Accord-cadre avec l’UE : pour l’Union syndicale suisse, la protection des salaires n’est pas garantie

Le chef économiste de l’Union syndicale suisse (USS), Daniel Lampart, lance en effet une alerte cinglante: «Ce qui se négocie actuellement ne garantira pas la protection des salaires. Or nous ne pouvons pas accepter un traité sans protection des salaires, fixés de manière indépendante.»

(...)

Un accord institutionnel avec Bruxelles contraindrait la Suisse à intégrer le droit européen de façon quasi automatique, dans les domaines déterminant les possibilités d’accès au marché unique.

(...)

24Heures.ch


Rappels :

Simonetta Sommaruga : La trahison de la démocratie suisse ?

Ambassadeur de l’UE: pas question de faire des exceptions pour la Suisse

Suisse : Une force hors UDC veut couler l’accord-cadre avec l’UE

Suisse : L’accord-cadre est nécessaire, rappelle l’UE

Suisse : Economiesuisse veut l’accord-cadre !

« L’accord-cadre avec l’Union européenne est une trahison, car il signifierait la fin de la démocratie directe en Suisse »

Un scandale: le Conseil fédéral fait à l’UE un cadeau de 1,302 milliard de francs d’argent des contribuables

Etude: L’Union Européenne nuit à l’économie suisse par le biais de mesures illégales. 200 mesures nocives recensées contre… 37 favorables.

Bruxelles fait du chantage à la Suisse et lie la reconnaissance de la bourse à l’accord-cadre.

6 commentaires

  1. Posté par Sergio le

    Si ce n’était que cela ! Des négociations seraient encore possibles. Mais l’accord-cadre va bien plus loin que ce point de détail soulevé à dessein par la propagande gauchiste.

  2. Posté par Wild le

    les menottes deviennent progressivement plus serrées, brexit leur (l’ue) donne la leçon, ils ne lâchent plus leur périphériques emprisonnés

  3. Posté par Socrate@LasVegas le

    L’accord cadre sent maintenant de plus en plus fort la bête crevée !
    L’euro est enfin sérieusement menacé (comme l’inique ue)…
    https://www.youtube.com/watch?v=0Dbrpf164A0

    C’est le moment d’appuyer de toutes nos forces là où ça fait mal…Pour les citoyens, pour nos enfants, pour l’héritage de nos Pères!!

  4. Posté par antoine le

    Puisqu’il n’existe aucune marge de manœuvre concernant le rôle de la Cour de justice de l’UE, il ne reste qu’une seule solution :
    Arrêtons ces négociations qui ont trop durées et qui ne servent à RIEN !
    NON à l’accord-cadre !
    Le Brexit a démontré :
    – les grandes difficultés de sortir de ces accords (guet-apens)
    – qu’il est possible de négocier des clauses sans que cela ne soit trop contraignant (clause guillotine entre autres)
    – que nos »grands » négociateurs se sont fait rouler dans la farine en acceptant le rôle de la Cour de Justice !
    Notre Constitution est suffisamment claire à ce sujet !
    »Ne tirant visiblement aucune leçon des difficultés que la Grande-Bretagne rencontre dorénavant avec la mise en œuvre du Brexit, la Suisse se satisfait dans son attitude réfractaire et se cantonne à ses demandes de clarifications. »
    https://blogs.letemps.ch/gilbert-casasus/2020/12/03/accord-cadre-la-suisse-nen-veut-pas/
    https://lesobservateurs.ch/2021/02/08/ambassadeur-de-lue-pas-question-de-faire-des-exceptions-pour-la-suisse/

  5. Posté par antoine le

    NON à l’accord-cadre !
    C’est le plus MAUVAIS accord négocié par nos pieds nickelés du CF !
    Le droit européen on n’en a rien à faire. Le Peuple suisse a refusé de faire partie de l’UE donc son droit ne nous intéresse PAS !
    On en a MARRE de nous prendre pour des naïfs ou des imbéciles !
    L’exemple de la négociation du Brexit est révélatrice du fait que nous avons des amateurs au niveau de ces négociations !
    Aujourd’hui, ne perdons pas de temps. On ARRÊTE ces négociations et autres tergiversations. Cela ne mène nulle part !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.