Vaud. Renens : «Un cocktail Molotov a été lancé sur l’école primaire»

Ce mardi matin, de bonne heure, la police et les pompiers sont intervenus à l'école, avant l'arrivée des premiers élèves. Selon le bruit qui court, des cocktails Molotov auraient été lancés dans le collège. Pudiquement, la police cantonale parle de «plusieurs foyers de feu», qui n'ont heureusement pas fait de blessés. Parallèlement, des vannes hydrauliques ont été ouvertes, provoquant une inondation dans le bâtiment.

[...]

20min.ch


Rappels :

Renens capitale multiculturelle

Vaud. Renens: La racaille impose sa loi. « La police a dû se retrancher dans le Coop Pronto. »

Lausanne-Renens : Un élu socialiste d’origine kurde jugé pour captation de suffrages

Renens : braquage au Coop Pronto par deux individus de type nord-africain.

Renens: La première femme voilée à faire l’armée sous enquête disciplinaire

Lorsque la RTS faisait la promotion du multiculturalisme à Renens à l'aide de politiciens socialistes en humiliant les Suisses qui y étaient opposés

3 commentaires

  1. Posté par Blaise le

    Pas de cocktails Molotov, un dizaine de feux de corbeilles à papier (lire le 20 minutes). Mais c’est grave également.

  2. Posté par antoine le

    La racaille s’étend et s’attaque aux centre d’éducation !
    Il y en a MARRE de ces  »jeunes » qui ne savent que détruire !
    Le manque d’éducation et de respect ne peut pas être compensé par le fric !

  3. Posté par Stefen le

    Et ça étonne quelqu’un ? Qu’est ce qu’il y a en commun entre ces phénomènes dans les banlieues françaises et Renens ?
    Bientôt ce genre de passe temps dans d’autres villes suisses au même profile.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.