Suisse. La présidente de la Commission fédérale contre le racisme est favorable à la burqa: « La burqa est un prétexte pour attaquer l’islam »

L'initiative anti-burqa de la droite dure est un prétexte pour s'attaquer à l'islam, estime la présidente de la Commission fédérale contre le racisme (CFR), Martine Brunschwig Graf. Et le débat actuel est inquiétant, car il mène à des dérapages et discriminations.

Il y a de plus une confusion entre religion et terrorisme. Et cette confusion doit être combattue. Car elle peut entraîner des dérapages et des discriminations. "Il suffit de regarder les discussions sur les réseaux sociaux pour voir que les discours se libèrent (...) Certains vont jusqu'à dire que porter le niqab revient à cautionner le terrorisme."

Vous êtes donc opposée à l’initiative antiburqa?

Les visages cachés me gênent, mais la question ne doit pas nécessairement faire l’objet d’une interdiction. On voit que cela n’a rien résolu en France, où il a fallu prévoir de nombreuses exceptions. On évoque une interdiction générale d’avoir le visage couvert dans l’espace public. Cette question est intéressante mais ensuite les partisans parlent uniquement de burqa. Cela sert donc de prétexte pour s’attaquer à l’islam.

Un visage découvert ne participe-t-il pas du vivre-ensemble? Le niqab n’empêche-t-il pas l’intégration?

Cette question est sérieuse et il est probable qu’aucune femme portant le niqab n’obtiendrait la nationalité suisse. Mais un tiers des musulmans sont Suisses. Ce n’est donc pas une question d’intégration uniquement.

Que pensez-vous de l’argument féministe?

Je trouve insupportable que des femmes soient contraintes de porter le niqab ou toute autre tenue qui les dissimule totalement. Mais leur libération ne passe pas par l’interdiction du niqab. Penser qu’une interdiction en Suisse fera avancer la cause de la femme en Arabie saoudite ou ailleurs dans le monde me paraît naïf, pour ne pas dire plus. Surtout quand on entend certains dire qu’il faudra des passe-droits pour les touristes.

Et le débat sur le burkini?

Là, on dépasse les bornes! Le burkini permet aux femmes d’aller à la plage, donc de se libérer, et non l’inverse.

Source et article complet Source2

Autre performance exceptionnelle de MBG (Martine Brunschwig Graf),  ici

Nous reproduisons aussi l' article de Uli Windisch proposant la suppression de la Commission fédéral contre le racisme que préside Martine Brunschwig Graf, ici

50 commentaires

  1. Posté par mc le

    Si tout le monde est libre de porter quoi que ce soit, on pourrait aussi ne rien porter.

  2. Posté par G. Vuilliomenet le

    Bravo Monsieur Leu!

    Je pense que des lettres comme la vôtre, elle doit en recevoir un certain nombre. Toute ne sont pas publiée, ce qui est dommage. Le plus intéressant est les réponse retournée: TOUJOURS CE DÉNI DES REALITES

    Voici quelques échanges que j’ai pu avoir sur twitter avec Alain Jean-Mairet, sa remarque est intéressante:

    https://twitter.com/islamicide/status/771267109536010240?lang=fr

    Sa dernière réponse:

    OUI, JUSQU’À CE QUE CETTE PREUVE SOIT IMPOSÉE (caractère criminel du Coran), LES MENTEURS DOMINERONT. NORMAL.

  3. Posté par Martin Leu le

    A voir l’avalanche de réactions suscitées par les déclarations de MBG, elle a gagné le pompon! Pour ma part, je lui ai envoyé l’excellent texte publié par André Thomann dans son blog de la Tribune de Genève et intitulé «L’héroine du jour» (http://a-thomann.blog.tdg.ch/archive/2016/08/31/l-heroine-du-jour-278504.html). Sa réaction: «Je n’ai rien à échanger avec vous, étant donné que vous vous contenter (sic) de transmettre les écrits d’un site hélas trop connu pour ces (sic) excès et ces (sic) jugements à l’emporte-pièce.» La Tribune sera sans doute contente de lire cela. L’indignation ressentie à la lecture des élucubrations de MBG m’a inspiré cette réplique:
    Madame,
    L’«héroïne du jour» est un texte écrit et signé d’André Thomann, qui fut chroniqueur au défunt quotidien La Suisse, aujourd’hui auteur d’un blog sur la Tribune de Genève. Il est vrai que cette précision n’apparaissait pas dans ce que je vous ai envoyé suite à l’indignation que j’ai ressentie après vos propos.
    Quant aux commentaires qui suivaient, certains sont signés et il est bien regrettable que, après lecture du texte de M. Thomann et des réactions qu’il a suscitées, vous ne songiez pas une seconde à vous remettre en cause, au minimum prendre conscience de ce que les gens, peu importe qu’ils soient anonymes ou non, pensent de vous et des élucubrations que vous confiez à la presse suisse mainstream et pourrie.
    Cela démontre une fermeture d’esprit en contradiction avec la «tolérance» à l’égard de l’islam que vous préconisez, fondée sur une ignorance crasse du contenu du Coran, des meurtres qu’il préconise, ordres qui sont suivis à la lettre par ceux qui se revendiquent d’un «prophète» dont la pédophilie et les massacres qu’il a ordonnés de son vivant ne devraient pas vous êtres inconnus!
    En notre époque, marquée par les crimes abominables commis chaque jour dans le monde par des terroristes se disant «soldats d’Allah», vous devriez avoir pris conscience de l’évolution de l’opinion publique à l’égard de l’incommensurable saloperie que constitue cette pseudo religion à laquelle vous apportez votre soutien, ce qui montre bien que vous êtes déjà, à l’instar de nombreux personnages politiques devenus de véritables traîtres à la patrie, dans une posture de soumission qui conduit à la ruine des valeurs chrétiennes et à la disparition accélérée de notre civilisation occidentale.
    On aurait pu penser que vous ne suiviez pas cette voie mais force est de constater que vous participez activement à un courant de pensée dévoyé et des actes qui nous conduisent tout droit vers une funeste issue.
    Etes-vous vraiment inconsciente – ou serait-ce de la complicité ? – du fait que partout où l’Islam est présent ou s’installe, il n’y a que des problèmes, ce qui est un bien faible mot pour qualifier un processus de conquête avec les massacres qui vont avec !
    Soutenir les provocations – burqa, burkini etc. – qui visent à islamiser l’Occident au pas de course revient à nier les effets désastreux de cette conquête qui, comme le disait le sinistre Bouteflika dans un discours devant l’assemblée de l’ONU, «se fera par le ventre de nos femmes», très prolifiques comme l’attestent les statistiques.
    Que vous apportiez votre contribution à cette ignominie me répugne et vous comprendrez que, dans ces conditions, je m’abstienne de vous adresser mes «meilleures salutations».
    Martin Leu
    PS: il est bien connu que les Arabes/Musulmans ne respectent que la force et méprisent la faiblesse, ce qui désigne les dhimmis à être les premiers égorgés…

  4. Posté par Navigateur le

    La vidéo de l’apostat Majid Oukacha sur Youtube est intéressante sur le dit sujet du burqini, la « burqa des plages « , arbre qui cache la forêt de la « burqa des villes « .
    Le burqini est un symptôme et les burqa « modérées » qui sont les niqab et autres abaya et hijab des villes devraient également faire l’objet d’arrêtés, il n’a pas tort.
    Tant qu’à interdire, autant le faire plus radicalement et plus généralement.

  5. Posté par pierre frankenhauser le

    Martine fait de la bicyclette… en burka.
    Martine apprend à nager… en burkini.
    Martine fait du camping… à Calais.
    Etc.

  6. Posté par Sergio Morosoli le

    Martine, vous devriez bâcher, comme on dit chez nous. Je me demande d’ailleurs si vous n’avez jamais été jeune. Vous êtes devenue carément infumable et maintenant vous radotez. À l’instar des vieux saltimbanques qui ne veulent pas quitter la scène, vous vous ridiculisez.

  7. Posté par Patrick Stocco le

    De qui se moque-t-on ? Charlie Hebdo, le Bataclan, Zaventem, Orlando, Nice ne seraient pas des raisons suffisantes et impératives pour combattre une religion moyenâgeuse, mortifère et incompatible avec les valeurs démocratiques ? MBG n’ouvrira-t-elle donc jamais les yeux ?

  8. Posté par Vivi le

    Guy Milliere presentation at the Can Islam Coexist with the West presentation ( 13 min en anglais – mais qui valent la peine d’être écoutés …. )
    https://youtu.be/IH0hoyJF3CU

    La modération : merci beaucoup.

  9. Posté par S. Dumont le

    Martine, qui devrait prendre sa retraite, s’est probablement battue pour les droits de la femme et en qualité de femme libérale, elle devrait se positionner dans ce sens, mais bon! Elle est payée pour cela et n’a pas hésité un seul instant à retourner sa veste et n’a toujours pas compris que l’intégration passe par le refus de toutes les revendications musulmanes. Si le débat n’avait pas été lancé par un groupe proche de l’UDC, sans nul doute qu’il serait passé inaperçu et réduire l’interdiction de la burqa à l’islamophobie est réducteur. Montrer son visage, c’est participer à notre société où chacun a sa place. Le cacher, par choix ou par force, c’est admettre qu’on n’en fait pas partie et refuser les démocraties. C’est aussi faire le choix de l’exclusion et du chômage. Une forme de ghetto intolérable et qui va bien au-delà de ce tissu noir. En plus, son discours sur l’habillement des femmes en Arabie Saoudite est un autre débat, car en Occident, les femmes montrent leurs visages!! En plus, elle est mal renseignée, car des femmes portant le niqab ont obtenu la nationalité suisse!!
    Voici le lien pour signer l’initiative: « Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage »: http://www.interdiction-dissimuler-visage.ch/signer/

  10. Posté par G. Vuilliomenet le

    Oui, on suit la route de la France, véritable république bananière qui a créé un tas de postes de parasites pour arrondir les fins de mois de potes, une véritable république de copains/coquins.

    PS: parfois je me demande si ce n’est la France qui a donné le mauvais exemple à ses anciennes colonnies. Si tel est le cas, nous ne devrions plus parler de république bananière, mais de monarchie viticole.

  11. Posté par Le Taz le

    Et dire que l’on paye ça avec nos impôts… Il y en a du ménage à faire au sein de nos institutions fédérales, il y a une ribambelle de tartufes qui ne servent absolument à rien que nous devrions dégager vite fait bien fait.

  12. Posté par G. Vuilliomenet le

    Merci à Loulou pour son commentaire du 30 août 2016 à 16h19 qui explique bien ce qu’est ce PLR, union étonnante entre les Radicaux et les Libéraux mais qui finalement se révèle anti-patriote, posture de la gauche aujourd’hui.

  13. Posté par Tommy le

    Je dirais plutôt que l’islam est un prétexte pour nous imposer la burqa!

  14. Posté par Tommy le

    BG fait un  » amalgame » entre le port de la burqa et celui du casque intégral.
    Je propose donc à cette dernière d’aller se promener dans les rues de la Cité de Calvin ( non, pas seulement les beaux quartiers où vous habitez) et qu’elle aille faire ses paiements dans une banque ou à la poste, coiffée de ce dit casque.
    Et vous nous direz comment vous avez été accueillie au guichet!

  15. Posté par Sami aldeeb le

    Je suis pour la burqa sur la base de la mocheté, et non pas sur la base du sexe. Les moches, hommes ou femmes, doivent la porter. Les beaux, hommes et femmes, sont interdits de la porter. On ne couvre pas un monument national ou une fleur.
    Je me demande si Mme Martine Brunschwig Graf ne fait pas partie d’une secte juive qui impose la burqa à ses femmes. Voir ces photos et ces vidéos: http://goo.gl/sdGUUs

  16. Posté par C. Donal le

    Dérèglement profond du système de discernement relayé par nos muezzins médiatiques.
    Prémisses erronées. La religion est un instrument politique de l’islam. 2/3 des dons pour financer l’islam en Europe proviennent de la région du Golfe.
    Le besoin de se démarquer par le port de la bâche est lié au besoin de conquête. Ce qui mène nécessairement à la mise au ban de la femme qui ne tient pas à se cacher. Et provoque l’émergence d’une police de la charia comme nous le voyons en Suède, au Royaume Uni, en France, en Belgique mais également en Allemagne et nouvellement en Autriche.
    Si nous acceptons ce phénomène public, notre société ne pourra pas maintenir le principe que le vêtement porté par une femme n’est pas une excuse pour l’agression sexuel et le viol (Cologne et d’innombrables autres exemples).
    Comme j’aurais aimé une adaptation des bigottes actuelles de la bienséance, de Brel : https://www.youtube.com/watch?v=0jicnBlcAJ4

  17. Posté par G. Vuilliomenet le

    @ Loulou

    Ne vous inquiétez pas, je sais qu’il y a déjà plusieurs décennies, on ne parlait pas d’islam mais d’islamisme au même titre que judaïsme et christianisme. D’ailleurs, si vous faites quelques recherches vous pouvez retrouver à quel moment le terme a été dévoyé d’islamisme à islam. Le wikipédia vous donne l’étymologie de ce mot, et c’est intéressant (Voltaire parlera de mahométisme, ce qui en dit assez long sur cette pseudo religion):

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Islamisme#.C3.89tymologie

    « Des points communs? Réfléchissez bien… »

    Voici ce que j’ai écrit:

    « Personnellement, c’est mon avis, MBG est une crypto communiste, en tout cas, elle semble avoir bien des points communs avec une extrême-gauche pro-islamistes, je dis bien islamistes. »

    Je pensais les commentateurs des observateurs assez pointus pour comprendre mes propos. Je dis donc bien islamiste car cela s’inscrit dans la lutte contre l’occident et ses valeurs (petit rappel: l’islam, c’est l’islamisme au repos). Lutte que mène aussi l’extrême-gauche. Mais l’extrême-gauche n’est plus la seule à mener cette lutte contre notre civilisation, la gauche aussi (il suffit d’entendre un certain nombre de socialistes, quant aux Verts, je les vois beaucoup plus à gauche, je les considère comme des bostryches), le plus intéressant est de savoir qu’il fut une époque où justement ils voulaient partager, imposer notre culture. Quant à cette droite gauchiste, je ne comprends pas trop bien ses accointances avec l’islam(isme), qu’ y recherche-t-elle? Une islamisation de l’occident ne pourrait que mettre à bas le système capitaliste tel qu’on le connait. Nous aurons droit à une régression sur tous les plans: culturels, intellectuels, industriels. Est-ce que l’explication d’un nouveau système esclavagiste pourrait être la raison de cette liaison contre nature? Est-ce juste un problème de captation des voix à l’instar de la gauche? En tout cas, ce sont des vues à court terme.

  18. Posté par Aude le

    Tout compte fait pourquoi ne pas l’affubler d’une burqa lorsqu’elle veut se faire entendre publiquement…elle en veut tant Martine……à l’instar de Mutti Merkel….

  19. Posté par Aude le

    Oh..Martine…elle nous saoule…
    Conjugué à tous les temps grammaticaux la burqa…le :je suis pour, j’étais pour,je serai pour…etc..etc..
    Et il ne suffit pas…ce sera le même refrain pour le Burkini…
    Paradoxalement, et dès lors qu’elle se prononce contre les extrémistes, les intégristes….elle n’établit aucun parallèle entre burqa et ceux-ci
    C’est très révélateur de son ignorance concernant l’islam dans son ensemble…
    Et pourtant elle se croit en mesure d’instruire et de guider le peuple….
    Je suis fatiguée de ces anciens dinosaures politiques qui par volonté de s’accrocher au pouvoir mettent leur grain de sel partout ,encourages pour ce faire , par la sphère médiatique bobos..
    Il y a encore des places pour eux au Musée de paléontologie…..
    Bien que cette personne soit membre ou + de SOS. Racisme..elle n’a jamais défendue le racisme anti-blanc….

  20. Posté par Loulou le

    Le PLR est un parti de centre depuis un moment, composé de gens plutôt à gauche et d’autres plutôt à droite. C’est un parti fondé par les francs-maçons. Il est plutôt à gauche sur les thèmes de société mais à droite en ce qui concerne le dumping, l’invasion sans limite de notre pays, une assurance maladie à 1’000 balles (y’a bon les copains), des loyers à 5’000 balles (toujours y’a bon les copains), des universités payantes et ouvertes en priorité aux étrangers. En fait c’est le parti anti classe moyenne, c’est la politique de ce parti et de son avatar PDC que nous nous payons depuis des années. En effet ils sont arbitres à chaque décision cruciale pour notre pays. Ils ont donc un pouvoir de nuisance énorme comparativement à leur score électoral minable. Et malgré le fait qu’ils donnent des consignes de vote plutôt à droite lors des scrutins électoraux, ils ont tendance à voter avec la gauche aux chambres.
    Voter PLR c’est voter pour l’accord cadre, pour l^plus de dumping salarial, c’est voter pour le désarmement des Suisses, c’est voter pour les primes d’assurance maladie sans limite, c’est voter pour plus d’UE, c’est voter pour l’appauvrissement de la classe moyenne, c’est voter pour 40’000 « réfugiés politiques » par année, c’est voter pour 25% de salaire en moins, c’est voter pour la destruction de notre stock d’or, c’est voter pour la naturalisation automatique, c’est voter pour les criminels étrangers, c’est voter pour la soumission.

    Mais ce n’est pas voter à droite, cela est certain.

  21. Posté par Loulou le

    Posté par G. Vuilliomenet le 30 août 2016 à 13h41
    « elle semble avoir bien des points communs avec une extrême-gauche pro-islamistes, je dis bien islamistes. »

    L’islamisme n’existe pas. C’est l’islam, c’est tout, en mouvement et actif. C’est une invention occidentale.

    Des points communs? Réfléchissez bien…

  22. Posté par Christian Hofer le
  23. Posté par dupraz le

    J ose imaginer qu’il y a encore un « chez nous » et chez nous Monsieur, on ne se voile pas la face, non Monsieur on ne se voile pas. Chez nous, on mange, on boit, on rit oui Monsieur chez nous on vit. Chez nous y a du bon vin, des jolies filles et on tue le cochon dans nos campagnes afin de faire ripailles. Ne vous en déplaise Monsieur, mais, nous sommes chez nous Avec fierté nous portons notre croix tel un flambeau car il est notre essence et notre beau pays doit être contempler à visage découvert afin que le vent le caresse et que les parfums de nos forêts parviennent à vos narines. Voilà, Monsieur .

  24. Posté par Marie-France le

    A Baalbek, dans le fief du Hezbollah chiite libanais, une école chrétienne est ouverte à toutes les confessions. Résistants aux pressions et aux intimidations, soeur Emiline et soeur Ramona veulent que les élèves apprennent à être des citoyens.(…)Dans les années 80 la ville devient le fief du Hezbollah ;à partir de cette époque, l’école des soeurs est soumise aux règles imposées par le Hezbollah : port du voile pour les filles et cours de religion musulmane obligatoires. «  »Quand je suis arrivée à Baalbek en 2009, l’école était fermée le vendredi et rouvrait le samedi et le dimanche » » dit soeur Emiline; « j’ai écrit au Hezbollah pour remettre en cause cet usage mais mon courrier est resté sans réponse. Alors, j’ai pris la décision de rouvrir le vendredi sans demander la permission. Il y a eu tout un tolé, des gens sont venus me menacer, il y a eu des tirs contre l’école, des graffitis injurieux inscrits sur les murs. Au bout d’un certain temps , des représentants du Hezbollah sont venus me dire que je pouvais fermer le WE. »
    Avec son adjointe soeur Ramona, les deux religieuses ont fait d eleur établissement l’un des meilleurs de la région. L’école compte 1035 élèves garçons et filles ,35 sont chrétiens, 956 musulmans (…) Après avoir rétabli le dimanche soeur Emiline met fin aux cours religieux « J’ai dit aux parents que lorsqu’ils scolarisent leurs enfants, ils savent très bien qu’il n’y a pas de cours islamique. En ce qui concerne le voile je ne dis rien ; il n’y en a pa sbeaucoup qui le porte à l’école. En première, les classes sont mixtes et une seule jeune fille est voilée sur 44 »
    « Nous devons continuer à vivre selon nos croyances. Il ne faut pas flécg^hir devant les pressions ou le sdifficzûltés. Il faut rester ferme sur nos principes tout en étant ouverts à tous. Mais si l’on veut qu’une coexistance soit possible, il faut fixer des limites. Certains responsables chrétiens ne sont pas à la hauteur de la tâche. Si l’on fait quelque chose et qu’on laisse tomber , plus personne ne vous respecte. »dit soeur Emiline

    (extrait du reportage « L’école des soeurs de la Bekkaa » dans Le Figaro de ce jour .

  25. Posté par sophie edouard le

    Ce qui m’énerve le plus c’est que des gens comme cette dame sont financés par nous pour ne dire que des inepties…

  26. Posté par Dé Gage le

    @ Aline, aux 29% qui sont pour la burqa, il faudrait leur faire passer un test psy comme l’UE tente de nous imposer pour les détenteurs d’armes!

  27. Posté par DePassage le

    La burka est un prétexte pour attaquer l’islam : c’est sûr que comme ce ne sont que des musulmanes qui portent ces oripeaux, forcément… Ceci dit, je vois que vos islamo-collabos sont bien gratinés également, amis Suisses. Alors, courage ! Entraidons-nous avant que le ciel ne nous tombe sur la tête… et la bête sera vaincue.

  28. Posté par Dé Gage le

    @ Vautrin, eh oui, nous avons tous notre lot d’Emmanuelle Cosse et autres bobettes à genoux devant les barbus. Votre conclusion nous sauvera peut-être, bien que les salafo-socialistes ont une force de percussion médiatique inégalée. Jamais dans l’histoire une telle minorité aura occupé un tel espace médiatique. Le niveau d’endophobie qu’ils parviennent à propager est démentiel.

  29. Posté par Yayaya le

    Pour eux tout ce qui est étranger est un progrès, ils iront même jusqu’à accepter les lapidations et décapitations si un jour ils en avaient l’occasion. C’est ce genre des créatures qui entraînent les populations dans l’abysse, à répétition à travers l’histoire.

  30. Posté par Révolté le

    Que Madame Martine Brunschwig Graf arrête finalement de nous casser les couilles à longueur d’années !

  31. Posté par Yayaya le

    Les gauchistes sont si farouchement pour l’ouverture totale des frontières et aux autres cultures (une sorte d obsession malsaine, qui entraîne la haine du soi et des siens) qu’ils vont jusqu’à vouloir offrir l’asile à des terroristes (Amarelle) et protéger la burqa, l’asservissement total de la femme. Ils sont perdus dans leur idéologie fausse et ne peuvent réconcilier leurs contradictions. Ils sont un danger énorme pour notre pays et notre futur.

  32. Posté par Peter K le

    La police de la pensée, un bel exemple de novlangue, digne de nos CF…malheureusement paye par nos impots, elle et sa clique de collabos…et vous trainerons devant les tribuneaux avec grand plaisir, a vomir!

  33. Posté par Tommy le

    Tout ce que je voulais dire figure déjà dans vos commentaires, chers internautes! Tant pis pour moi. Et cela fait plaisir de se sentir moins seul dans le troupeau immense de nos concitoyens, qui chassent le Pokémon et se soucient uniquement de leurs gamins bien torchés et du contenu de leur congélateur.
    Alors que l’Occident prend l’eau de toutes parts.

  34. Posté par Elsaesser le

    Dramatique ! Cette malheureuse possédée par muhammad a visiblement perdu son dernier neurone !
    Si Daladier revenait, face à ces islamo-gauchos, il s’exclamerait à nouveau comme en 38:  » Ah , les cons ! »

  35. Posté par G. Vuilliomenet le

    Sérieusement Christian Hoffer, je ne sais pas si c’est le vrai visage du PLR. Certains reprochent aux Libéraux d’avoir fait une alliance avec les Radicaux. Je ne sais pas ce qu’il faut en penser. Par contre, je me demande parfois, si des personnalités d’opinion gauchiste n’ont pas phagocyté des partis de droite pour y inoculer leur poison. Personnellement, c’est mon avis, MBG est une crypto communiste, en tout cas, elle semble avoir bien des points communs avec une extrême-gauche pro-islamistes, je dis bien islamistes.

  36. Posté par aline le

    Depuis un bon moment déjà cette femme vit sur une autre planète. Alors que 71% de la population suisse est pour une interdiction de la burka, elle est contre. Pauvre gourde!

  37. Posté par Christian Hofer le

    « Membre du Parti libéral genevois, elle le préside entre 1988 et 1990 et siège comme députée au Grand Conseil de 1989 à 1993. »

    Ceci est le véritable visage du PLR si quelqu’un en doutait encore.

  38. Posté par Bussy le

    Curieux raisonnement de penser que la femme musulmane se libère en affichant sa soumission à l’homme dans l’espace public !
    J’imagine que quand on verra en Suisse des musulmans transporter leurs femmes dans le coffre arrière de leur voiture, certains nous diront que c’est tout a fait acceptable parce qu’au moins elles sortent et donc que ça les libère !

  39. Posté par calvo le

    La burka est l’asservissement de la femme musulmane un point c’est tout : allez vous promener à Palavas les Flots le soir vous verrez depuis quelques jours un nombre incalculable comme ça tout d’un coup, de femmes en Burka au bord de l’eau, l’homme et les enfants eux, se baignent, tandis qu’elles elles se trempent les pieds et encore … elles ont droit au cagnard sous la burka et les vêtements superposés en dessous … et si elles viennent à entrer dans l’eau, on verra leurs  »formes » plaquées sous la burkette, et si jamais il leur prenait l’envie de s’asseoir sur le sable ? vous voyez le tableau le sable collé sur les voiles ? je crois que cette floraison soudaine de Burka est une manière de nous dire : nous sommes ici chez nous et vous n’avez rien à dire nous appliquons notre loi et ce n’est pas fini ( enfin la loi des hommes qui veulent islamiser la France parce que ces jeunes femmes on ne sait pas ce qu’elles pensent en réalité sans doute nombreuses sont elles le soir avant de dormir, de rêver à un bon bain dans l’eau salée, sous un joli maillot, on ne parle pas de bikini ni de string, juste un maillot décent )
    Le ver est dans le fruit nous commentons mais cela ne sert plus à rien… Point.

  40. Posté par Charles Alexis le

    « … Certains vont jusqu’à dire que porter le niqab revient à cautionner le terrorisme. »
    Oui, Madame Brunschwig Graf, comme d’autres pensent qu’arborer une croix gammée, de nos jours, revient à cautionner le nazisme et toutes ses horreurs.

  41. Posté par Loulou le

    « …confusion entre religion et terrorisme »
    Vous avez oublié MUSULMANE après religion.
    Mais LOL!

  42. Posté par Loulou le

    Cotisons-nous pour offrir une burka à Martine. Une bien épaisse, de celles qui isolent les sons que sa locataire pourrait émettre…
    Cela nous fera des vacances.

  43. Posté par Loulou le

    L’opinion islamogauchiste de Madame Brunschwig est sans intérêt: cela sera à coup sûr voté. Et bien voté.
    Défendre une régression civilisationnelle fasciste intolérante et étrangère à nos moeurs, voilà donc le but de la Comission fédérale contre le racisme? Au fait, combien d’affaires instruites pour racisme anti-blanc et anti-Suisse? Aucune? Ah oui, c’est vrai, cela n’existe pas. J’ai pourtant déjà été traité de Suisse de merde.
    Coupons le budget de ces amateurs de gamelles bien garnies.
    Une question: aucun droit de réserve pour cette fonctionnaire? Est-ce la position officielle de cette officine payée par nos impôts?

  44. Posté par Vautrin le

    Amis Suisses, je suis peiné que vous soyez aussi mal lotis que nous en matière d’islamo-gauchistes ! Mais vous avez la démocratie directe : c’est votre force. Nous autres n’avons plus rien que l’insurrection ultime.

  45. Posté par Nicolas le

    Il n’y a pas que des bateaux qui font naufrage.

  46. Posté par Philippe Horisberger le

    Madame Martine Brunschwig Graf ne connait pas ni l’islam, ni le coran car elle profère des choses irréalistes .. « Penser qu’une interdiction en Suisse fera avancer la cause de la femme en Arabie saoudite ou ailleurs dans le monde me paraît naïf » c’est de la Suisse , pays chrétien et évolué dont on parle ici ….si les femmes veulent aller porter le niquab en arabie séoudite , qu’elle y aillent. Tant de naiveté de la part de MBG est surpernant. Est elle sponsorisée par le Quatar comme les équipes de foot. Qui sait ?

  47. Posté par Le Taz le

    Puisque le port de la burka est tellement important pour la présidente de la commission fédérale contre le racisme, c’est quoi au fait ? Une organisation communautaire imposée à la Confédération par la mafia mondialiste ? Qu’elle en porte une pour montrer l’exemple de ce progrès pour l’humanité !

    Si la burka est autorisée en Suisse, je vais me promener tous les jours en tenue de ninja et il ne va pas falloir venir me souffler dans les narines !!! La preuve par l’absurde…

  48. Posté par G. Vuilliomenet le

    Il faut quand même apprécier les imbécillités qu’elle peut sortir au mètre:
    « Comment jugez-vous le débat actuel?
    Il nous préoccupe car il peut entraîner des dérapages et des discriminations. Derrière la burqa ou le burkini, la discussion porte sur l’islam avec une confusion, qui doit être combattue, entre religion et terrorisme.  »
    Qui sont les auteurs des attentats comme ceux de New-York, de Madrid, de Bali, de Londres, de Paris, de NIce , etc… Je ne parle pas de ces agressions faites aux cris d’allahu akbar? Oui, ce ne sont ni des chrétiens, ni des juifs, ni des hindous, etc… CE SONT DES MUSULMANS, pas de mauvais musulmans comme les crétins cherchent à le faire croire, mais des gens qui ont trouvé dans le Coran, dans la tradition de Mahomet les justificatifs de leurs comportement.
    Mais cette pauvre folle qui a quand même lu le Coran et ses commentaires n’a même pas remarqué que ce Coran est un appel à la discrimination, à la violence, au crime!
    « N’est-ce pas l’occasion de débattre de la place de l’islam en Suisse?
    Tout débat est légitime. Y compris celui sur la place de l’islam et de la religion en Suisse. De toute manière, cette discussion existe et nous ne pouvons pas l’ignorer. Le problème, c’est qu’elle ne porte pas son nom.  »
    A votre avis pourquoi? A cause de la grande lâcheté de la grande majorité de nos politiciens, Martine Brunschwig Graf y compris.
    « La Suisse a le droit de dire qu’elle ne les tolère pas sur son territoire.
    Elle doit être claire sur ses principes et le respect de l’Etat de droit. La pratique religieuse doit s’inscrire dans le respect de la loi. Ce n’est pas une question d’habillement, sauf dans des circonstances particulières, comme par exemple l’interdiction de porter le foulard islamique pour les enseignantes du secteur public. »
    Sauf que la pratique religieuse pourrait être interdite si elle peut mener à des troubles. A ce sujet, il serait intéressant de voir ce que signifie exactement l’article 9 alinéa 2 de la Convention Européenne des droits de l’homme.
    Quant à l’habillement des enseignants dans le secteur public, cela est valable uniquement dans les cantons dit laïcs (Genève et Neuchâtel).
    « Dans la rue, le niqab ne pose-t-il pas un problème de sécurité?
    On voit dans la rue des visages couverts pour toutes sortes de raisons. Si des crimes ont été commis, c’était avec un casque intégral ou avec une cagoule, pas avec un niqab. »
    Sauf qu’elle parle, encore une fois, sans savoir. Il y a déjà eu des cas de cambriolage avec niqab, mais voyez-vous, quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage.
    « Un visage découvert ne participe-t-il pas du vivre-ensemble? Le niqab n’empêche-t-il pas l’intégration?
    Cette question est sérieuse et il est probable qu’aucune femme portant le niqab n’obtiendrait la nationalité suisse. Mais un tiers des musulmans sont Suisses. Ce n’est donc pas une question d’intégration uniquement. »
    L’intégration n’a rien à voir avec la naturalisation. C’est l’acceptation SANS CONDITION aux us et coutume du lieu où l’on vit. Martine Brunschwig Graf nous sert encore le brouet du multiculturalisme.
    « Que pensez-vous de l’argument féministe?
    Je trouve insupportable que des femmes soient contraintes de porter le niqab ou toute autre tenue qui les dissimule totalement. Mais leur libération ne passe pas par l’interdiction du niqab. Penser qu’une interdiction en Suisse fera avancer la cause de la femme en Arabie saoudite ou ailleurs dans le monde me paraît naïf, pour ne pas dire plus. Surtout quand on entend certains dire qu’il faudra des passe-droits pour les touristes.
    Et le débat sur le burkini?
    Là, on dépasse les bornes! Le burkini permet aux femmes d’aller à la plage, donc de se libérer, et non l’inverse. »
    Sauf que dans les pays cités, des femmes luttent contre le port de ces chiffons.
    C’est quand même fou le flou artistique de cette bonne femme, quand ce n’est pas tout simplement des approximations qui nous sont balancées.
    « Les politiciens ont-ils tort de débattre de ces questions?
    Ils devraient reconnaître que ces questions sont complexes. Pour l’instant, chacun se positionne pour ou contre ces vêtements et il n’y a aucune place pour la nuance. Ce débat pourrait être intéressant, mais pour autant que celles et ceux qui y participent soient réellement ouverts à la discussion. Il ne doit pas servir de tremplin politique! (24 heures) »
    Le port de ces vêtements honteux ont été introduits en France après la Révolution iranienne, avant, on ne les voyait quasiment pas. Les Anglo-saxons sont à part, mais aujourd’hui ils déchantent, de par leur laxisme, la bête immonde est entrée chez eux plus tôt que chez nous. Peut-on être ouvert à la discussion avec des gens qui ont pour but d’islamiser le monde. Je ne parle pas du musulman lambda, et encore, j’ai des doutes sur leur loyauté. Et qu’est-ce être ouvert à la discussion? Avaler toutes les couleuvres que les responsables musulmans nous servent depuis tant d’années. Mais ma pauvre dame, vous êtes complètement anesthésiée, vous êtes même dans un état de mort.
    ALORS STOP A LA STUPIDITE MADAME BRUNSCHWIG GRAF, IL Y EN A MARRE DE DEVOIR ENTENDRE VOS CONNERIES.

    MADAME MARTINE BRUNSCHWIG GRAF SERAIT-ELLE UNE NAZISLAMO-KOLLABO?

  49. Posté par Christian Ledoux le

    Elle n’a qu’à aller dire ça aux populations libérées de Daesh en Irak, en Syrie et en Libye !! Et dans certains pays musulmans qui viennent de l’interdire. Quelle andouille cette femme. Sous sa fausse humanité se cache une christianophobe totale.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.