Barbara John (CDU) aux Allemands : N’ayez pas peur de devenir une minorité !

Les personnes d’origine immigrée représentent déjà la majorité dans quelques grandes villes. Cela suscite des craintes. Mais elles sont souvent sans fondement. Une tribune de Barbara John

En Allemagne aussi, ce n’est plus qu’une question de temps jusqu’à ce que dans les villes d’une certaine importance les personnes d’origine immigrée représentent la majorité de la population. C’est déjà le cas à Francfort-sur-le-Main […] Augsbourg et Stuttgart sont les prochains candidats […] À l’échelle nationale cependant, seul un habitant sur quatre est issu de l’immigration, comme l’a fait savoir tout récemment l’Office fédéral des statistiques. […] Les statisticiens soulignent expressément que tous les demandeurs d’asile n’ont pas encore été pris en compte.

Cette tendance à une proportion de migrants croissant à toute vitesse est irréversible. Des craintes se répandent déjà, mais aussi des espoirs. Un coup d’œil sur des communes européennes est plus instructif et plus révélateur pour se faire une idée de ce qui pourrait changer quand la majorité des habitants d’une ville seront des immigrés. Rotterdam ou Amsterdam sont dans ce domaine des précurseurs […] Il s’est avéré que la plus grande crainte de nombreux habitants de souche n’était pas fondée, à savoir qu’ils deviendraient eux-mêmes à leur tour une minorité sans importance. C’était une erreur de croire qu’il y aurait une nouvelle majorité qui prendrait leur place.

Car la nouvelle majorité se compose de nombreux groupes d’immigrés qui présentent entre eux d’énormes différences en ce qui concerne l’éducation, l’ethnie, la religion, la culture et aussi au niveau économique. Ils sont souvent divisés entre eux, tout comme vis-à-vis d’autres groupes, ce qui est aussi le cas pour la population de souche. Ainsi se forment de nouvelles alliances politiques qui dépassent le clivage entre les gens qui ont et ceux qui n’ont pas une origine immigrée. […] C’est ainsi que beaucoup de choses changent et que bon nombre aussi s’améliorent.

(Traduction Fdesouche)

Tagesspiegel

 

Rappels :

Allemagne : arrestation d’un demandeur d’asile africain après le viol et le meurtre d’une Allemande sans-abri

Allemagne : un couple agressé par plusieurs Afghans.

Nouveau danger : En Allemagne, des enfants «radicalisés à la maison» par des parents islamistes

Turquie : Tout un village vit principalement de l’argent de l’Allemagne

Allemagne : pour l’économiste Daniel Stelter « la prochaine génération d’Allemands héritera de milliards de dettes à cause de Merkel. »

Allemagne : une jeune femme de 21 ans violée par un migrant gambien qui avait été arrêté et relâché par un juge la veille du crime

8 commentaires

  1. Posté par Arman le

    N’ayez pas peur dit la Barbara.Bon,elle vit elle-même à Berlin, peut-elle expliquer pourquoi il est envisagé à Berlin d’interdire le port d’un couteau aux voyageurs du métro? N’ayez pas peur, peut-elle dire quel est le pourcentage ethnique ou religieux des prisonniers en France et en Allemgne?Et des terroristes?N’ayez pas peur, quel est le pourcentage de chrétiens vivant encore dans les pays musulmans?Parler c’est bien, mais réfléchirär avant de baratiner c’est mieux Madame John.

  2. Posté par Christian Hofer le

    @ UnOurs

    Excellent rappel des stades que nous formulions déjà il y a 15 ans.

    1. Le grand remplacement n’est qu’un fantasme de l’extrême droite. Vous reprenez les fabulations des *fachos* (le but étant de refuser la parole à celui qui dépeignait logiquement la situation et de l’exclure de tout débat).

    2. Ils ne sont qu’une minorité. C’est votre perception qui est raciste (minimisation du problème et culpabilisation).

    3. Ils sont là et ils ne partiront pas. Ils enrichissent l’Europe. C’est à vous de vous acclimater.

    4. Ils sont majoritaires. Si cela ne vous convient pas, vous n’avez qu’à partir (la démocratie n’étant légitime que lorsqu’elle se fait aux détriments des Européens).

    Le dernier stade était d’ailleurs évoqué déjà aux Pays-Bas par un musulman un peu trop pressé :

    https://lesobservateurs.ch/2018/07/11/le-chef-du-parti-musulman-neerlandais-declare-aux-neerlandais-de-quitter-leur-pays-sils-naiment-pas-la-diversite-culturelle/

  3. Posté par Fabienne Ricci le

    Quand on vous dit : « Il faudra changer nos bonnes vieilles habitudes pour être acceptés par les nouveaux venus et leur très nombreuse progéniture…ou quitter le pays » suivant love story romantique « les corps indécents ». Il suffit de s’adapter. Seul problème : « Quel sera le sort réservé aux autochtones de souche chrétienne quand ils deviendront minoritaires sur les terres de leurs ancêtres ?  » Toujours dans love story « les corps indécents ». Alors planche de salut unique dans l’exil comme les protagonistes de ce récit ou, au contraire, délices du vivre ensemble ?

  4. Posté par UnOurs le

    « Maintenant ce n’est plus un fantasme, mais on nous dit que c’est irréversible. »
    C’est la deuxième étape.
    L’étape suivante sera: « vous n’êtes pas contents ? Alors, vous pouvez partir. »

  5. Posté par vera le

    Moi ça me fait peur, et les gens qui osent penser ce qu’il pensent vraiment au fond d’eux également. C’est normal d’avoir peur. Pourtant il y a peu je ne souviens que nos « élites » se moquaient du « grand remplacement » qu’ils taxaient de fantasme d’extrême droite. Maintenant ce n’est plus un fantasme, mais on nous dit que c’est irréversible. Au cas où, la colonisation de l’Algérie a été réversible, alors pourquoi celle-ci le serait-elle ?

  6. Posté par fanny flibustier le

    80 ans et clairement à la ramasse…

  7. Posté par Thor le

    Qu’ils foutent le camp

    Europe is Neanderthal’s one

    Go home. Enough. No relationship between. This is our land. From ours ancestors. That’s it. No more. Youre not welcomed.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.