Une pétition veut obliger la Suisse à financer la formation de requérants d’asile déboutés

Nombre de Suisses rencontrent des problèmes financiers pour accomplir leurs formations mais c'est pour des individus qui n'ont rien à faire ici que ce groupement se mobilise. Cela en dit long sur la mentalité qui fait loi dans notre pays.

Ainsi non seulement ces personnes ne partiront pas alors qu'elles sont déboutées (à quoi sert de statuer dans ce cas?) mais encore elles bénéficieront de notre argent de manière indue alors que nous en avons besoin pour les nôtres. Ce système de pompe aspirante permettra également à quiconque d'envoyer ses enfants en Suisse en sachant qu'il restera à notre charge sans risque de se faire expulser.  Et c'est cela le but de la gauche. Ainsi les faux requérants se hâteront de "commencer une formation" pour être à la pleine charge de la Suisse. Une telle magouille ne choque pas la Verte Lisa Mazzone.

La Suisse devient magiquement responsable de n'importe quel jeune qui pose les pieds dans notre pays. Les Suisses doivent payer et se taire. Imaginez le système de pompe aspirante que cela génère: n'importe qui dans le monde pourra nous envoyer ses enfants, en sachant que nous allons payer pour leur donner éducation, foyer, habits, nourriture, soins.

**********

Mardi, près de 10'500 signatures ont été remises à la Chancellerie fédérale pour soutenir la formation des jeunes requérants déboutés.

Les jeunes requérants d'asile doivent pouvoir terminer la formation qu'ils ont entamée en Suisse, même s'ils ont entre temps reçu une réponse négative à leur demande. L'association «Une formation - un avenir» leur apporte son soutien, notamment via une pétition forte de près de 10'500 signatures et transmise mardi à la Chancellerie fédérale et au Grand Conseil bernois.

[...]

20min.ch

Nos remerciements à Wilhou

Lisa Mazzone, Adèle Thorens, vous violez le droit des enfants

Lisa Mazzone, Adèle Thorens, vous violez le droit des enfants. Tous vos congénères socialistes et écologistes, les Carlo Sommaruga, Ada Marra, Mathias Reynard violent le droit des enfants. Ceux qui voteront pour vous violent le droit des enfants.

En septembre la jeune Greta Thunberg et quinze autres enfants venant de toute la planète ont déposé plainte contre la France, l’Allemagne, le Brésil, l’Argentine et la Turquie en les accusant de ne pas en avoir fait assez pour protéger le climat et notre environnement [1].

Vous Lisa Mazzone, Adèle Thorens, et vos congénères avez fait bien pire que ces pays.

La plainte invoque la protection du droit des enfants et leur droit à la vie, à vivre dans un environnement sain et préservé. Un tel droit comporte le droit de boire une eau saine et non polluée.

Et vous Lisa Mazzone, Adèle Thorens, et tous vos congénères, alors que la pression sur nos réserves d’eau potable a atteint ses limites du fait d’une croissance de la population beaucoup trop élevée pour notre petit pays [2], vous avez violé toutes nos institutions, notre constitution, pour continuer d’imposer à nos habitants l’explosion de l’immigration.

Comme le dit la jeune Greta « Comment osez-vous ? »

Les Suisses ont demandé qu’on préserve leur équilibre et vous Lisa Mazzone, Adèle Thorens, et tous vos congénères vous avez écrasé ces citoyens et confisqué leur vote sur l’immigration.

Vous devriez avoir honte.

Vous êtes indignes et sans courage. Vous n’avez pas le courage de vous remettre en question et de comprendre que vous ne pouvez pas prétendre défendre notre environnement et soutenir une croissance démographique illimitée. Vous n’avez pas le courage de prendre vos responsabilités et de faire un choix.

Quiconque vote pour vous viole le droit des enfants. Viole le droit futur des enfants de notre pays à pouvoir consommer une eau saine et préservée. Les gens comme vous n’ont pas leur place dans notre parlement.

Michel Piccand

N.B. Ce viol du droit des enfants par les écologistes et les socialistes en Suisse n’est pas un épiphénomène mais le résultat de leur ligne politique claire et délibérée qui se retrouve tant au niveau national que cantonal.

Si au parlement fédéral les élus verts et socialistes ont choisi de violer nos droits démocratiques et le droit des enfants à une eau potable saine, pour défendre une croissance démographique illimitée, au niveau cantonal ils ont fait de même, comme à Genève, en sacrifiant le droit des enfants à vivre dans une cité équilibrée et arborisée et cela également pour défendre cette croissance démographique incontrôlée.

L’hécatombe d’arbres coupés qui est en train de défigurer Genève est le fruit d’un plan politique et administratif (PDCn 2030) dont le but est de servir l’explosion démographique encore à venir. Ce plan directeur (PDCn 2030) qui péjore la qualité de vie et l’environnement de la ville au profit d’une croissance illimitée a été soutenu à l’unanimité par les députés verts et socialistes de Genève. Ce plan a été voté à l’unanimité par ces gens. Seuls les partis souverainistes ont refusé cette perspective de croissance irréaliste et irresponsable [3].

Ce que l’on voit sur le plan national se retrouve comme ligne directrice au niveau cantonal. A tous les niveaux ces partis écologistes et socialistes sont prêts à violer le droit des enfants en Suisse pour imposer une immigration et une croissance illimitée.

On ne peut pas comme le font les verts et les socialistes prétendre défendre « une économie au service des humains, qui préserve nos ressources naturelles et garantit une qualité de vie à tout le monde » et en même temps violer toutes nos institutions pour continuer d’imposer une explosion démographique alors que notre petit pays d’à peine 40'000 km2 a depuis plus de dix ans le plus haut taux migratoire du monde (!) après l’Australie [4].

C’est tout simplement irresponsable.

Ces gens ont fait suffisamment de dégâts à notre pays en nous imposant en toute illégalité une croissance démographique et migratoire illimitée, ils doivent maintenant dégager. C’est la survie de nos enfants qui est en jeu.

Lorsqu’une personne sensée veut défendre les équilibres fondamentaux elle commence par défendre ceux de ses enfants, elle ne commence pas par les détruire.

[1] Plainte Greta Thunberg et consorts.

https://earthjustice.org/sites/default/files/files/CRC-Sacchi-et-al-v.-Argentina-et-al_full.pdf

[2]

https://lesobservateurs.ch/2019/09/13/pollution-des-eaux-souterraines-les-agriculteurs-injustement-accuses/

[3]

http://ge.ch/grandconseil/memorial/seances/570411/70/2/

[4]

Le Conseil National affirme que la Charia n’est pas incompatible avec l’ordre public suisse

Par 122 voix contre 66, le Conseil national n'a pas donné suite lundi à une initiative parlementaire demandant que la charia soit incompatible avec l'ordre public suisse en cas de collision de normes.

Aucun droit ni ordre juridique étranger n'est, en soi, globalement contraire à l'ordre public suisse, a souligné Lisa Mazzone (Verts/GE), au nom de la commission. De plus, la charia n'est pas un ordre juridique.

(...)

Source et article complet

 

Lisa Mazzone, Verte genevoise écrase des fleurs pour « défendre l’égalité »

Christian Hofer: On notera "toute la douceur et la sensibilité" de cette Verte vis-à-vis de la nature et de la galanterie. Sans doute est-ce cela la femme moderne selon la gauche, une haine perpétuelle contre l'homme sous l'excuse d'un combat contre le "machisme".

C'est étrange, car lors des agressions sexuelles en Allemagne, les femmes n'allaient pas se réfugier auprès d'autres femmes... Or on se demande bien quel homme pourrait avoir envie de défendre une telle harpie.

Verte, soit disant écolo et ça piétine des fleurs...
Symboliquement cela dit tout !!!

verts

Source

Je vous laisse aussi apprécier le commentaire de Jean RossiaudCoordinateur du Forum pour une nouvelle gouvernance mondialeDélégué des Verts suisses au Parti Vert européen et membre pour les Verts Européens de la Coordination des Global Greens (Vert mondiaux). Le genre de personnage qui essaie de nous imposer des millions de requérants tout en nous culpabilisant sans aucune retenue. Le plus savoureux étant que les immigrés qu'il veut nous imposer sont exactement l'inverse de ce qu'il prône:

"Au conseil municipal aussi les femmes reçu des fleurs : une vision ringarde, rétrograde et machiste du combat des femmes. Certaines ont pensé assez fort pour que je les entende : "des pavés pas des Fleurs pour la lutte des femmes!""

jean