Grégoire Nappey, rédacteur en chef du Matin: « Il faut accepter que l’univers musulman fasse partie de notre paysage »

Christian Hofer: Texte caractéristique d'un individu qui n'a rien appris de ce qui se passait dans les pays voisins, qui impose son dictat politique en trompant sciemment les lecteurs. Le vocabulaire limité et convenu de l'individu dénote son appartenance idéologique. On n'échappera donc pas aux techniques dont la gauche abuse: "idées reçues", "amalgames" et autres inversions.

La moitié des musulmans en Suisse provient de la guerre des Balkans. Leur présence a été voulue par les socialistes au nom "de notre tradition humanitaire". Dès lors, on a mis les Suisses devant le fait accompli, sans jamais leur demander leur avis. Et c'est aujourd'hui encore, la même technique qui est imposée via une immigration débridée.

Réponse de Grégoire Nappey? Il faut l'accepter!

Mais plus encore, c'est la même technique qui est appliquée partout en Europe, avec divers éléments récurrents:

1. Nier la problématique.

2. Prétendre que le danger provient des autochtones qui ne sont pas assez ouverts et les culpabiliser

3. Condamner médiatiquement les "islamophobes", ce qui laisse le terrain libre à l'immigration de masse puisque ceux qui osaient s'y opposer sont désormais traités de "racistes" par la population elle-même.

4. Mentir en déclarant que les victimes sont les musulmans pendant que les minorités sont persécutées dans les pays islamiques.

5. Mettre les autochtones devant le fait accompli et prétendre qu'il faut à présent "s'acclimater".

6. Passer sous silence la responsabilité de la gauche. Elle peut ainsi continuer son travail de sape et insulter le peuple autochtone, relativiser sa culture, détruire son histoire et sa religion.

7. Psychiatriser les individus encore récalcitrants en prétendant qu'ils sont déviants, qu'ils fantasment, qu'ils n'y connaissent rien.

8. Partir en guerre contre le terrorisme-qui-n'a-rien-à-voir-avec-l'islam et désarmer le peuple européen qui était pourtant opposé à cette immigration.

Quant à l'acceptation de "l'univers musulman dans notre paysage", cela démontre que cet individu ose nous donner des leçons alors qu'il n'est rien ni personne. Ici nous sommes encore en démocratie et aucun Suisse digne de ce nom n'acceptera un dogme qui le considère comme inférieur!

mecque

Bien évidemment, ce journaliste n'évoquera jamais les inégalités de l'islam vis-à-vis du chrétien. Il n'évoquera pas non plus l'interdiction de mariage entre un non musulman et une musulmane ni les lieux saints qui sont interdits aux non musulmans. Que l'islam criminalise l'apostasie, exige un abattage rituel écœurant, réserve aux homosexuels un sort épouvantable devraient faire réfléchir même les plus aveugles, spécifiquement les personnes de gauche qui prétendent tant défendre les plus faibles et les animaux. Visiblement, cela ne gêne aucunement Nappey.

Et ce personnage ose parler de... réalité.

C'est une manipulation commune, se présenter en personne tempérée, défendant la "vérité" face aux "impressions" d'une population pétrie "d'idées reçues". Heureusement, Nappey est là pour nous servir son texte faisandé, recyclage de textes maintes fois vus et revus issus d'autres politiciens tout aussi ignorants.

Enfin, il est très amusant de voir ce personnage parler de trahison et de racines, lui qui désirait brader notre hymne national pour du... football. Visiblement les bien-pensants ont la mémoire bien courte et pensent pouvoir duper le public comme bon leur semble.

Son texte est d'autant plus savoureux après le fameux reportage de Bernard de la Villardière qui démontre les faits sans complaisance, avec des allochtones qui méprisent la laïcité, et qui n'hésitent pas à revendiquer la charia. Mais c'est sans doute encore là le "fantasme d'une population sevrée d'amalgames".

Il faut croire que certains journalistes savent encore faire leur métier sans le mélanger à leurs affinités politiques. Quant aux autres, ils ne méritent que notre plus profond mépris!

**********

« Les chiffres, on leur fait dire ce qu’on veut », a-t-on parfois envie de répliquer à l’avalanche de statistiques que les politiciens et groupes de tous bords brandissent avant de les interpréter comme ça les arrange. Mais parfois aussi, les données peuvent casser les idées reçues et remettre certaines réalités à leur place.

En essayant de dresser le portrait-robot des musulmans de Suisse, c’est un peu l’impression que l’on a. D’abord, ils ne sont pas si nombreux que certains veulent le faire croire. Et puis, comparé à d’autres religions, l’islam semble être celle où l’on pratique le moins. Ou alors en privé.

On est donc loin des hordes exotiques se ruant chez nous pour y construire un minaret à côté de chaque clocher et imposer leur culte au détriment de nos habitudes chrétiennes séculaires. Une partie de l’opinion en est consciente, mais le ressenti commun est parfois flou ou biaisé, trop souvent mal influencé. (Nd Christian Hofer: Par contre, influencer les lecteurs par un article totalement partisan est tout à fait "louable".)

Il faut dire que les extrémismes et le terrorisme qui en émane plombent l’islam en général. Toute une religion est souillée par les paroles et les actes sanglant d’une minorité. Et la perception populaire s’en ressent fortement, peinant à faire la part des choses. (Nd Christian Hofer: Oui évidemment, les Yézidis et le génocide chrétien ne sont rien en comparaison des musulmans qui sont pointés du doigt... quelle inversion ignoble!)

Il est donc bon de s’attarder un peu sur ces chiffres, à l’occasion des assises aujourd’hui à Fribourg des musulmans de Suisse. Ils remettent (un peu) les choses à leur place. Ne pas raconter n’importe quoi en se basant sur des simples impressions, éviter les amalgames, accepter que l’univers musulman fasse aussi partie de notre paysage religieux, comme le judaïsme ou l’hindouisme par exemple : cela s’appelle regarder la réalité en face et l’accepter sans du tout trahir notre culture et nos racines spirituelles.

matin2

Source Nos remerciements à  via Philippe Boehler

23 commentaires

  1. Posté par Yves le

    On les connait bien tous ces journalistes ou commissaires politiques qui pronnent le vivre ensemble en se servant de leur position dans la médiacratie font tout le contraire dans leur vie privée. Comme le disait le regretté Emmanuel Ratier ils ne vivent pas dans des quartiers multi racial mais dans des quartiers bobos, friqués et leur enfants ne vont pas dans des écoles publiques mais privées.

  2. Posté par JeanPaul Costantini le

    Les publications de Tamerdia sont de plus en plus alémaniques. Bientôt sans doute on assistera à la disparition des journaux romands au profit de la pensée journalistique du Blick, pour autant que l’on puisse utiliser cette expression pour qualifier la merditude du Matin et de 20 Minuten, qui publient le mêmes stupidités, agrémentées de photos de femelles en rut, aux gros nénés et aux fesses rebondies, qui donnent de la femme une bien piètre image ( je leur préfère encore les bâchées de l’islam..). Comme nous ne pourrons rien changer à des esprits bornés (je parle ici des musulmans), nous devons effectivement agir en empêchant tous les dérapages actuels : les imams intégristes, la provocation de voile, du burkini, de la nourriture que l’on veut nous imposer, de la politisation d’une religion qui ne sait même pas que Dieu n’existe probablement pas et qui base toute sa politique sur un bouquin écrit par de hommes dans leur propre intérêt. Je ne crois pas que la cohabitation pacifique soit possible, donc, chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.

  3. Posté par un rat le

    Ce foutriquet se sent plus à l’aise en spoliant les prostituées qui s’étalent dans sa feuille de choux
    que de voir les réalités. Et dire qu’on parle de la presse. Je n’ouvre pas ce journal de merde !

  4. Posté par Tommy le

    Ce Nappey arbore le look que je déteste:
    Celui du hipster de gauche, barbe de dix jours, lunettes de myope face à la réalité, écharpe douze mois par année, vit dans un logement de 200 m2, mais se déplace à vélo pour préserver la planète.
    Se nourrit végane, bio, surtout pas de produits suisses, mais du quinoa, des sushis et d’autres herbes aromatiques.
    Cultive sa féminité, vote à gauche mais vit dans les quartiers bourgeois.
    Fait ses courses au marché et arbore un sac en jute écologique. Mais fait ses vacances aux antipodes.
    Un faux-cul de première, à la barbe savamment négligée.

  5. Posté par Jim Jardashian le

    Il faut accepter que bientôt le Matin ne fera plus partie de notre paysage.

  6. Posté par Le pragmatique le

    Entièrement d’accord avec le journaleux du torchon orange pour autant qu’il me mette un pot de fleurs devient son paysage afin que je ne le voie pas.

  7. Posté par Juan Pablo le

    À quand le Matin « édition arabe » pour garder encore quelques lecteurs?????

  8. Posté par conrad.hausmann le

    Boycottons ce torchon !Ou attendons que des intégristes musulmans lui fassent comprendre quelques principes de morale à ce demi-journal-porno!

  9. Posté par Gaston Siebesiech le

    Nappey a un grand avenir à Riad.

  10. Posté par top gun le

    @Antoine Gayet, grand bravo pour votre analyse, a diffuser autour de nous! Quand au collabo et son torchon, il n’y a plus qu’a tirer la chasse.
    Oui et surtout au P.Q du matin et son support Nappey.

  11. Posté par Peter K le

    @Antoine Gayet, grand bravo pour votre analyse, a diffuser autour de nous! Quand au collabo et son torchon, il n’y a plus qu’a tirer la chasse.

  12. Posté par aline le

    Le torchon Le Matin va subir le même destin que 24heures et la TDG. Qui veut encore lire et payer les âneries que produisent les journaleux non qualifiés. Il y a d’autres moyens pour s’informer.

  13. Posté par yvan v le

    désormais ont connaît les collabo

  14. Posté par Antoine Gayet le

    Sur la photo, son regard est vide et on dirait qu’il prie. Pour être rédacteur en chef d’un tel journal, je doute qu’il y ait besoin de grandes capacités intellectuelles.

  15. Posté par ASSAYAG le

    NON

  16. Posté par Dominique Bianchi le

    J’ose parier que Grégoire Nappey n’a jamais lu le Coran et n’a de connaissance de l’islam que les lieux communs qu’on distille dans les guides de voyages. Il n’a sans doute jamais rencontré un apostat de l’islam qui aurait pu lui expliquer comment fonctionne cette secte dans les pays islamisés, comment elle hypnotise littéralement les masses de fidèles dés leur plus tendre enfance jusqu’à leur mort. Nappey comme la plupart de ses confrères ne voit sans doute dans l’islam qu’une expansion exotique du christianisme ou du judaïsme avec ses rites pittoresques et ses coutumes sympathiquement archaïques. Nappey voit les musulmans comme une pauvre minorité religieuse opprimée par de méchant islamophobes ignorants et haineux. Nappey néglige de nous rappeler que la secte au milliard et demi de membres est en pleine expansion dans le monde entier, que les voiles islamiques se multiplient au sein de nos villes comme jamais ignorant que ces morceaux de tissus au delà d’asservir les femmes est un étendard de ralliement et de défi destiné à poser sa marque dans nos sociétés. Nappey se fait le porte parole du discours distillé par n’importe quel imam dans nos mosquée:  » Désormais nous sommes parmi vous, nous y croîtrons et nous nous multiplierons finissant, non seulement par nous incruster dans votre paysage, mais nous le transformerons aussi par les effets de la migration et de la fertilité qui est notre force et notre arme. L’imam Nappey fait la même propagande, il nous prépare à la soumission.

  17. Posté par Derek Doppler le

    Tiens, en voilà un qui semble avoir évité la dernière charrette de chez Ringard & Tamerdia. Ah la la, il va falloir en donner des gages pour tenter de survivre encore un petit peu. Pauvre type…

  18. Posté par Antoine Gayet le

    La gauche a un système de valeurs à géométrie variable. J’attends que ce « rédacteur en chef » de ce « journal » fasse preuve de la même tolérance envers les fascistes. Pourquoi ne défend-t-il pas p ex les nazis en prétendant qu’ils sont les principales victimes d’amalgames au sujet d’actes commis il y a 70 ans par une minorité d’emtre eux? Que les statistiques sont tronquées? Et pourquoi la gauche accuse-t-elle Israel de colonisation à chaque installation de quelques dizaines de côlons en Palestine alors qu’elle milite pour la venue de millions de migrants en Europe? Quand les migrants conservent leur culture, restent entre eux et ne s’assimilent pas, cela ne correspond-t-il pas aussi à de la colonisation? Et pourquoi ne parle-t-on pas de « multiculturalisme » en Palestine?
    La raison est la suivante:
    Les chiffres indiquent depuis le début que 90% des migrants sont des hommes non Syriens et qu’ils sont de plus inemployables (75% de chômage 10 ans après arrivée en Suisse; que 300 migrants employés par l’Etat sur les 1.2 millions arrivés en Allemagne).
    Tout est fait pour enfumer les Européens (annonce que ce sont tous des réfugiés en souffrance avec témoignages larmoyants, puis annonce que ce sont en fait des familles à la recherche d’une vie meilleure, puis annonce que ce sont finalement des hommes « qualifiés » allant payer nos « retraites », etc etc tout en ne relayant pas les statistiques ou les articles de presse régionale relatifs aux crimes ou à la non-employabilité des migrants). De plus, le droit international impose de donner gîte et couvert de manière temporaire aux réfugiés dont la vie est menacée (et dans les pays limitrophes), pas de fournir un accueil définitif et tous frais payés à toutes les populations du globe et à leurs familles au second degré dans le pays de leur choix!
    La vérité est simple: ces migrations de milliers de km (!!), les droits supérieurs des migrants par rapport aux populations indigènes (cf. discours de Marion Maréchal le Pen sur la « justice sociale »), le souhait de la gauche de brader la citoyenneté et de donner le droit de vote à tout le monde, font tout simplement partie d’une stratégie annoncée par l’ONU: les « migrations de remplacement » (http://www.un.org/esa/population/publications/migration/pressfr.htm). L’idée est d’éviter adapter le système de retraite à la réalité ou de prendre des mesures pro natalistes qui ne feraient qu’augmenter la population mondiale (surtout européenne..), mais de conserver la croissance economique et de transférer les populations avec haut taux de natalité en Europe. Il s’agit donc d’une politique de suppression démographique et culturelle « non violente » des Européens. Cela ne semble en tout cas déranger personne du moment que les victimes ne sont qu’Occidentales. Un article de The Guardian annonce déjà que les Européens de souche seront minoritaires dans tous leurs pays d’ici deux générations:
    https://www.google.ch/amp/s/amp.theguardian.com/uk/2000/sep/03/race.world?0p19G=e?client=safari
    Je pense que cela aurait scandalisé bien des « élites » si les victimes avaient été non-européennes..

  19. Posté par Burnand le

    En effet, il faut singulièrement manquer de recul par rapport à la situation, pour parler comme lui.

  20. Posté par Loulou le

    Rédacteur en chef d’un torchon perdant chaque jour des lecteurs…franchement, nous autres Romands ne méritons pas un journal pareil, tant de souillures, tant d’insultes à l’intelligence commune…graphisme atroce, pauvreté abyssale des articles, fautes d’orthographe se suivant à un rythme régulier, chroniqueurs débiles…

  21. Posté par Bussy le

    Mais pourquoi ces gens se jettent dans la gueule du loup ?
    Qu’ont-ils à y gagner ?
    Ne se projettent-ils pas dans l’avenir ?
    N’ont-ils pas des enfants, des petits-enfants ?
    Pourquoi acceptent-ils sans broncher que leur paysage soit la charia, dans dix ou quinze ans ?
    Pourquoi ont-ils déjà capitulé ?
    Le poste qu’ils occupent devraient en faire des gens un peu éclairés….. le monde actuel, même occidental, n’est déjà pas brillant, mais pensent-ils qu’avec la burqa, l’abattage halal, la lapidation des femmes adultères, la primauté d’imams sur les conseils démocratiques, etc. etc. vont améliorer ce monde occidental ?
    Ne voient-ils pas ce qui se passe dans les pays musulmans ?
    Syndrome de Stockholm ?
    Envie suicidaire ?
    Trop dure la vie ?

  22. Posté par Sergio Morosoli le

    L’existence même de ce torchon qu’est Le Matin est une imposture. Quant à son rédacteur en chef, on voit qu’il est envahi par une grande paix intérieure. Il est devenu transcendant, il est inaccessible, il est au-dessus, dans un autre univers que seuls les initiés peuvent comprendre.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.