Le Conseil fédéral veut faciliter le changement de sexe

Pour modifier l’inscription de leur sexe dans le registre de l’état civil, et donc dans leur passeport, leur carte d’identité ou leur permis de conduire, les personnes trans et intersexes doivent aujourd’hui «surmonter d’importantes difficultés», regrette le Conseil fédéral.

Vendredi, il a transmis au parlement une modification du Code civil dont le but est de permettre à ces personnes de modifier «rapidement et sans complication bureaucratique» l’indication de leur sexe et de leur prénom.

[...]

24Heures

Mattel, le créateur de Barbie, lance sa première poupée non-genrée

Des poupées ni fille, ni garçon, personnalisables à l'envie. Le fabriquant de jouets Mattel, à qui l'on doit la célèbre Barbie, a annoncé, mercredi 25 septembre, le lancement d'une nouvelle gamme de poupées non genrées, baptisée "Creatable World" ("monde créatif"). "C'est une gamme pensée pour éviter les étiquettes et inclure tout le monde", explique la marque sur Twitter.

 

Concrètement, aucune de ces poupées ne présente d'élément distinctif traditionnellement associé aux garçons ou aux filles. C'est l'enfant qui peut choisir de donner un genre ou non à son jouet, grâce aux accessoires – perruques, chapeaux, vêtements – fournis avec la poupée. La gamme propose six modèles de base, avec différentes couleurs de peau et différents types de cheveux. [...]

Francetvinfo.fr

Nos remerciements à Wilhou

 

 

1er Août : la socialiste Sandrine Salerno instrumentalise la fête nationale pour imposer la propagande sur le Genre à la population

Christian Hofer :  Ce "château gonflable", qui a été développé en 2016 par la chercheuse française Odile Fillod, est actualisé à la lumière des dernières connaissances scientifiques développées, entre autres, à l’UNIGE et aux HUG. L'Université de Genève est donc un partenaire direct, tout comme la Ville de Genève.

**********

 

Lampions, saucisses et discours officiels. C’était le programme auquel s’attendait Jean en venant au parc La Grange assister au 1er août de la Ville de Genève. Mais cet habitant des Pâquis, la quarantaine, a un peu déchanté. «Je suis venu avec ma fille âgée de 8 ans. Ils annonçaient un «château gonflable». En fait, il s’agissait d’un clitoris géant, avec des panneaux explicatifs posés aux alentours.» [...]

« [...] Au 1er août, on avait affaire à une opération de communication qui ne disait pas son nom. Je me suis senti pris en otage. [...] »

Tribune de Genève

Les LGBT s’attaquent à la langue: Pronoms neutres et pronoms genrés

"En cas d'incertitude quant au pronom d'une personne, observez ce que disent les autres.

Si vous craignez que les autres n'utilisent pas le prénom adéquat, demandez poliment et en privé à la personne concernée quel prénom utiliser."

Voici les nouveaux pronoms que cette minorité veut nous imposer: 'ol', 'lo', 'ul', 'iel', 'lu', 'li'...

Et tout cela sans aucune considération pour la majorité.

 

2028_519_Infographic_Pronouns_French_BRANDED_print

 

Source

Nos remerciements à Λlex Λ

Londres. Fini les « Mesdames et messieurs » dans le métro: les annonces seront neutres maintenant

Nouvelle consigne pour le personnel du London Underground, le fameux métro londonien: être plus neutre et respecter la diversité des genres. Ce changement passe par un discours plus inclusif: les messages de services seront neutres, par respect pour ceux qui ceux qui ne sont pas concernés par les "Madame, Monsieur".

Les passagers seront donc les "bienvenus". Ce changement sera appliqué à toutes les nouvelles annonces préenregistrées effectuées sur le réseau de transport de la capitale. Cette campagne a été soutenue par le maire de Londres Saadiq Khan.

Inclusive

Mark Evers, directeur de la stratégie client chez TfL (Transports for London), précise à la BBC : "Nous voulons que tous se sentent bienvenus sur notre réseau de transport. Nous avons examiné la langue que nous utilisons dans les annonces et ailleurs et nous veillerons à ce qu'elle soit pleinement inclusive, reflétant la grande diversité de Londres."

Bien sûr, certains termes ne changeront jamais, comme "Mind the gap" (Attention à la marche) et "Attention à la fermeture des portes". Désormais, plus personne n'aura l'excuse de n'avoir pas entendu...

Source

Un bébé canadien au « genre inconnu »

Sur la carte de sécurité sociale du bébé canadien Searyl Alti, la case sexe n’est remplie ni par un M. pour « mâle » ni par un F pour « female », mais par un « u » pour « undetermined ». L’enfant, âgé de huit mois, a tout d’un petit garçon, mais son parent, lui même transgenre, refuse de l’inscrire dans un genre avant qu’il n’ait lui même décidé.

Pour être sûr de ne pas contraindre sa liberté de choix, il préfère même employer le pronom pluriel « they » plutôt que « she » ou « he » quand il parle de Searyl, et ce jusqu’à ce que ce dernier soit lui même en mesure d’exprimer qui il est.

Respectant ce souhait étonnant, les autorités sanitaires ont accepté de lui remettre un document officiel non genré. C’est une première, emblématique des inquiétants progrès de la théorie du genre au Canada.

Source

Le Canada modifie son hymne national pour biffer toutes les distinctions de genre

Les députés canadiens ont adopté mercredi une proposition de loi qui modifie les paroles de l'hymne national. Le but visé est l'élimination de toute distinction de genre.

Présent dans la version anglaise uniquement d'"Ô Canada", le vers "true patriot love in all thy sons command" ("un véritable amour de la patrie anime tous tes fils") serait remplacé par "true patriot love in all of us command" ("un véritable amour de la patrie nous anime tous").

La proposition de loi doit maintenant être examinée au Sénat. Ce dernier approuve généralement les textes votés par la Chambre des communes.

Suite

La semaine du genre à Sciences Po : la prestigieuse institution en vient à soutenir des activistes du mouvement « queer »

Si l'édition 2016 est un peu plus sobre que les précédentes, les élèves de la rue Saint Guillaume auront tout de même pu assister au cours de la semaine écoulée à des conférences aux intitulés de choix. Citons : « Eco orgasme : comment jouir dans le respect de l'environnement et de soi ?», « Réappropriation de ses fluides corporels » — dans le but de «les sublimer, les déguiser, les intégrer à une production plastique/artistique» —. Ou encore « Théories, pratiques et solidarités chez les féministes islamiques ».

Limpide… Les crus passés furent, semble t il, encore plus savoureux ?

Il y a deux ans, une « messe noire » fut organisée où des bibles furent brûlées dans le jardin de l'école, tout comme des ateliers sur « la sodomie et les jeux de cordes », des expositions mêlant représentations sadomasochistes et photographies de fillettes de 5 ans, accompagnées de légendes obscènes.

La volonté de Sciences Po de faire de l'idéologie du genre une vérité générale est claire et institutionnalisée

Il convient de signaler l’existence du programme Presage, relatif à la recherche et à l'enseignement des « savoirs » sur le genre. Il faut souligner aussi l’utilisation de la novlangue orthographique « non sexiste » dans les courriels d'un nombre croissant d'enseignants, ainsi que la mise à l'index des étudiants qui osent interroger la pertinence de ce militantisme politique.

Contre le soutien de l’école à celui ci, un collectif d’étudiants indignés a signé une tribune dans le Figaro Vox

Car si à Sciences Po les années passent et les « Queer Week » se succèdent, l'indignation monte et de nombreuses consciences s'éveillent.

Source

L’administration belge propose le genre « X » dans ses offres d’emploi

L'administration belge publiera désormais ses offres d'emploi avec la mention "X" pour indiquer qu'elle sont aussi accessibles aux personnes qui ne se "retrouvent pas" dans les genres "H" (homme) ou "F" (femme).

Avec ce "X", le gouvernement belge veut favoriser une plus grande tolérance des genres. Cette mesure vise à "renforcer le message que tout le monde est le bienvenu" dans la fonction publique, a indiqué vendredi la secrétaire d'Etat à l'Egalité des chances, Elke Sleurs.

Choix explicite

Le gouvernement a fait le "choix explicite d'ajouter un 'X' et non pas de juste supprimer 'H/F'", car cela "n'aurait fait que déplacer le problème", a expliqué le ministre de la Fonction publique, Steven Vandeput, cité dans un communiqué.

Les candidats doivent en effet remplir une case "genre" lors de la procédure de recrutement et au moment de la signature de leur contrat.

A partir du 18 décembre 2015, les candidats, qui doivent réaliser un CV en ligne et le charger sur le site du bureau de sélection de l'administration, pourront aussi choisir l'option "X" comme genre.

afp/cab

Campagne lancée

Le gouvernement lancera une campagne intitulée "All Genders Welcome" ("Tous les genres sont les bienvenus"). Il veut ainsi "augmenter l'acceptation des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transsexuelles dans le milieu du travail grâce à l'éducation et au coming out", selon le communiqué.Les couples homosexuels ont en Belgique le droit de se marier depuis 2003 et celui d'adopter des enfants depuis 2006.

Journal Le Temps : « Osons la fluidité des genres »

Dans «Une Nouvelle Amie», François Ozon joue avec l’idée du travestissement. Un brillant numéro de funambule entre norme et «perversion»

Cinéaste trop raffiné pour faire des films ouvertement gay, Ozon n’a-t-il pas toujours préféré ses personnages féminins? Dans cet ordre d’idées, Une Nouvelle Amie est sans doute son film à la fois le plus honnête et le plus surprenant, qui se joue des genres tant cinématographiques que sexués.

Sauf qu’en illustrant en flash-back cette sorte d’idylle brisée comme une vulgaire publicité d’assurance vie, le cinéaste nous rappelle déjà ce que la normalité peut avoir de désespérant. Quelques semaines plus tard, en arrêt de travail, Claire surprend David déguisé en femme. David lui explique qu’il a toujours aimé se travestir, même s’il n’est pas homosexuel.

Et si les sexes n’étaient pas aussi clairement définis qu’on le croit? Le désir plus trouble?

Quant à Ozon, il dépasse ici toute théorie du genre pour exalter un continuum sexuel dans lequel tout le monde aurait enfin sa place. Réalité ou utopie?

Source (Article réservé aux abonnés)