Une pétition veut obliger la Suisse à financer la formation de requérants d’asile déboutés

Nombre de Suisses rencontrent des problèmes financiers pour accomplir leurs formations mais c'est pour des individus qui n'ont rien à faire ici que ce groupement se mobilise. Cela en dit long sur la mentalité qui fait loi dans notre pays.

Ainsi non seulement ces personnes ne partiront pas alors qu'elles sont déboutées (à quoi sert de statuer dans ce cas?) mais encore elles bénéficieront de notre argent de manière indue alors que nous en avons besoin pour les nôtres. Ce système de pompe aspirante permettra également à quiconque d'envoyer ses enfants en Suisse en sachant qu'il restera à notre charge sans risque de se faire expulser.  Et c'est cela le but de la gauche. Ainsi les faux requérants se hâteront de "commencer une formation" pour être à la pleine charge de la Suisse. Une telle magouille ne choque pas la Verte Lisa Mazzone.

La Suisse devient magiquement responsable de n'importe quel jeune qui pose les pieds dans notre pays. Les Suisses doivent payer et se taire. Imaginez le système de pompe aspirante que cela génère: n'importe qui dans le monde pourra nous envoyer ses enfants, en sachant que nous allons payer pour leur donner éducation, foyer, habits, nourriture, soins.

**********

Mardi, près de 10'500 signatures ont été remises à la Chancellerie fédérale pour soutenir la formation des jeunes requérants déboutés.

Les jeunes requérants d'asile doivent pouvoir terminer la formation qu'ils ont entamée en Suisse, même s'ils ont entre temps reçu une réponse négative à leur demande. L'association «Une formation - un avenir» leur apporte son soutien, notamment via une pétition forte de près de 10'500 signatures et transmise mardi à la Chancellerie fédérale et au Grand Conseil bernois.

[...]

20min.ch

Nos remerciements à Wilhou

25 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    «L’impact positif de l’immigration sur le financement des retraites n’a jamais été démontré»

    Jean-Paul Delevoye a estimé vendredi 29 novembre à Créteil «qu’il faudra 50 millions» d’immigrés supplémentaires «pour équilibrer la population active en 2050, en Europe». Pour Yves Mamou, l’immigration a au contraire déstabilisé les systèmes sociaux de nombreux pays européens.

    https://www.lefigaro.fr/vox/societe/l-impact-positif-de-l-immigration-sur-le-financement-des-retraites-n-a-jamais-ete-demontre-20191129

  2. Posté par Antoine le

    @bixx
     »Notre population vieillit et ne se renouvelle pas, pensez aussi à votre AVS. »
    Pensez-vous réellement que les Érythréens actuellement en Suisse vont payer votre AVS ?
    Mme Sommaruga : « Les Érythréens n’ont pas l’habitude de travailler huit heures par jour »
    https://lesobservateurs.ch/2019/09/17/suisse-les-cantons-et-les-communes-devront-faire-des-economies-pour-couvrir-les-depenses-de-lasile-les-erythreens-nont-pas-lhabitude-de-travailler-huit-heures-par-jour/
    NOUS payons 1.56 milliards par an pour les env. 37’000 Érythréens qui sont installés en Suisse !
    https://lesobservateurs.ch/2019/11/01/les-suisses-paient-156-milliard-par-an-rien-que-pour-les-erythreens/
    Conclusion :
    – Les migrants y compris les Érythréens nous coûtent très cher !
    – Nous payons des impôts pour couvrir ces dépenses pharaoniques
    – Notre AVS ne sera JAMAIS payée par des gens qui bénéficient des services sociaux
    CQFD !
    Par contre si vous proposiez :
    – de dénoncer les accords de Schengen
    – d’effectuer des contrôles stricts à nos frontières
    – d’expulser réellement TOUS les migrants illégaux et les migrants violents
    – de diminuer progressivement les aides sociales aux migrants
    – de proposer des crèches pour nos conpatriotes
    – de diminuer les impôts pour les familles nombreuses
    – etc …
    je dirai que là, c’est basé sur le bon sens !

  3. Posté par Christian Hofer le

    @bixx

    Petit ajout : si la Suisse désirait une démographie croissante, elle aurait les moyens de le faire via une politique familiale adéquate. Cela serait non seulement bénéfique sur le plan social puisqu’une société homogène rencontre moins de conflits, mais encore ces Suisses garantiraient la continuité de leur culture.

    Au lieu de tabler sur un simple calcul lié aux retraites, vous devriez penser aux conséquences pour notre pays sur le plan de sa sécurité, son identité, sa quiétude.

    D’ailleurs des villes comme Genève ou Lausanne, qui ont accueilli n’importe qui et qui se targuent d’être multiculturelles, sont justement des cités endettées où la charge fiscale est pourtant très élevée. L’avez-vous oublié?

    https://www.letemps.ch/suisse/lausanne-une-ville-endettee-vorace

  4. Posté par Christian Hofer le

    @bixx

    1. La Suisse est limitée en terme de place et ne peut pas s’étendre à l’infini. Notamment aujourd’hui on table sur une réduction de la démographie mondiale et non son expansion. Vous ne savez pas que le bétonnage est justement un problème pour la Suisse, pour sa population et pour son environnement ? Vous ne savez pas non plus que la Suisse est déjà un pays qui accuse une forte densité de population ?
    2. L’AVS doit être entièrement révisée car son système ne peut perdurer. On ne peut pas se baser sur une croissance infinie de la population. De plus, votre système débouche sur un appel d’air dont vous ne traitez évidemment pas. Quid des jeunes Suisses qui cherchent un apprentissage et qui se retrouvent en concurrence avec des migrants déboutés ? C’est normal selon vous ?
    3. J’ai travaillé dans le bâtiment et j’ai effectué un apprentissage : vous avez de nombreux Suisses qui y travaillent, en compagnie d’Espagnols, de Portugais, d’Italiens, d’Albanais. Si vous voulez voir « des travaux ingrats », je vous invite à aller sur un chantier.
    4. Phrase incompréhensible.
    5. Lorsque la Suisse était pauvre, il n’y avait ni aide sociale, ni apprentissage, ni système médical qui attendaient les Helvètes dans leurs pays d’accueil mais bien des conditions de vies très rudes. Votre comparaison est biaisée. Personne ne nous accueillait en nous prenant par la main, en finançant nos formations, en remplissant notre gamelle. C’était un combat pour la survie et vous le savez pertinemment.
    6. La majorité des individus qui se trouvent au social sont des étrangers, statistiques à l’appui. Vous écrivez n’importe quoi pour justifier leur présence ici en osant même accuser les Suisses :

    https://lesobservateurs.ch/2017/12/17/suisse-nidau-75-des-beneficiaires-de-laide-sociale-sont-des-etrangers/

    https://lesobservateurs.ch/2013/12/17/aide-sociale-3-fois-detrangers-que-de-suisses/

    Pourquoi ne posez-vous pas la question à ces étrangers qui profitent de notre social ?

    7. Dans cet article, nous parlons de requérants déboutés. C’est écrit en toutes lettres. Pourquoi ne posez-vous pas la question à leurs gouvernements qui sont responsables de l’éducation de ces jeunes ? Parce que vous savez pertinemment que ces pays s’en moquent éperdument et comptent sur la Suisse pour palier à leurs manquements ? Selon vous, ce serait à présent à la Suisse de payer ? Eh bien c’est non.

  5. Posté par poulbot le

    Christian Hofer : -« Il n’y a plus de démocratie, seulement des magouilles dont la gauche est coutumière. » je diras plutôt que c’est génétique chez eux .
    c’est la même chose en France, ils sont obligé d’aller chercher l’étranger pour continué a exister, les français qui avait leurs convictions ont en parti déserté le navire au vue de l’incompétence de la gauche a diriger correctement quoi que ce soit , nous en payeront le prix encore longtemps.
    Pour le moment beaucoup ce cache la vérité en faisant l’autruche , ceux qui essaient de révéler les vérités sont tout de suite traité de fachos, réactionnaire , d’anti ….. , trainer en justice par cette gauche aux abois, avec bien sur la complicité des juges.
    Amis, Amies Suisses comme je l’ai écrit a plusieurs reprises, résister a ce phagocytage de votre pays par les gauches qui gangrène l’Europe continentale

  6. Posté par farjon thierry le

    les requérants d’asile déboutés devraient être expulsés manu militari, point barre!
    Au lieu de ça on les chouchoute au frais du contribuable!
    et pendant ce temps la pauvreté augmente pour le peuple suisse!
    C’est pour ça que je vote EXCLUSIVEMENT et SYSTÉMATIQUEMENT pour l’UDC!
    Marre de ces gauchistes et écolos de M… Et marre de la manipulation de la RTS! C’est d’ailleurs pour ça que je refuse CATEGORIQUEMENT de payer la redevance… D’ailleurs je n’ai ni télé ni radio depuis plus de 30 ans

  7. Posté par bixx le

    1. La Suisse a besoin de main d’oeuvre étrangère car notre réservoir est insuffisant
    2. Notre population vieillit et ne se renouvelle pas, pensez aussi à votre AVS.
    3. Travaillant dans le secteur médical, je ne peux que constater que ce sont majoritairement des étrangers qui effectuent les tâches ingrates, où sont les Suisses ????
    4. Vu temps présent hier au soir, les clients sont de notre réservoir
    5. Ayant connu la misère et non la guerre, (la Suisse), nous avons dû nous exporter afin de gagner notre vie et d’envoyer de l’argent à nos familles, pourquoi ne pas offrir à ces requérants cette même possibilité ??
    6. Il y a de nombreux suisses qui sont soit au social ou en fin de droit de chômage, qui disent qu’ils ne trouvent pas de job, alors que certains secteurs comme le médical et l’hôtellerie cherchent désespérément de la main d’oeuvre avec des horaires 24/24 et 7/7.
    7. A force de se faire manipuler par la presse, lorsque nous parlons de requérants ou d’étrangers se sont forcément des usurpateurs profiteurs.

  8. Posté par Christian Hofer le

    Vous avez raison Socrate@LasVegas,

    Il n’y a plus de frontières mais seulement des individus qui peuvent venir et utiliser les pays européens comme bon leur semble.

    Merkel l’avait déclaré : même si des pays ne signent pas ce pacte, ils seront forcés à l’accepter puisque ces migrants seront en Europe par le biais des nations qui l’auront signé.

    Il n’y a plus de démocratie, seulement des magouilles dont la gauche est coutumière.

  9. Posté par leone le

    Ce n’est qu’une première étape. La suivante sera diplôme automatique pour ceux qui auront commencé une formation, il est normal qu’on récompense un tel effort.
    Mazzone se fout complètement de ruiner la Suisse, ce n’est pas son pays. Se comporter en parasite ne lui fait ni chaud ni froid.

  10. Posté par combattant le

    Laissons le soin à ces 10.500 signataires d’en régler la FACTURE. Bande de ploucs !

  11. Posté par Dominique le

    Vraiment il y a des suisses angéliques et autres idiots utiles qui se comportent comme des lemmings et des traîtres à notre peuple!
    Il nous faudra bientôt nous expatrier ailleurs.

  12. Posté par JeanDa le

    C’est du GRAND N’IMPORTE QUOI !
    La gauche racle les fonds de tiroirs des idées nauséabondes afin de couler plus rapidement notre société ! Inadmissible, intolérable, indécent, débile ….

  13. Posté par pepiou le

    La Gauche dans sa majorité est atteinte d’une psychopathologie appelée « Syndrome de Münchhausen par procuration ». Ce qui implique que sa vision de la réalité est altérée et mortifaire.

  14. Posté par justpri le

    La politique de la gôôôôôchechioote est de toujours s’occuper des autres d’abord et que le bon petit citoyen passe à la caisse ensuite. Voyez-vous, faisant partie d’une minorité linguistique d’un canton alémanique, si j’envoye mes mômes étudier dans un canton romand, ça me coûtera 18’000.- par année et pas que (nourriture+transport,etc). Et j’ai pas forcément envie de déménager afin que cela devienne gratuit. C’est une concurrence déloyale, par rapport aux requérants déboutés. Merci à la jeune gauchiste qui met en avant sa pleurniche et de rectifier cette injustice en proposant des solutions, afin d’avoir une jeunesse du terroir, suisse, qui peut se former correctement. On peut toujours rêver. Oui, on sait, c’est toujours plus « sexy » lorsque l’on fait réussir l’étranger plutôt que le suisse, car lui est bientôt bon pour le musée.

  15. Posté par Fleeps le

    Comme dit monsieur Hofer, il ne sert plus a grand chose d’avoir le passeport suisse. Dans l’entreprise ou je travail (CFF) beaucoup de jeune européen sont engagés et ça de plus en plus, imaginez-vous….ils peuvent venir s’établir en suisse, trouver un travail avec un salaire XXL, avoir droit au chômage, aux subventions d’assurance maladie etc…la suisse est un grand magasin avec porte d’entrée automatique, avec le CF à la direction et les autres politiciens comme responsable de rayon. Les valeurs principales des politiciens sont l’économie et ses places de travail, toute notre société court après la performance et l’argent au détriment de tout le reste, on a perdu le nord, on s’est embrouillé les pinceaux pour soi disant évoluer perpétuellement….quel mensonge! Je ne suis pas croyant mais je souhaiterais un retour des valeurs chrétiennes, quand Jesus sortit les marchands du temple, pour remettre de l’ordre dans nos priorités. L’évolution n’est pas une mauvaise chose en soi, mais pas au détriment de l’équilibre d’une société. La priorité devrait être notre équilibre intérieur, du temps avec son conjoint, ses enfants, ses parents, ses amis, et non pas courir le samedi aux supermarchés et se dépêcher de se reposer le dimanche pour être en forme le lundi. Cette société nous rendra tous fou et ruiné d’avoir tout misé sur la performance.

  16. Posté par Le raisonneur le

    Fernandel démarre donc en fanfare sa nouvelle législature !

  17. Posté par bonardo le

    Encore heureux que la connerie ne blesse pas !
    Mais là franchement il faut que cette femme consulte et au plus vite .
    Toujours payer pour les autres : non merci que cette femme se taise car dire de pareilles conneries devient lamentable .

  18. Posté par mady le

    Qu’elle arrête enfin son délire !!! On ne veut quand même pas payer pour les illégaux. C’est bien les gauchistes qui veulent exiger cela.

  19. Posté par Socrate@LasVegas le

    Pour ceux qui n’auraient pas compris…
    Ce n’est ni plus ni moins que la mise en application sauvage du pacte mondial des migrations que la Suisse n’a pas signé…mais qui revient à peine masqué => Il faut tuer ça dans l’oeuf!

  20. Posté par Antoine le

    Est-ce que Mme L. Amazzone met la main au porte-monnaie ?
    Certainement non, elle laisse les con-tribuables payer par les impôts ou autres taxes …
     »Ainsi les faux requérants se hâteront de « commencer une formation » pour être à la pleine charge de la Suisse. »
    On connait d’avance la suite :
    – Système d’accueil surchargé
    – Dépenses de formations et de suivis qui crèvent les plafonds
    – Pratique déloyale et dumping salarial par ce moyen sournois !
    – Concurrence pour NOS jeunes sur le marché du travail
    – etc …
    Cette pratique doit être dénoncée et INTERDITE !
    Tous ces  »inutiles » vont continuer à nous coûter très cher ….
    Les  »dents de la mer » ont encore fait des ravages … c’est la fin des temps !
    Réveillons-nous ! il est moins 5 !!

  21. Posté par Bussy le

    La bonne nouvelle, c’est que ce genre de mesures va accélérer le vidage des caisses et peut-être provoquer un réveil des gens quand celles.ci seront complètement à sec.

  22. Posté par M855A1 le

    J’aimerais ajouter que pour les résidents de longue date, les formations sont très chères, y compris en comparaison internationale. Vous devez également ajouter: les transports, l’hébergement, la nourriture, les outils, etc.. Un migrant fraichement arrivé, n’a nullement participé à ces dépenses pendant 10, 15, voir 20 ans. Ils recoivent uniquement, pendant que les Suisses se serrent la ceinture pour offrir une formation à leur enfants!

  23. Posté par Ohzut le

    On a bien compris que pour les secundo, être suisse est un désavantage certain. Ne pas l’être vous ouvre grandes ses portes et son soutien.

  24. Posté par Yolande C.H. le

    Et ils vont l’utiliser où leur formation, une fois leur certificat en poche ? Dans leur pays où le salaire est 10 à 50 fois inférieur à celui auquel ils pourraient prétendre en restant en Suisse et où n’existent pas les mêmes infrastructures ? On sait, de plus, que leurs familles vivent à leur crochet.

  25. Posté par Christian Hofer le

    2 problèmes s’ajoutent:

    1. Ces jeunes ne possèdent souvent pas le niveau d’instruction (même pour un apprentissage, les exigences sont devenues élevées en raison du nombre de candidats). Mais ils se feront tout de même embaucher, notamment par nos administrations de gauche.

    2. Cela affaiblit l’offre dans certains secteurs très prisés au détriment des autochtones.

    A quoi cela sert-il d’être Suisse dans ce cas si n’importe qui peut bénéficier des mêmes conditions, même s’il est illégal?

    Je rappelle qu’autrefois, notre pays était pauvre et sacrifiait ses jeunes dans des armées étrangères pour espérer ramener un peu d’argent.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.