Médias. Le Temps : Quand Yves Petignat plante sa plume dans le cirage ou comment dire du bien de ce qui ne l’est pas

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national

Quand Yves Petignat plante sa plume dans le cirage ou comment dire du bien de ce qui ne l'est pas.

 

Il y a peu, le rédacteur en chef du Temps expliquait dans ses colonnes qu'un soutien à la presse serait fort bienvenu afin de proposer une information compréhensible pour le commun des mortels. Selon notre homme et bon nombre de ses confrères, seuls les journalistes sont capables de comprendre le monde et donc de l'expliquer aux moins chanceux que nous sommes. Or, Le Temps estime que l'adhésion à l'Union européenne constitue le seul avenir envisageable pour notre pays et veille donc à promouvoir l'image du naufrage, parfois de manière un peu outrancière.

Dans le numéro du jour, sous la plume d'Yves Petignat qui nous a habitués à mieux, on peut lire de bien belles louanges, du style "Pourtant, la crise voit aussi apparaître une autre Europe, celle du meilleur, des solidarités naturelles, des valeurs".

Il faut bien écrire dans Le Temps pour discerner l'Europe du meilleur, des solidarités naturelles et des valeurs quelques jours après que la Présidente de la Commission européenne a présenté ses excuses à l'Italie pour l'avoir abandonnée. Qui s'excuse s'accuse, disait Stendhal.

"Mais surtout parce que, à une autre échelle ou dans d’autres temps, la Confédération a fait l’expérience de la tentation de l’autoritarisme et continue à faire celle des égoïsmes. Moins dramatiquement et plus médiocrement, certes. La concurrence fiscale entre cantons et les débats aussi vifs que réguliers entre contributeurs de la péréquation et cantons pauvres ne diffère guère, sur le fond, des disputes européennes."

Comparer une saine concurrence fiscale aux antagonismes européens, là-encore, il faut bien du courage. Le plumitif oublie que c'est bien grâce à la compétition que se livrent les cantons que nous profitons d'une situation enviable sur le plan mondial, que notre économie figure régulièrement aux places d'honneur en comparaison internationale mais surtout que les états membres pratiquent également entre eux la concurrence fiscale avec un bonheur très relatif, certes.

"Cette Europe qui ne s’embarrasse pas des traités et des règles institutionnelles et renoue avec la communauté naturelle entre voisins."

On ne va pas revenir sur la communauté naturelle avec l'Italie mais simplement relever que cette Europe ne s'embarrasse pas des traités et des règles institutionnelles. Lesdits traités et règles sont donc embarrassants. Là, Yves Petignat avance un peu en roue libre. Il n'y a pas si longtemps, traités et règles institutionnelles constituaient le squelette de l'édifice européen, un dogme auquel il ne fallait pas toucher mais au contraire se lier par le biais de l'accord-cadre.

"Accueil de patients français, soignants européens dans nos hôpitaux, coopération pour le rapatriement des nationaux, échanges d’informations, malgré les tentatives de réquisition de matériel, c’est l’Europe de la générosité."

Yves Petignat connait le sens des mots, il place donc le terme "tentative" à dessein afin de minimiser une réalité plus que tentée mais réussie, à savoir le détournement de matériel médical, notamment par l'Allemagne et la France. Pour ce qui est de l'Europe de la générosité, il faut vraiment chercher. Manifestement, l'auteur dispose d'un microscope de dernière génération pour la deviner. C'est bien au contraire le retour aux intérêts nationaux qui prévaut avec, il est vrai, un remarquable mépris "des traités et des règles institutionnelles".

Ah, pendant que j'y pense, on trouve sur le site internet du Temps un article consacrée à la tentative désespérée des partis pour exister malgré le virus. Françoix Chérix y évoque "un alignement derrière la bannière, la patrie, (…)."

La bannière, la patrie, tout l'inverse de l'Europe.

Yvan Perrin, 04.04.2020

8 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Petit gnagna peut-il être grand imposteur crypto-communiste ? C’est une question, tellement ils sont nombreux dans les médias. POUR MIEUX COMPRENDRE LES CRAPULES COMMUNISTES ET COMPRENDRE COMMENT ELLES FONCTIONNENT ET TERRORISENT CEUX QUI NE VEULENT PAS RENTRER DANS LE RANG DES BENI-OUI-OUI voici deux document pour mieux saisir les tréfonds de l’histoire bidouillée en une Histoire dogmatique. Là vous allez pouvoir VOUS RENDRE COMPTE DES IMPOSTURES COMMUNISTES AVEC « LES VIES D’ALBERT CAMUS »

    https://www.youtube.com/watch?v=5CIBtVu17_U … comprenant des documents filmés historiques, dont la présence d’UN IMPOSTEUR DE 1ER CHOIX : FRANCOIS MITTERRAND, COLLABORATEUR DU MARÉCHAL PÉTAIN et même décoré de la Francisque par le même maréchal servant d’alibi bien pensants à toutes sortes d’imposteurs de cette époque, tout en se découvrant résistants à la dernière minute.

    Ensuite pour compléter, un ouvrage TRÈS ENRICHISSANT AUSSI SUR L’IMPOSTURE COMMUNISTE ET SES VIOLENCES CRIMINELLES, que vous pouvez trouver en bibliothèque ou en occasion Boris Cyrulnik – « Sauve-toi la vie t’appelle » https://www.amazon.fr/Sauve-toi-vie-tappelle-Boris-Cyrulnik/dp/2738128629 Un chef-d’oeuvre de l’introspection pour faire face aux arbitraire, qui n’a pas besoin d’appuyer sur ses origines jui ves pour essayer de se vendre, tellement il est puissant de vérités profondes. Au passage remarquez que ce chef d’oeuvre date de 2012, ce qui démontre qu’il a dû atteindre une certaine célébrité pour pouvoir enfin l’éditer et le diffuser sans trop d’obstacles et de censures communistes. Un livre qu’il aurait pu déjà écrire au début des années 50 sans ces salopards et leurs méthodes criminelles toujours omniprésent dans nos médias. C’est patent avec Ruth Elkrief qui l’interview uniquement parce qu’il est ju if et qu’il aussi parce qu’il sert une certaine propagande toujours bienvenue. https://www.youtube.com/watch?v=Mbr52BNIx3w

    Je profite de cette circonstance pour inviter les gens à s’inquiéter du mot résilience inventé par Boris Cyrulnik et rattrapé par Macron pour faire l’intelligent qu’il n’est pas, loin de là: http://www.leparisien.fr/politique/coronavirus-qu-est-ce-que-l-operation-resilience-lancee-par-emmanuel-macron-26-03-2020-8288583.php (vidéo le mot est lâché à 01:16 sur 02:26) Là aussi Boris Cyrulnik DÉCRYPTE L’APPROPRIATION DES MOTS. ET COMME PAR HASARD IL A ANTICIPÉ, PUISQU’AUJOURD’HUI MACRON PARLE TOUT A COUP DE RÉSILIENCE https://www.dailymotion.com/video/xigp0g … ce qui est amusant.

  2. Posté par Socrate@LasVegas le

    A l’attention de mes compatriotes suisses afin qu’ils s’opposent de toutes leurs forces à un inique accord cadre promu par les TRAITRES DU CONSEIL FEDERAL IN CORPORE ainsi que par les partis de gauche + PLR!!!

    « L’Europe, comme nous sommes en train de le voir, ne nous protège ni contre les pandémies ni contre les Turcs ni contre une immigration devenue folle. Et nous savons tous que l’Europe n’est pas une nation mais une civilisation et que l’euro est un désastre total qui va faire sauter nos systèmes financiers. Si l’Europe ne nous protège pas, si elle nous ruine, j’aimerais savoir pourquoi nous avons abandonné nos souverainetés juridique, territoriale, fiscale et monétaire à des institutions qui nous détruisent ? Et de quel droit lèvent-ils des impôts puisqu’ils empruntent comme des fous et que l’emprunt n’est qu’un impôt différé qui pèsera sur nos enfants alors qu’ils ne les ont pas votés, n’étant pas nés. Il ne faut pas faire le Frexit mais le Bruxit, c’est-à-dire revenir à l’Europe d’avant Maastricht et détruire tout ce qui a été fait depuis. Il faut sortir Bruxelles de l’Europe le plus vite possible et revenir aux monnaies nationales dont les cours de change s’ajustent aux différences de productivité. »

    Charles Gave 6/4/2020

  3. Posté par Dominique le

    Ce qui me réconforte à propos de ces mauvais journalistes, c’est qu’il a été démontré que le faible niveau d’éducation, la mauvaise qualité de l’éducation et l’analphabétisme sont associés à un risque accru de maladie d’Alzheimer. Nous en serons débarrassés plus vite que des bons.

  4. Posté par Chris le

    Dans le cirage, je vous trouve bien optimiste. C’est à mon avis dans un matériau bien moins noble que ce journalope plantes à plume…en son temps, Sade aussi écrivait avec son caca, sur ses draps. Pas par choix mais par nécessité, contrairement à certains journalistes du Temps.

  5. Posté par Chris le

    La bannière, la patrie, tout l’inverse de François Chérix…

  6. Posté par Nicolas le

    Le petit ignare ne pèse pas plus qu’un pet de lapin. Pourquoi lui consacrer un billet?

  7. Posté par antoine le

    La roue du temps (du Temps) tourne inlassablement !
    A mon humble avis l’UE a démontré ses limites et est sur le chemin de la MORT cérébrale !
    Il n’y a rien a espérer de cette UE qui traite ses propres membres comme de vulgaires idiots !
    Mme Von der Leyen s’excuse :
    https://www.atlantico.fr/pepite/3588497/coronavirus–la-presidente-de-la-commission-europeenne-ursula-von-der-leyen-s-excuse-aupres-de-l-italie-europe-aide-covid-19-solidarite-europe-sante
    L’Italie va prendre le même chemin que la Grande-Bretagne !
    M. Salvini concernant l’UE :
    https://lesobservateurs.ch/2020/03/28/italie-covid-19-salvini-leurope-est-un-repaire-de-serpents-et-de-chacals/
    Saisie de masques de protections pour l’Italie :
    https://lesobservateurs.ch/2020/04/02/la-france-requisitionne-quatre-millions-de-masques-destines-a-lespagne-et-litalie-puis-elle-restitue-la-moitie-apres-lintervention-de-la-suede/
    Le vice-président de la Chambre des députés retire le drapeau de l’UE !
    https://lesobservateurs.ch/2020/04/01/fabio-rampelli-vice-president-de-la-chambre-des-deputes-italienne-remplace-le-drapeau-europeen-par-le-drapeau-italien/

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.