Lausanne : Ado voilée insultée par un retraité, il est condamné (Vidéo)

Le 20 Minutes reçoit la vidéo de cette musulmane et en fait immédiatement un article.

Or cette adolescente a provoqué dès les premiers mots que l'on entendu dans cette vidéo. Notamment, elle tente de le pousser à la faute en l'incitant à parler.

Petit rappel : Les musulmans de Suisse sont apparus pour la première fois dans les statistiques de l’OFS en 1970, auparavant ils n'étaient pas assez nombreux pour y figurer. Et notre Constitution est fondée sur le christianisme.

**********

La jeune femme avait été prise à partie sur le quai du M2, puis dans le métro lausannois. Elle avait filmé la scène et ses images ont permis d’identifier le septuagénaire.

 

«Musulmane de merde. On va te brûler, pétasse, retourne dans ton pays»… Les insultes proférées par un homme de 77 ans contre une écolière de 14 ans, voilée, sont sans équivoque. La vidéo, tournée dans le métro lausannois par la victime elle-même, a fait le tour des réseaux sociaux. Surtout, elle a permis d’identifier, puis de condamner le retraité fribourgeois.

[…]

20Min.ch

 

France : Dans ses lettres au terroriste Salah Abdeslam, Maeva n’a aucune empathie pour les victimes des attentats

Maéva, une jeune habitante du Tarn-et-Garonne correspond depuis plusieurs mois avec le terroriste belge, Salah Abdeslam, impliqué dans les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. La Dépêche du Midi a pu consulter en exclusivité les courriers de la jeune femme.

[...]

Aucune empathie pour les victimes des attentats

Elle donne également des éléments sur sa vie personnelle comme la région où elle loge. " J’habite dans le sud, vers Toulouse, je ne sais pas si tu connais ou même si tu as peut-être un jour eu l’occasion d’y aller ? "

Tout au long de sa rédaction, elle encourage Salah Abdeslam dans "son épreuve" et lui écrit même pour son anniversaire en lui souhaitant "énormément de bonheur ainsi que de nombreux bienfaits".

À aucun moment, elle ne fait preuve d'empathie envers les 131 victimes tombées sous les balles du commando du 13 novembre 2015.

Ladepeche.fr

La nouvelle publicité Swarovski pour montres « Swiss Made » avec une femme voilée

Bienvenue au club de la banalisation du voile islamique Swarovski. Cette publicité se trouvera dans tous les magasins de Swarovski en France. Quel scandale!

 

suisse made

Source

Allemagne: une école déplace la fête de Noël suite aux plaintes d’une élève musulmane qui protestait contre les chants chrétiens

Mise à jour: Voici notre traduction de l'article qui change le fond de la situation:

Suite à la plainte d'une étudiante musulmane, la fête de Noël a été annulée au Gymnase de Lüneburg Johanneum durant les cours. Comme le rapporte le site NDR, la fille s'était déjà plainte l'année dernière de la célébration obligatoire, parce que les chants chrétiens de Noël ne sont pas compatibles avec sa religion.

Par conséquent, la direction de l'école a décidé cette année de reporter la célébration à l'après-midi et de le faire savoir aux élèves qui aimeraient y assister.

**********

Il faut se frotter les yeux pour bien comprendre ce que fdesouche.com nous a donné à lire hier :

« Lüneburg, Allemagne : le lycée […] Johanneum a décidé d’annuler la traditionnelle fête de Noël, suite aux plaintes d’une élève musulmane. Cette élève a prétexté que les chants chrétiens entonnés pour l’occasion ne sont pas compatibles avec sa religion. »

Ce n’est pas un bobard puisque l’information provient d’un média allemand. Ce qui est tout à fait intéressant c’est que ce lycée, dont l’origine remonte à plus de six siècles, compte 1 100 élèves. Contrairement à la doxa démocratique qui veut que tout se décide à la majorité, on observe dans cette grotesque affaire qu’une seule voix l’emporte sur 1 099. La démocratie ne cessera décidément jamais de me surprendre. On peut admettre qu’une jeune fille musulmane estime que des chants chrétiens entonnés pour une fête de Noël, ne soient pas compatibles avec sa religion mais 1. rien ne l’oblige à les écouter : ce n’est pas une “matière” obligatoire ; 2. rien ne lui interdit de changer d’établissement ; 3. et si elle n’en trouve pas un à son goût en Allemagne, personne ne l’empêchera d’aller faire poursuivre études dans un autre pays : je peux lui fournir des adresses si elle n’en dispose pas. Ce qui n’est pas admissible, par contre, c’est que le Johanneum ait décidé d’annuler cette fête de Noël. On savait que l’Allemagne était en pleine crise de dhimmitude. Cette affaire nous en fournit un nouvel exemple…

N-TV.de via Fdesouche et Christianophobie.fr

Hypocrisie musulmane…

Par François Brélaz, ancien député, Cheseaux-sur-Lausanne

 

Chaque fois qu'un musulman rencontre un journaliste, il lui ressort inévitablement la petite phrase « L'islam est une religion de paix».

Lundi 21 août au téléjournal Darius Rochebin reçoit l' iman Ferjani de la Grande mosquée de Genève et, dans l'interview, l'inévitable petite phrase revient.

J'aimerais simplement rappeler que :

Lors de la mort de Mahomet il y a eu le schisme qui a donné les tendances sunnite et chiite.

Et depuis 14 siècles ils se détestent allant même jusqu'à incendier la mosquée de l'autre. C'est ainsi que le 7 juin 2017 des soldats de l' EI sunnite commettent un double attentat à Téhéran, la capitale de l' Iran chiite.

La guerre au Yémen est en réalité une guerre entre sunnites et chiites.

En Egypte, il y a eu plusieurs attentats contre des églises ou cathédrales chrétiennes. Un ami me signale que le gouverneur de Moyenne-Egypte a fait fermer l'église de Abou Korkas, empêchant les fidèles d'aller prier.

D'autre part, depuis plusieurs décennies, en Orient, les chrétiens sont victimes de chantage de musulmans fanatiques qui leur demandent de se convertir, ou de payer la jizra, un impôt très élevé, ou quitter le pays.

En Afghanistan, n'oublions pas les crimes commis par les talibans.

D'autre part, une religion de paix et de tolérance accepterait l'apostat, soit l'abandon volontaire de celle-ci.

Depuis plusieurs années, chaque jour, les médias évoquent la violence des musulmans extrémistes, que ce soit par décapitation, comme celle de 21 coptes en Egypte, en février 2015 par l' Etat islamique, la lapidation ou encore le fait de brûler vif des prisonniers.

Et n'oublions pas les nombreux attentats en Europe : Le Bataclan, Charlie Hebdo, marché de Noël à Dusseldorf, Barcelone et j'en passe...

L'islam, n'est pas que religion mais aussi un système politique qui impose la soumission. C'est une doctrine intolérante qui veut conquérir le monde, avec laquelle il n'y a pas de réciprocité, et qui veut éradiquer ceux qui ne pensent pas comme elle !

François Brélaz

 

 

Une musulmane refuse de serrer la main du président allemand venu célébrer l’intégration

Le président allemand Joachim Gauck s’est rendu fin novembre à Offenbach [Hesse] pour célébrer la réussite de l’intégration dans cette ville de 132 000 habitants dont 60 % sont issus de l’immigration. Il y a notamment rencontré une délégation d’élèves.

 

 

 

 

Une musulmane présente désormais les informations en portant un voile: une première à la télévision canadienne.

Ginella Massa, originaire du Panama, est devenue la première présentatrice de journal télévisé au Canada à porter le voile musulman.

La jeune femme, qui travaille à la chaîne CityNews, a exprimé, dans les réseaux sociaux, sa reconnaissance pour cette possibilité « à l'époque où il y a tant de haine envers les musulmans ».

Avant d'être nommée à ce poste, Ginella travaillait comme correspondante à CityNews et était également la première journaliste à exercer son job avec un voile.

« Je suis née au Panama, d'où viennent mes parents. Je suis venue au Canada avec ma mère à l'âge d'un an et j'ai grandi à Toronto. Elle s'est convertie du catholicisme à l'islam quand j'étais très jeune et j'ai été élevée comme une musulmane », raconte Ginella.

Source

Bains de Charmey: Selon la directrice de l’établissement « presque tous les bains thermaux en Suisse acceptent les tenues musulmanes »

Nous parlions de cette affaire déjà ici.

**********

Le message posté le 13 novembre à propos des Bains de Charmey ou Bains de la Gruyère nous vaut ce mercredi une page entière dans La liberté, quotidien fribourgeois.

Après avoir rappelé l’origine de la polémique, le journaliste précise que «selon la publication (réd : ce blog), la baigneuse était bien musulmane». La directrice des Bains, Béatrice Ambühl, «ne peut pas le confirmer» vu qu’on n’a pas demandé sa religion à la dame. Et comme chacun sait, d’innombrables religions et idéologies exigent que les femmes se couvrent de la tête aux pieds. Bizarrement, l’employée en poste ce jour-là savait que c’était une musulmane et a cité le contenu du règlement qui n'autorise les costumes de bain que jusqu'aux genoux. C’est dû à sa «possible inexpérience», suggère l’aimable patronne.

De plus, l’interdiction qui figure dans ce règlement, précise-t-elle, n’est plus appliquée depuis longtemps: l’avoir laissée «est une maladresse de notre part». On peut en déduire que la femme côtoyée par l’auteur du message n’est plus une exception depuis fort longtemps. La direction s’est d'ailleurs empressée de supprimer ce passage.

Le stade de délire où en est notre société vient dans la suite. Les Bains ont des critères hygiéniques qui concernent aussi les textiles des burqas de bains. Mais ils interdisent le monokini «pour des raisons de pudeur». La directrice décide de ce qui est pudique pour les indigènes, mais autorise sans problème les signes de pudeur musulmane qui conduisent à leurs odieux déguisements.

«Les bains se préservent de toute discrimination sur la base de critères religieux», dit encore la responsable. Seuls les religieux ont le droit de discriminer et d’inciter, quand ce n’est pas d’obliger, les femmes à éviter d’éveiller les mâles appétits dans sa piscine…

Bussat

Christine Bussat, fondatrice de la Marche blanche et UDC vaudoise est très suivie sur sa page Facebook et sur celle des Déburqadères. Elle a relayé avec un succès inouï notre post et comptait faire sa petite enquête auprès d’autres établissements. Pas la peine: dans les autres bains thermaux, affirme la directrice, «la manière de faire est presque partout la même.» L’islam des ténèbres a gagné.

Suite sur le Blog de Madame Mireille Vallette

Fribourg: Les bains de Charmey cèdent à la pression de l’islam « La tenue longue est interdite mais nous faisons une exception pour les musulmanes »

Une femme au corps entièrement couvert a été acceptée samedi aux Bains de la Gruyère, à Charmey. L’histoire a immédiatement suscité la colère de centaines d’internautes sur Facebook.

Val-de-Charmey »  «Inadmissible de tolérer la tenue de bain islamique dans votre établissement. Je n’y poserai plus les pieds!» Depuis dimanche, plusieurs dizaines de messages de ce type attaquent ouvertement les Bains de la Gruyère sur Facebook. Au cœur de la polémique: une femme qui s’est baignée samedi dans l’établissement charmeysan vêtue d’un maillot de bain intégral. Selon le billet de blog à l’origine de la polémique, il ne s’agissait pas d’un burkini, mais d’une robe ample et d’un pantalon qui couvraient la baigneuse du cou aux pieds. Elle portait également un bandeau dans les cheveux.

Suite: Article réservé aux abonnés

«Moment de détente en famille aux bains de Charmey en Gruyère samedi.

Tout à coup, mes poils se hérissent: je m'aperçois que je barbote à côté d'une musulmane en tenue de bain islamique. Ce n'est pas un burkini, car elle n'a qu'un bandeau sur la tête. Mais son corps est entièrement recouvert du cou aux chevilles par une sorte de robe ample complété d'un pantalon.

J'ai pris le temps de l'observer en détail de la tête aux pieds au grand dam de son mari qui me regardait d'un air énervé durant mon observation. J'ai ignoré les bouillonnements intérieurs du mâle musulman fulminant, puis j’ai repris tranquillement ma nage dans les apaisants bains chauds.

A la sortie, je demande à la caissière, petite jeune fille candide de 18 ans environ, quelles sont les tenues de bains autorisées. Elle me dit que les maillots descendant au-dessous du genou sont interdits, mais que l’établissement fait une exception «par rapport à la religion musulmane», parce que les femmes de cette religion se sentent «agressées» quand elles doivent dévoiler leur corps.

Je vérifie plus tard sur le site des bains, et je trouve ceci dans le règlement: «Tous les maillots de bain plus longs que le niveau du genou sont interdits Rien sur l'exception pour les femmes musulmanes qui n'est donc pas officielle, mais officieuse.

Il est probable que le Centre Suisse Islam et Société, situé juste à côté à Fribourg et irradiant sa malfaisance islamophile dans la campagne environnante, conseille cette lâche pratique. L'idée est de s'adapter aux mœurs des musulmans plutôt que les amener à s'adapter aux nôtres, mais de ne le dire ni clairement ni officiellement.»

La veulerie bat son plein.

Source

Mes remerciements à Λlex Λ.

USA: Encore une autre attaque « islamophobe » inventée de toutes pièces confirme la police

Dans les heures qui ont suivi l’élection américaine, une étudiante musulmane de l’Université de Louisiane à Lafayette a rapporté avoir été battue et dépouillée de son hijab et de son porte-monnaie par des hommes qui l’ont invectivée de propos racistes. Dans sa plainte, elle avait rapporté qu’un de ses agresseurs portait une casquette de Donald Trump.

Autovandalisme-Louisiane-Update

Après avoir été questionnée par la police qui s’était mise à la recherche de ses agresseurs, l’étudiante musulmane a fini par admettre qu’elle avait inventé l’histoire de toutes pièces.

À son habitude, le lobby islamiste Council on American-Islamic Relations (CAIR) de Washington est sauté sur l’histoire pour mousser sa thèse de ‘l’islamophobie’ généralisée. Au moment de publier ces lignes, l’annonce initiale de l’attaque est toujours sur le site de CAIR, sans rectificatifs / WebArchiveArchive.Today.

Source et article complet

Youtube: Fatima Sally Barhach, ex-musulmane, menacée de mort par une musulmane

Christian Hofer: Menaces faites à visage découvert: Certains se sentent visiblement intouchables. A noter que cette vidéo est notée positivement: les internautes soutiennent donc majoritairement ces menaces de mort.

La musulmane y appelle au meurtre alors qu'elle vit à la manière occidentale, profitant d'une technologie et d'un confort issus des non musulmans. La vidéo semble avoir été tournée directement en France.

A noter que la cible est une ex-musulmane du nom de Fatima Sally Barhachi, originaire du Maroc et âgée de 22 ans. Elle a renoncé à l’islam et s’en prend régulièrement à ses ex-coreligionnaires sur sa chaîne vidéo.

Cette dernière a provoqué récemment le buzz en mangeant du porc.

 

ajm

 

Source Alain Jean-Mairet

Bâle: la piscine d’Eglisee subit les pressions des femmes musulmanes en burqas

Christian Hofer: A noter que ces femmes viennent de France pour faire pression dans nos infrastructures alors qu'elles en profitent. On apprend avec stupeur qu'auparavant elles pouvaient se baigner dans cette piscine suisse en... burqa. On croit rêver!
Cela démontre la situation critique dans laquelle se trouve la France aujourd'hui où certains exploitent la moindre aspérité, la moindre faiblesse pour s'y engouffrer. Ils testent nos résistances et nos limites, tout simplement, comme les Frères musulmans l'ont conseillé.
******
De nouvelles règles d'accès et d'habillement ont été instaurées depuis cette saison dans la piscine pour femmes d'Eglisee à Bâle : Les burkas sont interdites et les enfants ne peuvent plus accompagner les femmes dans cette piscine. Cependant la mise en œuvre des nouvelles règles s'avère difficile, comme l'a rapporté la «SRF Regionaljournal Basel» .
"Cela n'a pas été facile", déclare le directeur du bureau des sports à Bâle, Peter Howald. Il y a des femmes qui viennent depuis des années avec leurs enfants dans la piscine pour femmes et elles sont énervées que cela ne soit plus possible. De plus, "beaucoup de femmes musulmanes ne sont pas au courant des nouvelles règles et se plaignent".

Des femmes ont été évacuées de la piscine

Quelques femmes se seraient opposées aux nouvelles règles - malgré les instructions du personnel et la signalisation - et ne se seraient pas conformées aux nouvelles normes d'habillement.

"Dans au moins trois cas, nous avons dû sortir des femmes hors de l'eau parce qu'elles ne se sont pas conformées aux règles, déclare M. Howald.

Les femmes doivent se baigner dans la piscine, selon les nouvelles règles vestimentaires, en bikini ou en Burkini moulant. Mais les burkas ne sont plus autorisées pour des raisons d'hygiène.

(...)

Source Traduction Christian Hofer pour Les Observateurs.ch

Zakia Belkhiri, star antiraciste des médias, était une antisémite

On rappelle que cette jeune musulmane avait été portée aux nues par les médias, une "héroïne", un "symbole de lutte" et "courageuse" pour tous les pseudos journalistes qui n'hésitent pas à nous dire ce qui est bien ou mal. Aujourd'hui, ils ne reconnaissent aucunement leur erreur ou leur propagande. C'est cela leur déontologie.

Le selfie génial d'une jeune musulmane d'Anvers

Zakia, devenue héroïne du web pour son selfie culotté

Belgique. Ces selfies contre l'islamophobie font le tour du Web

Zakia Belkhiri se fait prendre en photo en pleine séance de selfie dans une manifestation anti-islam et anti-musulman.

Musulmane dans une manif anti islam : un selfie d'anthologie !

L’incroyable selfie d’une musulmane avec le Vlaams Belang

etc.

Bien évidemment, ces petits selfies provocateurs, à côté même des manifestants "islamophobes" n'auraient pas pu être pris au sein d'une manifestation de musulmans extrémistes comme on en voit à Londres ou dans d'autres pays européens. Il n'y a aucun "courage" à provoquer devant ces manifestants anti-islam puisque ceux-ci ne sont aucunement violents, contrairement aux islamistes qui ne cachent aucunement leur haine alors que ces derniers sont établis dans des pays non musulmans, en Europe même! La réaction d'Hadrien Sayf est caractéristique de la jubilation d'une provocation bien menée à l'encontre des non musulmans par l'une de ses "soeurs". Et nos médias applaudissent...

Le système fait non seulement l'éloge d'une antisémite mais encore tait scrupuleusement le problème des véritables extrémistes. Mais il est vrai qu'ils sont étrangers et que leurs exactions ne doivent pas être ébruitées au grand public.

******

La jeune Belge de confession musulmane qui s'était prise en photo devant un cortège anti-islam à Anvers est devenue une star du net et un symbole de la lutte contre le racisme... Avant la découverte de plusieurs messages antisémites.

Propulsée héroïne du net, symbole de la lutte contre l'islamophobie et racisme, puis finalement taxée d'antisémitisme. Le tout en quelques jours seulement. Le cas de Zakia Belkhiri, une jeune femme musulmane qui s'était prise en photo devant des manifestants anti-islam à Anvers, le 14 mai, illustre parfaitement l'emballement, parfois cruel, des réseaux sociaux.

Le cliché, pris par le photographe professionnel Jürgen Augusteyns, a d'abord été publié par le site Vice, avant de devenir viral sur Twitter et Facebook. On y voit la Belge de 22 ans portant le voile et faisant le V de la victoire avec ses doigts, se prendre en photo en tête du cortège où pancartes contre le voile intégrale et les mosquées foisonnent.

provocation

provocation2

provocation3

 

Massivement félicitée par les internautes et de nombreux médias pour son courage et son humour, Zakia Belkhiri a expliqué à la BBC que son geste était, plus qu'un signe de protestation, "pour la paix et la joie" et pour "montrer que nous pouvons vivre ensemble, pas les uns à côté des autres, mais avec les autres".

"Je ne m'attendais pas à une telle viralité. Au début, c'était un peu difficile de gérer (...), mais maintenant je suis vraiment heureuse d'entendre toutes ces réactions positives", a-t-elle aussi déclaré à Mashable, confiant que son geste n'était pas prémédité, contrairement à celui de la militante antiraciste Tess Asplund face à un cortège de 300 néonazis en Suède. "C'était vraiment un pur hasard, rien n'était planifié, je ne savais même pas qu'il y avait une manifestation! Je voulais montrer à ces gens que les musulmans sont des gens pacifiques, en faisant une action non-violente."

Zakia, Hitler et les Juifs

Mais cette toute nouvelle popularité n'a pas fait long feu. En cause, la découverte de plusieurs messages que la jeune femme avait publiés ces dernières années. "Hitler n'a pas tué tous les juifs, il en a laissé quelques-uns pour que nous comprenions pourquoi il les tuait", avait-elle notamment tweeté en novembre 2012. "Je les déteste tellement", avait-elle également écrit sur sa page Facebook en mars 2014.

Face aux critiques -dont des détournements la montrant devant des camps de concentration-Zakia Belkhiri a d'abord effacé ses anciens messages, puis a supprimé ses comptes sur les réseaux sociaux. Samedi 21 mai, elle est brièvement revenue sur Twitter pour justifier ses propos antisémites.

"Ce que je disais il y a plusieurs années visait les sionistes d'alors, qui répandent la haine au lieu de l'amour, donc à tous les autres juifs, que la paix soit avec vous", a-t-elle écrit, après avoir partagé une vidéo d'un juif orthodoxe et d'un musulman marchant côte à côte à New York.

zakia-belkhiri_5602707

zakia-antisemite_5602715

Source

Espagne : Podemos étudie la proposition de réserver des plages pour les femmes musulmanes

L’Espagne serait-elle le premier pays à autoriser des plages privées pour les femmes musulmanes ? Si à Tanger, l’idée reste au stade de la pétition, Podemos étudie sérieusement la proposition pour certaines villes ibériques. Elle serait au menu de l’une de ses assemblées citoyennes, indique un média local. L’initiative pourrait voir le jour dans les municipalités que gouverne le parti d’extrême gauche.

Podemos croit que les femmes musulmanes ont le droit de sentir libres de se baigner à l’abri des regards et de la discrimination dans des endroits qui leur sont exclusivement réservés à l’instar des plages déjà existantes pour les homosexuels ou les nudistes.

Contrairement aux autres formations politiques traditionnelles, le parti de Pablo Iglesias courtise le vote de la minorité musulmane installée en Espagne. Il avait déjà proposé d’interdire la traditionnelle fête de « Moros et Cristianos » qui raconte la victoire des troupes d’Isabelle et Ferdinand sur celles d’Abou Abdil, le dernier roi arabe de Grenade. Podemos juge en effet les commémorations annuelles de cet événement « une provocation et une offense pour les musulmans ».

Source

 

Paris : Une musulmane brûle une Bible au bord de la Seine. Aucune sanction

On n’ose imaginer ce qui se serait passé si une chrétienne pakistanaise avait eu l’idée saugrenue de brûler un coran à Karachi sur les bords du Malir ou du Lyari…

Mercredi, à 17 h 30, des policiers sont intervenus sur une scène, qui interpelle. Quai de la Râpée (XIIe), face à la péniche La Barge, ils ont découvert une femme, de dos, face à la Seine, toute vêtue de noir, entièrement voilée, en train de brûler un livre. Les policiers se rapprochent « discrètement ». « Vu le contexte actuel de menaces terroristes », ils décident de « maîtriser » et « menotter » la femme. Après une palpation de sécurité pour vérifier si elle n’était pas armée — vérification qui s’est avérée négative — les policiers retirent la burka afin de pouvoir établir son identité. La femme, âgée de 34 ans, domiciliée à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) est porteuse d’une photocopie de son passeport français. Les policiers éteignent le feu qui se consume le livre et découvert qu’il s’agit d’une Bible.

Interrogée sur son geste, la femme répond qu’elle se sent « persécutée ». « On s’est demandé si c’était une personne dérangée », relativise une source policière. Ramenée au commissariat, le parquet ordonne de conduire la femme à l’hôpital de Hôtel-Dieu afin de la soumettre à un examen de comportement. Un internement à l’IPPP (infirmerie de la préfecture de police) étant un moment envisagé. Au final, la femme est jugée saine d’esprit. Elle est verbalisée pour port du voile mais le parquet n’a pas retenu d’infraction pour l’incendie et la dégradation.

Source : Le Parisien, 24 mars (merci A. C., M. L. et P. J. pour ce signalement)

Source

Russie: la nounou musulmane dit avoir décapité l’enfant sur ordre d’Allah

La nounou arrêtée à Moscou alors qu'elle brandissait en pleine rue la tête décapitée d'un enfant a affirmé avoir agi "sur ordre d'Allah", avant sa présentation mercredi devant une juge qui l'a placée en détention provisoire.

Goultchekhra Bobokoulova, une Ouzbèke de 38 ans, a été arrêtée lundi par la police près d'une station de métro dans le nord-est de la capitale alors qu'elle déambulait avec la tête d'une fillette, en se proclamant "terroriste".

"C'est ce qu'Allah m'a ordonné" de faire, a déclaré, à son arrivée à l'audience, cette femme aux cheveux noirs coupés courts aux journalistes.

Une fois les caméras sorties de la salle du tribunal, la nounou a subitement changé de comportement, répondant aux questions de la juge de manière polie et rapide, en apportant toutes les précisions demandées.

Originaire de Samarkand, une ville du sud-est de l'Ouzbékistan, ex-république soviétique d'Asie centrale, Goultchekhra Bobokoulova a demandé à être assistée par un interprète lors de l'audience, en affirmant ne pas bien connaître le russe.

Elle a cependant répondu elle-même à toutes les questions, s'exprimant couramment dans cette langue étudiée à l'époque soviétique dans toutes les écoles de l'URSS.

"J'ai trois fils, l'aîné a 20 ans, un autre a 19 ans et le cadet a 16 ans", a déclaré Goultchekhra Bobokoulova, en précisant qu'elle était divorcée depuis plus de 10 ans.

La juge Tatiana Vassioutchenko a rapidement satisfait la demande des enquêteurs, en plaçant la nounou en détention provisoire jusqu'au 29 avril.

"Elle représente un danger réel pour la vie et la santé des gens", notamment des enfants, a souligné l'enquêtrice Olga Lapteva, les larmes aux yeux, rappelant que cette femme était accusée d'un "crime grave (...) qui prévoit des peines dépassant largement trois ans de prison".

La justice a ouvert une enquête pour "meurtre d'enfant en bas-âge" tandis que les médias russes s'interrogeaient sur les motivations de celle qu'ils surnomment la "nounou sanguinaire", la qualifiant tour à tour de "démente" ou de "terroriste".

Le jour du meurtre, les chaînes nationales russes avaient décidé de ne pas évoquer l'arrestation de la nounou dans leurs bulletins d'information, soutenues par le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, estimant que c'était "trop monstrueux pour être montré à la télévision".

Mercredi, la chaîne publique Rossia 24 a évoqué l'audience, tout en omettant les détails du drame.

La nounou de la petite fille née en 2011 a attendu que les parents quittent l'appartement puis, "pour un motif inconnu", a "blessé l'enfant au cou, a séparé la tête du corps" avant d'aller dans le métro avec la tête, selon le rapport des enquêteurs présenté à la cour.

"A ce jour, il n'a pas été établi l'existence de complices présumés ou de personnes l'ayant poussé à commettre ce crime", ont-ils déclaré.

Les enquêteurs ont soumis Goultchekhra Bobokoulova à des examens psychiatriques. Il n'est pas exclu qu'elle ait agi "sous l'empire de psychotropes ou drogues", ont-ils expliqué sans plus de précisions.

Source

L’intégration de la population musulmane est impossible en Occident [vidéos]

Note de Voxnew :

Deux vidéos à voir pour comprendre que jamais aucune intégration de la population musulmane, même rêvée par certains, ne sera possible en Occident.
La bonne volonté n'est qu'une perte de temps, d'énergie et de moyens.

Revenons sur la récente apparition télévisée de Najat Vallaud-Belkacem.
Au cours de cette émission, la Ministre avait refusé de se désolidariser ouvertement des propos tenus par l'imam présent sur le plateau.
Oubliés, la laïcité, plutôt le laïcisme dévastateur prôné par le Gouvernement qu'elle représente, et, ses probables serments d'allégeance à la GLFF (grande loge féminine de France).
Aucune réaction de la Ministre lorsque l'imam  n'avait pas condamné l'EI. Silence gêné, soumis de l'intéressée...

Dans les deux vidéos, ci-dessous, Boris Le Lay décrypte les mécanismes psychologiques profonds, ataviques, qui ont neutralisé la moindre riposte de la part de Najat vallaud-Belkacem.
Cette personne est ministre d'un pays durement frappé par des actes terroristes, est-il utile de le rappeler ?
Que pèsent donc 132 morts, plus de 350 blessés (dont certains sont restés lourdement handicapés), face aux poids des traditions maghrébines et de l'ouma ?
Pourquoi ce mutisme face à un islamiste convaincu ?
La prestation télévisée de la Ministre prouve le degré d'échec avéré de ce que les politiques nomment "intégration". En effet, quelques soient le niveau d'études, de réussite sociale, les musulmans seront toujours réfractaires à toute forme d'assimilation à notre civilisation européenne.
La Ministre de l'Education Nationnale l'a démontré publiquement à des millions de Français qui regardaient la télévision ce jour-là.
.
Partie I

.
Partie II

 

Le cri d’alerte d’une musulmane convertie au catholicisme

Alors que l'Église catholique allemande continue de soutenir activement la politique d’accueil des réfugiés, des voix catholiques commencent à se lever face à certains risques de dérives.

Sabatina James (photo) est une militante pour les droits de l’homme pakistano-autrichienne convertie au catholicisme ; elle a échappé de peu à un mariage forcé avec un de ses cousins au Pakistan qui a abusé d’elle sexuellement de manière répétée. Menacée de mort par sa propre famille à cause de sa conversion, Sabatina James vit depuis 2004 sous haute protection 24h/24

Suite