Voici les chiffres des djihadistes, ayant un passeport suisse, détenus en Syrie

Cenator : Après les discours des bien-pensants prônant le rapatriement de nos pauvres décapiteurs égarés – tous des Suisses, bien entendu – voici les chiffres qui commencent à arriver. N’aurait-il pas été plus honnête de la part de l’establishment de communiquer d’abord les chiffres, puis de dire à la population sans tergiverser les coûts prévisibles que cela engendrera en matière d’incarcération et de surveillance, sans même parler du fait que ces ordures représenteront un danger à vie ?

Il faudrait aussi que quelqu’un parmi les Suisses ayant de la notoriété et la faveur des médias ose dire ce que chaque Suisse sain d’esprit pense sans être entendu : ces djihadistes « repentis » ne peuvent pas être à la fois les ennemis de notre civilisation et des détenteurs du passeport suisse.

Nous nous souvenons des discussions sur la déchéance de nationalité, abandonnées suite à l’opposition farouche des gauchistes et des ONG.

*****

[...]

En Suisse, 93 cas de djihadistes partis dans des zones de conflit ont été recensés, selon le Service de renseignement de la Confédération (SRC), dont 79 vers la Syrie et l’Irak. Au total, 33 personnes sont décédées, dont 27 décès confirmés. Seize djihadistes, dont treize cas confirmés, seraient rentrés en Suisse. Il est certain qu’un couple de Lausanne et leur petite fille sont détenus par les Kurdes syriens. L’Autorité vaudoise de protection de l’enfance a déjà privé la mère de sa garde et demande à Berne de la ramener à la maison. De plus, les autorités kurdes ont affirmé il y a quelque temps avoir capturé deux autres femmes suisses.

ATS-Réd.

Article complet : 24 heures (voir encadré en marge : « Plusieurs Suisses sont détenus en Syrie »)

Voir aussi:

https://www.rts.ch/info/suisse/7802781-la-decheance-automatique-de-la-nationalite-passe-a-la-trappe.html
https://lesobservateurs.ch/2019/02/14/faut-il-pleurer-sur-le-sort-des-femmes-jihadistes/
https://www.24heures.ch/suisse/premiere-decheance-nationalite-suisse/story/18697482

Radicalisée à Renens, la djihadiste « lausannoise » d’origine bosniaque témoigne : « La Suisse rejette les musulmans. » (Vidéo)

La Cigale, ayant chanté tout l’été

Suisse multiculturelle : Abu Wael al-Swissri, d’origine bosnienne, s’est radicalisé à la mosquée de Lausanne

8 commentaires

  1. Posté par farjon thierry le

    Pas de retour possible en Suisse pour ces merdeux, qu’ils restent ou ils sont et retirons leur passeport suisse. Et s’ils deviennent apatrides, tant mieux! Qu’ils disparaissent sans laisser de traces! Départ en zone de conflit. aller simple!

  2. Posté par Spirou27 le

    pour ces djihadistes, je pense que le mieux serait d’appliquer la charia … ils se sont engagés pour répandre l’application de cette pensée donc soyons logique ….

  3. Posté par zuika le

    Bosniaque musulman naturalisé « suisse » … Que voulez-vous que l’on vous dise ? Il a súrement fait son service militaire ici, il connaît donc bien les armes. S’il est parti aider « ses frères » c’est qu’il ne se sent pas bien chez nous. Il faut qu’il reste où il est car il représente un danger pour notre population d’une part et d’autre part il doit être jugé sur place, en Irak ou en Syrie, pour les actes qu’il a commis. De toute façon s’il revient il sera incarcéré et coûtera cher à la société et j’ai quelques doutes que l’on puisse en récupérer quoique ce soit

  4. Posté par Maurice le

    Rendez tous ces double-nationaux, voire tri-nationaux, djihadistes à leurs pays d’origine! Et tout sera plus simple !

  5. Posté par Michel Vasionchi le

    Il est surréaliste que la Suisse puisse brader aussi facilement sa nationalité ! le peuple devrait pouvoir voter ,pour donner son accord pour chaque attribution de nationalité…! car les socialistes ont perverti ce droit…!

  6. Posté par Antoine le

    PAS de retour au pays en Europe !
    Camp de rétention à vie en Syrie ou en Libye.
    Constitution d’un tribunal du genre Nuremberg et jugement de TOUS les actes terroristes et CRIMES contre l’Humanité avec les lois en vigueur en Syrie.
    Comme par hasard, les soi-disant  »Suisses » (en réalité des Bosniaques) veulent bêtement sauver leur peau !
    En Syrie, il existe encore une Justice avec, à la clé, la PEINE DE MORT !
    Alors qu’en Suisse dans des prisons avec menu halal et chaînes TV en arabe, il n’est pas étonnant qu’ils préfèrent leur confort !!

  7. Posté par mady le

    Que tout ce petit monde de radicalisés reste où il est. A juger sur place et ne jamais les faire revenir en Suisse. Trop dangereux, mais pas pour les gauchistes

  8. Posté par Bussy le

    En plus ces décapiteurs et leur famille, enfants compris, ne travailleront certainement jamais, qui voudrait les engager, et donc seront tranquillement à la charge des kouffars toute leur vie, jusqu’à l’EMS à 8’000 par mois.
    Et pour remercier les kouffars, ils en égorgeront un de temps à autre….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.