Louis Agassiz: la gauche suisse suit scrupuleusement l’agenda de la gauche américaine

Photo : statue de Louis Agassiz tombée de la façade du département de zoologie de l’université de Stanford après le tremblement de terre de 1906.

Jean Louis Rodolphe Agassiz, né à Môtier le 28 mai 1807 et mort à Cambridge (Massachusetts) le 14 décembre 1873, est un botaniste, zoologiste, ichtyologiste et géologue américano-suisse. Il fut l'un des premiers scientifiques américains de renommée mondiale.[…]

En 1837, Agassiz est le premier qui propose scientifiquement l'existence d'âge glaciaire dans le passé de la Terre. […]

Il participe, en compagnie de Josiah Clark Nott, George Robins Gliddon, William Usher, Henry Stuart Patterson, à la publication, en 1854, d'un important travail ethnologique intitulé Types of Mankind qui rencontre un grand succès, et est suivi, en 1857, par Indigenous Races of the Earth. Il contribue ainsi à fournir au racisme une caution qu'on jugeait alors scientifique. […]

Il a été aussi à l'origine de la création du Muséum d'anatomie comparée à Cambridge [Mass.], qui recevra ses collections à sa mort, et fait une première étude de la dernière glaciation en Amérique du Nord. […]

En 1861 il reçoit la médaille Copley, la plus haute distinction de la Royal Society. […]

Son professorat est renommé et son dévouement auprès de ses étudiants fait dire de lui best friend that ever student had (le meilleur ami qu'un étudiant ait jamais eu). Il forme de grands zoologistes comme Charles Frédéric Girard (1822-1895), Frederic Ward Putnam (1829-1915), Alexander Emanuel Agassiz (1835-1910), son fils, Samuel Garman (1843-1927), Samuel Hubbard Scudder (1837-1911) ou David Starr Jordan (1851-1931). […]

Wikipédia

******

2018 : Neuchâtel débaptise l’« Espace Louis Agassiz »

RTS.info sur Twitter – renvoyant à : https://www.rts.ch/info/regions/neuchatel/9826189-neuchatel-debaptise-l-espace-louis-agassiz-scientifique-controverse.html

N.B. Tilo Frey est la première femme neuchâteloise à avoir été élue au Conseil national. Elle était à moitié Camerounaise.   Wikipédia

******

Ce changement de nom fait suite à une campagne de dénigrement de dix ans

RTS, TJ 26.09.2008, Esther Mamarbachi: Vidéo 2:36,
https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/be-le-scientifique-suisse-louis-agassiz-etait-raciste--faut-il-renomme-le-pic-agassiz?id=1484832

Le scientifique suisse Louis Agassiz était raciste. Faut-il renommer le Pic Agassiz?

Des historiens ont en effet mis en évidence certains travaux à caractère franchement raciste du scientifique. Des voix s'élèvent donc pour que le sommet soit rebaptisé du nom d'un esclave noir....

Carlo Sommaruga : [...] on a une responsabilité collective dans la traite des Noirs et l'élaboration du système raciste...

******

La Côte, 30.08.2012: La face sombre de Louis Agassiz

******

Justice Info, 28.08.2017

Suisse : Louis Agassiz un scientifique raciste et indéboulonnable

https://www.justiceinfo.net/fr/justice-reconciliation/34434-louis-agassiz,-des-alpes-suisses-à-charlottesville.html

******

Cenator: La gauche, en Suisse romande, détient le monopole absolu des opinions autorisées indiquant ce qui est juste et bon.
Et avec tout ce pouvoir, elle a choisi d’être esclave.
C’est bien là que le bât blesse. En effet, la totalité de ses inventions (déconstructionnisme, marxisme culturel, repentance de l’homme blanc...), absolument TOUT est copié des modes de  la gauche américaine, cela  depuis 50 ans au moins. Même le fameux mai 68 n’est qu’une pâle copie des révoltes hippy et anti-guerre du Vietnam de certains Américains. Du cri primal à la théorie du genre, de l’Ecole de Francfort au Refugees Welcome, tout ce qui déconstruit notre culture, notre civilisation vient de la gauche américaine. Tous  ces pitoyables gauchistes, qui sont si farouchement opposés au colonialisme et à l’Amérique ne cessent de singer, de s'enticher de toutes les crétineries que la gauche américaine invente.

Parmi les dernières modes américaines imitées par les moutons européens, il y a celles dérivant de #MeToo et celles imitant  la diabolisation de Trump, à savoir la diabolisation systématique et continuelle de tout élu n’étant pas « de gauche ».

Ce mimétisme est constant… et consternant. A présent, il faudrait s’attaquer à l’épuration des noms donnés à des entités géographiques (rue, place, montagne, etc).
Le savant Louis Agassiz, raciste à ses heures comme cela passait sans problème alors, n’y coupe pas. Et cette situation ressemble également furieusement à ce qui s’était passé outre-Atlantique au sujet de statues de « vilains Blancs » dont le parcours d’alors dérogeait aux normes correspondantes actuellement.
Si les bien-pensants se mettent à repasser toute  l’histoire des hommes en la jugeant à l’aune du politiquement correct actuel, ils ne sont pas près de sortir de l’auberge… et du ridicule.

Ici en Suisse, ressortir de sa tombe ce pauvre Agassiz et rectifier des plaques, des noms, là-bas aux Etats-Unis « rectifier » des statues de certains Blancs... c’est blanc bonnet, bonnet blanc :

Soros et les Black Lives Matter jubilent : un monument à la femme noire remplace le Général Lee

L’idéologie antiraciste, à la source des violences à Charlottesville

M. Tin, déboulonnez vos statues !

Bref, une fois de plus, la gauche suisse suit scrupuleusement l’agenda de la gauche américaine.

12 commentaires

  1. Posté par Blocus le

    Carlo Sommaruga : […] on a une responsabilité collective dans la traite des Noirs et l’élaboration du système raciste…

    Nous supposerons que cette citation est fidèle et émane bien de Carlo Sommaruga (CS), ce qui est tout à fait possible venant d’un socialiste.

    Analyse de texte :

    1) « on a » désigne probablement les Blancs occidentaux dans la tête de CS.

    2) « on a une responsabilité collective », là déjà ça commence à se compliquer. En effet, certains Blancs occidentaux n’ont jamais rien eu à faire avec la traite des Noirs, certains y étaient opposés. Par ailleurs, faire passer la responsabilité d’un acte de génération en génération c’est du n’importe quoi, il faut être un bobo occidental pour accepter de porter un tel fardeau,… bonjour LES SANGLOTS DE L’HOMME BLANC !

    3) « la traite des Noirs », de quelle traite parle notre socialiste, la traite arabo-musulmane, la plus étendue (en volume et dans le temps) et la plus cruelle, ou la traite occidentale ?
    Nous attendons toujours LES SANGLOTS DES MUSULMANS, DES ARABES à ce sujet.

    4) « et l’élaboration du système raciste… », LÀ, il faut avoir l’intelligence d’un rossignol, ou celle d’un socialiste, pour proférer une telle énormité. Les Hutus et les Tutsis, bien que tous Noirs, n’ont pas eu besoin de l’aide des Occidentaux pour « élaborer un système raciste », système capable d’engendrer les pires massacres ou dérives. L’histoire humaine est débordante « d’élaboration de système raciste » et c’est très loin d’être fini (un seul exemple, les autochtones d’Afrique du Nord considèrent très généralement les Noirs comme étant des êtres inférieurs).

    5) Avant l’arrivée des Blancs en Afrique, l’esclavage de Noirs par des Noirs existait déjà, ainsi que l’esclavage des Noirs par des Arabes et des Musulmans.

    6) En ce qui concerne l’abolition de l’esclavage, les OCCIDENTAUX ont LE MONOPOLE DU BIEN, c’est une page de gloire que personne ne peut leur contester !!!

  2. Posté par Diablotin le

    Et la gauche américaine suis les ordres des actionnaires de la FED!

  3. Posté par Pierre-Alain Tissot le

    Voilà que la gauche neuchâteloise, la pauvre, veut corriger l’histoire et s’essaye au racisme anti blanc !

  4. Posté par Esska le

    Madame Tilo Frey, dont on ne retiendra que l’insignifiante action lorsqu’elle était au gouvernement, aurait-elle, simplement parce qu’elle est première élue métisse, la même aura qu’Agassiz, dont le renom scientifique n’est plus à démontrer ?
    Nous faisons très fort dans la sur-adaptation et le politiquement correct.

  5. Posté par Maurice le

    Jusqu’au XIXe siècle, les pirates et corsaires musulmans africains ont ravagé les côtes des pays européens pour y capter des hommes afin de les faire travailler comme esclaves et des femmes pour en faire des esclaves ménagères ou les placer dans les harems des nababs. Tous ces chrétiens européens ont été vendus, il n’y a pas si longtemps encore dans les souks des médinas de Tripoli, de Tunis, d’Alger, etc.
    Ces déportations d’êtres humains étaient considérables. Certains d’entre eux furent parfois rachetés par des ordres religieux, ou des chefs d’Etat, comme l’empereur du Saint empire romain germanique ou le duc de Savoie – on ne parle pas des rois français, car ceux-ci étaient toujours alliés à ces vandales –, afin de sauver quelques chrétiens de leur triste sort.
    Il est donc tout à fait normal qu’au XIXe siècle, on distingue encore les races captatrices d’autres pour en faire des esclaves, et les races, plutôt chrétiennes, qui cherchaient à donner aux êtres humains un maximum de dignité.
    La décision neuchâteloise est ainsi celle d’intellectuels illettrés soumis à l’idéologie bien-pensante dominante. Ces gens sont vraiment inintéressants, mais ce sont ceux qu’on écoute, car ils discourent bien, et que ceux qui les écoutent sont presque autant illettrés qu’eux.

  6. Posté par Nicolas le

    Neushithôle conviendrait mieux à ce canton vermoulu.

  7. Posté par Sergio le

    A part opposer le bas et le haut du canton, les politiciens neuchâtelois n’ont pas d’autre vision. Les habitants vont devoir demander grâce à l’Etat. L’enfer fiscal le dispute à un gauchisme forcené, l’Université est devenue un repère d’islamistes secundo et la ville ressemble de plus en plus à une zone sinistrée.

  8. Posté par Baron d'Bobard le

    Merci aux Observateurs de communiquer sur cette décision scandaleuse. Juger un homme du 19ème siècle avec la morale du 21ème est absurde.
    Le principe même de changer le nom d’une rue ou d’une place selon les critères politiques du moment est idiot. Effacer le passé est l’oeuvre des pires béotiens sectaires.
    La demande de changement émane très probablement de l’Université de Neuchâtel elle-même. Cela montre le degré de l’idéologie qui y règne.
    Cette affaire est triste pour Neuchâtel, triste pour la Science, triste pour l’Histoire et démontre le niveau de nuisance atteint par certains. Qui arrêtera ces gens ?

  9. Posté par Christian Hofer le

    Carlo Sommaruga? le pauvre type qui a soutenu Maudet pour le siège de conseil fédéral. C’est dire l’intelligence de cet individu et de tout ceux qui ont plébiscité un menteur comme Maudet.

    Quant à ses délires sur l’esclavagisme, on lui rappelle que l’Europe est l’esclave de l’Afrique depuis près de 50 ans en versant continuellement des milliards pour ce continent farci de guerres tribales, de haine, de maladies, de violences… Les Africains eux-mêmes ne rechignent pas à utiliser l’esclavage lorsqu’ils peuvent en tirer bénéfice. Dernière preuve en date, ce qui s’est passé en Libye :

    https://lesobservateurs.ch/2017/11/23/esclavage-en-libye-le-phenomene-na-jamais-cesse-dans-le-monde-musulman/

    Les musulmans n’ont jamais été accusés d’esclavagisme alors qu’ils l’ont pratiqué avec assiduité et que l’islam le permet encore aujourd’hui. La Mauritanie en est la preuve vivante.

    https://lesobservateurs.ch/2018/01/12/marchands-desclaves-en-mauritanie-pays-musulman-le-reportage-darte/

  10. Posté par JeanDa le

    Les leaders de la gauche me font vomir.
    Quant à ceux qui les suivent et les élisent, je pense que ce sont des demeurés qui ont besoin de quelqu’un qui leur dise quoi et comment penser (ou plutôt éviter de penser).
    Toute cette GAUCHIASSE constitue une anti-civilisation qui pousse notre monde vers le NÉANT. Néant intellectuel, mental, économique, affectif, relationnel, philosophique, artistique, etc …
    Pas étonnant que cette GAUCHIASSE défende l’islam qui poursuit en partie les mêmes buts en ce qui concerne notre civilisation.

  11. Posté par Noel Cramer le

    Voici le texte sur le même sujet que j’avais écrit en 2007 en réponse à l’action soutenue par un de nos illustres Conseillers Nationaux de Genève:

    « Le naturaliste d’origine Suisse, Louis Agassiz (1807 – 1873), fut un des plus grands scientifiques de son temps. On lui doit notamment les fondements de la glaciologie.
    Mais, comme la majorité de la société occidentale de l’époque (y compris Charles Darwin, parmi d’autres intellectuels éminents), il avait des opinions racistes.
    C’est pour cette dernière raison que quelques historiens idéologues et des personnes ignorantes de l’histoire et de son contexte cherchent maintenant à faire débaptiser l’Agassizhorn.
    Pour être crédibles, ils devraient aussi s’attaquer à d’autres sites, tel que la ville d’Agassiz de l’ouest canadien, ou le cap de même nom en Antarctique.
    Et, ne pas oublier le promontoire Agassiz de 20 km sur la Lune et le cratère Agassiz de 104 km de diamètre sur Mars. Mais pour débaptiser ces derniers ils devraient ne pas craindre le ridicule en envoyant leur requête à l’Union Astronomique Internationale… »

    Le cas de Neuchâtel démontre la constance de l’opportunisme politique qui se nourrit du crétinisme d’une petite partie de « l’intelligentsia »…

  12. Posté par Antoine le

     »Neuchâtel débaptise l’« Espace Louis Agassiz » accusé de racisme …  »
    C’est SCANDALEUX ! C’est un outrage à l’homme scientifique qu’était M. Agassiz !
    Ces  »pôvres » politicards neuchâtelois,qui n’arrivent même pas à la cheville de ce scientifique, veulent réécrire l’Histoire. Ils ne ne prennent pas pour la queue de la poire !
    Ils feraient bien de prendre de leçon de gestion économique, avant que le canton de Neuchâtel se trouve sous tutelle !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.