Suisse : Le gouvernement fédéral craint une attaque terroriste islamiste

"Des attaques sans grand effort logistique, menées par des islamistes ou de petits groupes contre des magistrats".

Dans sa nouvelle stratégie de lutte contre la criminalité 2020-2023, le Département Justice et Police met en garde : les attaques contre des magistrats - conseillers fédéraux, chanceliers fédéraux et juges fédéraux - constituent une menace probable.

La Confédération considère que les individus endoctrinés par la propagande djihadiste ou les rapatriés djihadistes sont des criminels potentiels. Le service de renseignement compte actuellement 16 personnes de ce type qui sont rentrées de Syrie. En outre, le service de renseignement surveille actuellement quelque 66 « individus à risques » islamistes.

Dans sa nouvelle stratégie, la Confédération accorde également une grande importance à la protection des Conseillers fédéraux. Ces dernières années, les membres du gouvernement ont reçu de plus en plus de lettres et d'appels téléphoniques anonymes, comme le montre le rapport annuel de l'Office fédéral de la police (Fedpol). Dans 43 cas, la Fedpol a jugé la menace grave : la police cantonale a été appelée en raison d'une "menace externe potentielle".

"Un jour, ça pourrait frapper un Conseiller fédéral."

En 2014 encore, une photo de Didier Burkhalter faisait sensation dans le monde entier. Elle montrait le président fédéral de l'époque seul sur le quai de la gare pendant qu'il attendait le train. Cette époque de gouvernement populaire est-elle définitivement révolue avec la nouvelle offensive antiterroriste ?

"La situation sécuritaire en Suisse est relativement stable, à cet égard, nous sommes une exception absolue", déclare l'expert en sécurité personnelle I.W.* d'Elite Protect à 20 Minuten. En Allemagne ou en France, il est impensable que Merkel ou Macron se retrouvent dans la rue sans leurs gardes du corps.

"Le Conseil fédéral devra s'adapter au fait qu'il ne pourra plus se déplacer aussi librement à l'avenir qu'aujourd'hui", déclare W. W. Les magistrats bénéficieraient d'une protection personnelle 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Les déplacements en voiture ne seraient alors possibles qu'en limousines blindées et leurs appartements seraient aménagés en fonction de la situation de menace.

Il est difficile de surveiller les individus isolés radicalisés, qui ne sont pas contrôlés par des bailleurs de fonds et qui ne sont pas organisés en cellule terroriste, déclare M. W.. Un attentat pourrait toujours avoir lieu. "Et à un moment donné, cela pourrait aussi affecter un Conseiller fédéral.

"Les politiciens ou les juges ne sont pas au centre de l'attention"

Jacques Baud, expert en terrorisme et ancien analyste du renseignement, met en garde contre des conclusions hâtives. "Les attentats terroristes de ces dernières années visaient davantage les 'citoyens ordinaires' que les politiciens ou les juges", explique M. Baud. L'idée que les magistrats représentent une cible particulière correspond à une conception du terrorisme datant des années 1960, jusque dans les années 1980. Cela ne doit toutefois pas signifier que le Conseil fédéral pourrait renoncer à la protection individuelle. "Nous ne devons pas tomber dans un comportement paranoïaque."

[...]

La mafia en Suisse

Dans sa stratégie, le DFJP vise également la mafia italienne. "Elle représente actuellement une menace importante pour la Suisse. Ses membres y sont actifs depuis plusieurs générations. Cela pourrait expliquer l'infiltration possible de l'administration et de l'économie."

La criminalité organisée en provenance des Balkans est également devenue un problème croissant au cours des 20 dernières années : "Ces groupes dominent certaines formes de criminalité telles que le trafic de drogue et la traite des êtres humains. Ils se caractérisent par une grande propension à la violence."

[...]

(Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch)

20Minuten.ch


Rappels :

Grégoire Nappey, rédacteur en chef du Matin: « Il faut accepter que l’univers musulman fasse partie de notre paysage »

Simonetta Sommaruga: « La Suisse sera toujours plus multiculturelle »

Le socialiste Alain Berset veut agir avec fermeté et rapidité contre le racisme des Suisses. « La diversité est une richesse pour la Suisse. »

Pour l’UDC Guy Parmelin, « La diversité culturelle de la Suisse la rend plus forte »

Islamisme: Des experts demandent de ne pas « surréagir ». « Cela répand la peur et la suspicion à l’égard des musulmans. »

Berne veut engager des moyens financiers pour protéger les juifs et les musulmans contre les « extrémistes de droite ».

 

 

10 commentaires

  1. Posté par Lucie le

    Tôt ou tard, ça finira par arriver, le vers est déjà dans le fruit et c’est surtout la population qui est en danger… Fermer les frontières est possible sauf si la Suisse cède à l’Union Européenne et continue d’accueillir des migrants, car on est bien face à une invasion programmée de l’Europe. En cas de problème, nos élites pourront toujours s’expatrier et la populace sera coincée dans un pays qui ne leur appartient plus et surtout où elle est en danger de mort !

  2. Posté par LeLon le

    Il faut aussi avouer que tout a été mis en place pour… Le pire en réalité, est d’avouer que le risque est potentiel, ce qui amène à penser que notre sécurité n’est plus garantie, ce qui est extrêmement grave. Quant aux politicards et consorts c’est bien les derniers à qui cela arriverait. Ils n’ont donc pas besoin de plus de protection payées par nos impôts, ils sont aussi responsables de leurs décisions dont on subi les résultats.

  3. Posté par G. Vuilliomenet le

    Allez! Allez! Qui pour croire que les djihadistes vont attaquer nos politocards? Bien au contraire, ils vont leur foutre une royale paix car ils savent qu’en s’attaquant à eux, ils risquent d’enfin comprendre que l’islam EST LE PROBLEME et alors, comme avec l’Allemagne, enfin, une coalition se formera contre l’islam en général. Ce dernier aura ses collabos, à gauche, chez les socialopes et les écolo-bolcheviques.
    Non! Nos lâches représentants du peuple, des cantons et de la confédération peuvent dormir tranquille.

  4. Posté par Christian Hofer le

    Heureusement, on a écouté la gauche qui prétendait que les « méchants populistes inventaient des problèmes et faisaient du conspirationnisme » n’est-ce pas?

    Voilà où on se trouve aujourd’hui avec la « diversité enrichissante », terme relayé par nos médias bien-pensants depuis ces 15 dernières années.

    Un petit article anti-Trump bien culpabilisant pour noyer tout cela chère RTS? Ah non c’est juste, il suffit simplement de ne pas traduire cet article et de laisser les Romands dans l’ignorance. Comme d’habitude.

  5. Posté par bonardo le

    Et oui cela devait arriver et arrivera si nos politiciens ne font rien ,il faut rétablir immédiatement nos frontières .
    Maintenant le temps presse et il faut absolument se protéger ,car plus rien ne fonctionne correctement dans notre pays ,et la diversité n`est plus une richesse pour notre pays ,bien au contraire cela nous conduira à notre perte tant financière ,que à notre qualité de vie ,à nos coutumes ,à nos traditions à notre style de vie ,venez en Suisse ,la Suisse rase Gratis pour tout le monde ,ce n`est plus du tout possible .

  6. Posté par Derek Doppler le

    Personnellement, en tant que traître à la Constitution, crapule cosmopolite ou autre fripouille bi-nationale je me méfierais en premier lieu de la menace intérieure. L’article du 20 Minutes n’est donc -comme d’habitude- qu’un ramassis d’éléments de langage destiné à sidérer la populace.

  7. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Et quid du citoyen lambda victime presque quotidienne des memes populations? qui s’inquiète de lui?

  8. Posté par Bussy le

    Les autruches bien-pensantes jusque-là bien à l’abri dans leur petit monde monoculturel se rendent compte que tôt ou tard elles vont aussi goûter aux délices de cette société multiculturelle de plus en plus composée de gens qui haïssent les Occidentaux.

  9. Posté par antoine le

    le Département Justice et Police met en garde :
    les attaques contre :
    – des magistrats
    – des conseillers fédéraux
    – des chanceliers fédéraux
    – des juges fédéraux
    constituent une menace probable …
    Le Bataclan, le marché de Noël de Strasbourg, Nice, etc … tous les attentats terroristes islamiques ont été contre des civils innocents et sans défense.
    Pour quelles raisons des attentats seraient commis contre des représentants du peuple ?
    Vous vous imaginez, un attentat contre notre pianiste nationale Mme Sommaruga (PS) qui est allé chercher les migrants en avion …
    Ou un attentat contre M. Berset (PS) qui a promis des aides et des dons pour les Rohingyas musulmans en Birmanie …
    Une attaque contre nos juges qui appliquent le 2 poids 2 mesures toujours en faveur des migrants illégaux !!
    Bien sûr que non, cela n’arrivera jamais !
    Par contre, un coup de couteau par-ci ou par-là cela devient tellement courant que ça ne figure plus dans les fait divers …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.