De tous les ennemis, le pire est intérieur

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national
De tous les ennemis, le pire est intérieur
Il y a maintenant plus de sept siècles, une poignée de montagnards courageux se sont rassemblés sur la prairie du Grütli pour sceller une alliance en vue d’affronter la malice des temps en tant qu’hommes libres. Cette sédition ne fut pas du goût des seigneurs qui firent de leur mieux pour la tuer dans l’œuf de peur qu’elle ne donne des idées à d’autres. Leurs efforts furent vains, notre pays traversa les siècles jusqu’à aujourd’hui, en ce 1er août 2022.
Aux premiers jours de notre histoire, il fallait se protéger de l’extérieur, de ces princes qui entendaient nous maintenir dans la soumission. Aujourd’hui, c’est de l’intérieur que vient le danger. La gauche et d’autres tiennent à nous replonger dans la vassalité, ayant pour but d’adhérer à l’Union Européenne et autres organismes internationaux. La liberté les fatigue car elle nécessite le courage d’assumer les responsabilités qui l’accompagnent. Et puis, quoi de plus chic que d’aller glisser sur la moquette dans les salons bruxellois en compagnie des personnes importantes ?
Les Verts ruinent notre agriculture et donc notre indépendance puisque nous ne produisons plus guère que la moitié de nos besoins en denrées alimentaires. Leur haine du paysan n’a pas de limite, ils ne cessent d’attaquer le monde de la terre et certains idiots utiles les écoutent. Ainsi, les agriculteurs voient leurs activités entravées par une foule de lois, ordonnances et règlement, les contraignant à remplir une invraisemblable paperasse administrative alors que leur mission devrait être de nous nourrir.
Même chose avec l’énergie. Le monde politique a vécu un moment de profonde euphorie lorsque le peuple suisse a choisi de le suivre sur l’abandon du nucléaire. Tout était réglé, il n’y aurait pas de pénuries, l’UDC avait tout faux, aveuglée par une production appartenant au passé. Et maintenant, les autorités se préparent, et nous avec, à limiter la casse, prévoyant une répartition équitable de l’électricité lorsque les coupures s’annonceront.
Le pouvoir d’achat vit des heures difficiles, tout augmente sauf les salaires. La ménagère a bien de la peine à remplir son panier avec ce qu’elle dépensait d’ordinaire. Mais elle n’a guère le choix, il faut bien manger. Alors elle se tourne vers la nourriture industrielle, bon marché mais riche en graisse, sucre et agents conservateurs divers. Le danger est dans l’assiette, c’est le prix à payer pour les erreurs politiques de ces dernières années.
L’armée se trouve dans un état de déliquescence avancé, ayant régulièrement été attaquée par cette gauche ignorante de l’histoire, pour laquelle plus aucun conflit conventionnel ne pouvait éclater sur notre continent. Il faut au plus vitre la remettre en situation de remplir sa mission, prévenir la guerre voire défendre notre territoire. Fort heureusement, on n’entend plus guère les experts militaires verts et socialistes qui savaient de quoi serait fait le futur, qui savaient que la guerre était désormais impossible, qui savaient que nous devions bazarder nos chars désormais inutiles.
L’islamisme avance, place ses pions aux endroits stratégiques avec encore et toujours le soutien de la gauche qui se refuse à condamner la lapidation des femmes adultères sous prétexte que l’autre est forcément bon puisque autre. Nous allons même jusqu’à entretenir par nos impôts des religieux qui appellent Allah à nous détruire. Faut-il être cons !
Qu’avons-nous fait de notre pays ? Pourquoi avons-nous laissé les ravageurs s’attaquer impunément à notre Patrie ?
Ce 1er août constitue une excellente occasion de réfléchir à ces questions, à notre responsabilité dans la dérive que notre pays connait. Et rappelons-nous, pour que la gauche triomphe, il suffit que les patriotes ne fassent rien.
Excellent 1er août.
Yvan Perrin, 1er août 2022

5 commentaires

  1. Posté par danvas46 le

    L’URSS avait compris avant tout le monde qu’il était plus efficace d’affaiblir les autres de l’intérieur que de l’attaquer directement. Ils ont ainsi empoisonné l’esprit d’un certain nombre de gens qui à leur tour l’ont fait dans leur entourage. Ces apprentis sorciers tirent sur toutes les ficelles, le but étant de nous miner de l’intérieur et de nous détruire. D’abord fut la gauche qui nous demandait de nous faire la guerre mutuellement -la lutte des classes. Ensuite arrivèrent les écolos à l’efficacité redoutable qui nous prédisent tous les malheurs du monde si on continue à vivre. Il ont bien réussi car des pays comme l’Allemagne et la Suisse se sont engagés à renoncer au nucléaire.
    En effet, nos ennemis sont dans la maison !

  2. Posté par kandel le

    «La Suisse à 10 milliards d’habitants est en vue, nos infrastructures explosent tandis que l’islam prospère.»

    Nous n’allons pas chinoiser pour quelques zéros, prenez l’autoroute ‘Lausanne-Genève’.
    Sachant que la situation empire d’année en année, une seule solution, un seul remède: VOTER UDC.

  3. Posté par miranda le

    Qu’il s’agisse de la Suisse ou de tout autre pays dans cette période mondialiste, les ennemis de l’intérieur ne manquent pas.

    C’est en fait grâce à la « création » de ces ennemis de l’intérieur que progresse le mondialisme.
    Les mondialistes se doutaient bien que le fonctionnement naturel de l’humain (souhait d’enracinement, attachement à la famille etc..) ne leur permettrait pas de le soumettre facilement à leur programme d’asservissement ou d’anéantissement.

    Ce qui fait en quelque sorte notre malheur à tous, c’est aussi d’avoir autour de nous des compatriotes qui ne voient RIEN VENIR.

    Et cela représente un tout aussi grand danger que celui du programme diabolique de nos élites. Disons que leur attitude naïve ou dans le déni, permet au programme de s’accomplir dans le temps.

    De notre côté nous nous sommes comportés en GENTILS et n’avons pas su imaginer des stratégies qui auraient détourné les compatriotes NAÏFS des infos ignobles des médias propagandistes..

    Les seuls qui ont vraiment lutté sont les journaux du web en prenant beaucoup de risques et nous aurions pu grâce à leurs informations, développer des stratégies rendant efficace leur travail. Notamment de diffuser l’info aux naïfs qui ne regardent que la télé et qui nous entourent. Ce sera notre grand regret.

  4. Posté par Fournier le

    Rien à ajouter d’autant que le discours de Marco Chiesa a été aussi complet.

  5. Posté par Sergio le

    À chaque fête du 1er août on se dit qu’on a tenu bon une année de plus, nous ne sommes pas encore sous la férule d’une bannière étoilée (l’Européenne puis l’Américaine). Les coups de boutoir de la gauche font cependant des ravages, on doit s’aligner, payer des milliards, nous sommes exclus de ceci et de cela, mais nous devons nous conformer aux directives de l’internationale et à tous les caprices wokes. La Suisse à 10 milliards d’habitants est en vue, nos infrastructures explosent tandis que l’islam prospère.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.