L’aide allemande à l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens avait été augmentée   

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

Le Conseil fédéral a annoncé qu’il suspendait immédiatement toute contribution à l'Agence de l’ONU d’aide aux réfugiés palestiniens UNRWA durant les investigations concernant des « agissements à caractère sexuel inappropriés, népotisme, représailles, discriminations et autres abus d’autorité pour réprimer des divergences d’opinions légitimes ». La peine est légère: la Confédération a déjà versé sa contribution annuelle, soit plus de 22 millions de francs, alors que le gouvernement allemand, toujours plus anti-Juifs et anti-Israël, a augmenté massivement son soutien financier.

https://www.achgut.com/artikel/palaestinenser_hilfeswerk_korrupt_deutschland_voll_dabei

Traduction (Claude Haenggli) : Le ministre des affaires étrangères Heiko Mass a annoncé en été 2018 une augmentation « substantielle » et ce serait au total 145 millions d’aide pour les activités de cette organisation que l’Allemagne aurait promis l’an passé. Une grande partie de cet aide accordée généreusement devrait, comme d’autres centaines de millions d’argent des contribuables pour le Proche-Orient, finir dans les canaux obscurs de la corruption et du népotisme de cette organisation obsolète. À l’opposé du gouvernement suisse, le ministre des affaires étrangères Heiko Maas, dont l'obstination idéologique est bien connue, ne tirera sans doute pas de conséquences des révélations de la commission d’enquête de l’ONU concernant son organisation d’aide. 

Un commentaire

  1. Posté par Dominique le

    Il a fallu plus d’une génération pour que nos Conseillers fédéraux comprennent à quoi servent ces millions volés aux contribuables!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.