Tunisie : l’égalité des sexes niée par l’islam (Vidéo)

La Tunisie continue à prendre des mesures pour l’égalité hommes-femmes, mais certains bastions du patriarcat résistent.

 

 


Rappels :

Allemagne : Un Tunisien condamné pour avoir préparé un attentat à la bombe biologique à la ricine. « Le jihad est un devoir dans l’Islam »

Soleure : Kerim tue sa femme tunisienne. « Il lui interdisait de parler à qui que ce soit. »

Fribourg (All.). « Tout nous appartient » : un Tunisien lèche des marchandises au supermarché

Coronavirus : l’UE fait don de 450 millions d’euros au Maroc et de 250 millions d’euros à la Tunisie

Dresde (All.). 30 crimes en 4 mois : un Tunisien, demandeur d’asile débouté, terrorise les témoins et les victimes

3 commentaires

  1. Posté par Anatole Valent. le

    Il est vrai qu’en Suisse l’inégalité se fait tout autrement.
    D’abord, en Suisse donc, elle se base sur le populisme. Pour se faire, la Suisse état un pays pervers, elle se basera donc sur la perversité. (Sortez la perversion des Suisses pour gagner les élections, aurait dit un ex politique suisse qui ,en son temps, avait une grande popularité). La Suisse est un pays basé sur 3 classes sociales, la toute petit devant supporter, à tort ou à raison, très souvent à tort. les caprices des autres et où il n’y a pas de combat idéologique, juste un combat de notoriétés. Bien que je n’oublie pas que, pour que la petite classe s’élève, il lui faut dénoncer ses compatriotes. Plus il y a aura de haine et de perversion, plus elle sera gagnante
    .
    On peut critiquer les autres pays, mais c’est facilement oublier la poutre que l’on a juste en face de soi.

  2. Posté par SD-Vintage le

    Pourquoi les islamistes violent les femmes chrétiennes – 17/12/2019

    En moins de deux semaines, des membres de l’État islamique ont kidnappé plus de 3 000 femmes et filles non musulmanes (chrétiennes et yézidis). [1]

    Ces femmes sont obligées de se marier ou d’être vendues comme esclaves sexuelles. Les hommes qui ont refusé de se convertir à l’islam ont été exécutés. Amnesty International a signalé que les victimes, dont certaines n’étaient que des bébés, avaient été prises dans des villages envahis par des djihadistes lourdement armés. La porte-parole d’Amnesty International, Donatella Rovera, a déclaré le 15 août 2014: «Les victimes sont de tous âges. Les islamistes britanniques ont montré leur joie de capturer des femmes et des filles et de les vendre.

    Dans la jurisprudence islamiste, alors que le Jihad a déjà été déclaré, les djihadistes sont pleinement autorisés, du point de vue de la charia, la loi islamique de prendre les femmes de «l’ennemi infidèle». Les djihadistes ont déclaré le jihad contre le monde chrétien et les musulmans d’autres sectes, il est donc « légal » du point de vue islamiste de violer les « infidèles » chrétiennes, les yézidis et les musulmanes chiites et de les prendre comme esclaves sexuelles.

    Cette norme est basée sur le Coran lui-même, sur la vie et la pratique militaire de Muhammad et sur l’interprétation qu’en font les chefs religieux de l’Islam et toutes ses écoles de jurisprudence.

    Le Coran décrète et valide à tout moment le pouvoir de l’homme sur sa / ses femme (s), quatre au maximum :

    Coran 2: 223: Vos femmes sont un champ cultivé pour vous. Venez donc dans votre domaine comme vous le souhaitez, en vous précédant de quelque chose ! Craignez Allah et sachez que vous Le trouverez ! Et annoncez la bonne nouvelle aux croyants !

    Le Coran décrète des règles sur les esclaves.

    Coran 4: 3: Si vous craignez de ne pas être équitable avec les orphelins, alors épousez les femmes que vous aimez : deux, trois ou quatre. Mais, si vous craignez de ne pas agir avec justice, alors avec un seul ou avec vos esclaves. Ainsi, vous ferez mieux d’éviter de vous tromper.

    Coran 4: 23-24: À l’avenir, vos mères, vos filles, vos sœurs, … et les femmes mariées sont interdites, à moins qu’elles ne soient vos esclaves. Mandat d’Allah !

    Coran 23: 1-6: Heureux les croyants… qui s’abstiennent du commerce charnel, sauf avec leurs femmes ou avec leurs esclaves, auquel cas ils n’encourent aucun reproche.

    Le Coran permet à tous ses fidèles d’échanger des esclaves.

    Coran 33: 52. À partir de maintenant, il ne vous sera plus permis de prendre d’autres femmes ou de changer d’épouse, même si vous aimez leur beauté, à l’exception de vos esclaves. Allah regarde tout.

    Coran 70: 28-31: personne ne devrait se sentir à l’abri de la punition de son Seigneur, qu’il s’abstienne du commerce charnel, sauf avec ses femmes ou avec ses esclaves – auquel cas ils n’encourent aucun reproche, tandis que ceux qui désirent d’autres femmes sont ceux qui enfreignent la loi.

    Mahomet avait plus de « privilèges » sexuels que le reste des fidèles.

    Coran 33: 50: Prophète ! Nous vous avons déclaré licite à vos femmes, à qui vous avez donné la dot, aux esclaves qu’Allah vous a donnés comme butin de guerre, aux filles de votre oncle et tantes paternelles et de votre oncle et tantes maternelles qui ont déjà émigré avec vous. Chaque femme croyante, si elle s’offre au Prophète et que le Prophète veut l’épouser. C’est un privilège pour vous, pas pour les autres croyants – nous savons déjà ce que nous avons imposé à ces derniers à l’égard de leurs épouses et esclaves, de sorte que vous n’avez aucune objection. Allah pardonne, miséricordieux.

    Parmi les nombreux cas d’esclaves sexuels de Muhammad, la juive Rayhana se distingue. Muhammad entre 624 et 627 a ordonné et participé à la décapitation de plus de 2500 hommes des tribus juives Banu Quraida, Mustaliq et Jaybar pour avoir refusé de se convertir à l’islam. Les femmes juives ont été forcées de se convertir à l’islam, ayant rejeté la conversion à l’islam, ont été traitées comme des esclaves sexuelles. Le même jour, le mari et père de Rayhana ont été décapités par Muhammad lui-même, il l’a forcée à se convertir à l’islam, et en n’acceptant pas l’islam, Muhammad l’a prise comme esclave sexuelle et l’a violée le même jour. [2]

    Considération islamiste de la chrétienne

    Les islamistes croient que les femmes infidèles sont des prostituées. L’expert irako-espagnol Raad Salam Naaman sur l’islam explique que [3] : le prédicateur islamiste égyptien Ahmed Mahmud Abdullah, connu sous le nom d’Abou Islam, et propriétaire de la chaîne de télévision Al-Umma, est un chef religieux musulman considéré par les fidèles les plus dévots de l’islam en tant que savant réputé, savant islamique et héros parmi les rangs islamiques. Le 13 février 2013, Abu Islam a donné une conférence sur sa chaîne de télévision Al-Umma sur les religions comparées dans laquelle il a déclaré que «le christianisme est né du culte du pénis et les femmes chrétiennes ont des chiens et des chats et les éduquent pour remplacer sexuellement à leurs maris et jouer maritalement avec eux, et a affirmé que toutes les chrétiennes sont des prostituées. »

    Le religieux musulman saoudien de Wahabita, Muhammad Al-Arifi, a émis une fatwa islamique) Jihad Al Nikah, «la guerre sainte du sexe pour les femmes», dans laquelle il a ajouté dans sa fatwa que la violation des femmes d’autres religions n’est pas autorisée chez les Musulmans (juifs et chrétiens) par des djihadistes en Syrie. [4]

    Le hadith d’Abu Dawud 2141 explique que «Une fois que Muhammad a été informé que les femmes s’étaient enhardies avec leurs maris, il a accordé la permission d’être battues. Lorsque certaines femmes se sont plaintes, Mohammed a dit : elles ne sont pas parmi les meilleures parmi vous. Il était dégoûté des femmes qui se plaignaient et non des maris qui les battaient. À un autre moment, le hadith d’Abu Dawud (2142) ajoute : On ne devrait pas demander à un homme pourquoi il frappe sa femme ? »

    Muhammad a battu Aisha. Dans le hadith Muslim 4: 2127 que nous lisons, Aisha, l’épouse préférée de Muhammad, a dit : Une nuit, Muhammad pensant que j’étais endormie, Muhammad est parti. Je l’ai suivi secrètement. Quand il a réalisé ce que j’avais fait, il m’a frappée: il m’a frappée à la poitrine, ce qui m’a fait beaucoup de douleur, puis il a dit : pensiez-vous qu’Allah et son messager allaient agir autrement avec vous ?

    Le Coran encourage les hommes à battre leurs femmes ou leurs filles, car « les femmes sont inférieures aux hommes » et doivent être gouvernées par eux. Coran 4:34: Les hommes ont autorité sur les femmes en raison de la préférence qu’Allah a donnée à certains plus qu’aux autres et aux biens qu’elles dépensent. Les femmes vertueuses sont pieuses et prennent soin, en l’absence de leurs maris, de ce qu’Allah leur demande de prendre soin. Avertissez ceux d’entre vous qui craignent de se rebeller, laissez-les seules dans le lit, frappez-les ! S’ils vous obéissent, ne jouez plus avec eux. Allah est grand, grand.

    Le hadith de Sahih Al Bukhaari 72: 715, dit: «Aisha a dit : une fois qu’une femme est allée à Muhammad pour demander justice. Aisha a déclaré que la femme est venue avec un voile vert et s’est plainte à elle (Aisha) de son mari et lui a montré une tache verte sur sa peau causée par des bosses. Chez les femmes, c’était une coutume de se soutenir mutuellement, donc quand Mahomet est arrivé, Aïcha a dit : Je n’ai jamais vu une femme souffrir autant que les femmes croyantes. Regardez ! Votre peau est plus verte que vos vêtements ! Mais Muhammad n’a pas été ému par le sentiment d’alarme d’Aïcha devant les ecchymoses de la femme : Mahomet a répondu : le mari doit frapper sa femme à d’autres endroits du corps, pour que cela ne soit pas remarqué ».

    Ce traitement à l’égard de la femme est autorisé par le Coran et conseillé par de nombreux chefs religieux de l’islam. Avec la charia, il est permis d’être beaucoup plus violent avec les esclaves sexuelles.

    L’esclavage sexuel dans les pays musulmans

    Non seulement les membres de l’État islamique, Boko Haram, et tant d’autres groupes islamiques ont des esclaves sexuels, mais il y a aussi des États musulmans dans lesquels on leur demande de légaliser l’esclavage sexuel des chrétiens, comme c’est le cas de l’activiste politique koweïtienne Salwa Al-Mteiri qui a récemment revendiqué une loi autorisant l’achat de prisonniers de guerre afin de les transformer en esclaves sexuels. Elle a demandé à un mufti saoudien [5]: quelle est la loi concernant les esclaves ? Le mufti m’a dit que la loi exige qu’un pays musulman existe en attaquant un pays chrétien – désolé, un pays non musulman – et en faisant des prisonniers de guerre. Je lui ai demandé s’il était interdit de les transformer en esclaves, et il a répondu que l’islam n’interdit pas la possession de jeunes esclaves. Tout le contraire.

    Ici aussi, au Koweït, j’ai demandé à des érudits et des experts religieux à ce sujet, et ils m’ont dit que pour l’homme moyen, le bon religieux, la seule façon d’éviter les relations interdites avec les femmes est d’acheter de jeunes esclaves…

    J’ai bon espoir que cette loi sera légiférée. Tout comme ils permettent d’avoir des serviteurs, ils devraient autoriser les esclaves et légiférer à cet égard. Nous ne voulons pas que nos enfants tombent dans l’abîme de la fornication et de la saleté similaire, Allah n’en veut pas. Si Allah le veut, les choses vont s’arranger.

    Il y a des pays comme la Tchétchénie, qui sont en guerre avec un autre pays [la Russie]. Dans ce cas, il doit y avoir des prisonniers de guerre [chrétiens]? Est-ce mieux pour eux que de les sacrifier [en les massacrant] là-bas ? Allez les acheter et vendez-les à des marchands ici au Koweït.

    NOTES

    [1] http://www.mirror.co.uk/news/world-news/islamic-state-fanatics-kidnap-more-4062810

    http://www.newsweek.com/women-and-teens-suffer-barbaric-rape-islamic-state-fighters-264523

    [2] Guillaume, Alfred (1955). La vie de Mahomet : une traduction du Sirat Rasul Allah d’Ibn Ishaq. Oxford University Press.

    [3] http://www.religionenlibertad.com/articulo.asp?idarticulo=35510&mes=5&ano=2014

    http://www.theblaze.com/stories/2013/02/27/egyptian-clerics-bizarre-claim-christianity-originated-in-the-worship-of-penis-and-check-out-his-views- sur-christian-femmes /

    http://www.theblaze.com/stories/2013/02/18/egyptian-police-to-detain-preacher-who-ripped-up-the-bible-claimed-that-female-protesters-want-to- être-violé-sur-place-tahrir /

    [4] http://www.religionenlibertad.com/articulo.asp?idarticulo=35510&mes=5&ano=2014

    [5] Féministes ou agneaux? par Eduard Yitzhak. Pour Israël

    http://www.religionenlibertad.com/articulo.asp?idarticulo=16163

    http://blogs.periodistadigital.com/totalitarismo.php/2011/06/22/ifeministas-o-corderas-por-eduard-yitzha

    http://www2.memri.org/bin/espanol/articulos.cgi?Page=archives&Area=sd&ID=SP392411

    Par: Eduard Yitzhak | Source: Porisrael.org

    Autres articles sur Infos Israel News : https://infos-israel.news/pourquoi-les-islamistes-violent-les-femmes-chretiennes/

  3. Posté par antoine le

    On n’entend pas les féministes tunisiennes … bizarre !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.