ces prises de vues très déconcertantes, circulent sur Internet. Elles ont été crées en Allemagne, dans la mosquée Ditib en Rhénanie du Nord-Westphalie, dans la ville d'Herford

"Cela contredit de manière flagrante toute tentative d'intégration"

Une des vidéos a également été divulguée au président CDU du district de Herford, Tim Ostermann. Il était alarmé.

"Je trouve très problématique que les enfants soient instrumentalisés. Cela contredit de manière flagrante toute tentative d'intégration. Au contraire, une telle chose est un signe typique d'une société parallèle. L'Etat et la société doivent tout faire pour éviter ce genre de choses ", a écrit Ostermann sur Facebook.

Ostermann a demandé des éclaircissements au responsable Ditib local par e-mail. Après n'avoir reçu aucune réponse, il a finalement alerté les médias.

A ce moment, l'association Ditib a répondu. Elle a déclaré que les enfants de la mosquée avaient reconstitué une victoire militaire du fondateur de l'état turc Atatürk durant la Première Guerre mondiale, afin de commémorer les morts.

(...)

Source Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch

 

 

Suisse: 9 musulmans poursuivis pour séquestration et menaces de mort. « Ils ont demandé aux victimes s’il fallait leur défoncer la tête ou les décapiter. » Les accusés se trouvent aujourd’hui en liberté.

Ces neuf adultes accompagnés d'un mineur s'en étaient pris à la fin novembre 2016 à deux autres musulmans et les avaient menacés de mort, rapporte le Tages-Anzeiger.

Les neuf suspects sont l'ex-imam principal de la mosquée, le président de l'association éponyme ainsi qu'un groupe de jeunes. Emprisonnés à la fin février 2017, ils ont été libérés entretemps. Ils sont notamment accusés de séquestration, de menaces, de coercition, d'agression, d'insultes ainsi que de soustractions de biens.

Les suspects, qui ne reconnaissent pas les faits, encourent des peines de prison allant de 30 à 36 mois. Comme le précise l'acte d'accusation, les prévenus ont demandé à leurs deux victimes comment elles voulaient mourir, s'il fallait leur défoncer la tête ou les décapiter.

 

(...)

Source et article complet

Florence (Italie) : la mosquée sera construite sur un terrain cédé par l’Église catholique

Sesto Fiorentino (Firenze), 14 décembre 2017 – La mosquée à Sesto Fiorentino se fera. Et ce sera sur un terrain de l’Eglise, après une entente entre l’archidiocèse de Florence, la communauté musulmane, la municipalité de Sesto Fiorentino et l’université de Florence.

Dans un communiqué on apprend que la signature du protocole d’accord pour la cession du terrain aura lieu le vendredi 22 décembre, à quelques jours de Noël.

« La commune de Sesto Fiorentino et la Communauté islamique – peut-on lire dans le communiqué – ont initié des travaux qui ont amené à la sélection d’un terrain rue Pasolini pour lequel le Réglement d’Urbanisme en vigueur prévoyait déjà la réalisation de bâtiment dédié au culte et aux activités à caractère religieux (AUNC IIIa). Sollicité par la commune de Sesto Fiorentino, l’Archidiocèse de Florence, propriétaire du terrain, s’est rendu disposé à le céder à titre onéreux à la Communauté Musulmane de la Province de Florence afin qu’elle puisse y bâtir une mosquée au service des fidèles du territoire et un centre culturel islamique; en échange l’Archidiocèse obtiendra un terrain cédé par l’université de Florence.

La Nazione via Fdesouche.com

Soleure: Du sang de porc sur l’emplacement d’une future mosquée

La mosquée de la communauté musulmane albanaise, en cours de construction à Granges (SO), a été victime d'un acte de vandalisme. Des inconnus ont balancé il y a quelques semaines du sang de porc à l'intérieur du bâtiment, plus précisément sur les murs et sur les sols.

 

 

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, les mots «Shit Islam» ont par ailleurs été tagués sur la façade, révèle le «Grenchner Tagblatt».

(...)

Source et article complet

Scandale: Génération Identitaire condamné à plus de 40 000 euros d’amende pour l’occupation pacifique du chantier de la mosquée islamiste de Poitiers

Communiqué de Génération Identitaire:

Nous venons d’apprendre avec consternation la décision du Tribunal de Grande Instance de Poitiers qui vient de prononcer une condamnation hallucinante de 1 an de prison avec sursis et à plus de 40.000€ d’amende à l’encontre de 5 de nos anciens militants, Maxime, Benoit, Alban, Damien et Julien, accusés d’avoir organisé l’occupation pacifique du chantier de la Grande Mosquée de Poitiers en 2012. Plus de 70 militants de Génération Identitaire avaient occupé pacifiquement le toit du chantier de cette mosquée islamiste, pour réclamer un référendum sur la construction de mosquées et l’immigration.

Le procès était intenté par l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), antenne française des Frères Musulmans, organisation islamiste classée terroriste dans plusieurs pays. Par cette décision, la justice de notre pays montre clairement qu’elle a choisi son camp : celui des islamistes de l’UOIF contre celui des défenseurs de la France.

Après les attaques terroristes islamistes de Charlie Hebdo, du Bataclan, de la promenade des Anglais ou de Marseille, la condamnation de jeunes citoyens pacifiques avertissant les Français sur le danger que représentait le développement de l’islamisme et de l’immigration massive est particulièrement scandaleuse. Elle envoie un signal terrifiant à tous ceux qui dénoncent avec courage les islamistes et à toutes les victimes.

Révoltés par cette décision, les « 5 de Poitiers » et leurs avocats ont annoncé leur intention de faire immédiatement appel et de se battre jusqu’au bout.

Nous appelons solennellement aujourd’hui tous les adhérents, amis et sympathisants de Génération identitaire, mais plus largement tous les défenseurs de la France et tous ceux qui sont révoltés par cette décision à faire preuve de solidarité avec Maxime, Benoit, Alban, Damien et Julien et à publiquement faire part leur solidarité en partageant cette vidéo ou en apportant un soutien financier pour les aider à couvrir leurs frais d’avocats en faisant un don ici.

Source

Genève: Quatre employés fichés S sont renvoyés de la grande mosquée. L’un d’eux bénéficiait d’une autorisation de travail en Suisse.

 «Nous avons licencié quatre employés. Les deux imams fichés S en France, selon les médias, et ayant une autorisation de travail en Suisse.

L’employé de la sécurité aussi fiché S en France, selon les médias, et ayant une autorisation de travail en Suisse. Et un quatrième pour une autre raison», annonce Ahmed Beyari.

Ce n’est pas trois, mais quatre salariés frontaliers, en poste depuis plusieurs années, qui sont en fait fichés S pour radicalisation par la Direction générale de la sécurité intérieure, selon nos informations.

(...)

Certains musulmans fulminent et font circuler par le biais de l’application mobile WhatsApp une pétition de soutien aux imams.

Source

Rappel:

Le Conseil fédéral prétend que les autorisations de travail ne sont pas délivrées aux personnes qui représentent un danger pour notre pays:

"Le Conseil fédéral rappelle que pour exercer une prédication, qui est une activité professionnelle, il faut une autorisation de séjour et que les étrangers qui veulent entrer en Suisse ne doivent représenter aucune menace."

Un projet de mosquée en gestation au Locle

Nos lecteurs nous prient de publier :

Après avoir subi en 2016 l'inauguration du "pseudo musée" des Civilisations et de L'Islam à la Chaux-de-Fonds, un faux nez derrière lequel s'abrite Nadia Karmous (proche des frères musulmans) et son mari Mohamed Karmous qui n'est pas triste non plus, voici qu'un projet de mosquée émerge dans la ville voisine du Locle.
                        Une association musulmane locloise veut s'agrandir. Elle projette d'ouvrir un nouveau centre culturel. En toute transparence.

Un projet d’aménagement de mosquée est en gestation au Locle, comme nous l’avons appris. A sa tête, l’Association centre islamique du Locle (Acil), qui offre actuellement ses services culturels dans un petit appartement de la Mère-Commune. Mais avec la bonne centaine de musulmans qui vient à la prière du vendredi, l’endroit est devenu trop exigu pour accueillir les fidèles.

Suite

 

Vaud: Gland pourrait accueillir le premier centre musulman du district de Nyon

L’association des musulmans de Nyon veut élire domicile dans la zone artisanale du Vernay. Le projet est en gestation depuis ce printemps.

Un lieu de rencontre, d’échange et de prière. C’est ce que souhaitent ouvrir, à Gland, les membres du Centre culturel des musulmans de Nyon (CCMN). Ce dernier, fondé en 2014 et pour l’heure sans local officiel, envisage plus précisément de s’implanter au chemin du Vernay, dans l’une des streetbox modulables qui accueillent actuellement des artisans et des PME. L’espace convoité se situe au numéro 33 du quartier.

Source et article complet