Le Conseil fédéral va envoyer la « Greta Thunberg suisse » représenter notre pays à la COP25

Marie-Claire Graf, surnommée la Greta Thunberg suisse, a été chargée par le Conseil fédéral de représenter la Suisse au sommet pour le climat à Madrid.

La Suisse sera notamment représentée à la COP25 en Espagne par une étudiante. La jeune Bâloise de 23 ans Marie-Claire Graf a été chargée par le Conseil fédéral de questions comme l'éducation sur le climat ou le transfert de technologie.

[...]

20Min.ch

La maire socialiste de Madrid veut «remplir» les zones dépeuplées d’Espagne avec des migrants.

Le 8 septembre, la maire socialiste de Madrid, Manuela Carmena, a proposé une solution aux zones vides de son pays: les remplir avec des migrants.

Elle a abordé les problèmes de dépeuplement de certaines régions espagnoles lors d'une réunion avec le co-président du groupe Verts / ALE au Parlement européen, Ska Keller.

Ils ont trouvé une solution: utiliser des fonds européens pour aider les migrants à vivre dans ces régions dépeuplées.

«Madrid est le point d'arrivée de beaucoup de ces personnes et la première chose à faire est de les aider. Nous devons les accueillir car nous ne pouvons pas les laisser vivre dans la rue », a assuré Carmena.

Ska Keller a également annoncé que le groupe de son Parlement européen présenterait une résolution en octobre qui débloquera des fonds européens pour financer la solution de Manuela Carmena.

La maire socialiste a déjà qualifié les migrants de «héros qui suivent leurs rêves» et la migration de «phénomène extraordinairement positif pour toutes les sociétés».

L’annonce de Carmena intervient alors que la bataille entre l’UE et la Hongrie fait rage. Le gouvernement de Viktor Orban doit maintenant faire face à l’article 7 qui sanctionne son pays.

Cela pourrait bloquer l’accès de la Hongrie aux fonds de l’UE, qui sont les premières recettes du pays.

 

VoiceOfEuropeAbc.esEldiario.es

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Emeutes à Madrid suite à la mort d’un clandestin

Un lecteur nous demande de publier. Merci à lui.  

"Des squatters et gauchistes ultras ont brûlé des voitures et blessé 16 policiers pour protester contre les violences policières et la mort d'un clandestin voleur à la sauvette. Quartier: Lavapies, populaire et tout à fait central à Madrid.
La vérité?
Le clandestin s'est senti mal sur le seuil de son immeuble et le SAMU est intervenu pour le sauver peu après que des policiers sur place par hasard lui aient prodigué les premiers soins. Il est mort d'une crise cardiaque malgré l'intervention rapide et dévouée des services municipaux.
Le responsable madrilène de Podemos a twitté à propos de ce fait divers que "La démocratie a failli". Les services municipaux madrilènes concernés vont déposer plainte contre lui."

Source et vidéo en espagnol

Madrid : des chrétiens réagissent à la christianophobie de la municipalité durant Noël

Manuela Carmena, mairesse d’extrême gauche de Madrid, ayant ordonné qu’aucune décoration pour les fêtes de Noël et de fin d’année dans les rues de Madrid ne présente un quelconque motif religieux chrétien, des jeunes Madrilènes – leur âge varie entre 17 et 23 ans – ont pris l’initiative d’accrocher, dans la nuit du 27 au 28 décembre, une très grande affiche sur les grilles de la porte centrale de la célèbre Puerta del Sol de la capitale espagnole. L’affiche montre un Enfant Jésus couché sur de la paille et a pour légende : « Dieu est né. Joyeux Noël ».

Ces jeunes ont expliqué au journal La Gaceta leur démarche qu’ils ont financée de leur propre argent : « Face au sectarisme antichrétien de la mairie de Madrid, nous avons voulu annoncer la véritable signification de Noël, la naissance du Fils de Dieu, et dénoncer, en la fête des Saints Innocents, le crime de l’avortement défendu par tous les partis du Congrès ». Bravo !

Source : ACI Prensa, 29 décembre Via l'Observatoire de la Christianophobie

Espagne : découverte de vidéos de djihadistes en armes menaçant Madrid

La police espagnole a découvert des vidéos de présumés djihadistes en armes devant une image de la Puerta del Sol, lieu emblématique de Madrid où des milliers de personnes s'apprêtent à célébrer le Nouvel An sous une sécurité renforcée.

Cette découverte de la police est inhabituelle en Espagne, où le phénomène djihadiste semble assez limité. Elle fait suite à l'arrestation mercredi 28 décembre de deux Espagnols, Edrissa Ceesay Sanuwo et Samir Sennouni Mouh, écroués vendredi 30 décembre par un juge de l'Audience nationale, juridiction spécialisée dans les affaires de terrorisme.

Ces hommes, «après avoir obtenu un fusil de type AK-47 (...) ont réalisé différentes vidéos en exhibant celui-ci de même qu'un couteau militaire, avec les attributs de Daesh (acronyme en arabe de l'Etat islamique), entre autres le drapeau en y insérant des chants islamiques et des phrases de nature djihadiste», selon l'ordonnance de placement en détention.

Les deux individus, dont l'âge n'est pas précisé, sont poursuivis pour «apologie du terrorisme et stockage de munitions et armes de guerre».

Lors de perquisitions ayant suivi leur arrestation dès mercredi, la police avait découvert, dans un terrain vague au sud-est de Madrid, cinq chargeurs de fusil d'assaut de type AK-47 et des munitions.

Selon une source judiciaire qui a souhaité garder l'anonymat, une image de la Puerta del Sol a été insérée dans certains enregistrements vidéo.

«Il y a des images vidéo qui montrent des hommes avec des capuches et des armes devant la Puerta del Sol», la place où les Madrilènes célèbrent chaque année en masse le Nouvel An, a indiqué cette source à l'AFP.

Depuis 2015, l'Espagne a arrêté 177 suspects en lien avec ses enquêtes sur le terrorisme islamiste.

Faut-il avoir peur?

La plupart sont néanmoins poursuivis pour de simples actes de propagande ou de recrutement pour le compte de l'EI ou de l'auto-endoctrinement terroriste sur les réseaux sociaux, une qualification pénale qui existe dans le pays depuis 2015.

La découverte de mercredi serait donc de nature plus inquiétante, car les suspects ont pu se procurer des éléments d'une arme de guerre, dont les enquêteurs vont à présent devoir déterminer l'origine.

La police devra aussi déterminer s'ils avaient d'autres contacts radicalisés qui auraient pu participer notamment à l'enregistrement et l'édition des vidéos

Source et article complet

Madrid : la mairesse, membre du parti de gauche, interdit la crèche à la Puerta de Alcalá

La mairesse de Madrid, Manuela Carmena, membre du parti de gauche Podemos, a interdit la présence d’une crèche de Noël à la fameuse Puerta de Alcalá de la capitale espagnole, comme elle l’avait déjà fait l’année dernière : elle ne veut que des décorations sans connotation religieuse chrétienne pour les “fêtes”.

La réaction des Madrilènes n’a pas tarder : des centaines et des centaines sont venus y déposer des crèches !

alcalaune-copie

alcala2

alcala1

Source : ACI Prensa, 15 décembre via Christianophobie.fr

 

 

La mosquée de Madrid vandalisée par des militants de droite: En 2014, Daech recrutait dans cette mosquée.

Après les attentats terroristes de Bruxelles, un groupe d'extrême droite espagnol a vandalisé la plus grande mosquée de Madrid.

En Espagne, le groupe d'extrême droite Hogar Social Madrid a vandalisé la plus grande mosquée de la capitale.

Les membres du groupe ont jeté des fusées puis ont accroché une banderole sur laquelle était écrit "Aujourd'hui Bruxelles, demain Madrid?" Des photos de l'intervention ont été publiées sur le compte Twitter du groupe sous le hashtag #TerroristasWelcome.

D'après les informations de l'agence Europa Press, cette manifestation était dirigée "contre l'islamisme radical".

La mairie de Madrid a tout de suite réagi en condamnant cette action: "Nous luttons ensemble contre le terrorisme ".

Les fonctionnaires municipaux pensent que "la coexistence" pacifique des représentants de toutes les religions est indispensable pour "la sécurité de la ville".

Auparavant, la communauté musulmane espagnole avait condamné les attentats terroristes de Bruxelles.

"Il ne fait aucun doute que les événements qui se sont passé à Bruxelles le 22 mars sont inacceptables (…) Partout dans le monde, les musulmans ont condamné cet acte terrible qui a coûté la vie à des victimes innocentes, y compris des musulmans", a déclaré l'imam Hussam Khoja de la mosquée et de l'Institut islamique de Madrid.

En 2014, les fonctionnaires espagnols avaient appris que des extrémistes islamiques utilisaient le buffet de la mosquée afin de recruter des djihadistes pour Daech. Ce réseau clandestin a été ensuite démantelé.

​Les attentats de mardi à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles ont fait 31 morts et 270 blessés, selon le dernier bilan officiel communiqué mercredi par le parquet fédéral belge.