Radicalisée à Renens, la djihadiste « lausannoise » d’origine bosniaque témoigne : « La Suisse rejette les musulmans. » (Vidéo)

Christian Hofer : Il faut lire tout l'article pour découvrir qu'en réalité Selina et son mari sont d'origine bosniaque et surtout… naturalisés. Et c’est sur cette base qu’ils exigent à présent revenir dans « leur pays, en Suisse ». Plus encore, on ne parle pas de radicalisation par Internet mais bien via une ville vaudoise : Renens. Cette municipalité est bien entendu à forte majorité de gauche.

La Suisse leur a offert la chance de pouvoir bâtir leur vie, contrairement à la Bosnie : Elle en tant qu’étudiante à l'université de Lausanne bien loin du fantasme de la fille islamisée sans éducation que la gauche nous vend – et son mari engagé comme apprenti à la Coop puis vivant à la charge du social en Suisse. Tuer des chrétiens alors que notre pays aux racines chrétiennes les a accueillis en tant que réfugiés ne les gêne aucunement en retour.

Pour elle, la Suisse rejette les musulmans alors qu’elle a été naturalisée tout en étant musulmane. Cela signifie qu’un attentat en Suisse serait considéré comme mérité et qu’ils n’éprouvent ni remord ni sentiment de reconnaissance à notre égard.

Enfin, son mari fantasme sur le fait "d’être soldat": on peut se demander combien d’islamistes se cachent ainsi aujourd’hui dans notre armée qui n’a plus de ‘suisse’ que le nom.

**********

Selina S. dit qu’elle a rejoint le groupe État islamique par ennui et dans l’espoir d’une vie meilleure. Aujourd’hui, elle regrette son erreur, mais pas beaucoup plus.

Selina a choisi une autre voie et a interrompu ses études de droit à l’Université de Lausanne pour rejoindre l’une des pires organisations terroristes qui n’ait jamais existé.

La jeune femme en profite aussi pour faire passer un message: elle dit qu’elle n’est pas dangereuse et qu’elle veut retourner en Suisse pour mener de nouveau une «vie normale». (...) Le pire est de ne pas savoir si je vais pouvoir retourner dans mon pays. L’attente est terrible.» En plus, sa petite Asma (leur fille) tomberait souvent malade (Nd Christian Hofer : en clair, elle se servirait des kouffars suisses pour soigner sa fille musulmane après avoir participé à une organisation qui vise l'anéantissement des chrétiens). (...)

Adnan et Selina se sont rencontrés durant l’été 2014 via Facebook. Elle dit qu’il s’est radicalisé d’abord à Renens, puis au contact de recruteurs venus de France. Lui aussi vient de Lausanne et, comme Selina, il a des racines bosniaques. Adnan recevait l’aide sociale. Il avait abandonné son apprentissage à la Coop, soi-disant à cause de ses douleurs après une opération du dos.

 

Selina tient un discours qui pourrait directement sortir d’une vidéo de propagande de l’organisation terroriste. La Suisse a interdit les minarets, les musulmans n’y seraient pas les bienvenus. Pas un mot sur le fait que de nombreux membres de la diaspora bosniaque ont été acceptés comme réfugiés en Suisse et que personne n’a été rejeté à cause de l’islam. Selina et Adnan ont tous deux été naturalisés suisses; leur foi n’avait pas d’importance.

 

 

 

Compréhension pour les attentats en Europe

Mais la vie dans le califat est une déception du début à la fin si on croit la description que Selina nous en fait aujourd’hui. Non pas à cause des atrocités de Daech, ni des innombrables personnes qui ont été brutalement assassinées. Toutes ces victimes, Selina ne les mentionne pas dans son récit. (…)

Tout au plus, Selina critique brièvement l’esclavage dans le califat ou la manière dont les églises ont été enlevées aux chrétiens.

(...)

Source et article complet

Source2

Source 3

 

Rappel :

Suisse: Alain Berset met en garde contre les amalgames entre islam et terrorisme

29 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    Merci SD-Vintage.

  2. Posté par SD-Vintage le

    @ Christian Hofer. Je ne retrouve pas une phrase plus précise de A. Berset que j’avais lu la semaine dernière. Mais comme cela peut être dans un article sous un autre article, cela peut dater d’il y a longtemps !
    J’ai trouvé un article très intéressant sur l’esclavage actuel en Mauritanie, pays d’ou l’acteur Omar Sy est originaire à 50% et dont il est très fier.
    « Esclavage en Mauritanie: lettre ouverte au président Emmanuel Macron
    Par Martin Mateso@GeopolisAfrique | Publié le 01/07/2018 à 10H34, mis à jour le 02/07/2018 à 10H35

    Biram Dah Obeid, chef du mouvement anti-esclavagiste mauritanien, interpelle le président français, Emmanuel Macron, à la veille de son déplacement en Mauritanie.© Photo AFP/Seyllou Diallo
    A l’occasion du déplacement d’Emmanuel Macron à Nouakchott pour le sommet de l’Union africaine, le mouvement anti-esclavagiste mauritanien interpelle le chef de l’Etat français sur la question de la traite d’êtres humains dans son pays. Il rappelle qu’en Mauritanie «l’esclavage, le racisme anti-noir et l’extrémisme religieux constituent les facettes d’une même oppression». »
    suite :
    http://geopolis.francetvinfo.fr/esclavage-en-mauritanie-lettre-ouverte-au-president-emmanuel-macron-195707

  3. Posté par SD-Vintage le

    Mr Berset est subtil, il agit beaucoup par allusions. Sinon il serait pas là où il est. Mon aversion pour le socialisme me fait peut-être exagerer, je vous laisse juger :

    2017 : Notez le thème du colloque public à l’Université de Fribourg : « l’hostilité envers les musulmans » : tout un programme.
    « Alain Berset met en garde contre les amalgames entre islam et terrorisme »
    « La Commission fédérale contre le racisme a organisé la journée de conférences – en partenariat avec le Centre « Suisse Islam et Société » de l’Université de Fribourg (CSIS) et le Centre de recherche sur les religions de l’Université de Lucerne – afin d’apporter un éclairage scientifique à la réalité de l’islam en Suisse.  »
    « Le conseiller fédéral Alain Berset a mis en garde lundi contre tout amalgame associant islam et terrorisme, lors d’un colloque public à l’Université de Fribourg sur le thème de « l’hostilité envers les musulmans ».
    « Aujourd’hui, nous devons faire très clairement la différence entre le débat d’idées, parfaitement légitime, portant sur les valeurs et sur les opinions, et l’hostilité envers les personnes musulmanes, qui rend l’islam responsable de tous les actes extrémistes commis en son nom », a affirmé le chef du Département fédéral de l’intérieur (DFI).

    En général, les actes hostiles à l’encontre des musulmans en Suisse sont à la hausse, constate en effet la Commission fédérale contre le racisme (CFR). »
    https://www.rts.ch/info/suisse/8910586-alain-berset-met-en-garde-contre-les-amalgames-entre-islam-et-terrorisme.html

    2016 2017 : « le Département fédéral de l’intérieur (DFI) (rapport du Service de lutte contre le racisme 2016, établi tous les deux ans. Celui-ci constate que les opinions hostiles envers les étrangers et les minorités ne semblent pas avoir évolué de façon significative, en dépit de la politisation de l’immigration. »
    Ce qui ne l’empêche pas de dire « Dans la préface au rapport, le conseiller fédéral Alain Berset note que la ‘ »diversité exige de nous plus qu’une simple tolérance passive; elle nous oblige à nous ouvrir aux différences ». »
    « Les discriminations se manifestent souvent de manière subtile et imperceptible dans les relations quotidiennes, alors qu’elles prennent des allures de plus en plus ostensibles et agressives sur Internet et les réseaux sociaux. ‘Plus nous agissons avec fermeté et rapidité contre les discriminations raciales, mieux nous pourrons prévenir les conflits et consolider notre cohésion sociale’, conclut Alain Berset. »
    https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Suisse/Suisses-globalement-tolerants-mais-le-racisme-est-un-probleme.html

    2015 « Le conseiller fédéral Alain Berset et la Commission fédérale contre le racisme lancent une campagne de sensibilisation aux dérapages xénophobes sur les réseaux sociaux

    Les images des djihadistes qui ont grandi en Suisse et sont partis faire la guerre religieuse en Syrie tournent sans fin sur Internet et les réseaux sociaux. Les nouveaux supports sont en effet très exposés à la diffusion de messages violents qui alimentent ensuite les sentiments xénophobes et racistes. C’est le thème de la campagne nationale «Une Suisse à nos couleurs» que lance la Commission fédérale contre le racisme (CFR) à l’occasion de son vingtième anniversaire, avec l’appui du ministre de l’Intérieur Alain Berset. »
    https://www.letemps.ch/suisse/prevenir-racisme-internet

    2009 « «L’initiative sur les minarets a troublé l’image de la Suisse et souligné de façon trop caricaturale nos divisions internes et le traitement que nous réservons à la minorité musulmane, déplore Alain Berset président (PS) du Conseil des Etats, »
    http://www.lefigaro.fr/international/2009/11/28/01003-20091128ARTFIG00163–le-referendum-sur-les-minarets-met-la-suisse-en-emoi-.php

    Conclusion : par toutes ces petites interventions, et même si les chiffres disent le contraire, Mr Berset suggère qu’il y a un grave problème de racisme en Suisse. Et pas envers les Chinois.

  4. Posté par Christian Hofer le

    @ SD-Vintage

    Vous avez un petit lien en ce qui concerne ce commentaire de Berset?

    Merci par avance.

  5. Posté par SD-Vintage le

    « La Suisse rejette les musulmans. » : c’est ce que vient de dire Berset.

  6. Posté par bonardo le

    La Suisse ne rejette pas les musulmans ,il faut simplement se promener dans notre pays ,afin de constater que nous sommes très tolérant avec vous ,c`est vous qui voulez nous imposer votre religion ,vos coutumes ,c`est vous qui exigé ,revendiqué ,polémiqué ,critiqué ,imposé ,ne vous trompez pas de cible.
    Toujours à critiqué ,trouvez vous normal de jeunes filles voilées ? Et bien moi non pas du tout ,et il y aurait encore beaucoup à dire ,alors un peu de respect ,et si cela ne vous plait ,personne ne vous retient.

  7. Posté par Albert le

    Il faut les laisser subir le sort qu’ils méritent là-bas. Point de retour en Suisse!

  8. Posté par lucie le

    Pourquoi etre outre? le but de l’islamisation est ceci. Non a l’islam radical!

    ..Un évêque du Vatican se confesse : “Les hauts fonctionnaires catholiques sont payés par George Soros”.

    Selon l’évêque Schneider, les agents mondialistes sont déterminés à éradiquer le christianisme en Europe et en Occident. L’une de leurs principales tactiques consiste à inonder les pays européens de migrants afin de diluer la base chrétienne et de changer radicalement la culture et l’identité nationale.

    http://pleinsfeux.org/un-eveque-du-vatican-se-confesse-les-hauts-fonctionnaires-catholiques-sont-payes-par-george-soros/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+PleinsFeuxSurLheureJuste+%28Pleins+Feux+Sur+l%27Heure+Juste%29

  9. Posté par Vera le

    Il y a eu un « Temps présents » sur la radicalisation. Ada Marra était outrée que la demande de naturalisation d’une famille d’ex-yougoslavie musulmane pratiquante pose problème.
    Ada Marra, avez-vous des commentaires à faire dans ce cas précis ? Pas d’amalgame ? Mais alors pourquoi les bouddhistes pratiquants ne posent-ils pas de problèmes ?
    Ada Marra, vous êtes chrétienne pratiquante pourtant, vous connaissez Matthieu 7.15-20 :

    « Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.

    Eh bien dans ce cas il semble qu’on ait clairement à faire à des loups rugissants qui viennent à nous en vêtements de brebis. Mais on reconnaît leur idéologie à ses fruits : Les fruits sont mauvais, l’idéologie produit de mauvais fruits, il ne faut donc pas pactiser avec elle.
    J’attends une réponse d’Ada marra.

  10. Posté par Tommy le

    Et le hipster à chignon de mari quitte sa formation professionnelle pour cause de  » mal de dos « , se fout au social, et…..se recycle comme soldat….
    Très cohérent !

  11. Posté par yves le

    le Suisse à totalement raison ! ! !

  12. Posté par pépé le moko le

    Avant que cela ne devienne punissable, je proclame que je suis un islamophobe déterminé !
    Chez eux par contre cela m’indiffère !

  13. Posté par Raptorman le

    Les pires salauds, ce sont ceux qui contribuent d’une façon ou d’une autre à l’immigration puis, surtout, à la naturalisation de tels personnes. Des traitres, des collabos.

  14. Posté par MTB le

    La 1ère chose à faire c’est d’annuler leurs passeports suisses et qu’elle se débrouille avec son pays la Bosnie! Des traitres!

  15. Posté par Marco le

    La Suisse, qui durant la guerre civile en Yougoslavie, prenait fait et cause pour les Musulmans de Bosnie-Hezégovine et les Albanais muslmans du Kosovo-Métochie, en insultant les Serbes orthodoxes, en affirmant que lesdits Serbes étaient quasi des NAZIS car n’acceptant pas de vivre comme des esclaves et citoyens de seconde zone, donc la Suisse ne récolte que ce qu’elle a semé, a savoir la charia et l’islamisation ouverte. Mais cela est valable pour quasiment tous les pays de la partie occidentale européenne. L’ingratitude musulmane doit beaucoup vous plaire, amis Suisses, non ?

  16. Posté par Christian Hofer le

    « elle veut retourner en Suisse pour mener de nouveau une «vie normale». »

    De nombreux chrétiens et Yezidis auraient également voulu avoir une vie normale, mais ils sont morts, leurs femmes et leurs filles ont été violées, mises en esclavage. Leurs voisins musulmans leur ont pris leurs maisons.

  17. Posté par G. Vuilliomenet le

    « La responsable de la communication du camp accuse aussi Selina de dépeindre sa situation et surtout celle de sa fille d’une façon bien plus sombre qu’elle ne l’est en réalité. La Kurde dit que la Lausannoise espère attirer de la sympathie en Suisse, pour qu’elle puisse retourner dans son pays d’origine, ce que les Kurdes veulent aussi. D’ailleurs, ils appellent les pays comme la Suisse à enfin reprendre et juger leurs citoyennes. Mais les autorités fédérales n’apporteront leur aide que si les prisonniers suisses se rendent seuls dans les missions diplomatiques en Turquie voisine. Il est peu probable que cela se produise. Selina le sait, les gardiens le savent, tout comme les fonctionnaires à Berne. Mais personne ne lève le petit doigt, car ces «revenantes» de Daech pourraient représenter un grand danger en Suisse. »

    Tiens donc, ces «revenantes» pourraient représenter un grand danger pour la Suisse, voici qui expliquerait le peu d’empressement de nos autorités de récupérer ces déchets de notre société, ou plus précisément les déchets venus d’une culture incompatible avec la nôtre.
    La position de nos autorités m’interpelle sur un autre point. Nous avons tous entendu parler de programmes de déradicalisation. Si réellement elles avaient un espoir que ça fonctionne, la crainte du grand danger aurait été moindre et ils auraient récupéré ces renégats. Est-ce que des membres du SRC ont pu interroger ces « citoyens suisses » afin d’en apprendre plus sur les réseaux de radicalisation islamique?

  18. Posté par Maurice le

    Si seulement c’etait vrai que « la Suisse rejette les musulmans »! On ne verrait plus cette engeance profiteuse et ingrate !

  19. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    La propension de tous ces manipulateurs du (tiers) monde entier de dire ou de faire ce qu’il veulent de la suisse et de prononcer sans aucun gene de réclamations et de revendications à son encontre (et souvent l’obtiennent), tient à une seule chose – à l’incroyable faiblesse, la bêtise, la naïveté, la connerie, le manque d’un minimum de courage, l’incapacité de comprendre ce qui se passe autour de soi, la traîtrise et les compromissions à répétition des dirigeants suisse et leur média. Si ces dirigeants avait manifesté ne serait-ce qu’un minimum de clarté, de cohérence, de contact avec la réalité et de l’auto- respect, cela aurait suffit largement pour éloigner ces hordes barbares, qui n’ont rien a voir avec nous et rien a faire ici, de nos frontières et de nos préoccupations.

  20. Posté par Christian Hofer le

    Ce sont des générations de Suisses qui ont cotisé pour bâtir un système social. Celui-ci n’existe évidemment pas en Bosnie. Mais cela n’a posé aucun problème de conscience à ce Bosniaque.

    Nous ne sommes rien pour eux.

    Qu’il essaie donc de vivre avec son problème de dos en Bosnie et je vous assure qu’il crèverait de faim.

  21. Posté par Vera le

    Dans l’islam, il n’y pas de compassion pour les non-musulmans : « Qu’ Allah les anéantisse » « Ils sont pires que des bêtes » « Tuez-les tout où que vous les trouviez » etc..
    Par contre pas de gêne pour demander la compassion des mécréants. Cette dame en est l’exemple parfait.
    Tout est à sens unique ; la tolérance religieuse ? Il faut la réclamer mais ne pas l’accorder aux autres. La compassion ? Il faut y faire appel mais ne pas l’offrir aux autres. Les droits égaux sans discrimination ? Il faut en profiter chez nous mais cela n’existe dans aucun pays musulman. Les systèmes sociaux ? Il faut en profiter chez nous mais aucun pays musulman n’aide et n’aidera jamais les non musulmans qui y vivent, y compris et surtout les pays plus riches type pays du Golfe. Bref tout va dans un seul sens, au bénéfice d’une seule partie. Et elle ne se’n rend même pas compte tellement elle est endoctrinée.

    Bécasse, sais-tu au moins que tes ancêtres musulmans de Bosnie se sont convertis à l’islam pour échapper aux persécutions des Ottomans ? Que tes ancêtres étaient des Serbes qui ont accepté l’islam pour ne pas avoir à donner leur fils aîné à l’armée ottomane (comme janissaire), pour ne pas être écrasé par l’impôt pour non- musulmans, pour ne pas se faire empaler comme des cochons sur un broche si ils désobéissaient ? Pour ne pas devoir accepter d’être tués ou violées sans avoir rien à dire ? Mais quelle ignorance ! Que ceux qui ont de la compassion pour elle se cotisent pour lui offrir de la lecture, elle pourra s’instruire et elle s’ennuiera moins.

  22. Posté par Socrate@LasVegas le

    Elle ne doit jamais revenir! Ces traîtres à la Suisse semblent se comporter normalement jusqu’à la naturalisation et VOILENT LEUR FEMMES JUSTE APRES L’AVOIR OBTENUE!!

  23. Posté par cynocéphale le

    C’est comme tous ces nouveaux bobos des villes qui s’ennuie et pense que la vie serait plus drôle avec des illégaux en immigration intégrée, l’islam comme nouvelle voie spirituelle etc, bandes de tarés. Les conséquences sont autrement plus grave que de jouer au « Che » d’opérette.
    Et pour la gamine chieadiste qu’elle reste là bas ou dans son pays d’origine la Bosnie. j’espère que la Suisse va avoir les couilles et le bon sens de ne pas accepter son p’tit pardon à 2 balles. Non mais, je m’excuse et aimerai retourner dans ma médiocre petite vie tellement plus confortable…..Femelle à deux balles va. Tu fais honte à toutes celles (vrais) victimes qui luttent se défendent contre l’engeance que tu soutenais et que tu (re)soutiendrais si………non non Ton choix c’est comme un tatouage ça part plus, à moins d’une douloureuse opération. D’abord enlever ce voile ensuite renier cette pseudo foi en public, remercier la Suisse à 4 genoux et faire du prosélytisme à l’envers et surtout surtout pas de RI social pour cette engeance. Mais qu’attendre de la Somaruga et consorts? Oui il faut comprendre, être solidaire?

  24. Posté par Bussy le

    Mais bien sûr, les Suisses ne devraient pas rejeter les djihadistes qui veulent la mort des kouffars et ils devraient aussi apprécier les parasites qui vivent sur leur dos tout en les méprisant !
    Cette racaille a vraiment un QI d’huître ou alors leur idéologie leur pourrit le cerveau ?

  25. Posté par pierre frankenhauser le

    Son pays, c’est l’oumma, pas la Suisse. Le seul point positif que l’on pourrait peut-être retirer de l’histoire de cette vermine déshumanisée, c’est que l’article fera probablement réfléchir certains candidats au départ.

  26. Posté par Nicolas le

    Le califat pas bien? Qu’elle rejoigne directement son allah et pour l’éternité. Ici elle est grillée.

  27. Posté par Diable le

    Assume ma chère assume ! Ta sème la peur et la mort ! Assume, assume! Reste oû tu est et assume. Nous ne te voulons plus.

  28. Posté par Maurice le

    Grand merci à Christian Hofer qui, par ses explications, remet l’église au milieu du village !
    Cette femme est juste à vomir. C’est une traîtresse à chacun de ses actes, déjà du fait de quitter son pays, la Bosnie, pour une vie confortable en Suisse, mais elle s’y ennuie vite, alors elle trahit la Suisse pour Daesh et la salit dans chacune de ses paroles ; et maintenant, elle cherche à trahir Daesh en faisant semblant de regretter quelques-uns de ses actes, mais en réalité elle a surtout peur pour sa peau. Les Kurdes sont bien trop gentils de la garder, ce serait tellement mieux pour tout le monde qu’ils la rendent à Daesh pour qu’elle y subisse le sort qu’elle a choisi.
    Quand je pense que la Suisse a naturalisé de tels serpents…

  29. Posté par Peter K le

    Les Kurdes font preuve d’un humanisme stupide avec leurs prisonnier(e)s, en plus ils-elles se reproduisent comme des lapins, une stricte application de la charia, cf. loi du talion, ferait l’affaire, et surtout permettra des années d’economies aux caisses federales ;)))

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.