Italie. Logements sociaux: « Je suis Italienne avec une maladie en phase terminale et je passe après les migrants. » (Vidéo)

Italie

Émission Dalla vostra parte:

Une migrante africaine: "Quand mes fils sont nés, j'avais des problèmes, je n'avais pas de travail et on m'a donné ce logement".

Une autre migrante africaine: "Je suis venue ici il y a 2 ans et ma famille compte 7 personnes."

La journaliste questionne: "Dans cette habitation, combien y a-t-il d'Italiens?"

- "Moi et mon fils."

La journaliste: "Ce sont quelques-uns des logements sociaux de Ferrara. La majeure partie est habitée par des étrangers. Et regardez la liste qui vient de sortir: sur les 20 premières places, seules 2 sont des Italiens."

Une Italienne en phase de maladie terminale est sur la liste d'attente. Elle a peur et elle préfère ne pas être filmée de face:

- "Je suis malade en phase terminale. J'ai aussi perdu mon travail parce que dans ma situation, on ne peut pas travailler. Et je devrais avoir l'aide de l'Etat italien. Mais cela ne se passe pas comme ça.

Je suis dans les dernières places de la liste d'attente. Je ne sais pas si j'aurai un logement. Car devant moi, il y a de nombreuses familles extra-européennes."

 

 

 

 

Une habitante de la ville: "J'habite ici. Mais à présent, il y a plein d'étrangers. Il n'y a plus d'Italiens ici."

 

Source Source2 Source3 Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Rappel: Vaud. La Tour-de-Peilz: 70 migrants imposés sans discussion dans un bâtiment neuf destiné initialement aux étudiants

7 commentaires

  1. Posté par thierry le

    Oui, à Sion , on les voit sur les terrasses boire et fumer , regarder les filles passer, certains ont des caisses plus chères que la pluparts des citoyens. Les terrains de foots publics sont noirs de monde.. (jeux de mots..) bref citoyen ferme la ,regarde la rts et surtout paie tes impots.

  2. Posté par pelissero le

    Une solution reste pour nous ,partir en afrique a la place des migrants et dans peu de temps ils voudront revenir chez eux car il n’y aura plus personne pour les engraisser ,alors nous aurons la chaleur et nous pourrons construire de grades citée mais le jour la il faudra empêché tout ces lâches de revenir chez eux ainsi que tout ces imbéciles de dirigeants qui nous ont mis dans cette situation

  3. Posté par Maximus le

    Toute l’Afrique qui débarque chez nous en toute illégalité ne va nous apporter que du malheur
    on le voit tout les jours , ces gens ne sont que des envahisseurs qui vont nous rendre esclaves

  4. Posté par Palador le

    Pour les millions d’euros qu’a coûté « mare nostrum » l’Etat italien avait assez d’argent. Un scandale voulu par la mafia de Bruxelles.

  5. Posté par hausmann conrad le

    Presque toute l’Europe a cette politique dégeulasse ! Les états soutiennent les envahisseurs musulmans ou africains (ou les 2 à la fois) et massacrent leur peuple avec des taxes,des impöts, et des abonnements obligatoires de l’intox. télévisuelle …

  6. Posté par poulbot le

    Comme partout en Europe , le migrant d’autres continent passe avant le natif du pays, avant l’Européen de souche . Les Européens dont les ancêtres ce sont battue pour rester libre sont maintenant considéré comme des moins que rien dans leur propre pays alors que les envahisseurs (un chat reste un chat) ont tout les droits .

  7. Posté par UnOurs le

    Comme à Sion.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.