La démocratie en France, ce n’est pas une dictature, comme dirait René Magritte

Francis Richard
Resp. Ressources humaines

Une des quatre manifestations pour la liberté du 31 juillet 2021 à Paris

 

Selon le Larousse, une dictature, c'est un:

Régime politique dans lequel le pouvoir est détenu par une personne ou par un groupe de personnes (junte) qui l'exercent sans contrôle, de façon autoritaire; durée pendant laquelle s'exerce le pouvoir d'un dictateur.

Ainsi, le régime politique français, ce n'est pas une dictature, comme dirait René Magritte.

En effet, en France, contrairement aux apparences de ce quinquennat, Emmanuel Macron et son Conseil de défense sanitaire n'exercent pas le pouvoir sans contrôle, de façon autoritaire.

 

LE CONTRÔLE DU PARLEMENT

Il y a le contrôle du Parlement, qui, certes, vote comme un seul homme, ou presque, pour complaire au Prince:

La loi sur le pass sanitaire a bien été votée aussi bien à l'Assemblée nationale (le 25 juillet 2021, 216 députés seulement sur 577 se sont exprimés, et 156 ont voté pour) qu'au Sénat (le 25 juillet 2021, 324 sénateurs sur 348 se sont exprimés, et 195 ont voté pour) avec seulement quelques retouches cosmétiques.

Quant au projet de loi de sortie de crise sanitaire, enregistré le 25 juillet 2021 à l'Assemblée nationale comme au Sénat, il permet jusqu'au 15 novembre 2021 de prendre des décrets pour la gérer...

 

LE CONTRÔLE DES JURIDICTIONS DE L'ÉTAT

Il y a le contrôle du Conseil d'État (dont les membres sont nommés par l'État), qui, certes, n'est jamais très critique à l'égard du Prince, comme il l'a montré une nouvelle fois le 26 juillet 2021.

Il y a le contrôle du Conseil constitutionnel (dont les membres sont nommés par les présidents de la République, de l'Assemblée nationale et du Sénat), qui, certes, n'est jamais très soucieux de défendre les libertés individuelles et de déplaire au Prince, comme (sauf miracle) il devrait le confirmer le 5 août 2021 (le fils, Victor Fabius, de son président, Laurent Fabius, est directeur associé chez McKinsey, qui conseille Macron pour sa stratégie vaccinale...).

 

LE CONTRÔLE DES MÉDIAS MAINSTREAM

Il y a le contrôle des médias mainstream, qui, certes, sont serviables à merci depuis l'avènement du Prince, qui se prend pour le petit père du peuple:

. Ils minimisent ce qui pourrait déplaire au Prince (par exemple, les effets indésirables des thérapies géniques, pourtant recensés en partie par l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) et qui ne sont pas anodins) ou le nombre de manifestants opposés aux dispositions liberticides de l'État (ce qui ne trompe que ceux qui les croient naïvement et qui ne s'informent pas autrement);

- Ils affirment, comme un mantra, et sans démonstration que le vaccin est la seule solution pour sortir de la crise sanitaire, et balaient d'un revers de main la solution des traitements, en dépit du nombre toujours plus grand d'études qui montrent leur efficacité et mettent à mal leur interdiction ou leur dénigrement;

- Ils tiennent des propos alarmistes, pour faire peur et assujettir les gens: pour eux et le pouvoir qu'ils servent le variant Delta aura été une divine surprise;

. Ils amplifient ce qui pourrait nuire aux opposants à Macron (par exemple, les incidents qui se sont produits lors des manifestations pour la liberté des trois derniers samedis);

. Ils soulignent que pouvoir manifester dans la rue est la preuve que, non, le macronisme, ce n'est pas une dictature, en vertu du sophisme:

En démocratie, on peut manifester; une démocratie n'est pas une dictature (sauf qu'une majorité peut être despotique, comme l'a montré Tocqueville); donc, en dictature, on ne peut pas manifester. C.Q.F.D.

 

APRÈS LA CAROTTE, LE BÂTON

Enfin Emmanuel Macron et son Conseil de défense sanitaire n'exercent pas le pouvoir de façon autoritaire. Certes, ils préfèrent convaincre que réprimer, mais, quand il le faut, ils savent s'attaquer aux porte-monnaies, interdire et employer le bâton après la carotte:

Soyez rassurés, braves gens, Macron et son Conseil de défense, ce n'est pas une dictature. Comme jadis le disait le slogan de Canada Dry, certes cela a la couleur de la dictature, mais ce n'est pas une dictature...

 

Francis Richard

Fait à Lausanne, le 1er août 2021, jour de la Fête nationale de la Suisse, qui s'est dotée de véritables contre-pouvoirs.

 

Publication commune lesobservateurs.ch et Le Blog de Francis Richard

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.