Répertoire partiel des pastèques qui portent l’hystérie climatique en Suisse

Cenator : L’objectif de la gauche, en se servant de l’hystérie climatique, est la "bolchévisation" du monde. Les plans se dessinent pour transformer radicalement notre manière de vivre et de penser.

Les revendications des politiciens Verts arrivent avant même que les élections au Conseil des États soient passées. Ils exigent une place au Conseil fédéral. Ils revendiquent le droit de ne pas tenir compte de la démocratie... au nom de l’urgence climatique.

Toute une jeunesse irresponsable et endoctrinée exige "la fin du capitalisme", la transformation de la société de fond en comble et promet de ne pas lâcher la pression jusqu'à ce qu'elle estime avoir obtenu satisfaction.

La déconstruction de notre civilisation est à un stade avancé et les "contre-révolutionnaires" ne se bousculent pas au portillon.

Ci-dessous, une liste non exhaustive des groupes militants qui élaborent les plans de “Population Engineering” pour transformer notre civilisation.

Tous ces mouvements se revendiquent pacifiques, non-violents et affirment pratiquer seulement la désobéissance civile. Mais ces termes leur appartiennent à eux et non à la population qui subit leurs pressions. En réalité,  Extinction Rebellion, Greenpeace, les antispécistes, etc., qui « désobéissent » « par amour » ou « pour sauver la planète » sont d'une grande violence. Vouloir renverser l'ordre établi avec les méthodes des révolutions de couleur, détruire un pays paisible et démocratique, se mêler sans la moindre compétence ou légitimité de la production alimentaire ou énergétique, c'est tout simplement une activité criminelle.

La liste qui suit est basée sur l'article paru dans Le Temps du 25.10.2019 : La galaxie verte qui a porté la vague, avec des extraits des sites actifs dans l'hystérie climatique

*****

WWF

https://www.wwf.ch/fr/nos-objectifs

Plus de 6000 collaborateurs à l'échelle mondiale, dans plus de 100 pays, travaillent ensemble à réaliser 6 objectifs: exploiter et protéger les mers et les océans afin qu'hommes et animaux puissent continuer à en profiter; améliorer l'état de conservation des principales forêts du globe; s'engager à faire émerger un avenir énergétique renouvelable et équilibré; préserver les écosystèmes des eaux douces pour qu'ils restent utiles à l'homme et à la nature; stabiliser et étoffer les effectifs des principales espèces menacées; s'assurer que la population mondiale puisse se nourrir sans nuire aux ressources de la planète.

Comment nous faisons changer les choses

Les principaux leviers pour atteindre nos objectifs sont l'éducation, l'économie, la finance et la politique. Ils nous permettent de réaliser les buts les plus simples et d'œuvrer à l'avancée des plus ambitieux: transformation des marchés pour parvenir à une utilisation durable des ressources, réorientation des flux financiers au détriment des activités nuisibles qui visent un profit rapide et au bénéfice de stratégies à long terme privilégiant le bien commun, et engagement sur la scène politique internationale en faveur des populations de l'hémisphère sud ou d'autres régions mal représentées qui pâtissent de la destruction de leur environnement et des conséquences des changements climatiques. [...]

[...]

Structure: fondation
Date de création: 1961
Budget: 45 millions de francs en 2018 pour le WWF Suisse
Nombre de membres: 270 000 sympathisants

Dans l’écosystème des mouvements écologistes suisses, le Fonds mondial pour la nature – son nom officiel en français – fait figure de vieux roi de la savane. Créée par un petit groupe de Britanniques et de Suisses, l’ONG au célèbre panda demeure incontournable.

Ses statistiques sont dignes d’une multinationale: présence dans une centaine de pays, plus de 6000 collaborateurs dans le monde (dont 200 pour WWF Suisse), un réseau de 16 000 volontaires, un fichier de cinq millions d’adhérents et donateurs et un budget annuel international de plus de 400 millions d’euros. [...]

source:

*****

Greenpeace

https://www.greenpeace.ch/fr/

Elections : Maintenant, les étapes concrètes comptent

https://www.greenpeace.ch/fr/tag/mouvement-climatique/

https://www.greenpeace.ch/fr/tag/justice-climatique/

https://www.greenpeace.ch/fr/tag/initiative-glaciers/

Structure: fondation
Date de création: 1984
Budget: 23 millions de francs en 2018 pour Greenpeace Suisse
Nombre de membres: 145 000 donateurs.

Bien avant l’apparition de mouvements comme Extinction Rebellion ou BreakFree, Greenpeace a médiatisé des problèmes écologiques majeurs en Suisse et dans le monde grâce à des actions spectaculaires, toujours sous forme pacifique. L’ONG alterne confrontation et coopération. [...]

Disposant d’une équipe de 70 collaborateurs et faisant régulièrement appel à ses nombreux bénévoles, Greenpeace Suisse entretient la mobilisation depuis quatre décennies. Son site web martèle inlassablement son slogan «Impliquez-vous»: actions sur le terrain, pétitions ou encore appels à voter pour des candidats s’engageant en faveur de l’environnement, la fondation utilise aussi des moyens plus classiques pour soutenir une diversité de projets.

[...]

source:

Voir aussi: Greenpeace accusé de crime contre l’humanité par l’un de ses anciens responsables

*****

Swiss Youth for Climate

https://www.syfc.ch/, site en anglais, dégage l'esprit Soros/Greta Thunberg

Structure: association
Date de création: 2015
Budget: 20 000 francs
Nombre de membres: 240

Ces jeunes croient en la force du dialogue avec les institutions en place. Sur les plans national et international, l’objectif reste le même: aboutir à la mise en œuvre d’une politique climatique ambitieuse et respectueuse de l’Accord de Paris.

Décembre 2015: la COP21 (Conférence de Paris sur les changements climatiques) cristallise tous les espoirs. Après l’échec de la conférence de Copenhague six ans plus tôt, le monde associatif, conscient des défis à relever, bouillonne et veut peser davantage dans les décisions politiques. L’association Swiss Youth for Climate est créée dans cette optique. Bien avant de battre le pavé durant les manifestations, ces étudiants déterminés empruntent la voie diplomatique.

[...] Depuis un an, l’action «Adopte un parlementaire» nous permet d’être en contact avec des élus de différents partis. L’occasion de suivre leurs déclarations et de vérifier si elles sont conformes à leurs votes sur les questions environnementales.»

[...] Swiss Youth for Climate, pointe le rôle de la place financière helvétique: «A elle seule, l’empreinte carbone résultant des investissements de Credit Suisse dans l’industrie des énergies fossiles est plus de deux fois supérieure aux émissions de l’ensemble de la population.» [...]

source:

*****

Grève du climat

https://climatestrike.ch/fr/

Structure: mouvement social
Date de création: décembre 2018
Budget: non communiqué
Nombre de membres: non communiqué

L’école remise en question

Comme lui, ils sont nombreux à avoir participé aux FridaysForFuture, lancés par la désormais célèbre Greta Thunberg. «Si nous n’avons pas d’avenir, alors nos efforts scolaires deviennent inutiles», écrit Mattéo Ducrest, membre du mouvement dans le canton de Fribourg, pour expliquer son choix de faire la grève le 27 septembre.

Des similitudes existent avec Extinction Rebellion: les deux mouvements ont une organisation horizontale, sans leader, avec des branches locales actives dans plusieurs villes. Impossible de savoir combien sont leurs militants et sympathisants.

source:

https://climatestrike.ch/fr/blog/demands-financial-sector/

[...] Plus de 26 000 scientifiques des pays germanophones sont d'accord avec la grève du climat. Qu'est-ce qui t'arrive ? Les concepts centraux et les résultats en bref.

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, le GIEC, a publié un rapport spécial en 2018 indiquant que l'activité humaine a entraîné un réchauffement planétaire de 0,8-1,2°C par rapport à l'époque préindustrielle. Si la température continue d'augmenter au rythme actuel, on peut supposer que la température moyenne mondiale augmentera de 1,5 °C entre 2030 et 2052[1].

Pourquoi peut-on supposer que le changement climatique est dû à l'homme ?

[...]

. Plus nous attendons pour réduire les émissions, plus les émissions négatives nettes devraient être élevées à partir de 2050. Les scénarios vont d'émissions négatives très modérées à des émissions négatives, qui représentent plus de la moitié des émissions annuelles actuelles. Le financement de tels projets nous poserait d'énormes défis - nous devrions faire face à des coûts équivalents aux dépenses actuelles pour l'ensemble des achats d'énergie. [...] Elles indiquent clairement que nous ne devons en aucun cas imposer aux générations futures le fardeau (peut-être déjà impossible) de la restauration d'une atmosphère propice à la vie pour l'homme et la nature, uniquement pour pouvoir brûler les combustibles fossiles un peu plus longtemps aujourd'hui et reporter des mesures efficaces dans l'avenir [...]

article complet: https://climatestrike.ch/fr/blog/klimakrise-umweltwissenschaftlich/

*****

Association Suisse pour la Protection du Climat

https://gletscher-initiative.ch/fr/

Zéro émission de gaz à effet de serre nette d'ici 2050

La fonte de nos glaciers est un signal d'alarme ! Ensemble, nous devons arrêter le réchauffement climatique, sinon nos moyens de subsistance subiront des dommages irréversibles. L'initiative pour les glaciers vise à réduire les émissions nettes à zéro d'ici à 2050, à ancrer les objectifs de l'accord de Paris sur le climat dans la Constitution et à mettre la Suisse sur la voie de la protection du climat.

https://www.klimaschutz-schweiz.ch/fr/maison/

Structure: association
Date de création: août 2018
Budget: 380 000 francs
Nombre de membres: 2237

Lancée le 30 avril 2019, l’initiative sur les glaciers a récolté plus de 126 000 signatures en l’espace de cinq mois. Derrière ce succès, l’Association suisse pour la protection du climat. Son ambition: que la Suisse parvienne à zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici à 2050.

Politiques, scientifiques ou encore sportifs, ils sont nombreux à avoir soutenu publiquement cette initiative populaire. WWF Suisse, Swiss Youth for Climate et Greenpeace Suisse ont également diffusé l’initiative pour accroître sa visibilité. Bien avant le délai butoir de 18 mois, le plafond des 100 000 signatures est donc atteint.

Fonte spectaculaire des glaciers suisses [...]

source:

*****

Extinction Rebellion

https://xrebellion.ch/fr/

Structure: mouvement social

500 à 700 militants.

Extrait du site:

NOS REVENDICATIONS :

  1. Le gouvernement doit dire la vérité sur le caractère mortel de notre situation, il déclare l’état d’urgence pour le climat et la biodiversité, il doit inverser toutes les politiques qui ne sont pas cohérentes avec cet état de fait, et doit travailler de concert avec les médias pour communiquer l’urgence du changement, y compris ce que les personnes et les collectivités doivent faire.
  2. Les émissions de gaz à effet de serre de tous les secteurs sont réduites à zéro d’ici 2025 et le dépassement écologique est inversé par une mobilisation d’urgence massive, en dédiant la moitié de notre économie à la transition. Les nouveaux objectifs de la société doivent être de restaurer rapidement un climat plus sûr et une protection maximale de toutes les personnes et de toutes les espèces, surtout les plus vulnérables.
  3. Des assemblées citoyennes locales, cantonales, nationales et internationales fondées sur des formes plus robustes de démocratie participative sont instaurées pour déterminer comment les deux objectifs ci-dessus seront réalisés dans leurs contextes particuliers, en accordant la priorité aux besoins des personnes et des espèces les plus affectées par la crise écologique et en s’assurant que la Déclaration universelle des droits de l’homme soit respectée.

*Le tirage au sort en est un exemple. Avec un tirage au sort les membres de l’assemblée sont choisis au hasard parmi la population afin de refléter la diversité des membres ordinaires de la société civile de sorte à ce que les forces anti-démocratiques ne puissent pas s’y immiscer comme dans le cas d’élections.

[...]

[...] Apparu au Royaume-Uni en octobre 2018 avant de se propager dans le monde, [...]

[...] De son petit nom «XR», l’acronyme d’Extinction Rebellion, le mouvement s’appuie sur la désobéissance civile, telle que théorisée par le philosophe américain Henry David Thoreau en 1849. [...]

Leurs trois revendications: la proclamation d’un état d’urgence écologique au niveau national, la réduction à zéro des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2025 et la mise en place d’assemblées citoyennes [...] formations à la désobéissance civile organisées plusieurs fois par mois. [...]

source:

*****

BreakFree Suisse

Structure: mouvement social
Date de création:
mai 2016
Budget:
inexistant
Nombre de membres:
360
https://breakfreesuisse.org/

Dans leur ligne de mire, les institutions «climaticides et écocides». Malgré un faible nombre de militants actifs et un budget annoncé comme inexistant, BreakFree Suisse espère contraindre la place financière à des désinvestissements massifs dans les énergies fossiles.

«La question du climat et de l’environnement n’est pas une question à part, ni la question centrale qui transcende les clivages et dépasse tous les autres enjeux. Pour nous, il n’y a pas de justice environnementale sans justice sociale», assure Teo Frei, membre de BreakFree Suisse. A l’instar d’Extinction Rebellion, ce collectif, essentiellement basé à Genève, prône la désobéissance civile. Mais sa stratégie diffère sur un aspect: ses cibles sont surtout les banques.

Des opérations coups-de-poing

[...]

source:

[...] Les scientifiques du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur le climat) nous alertent depuis des années sur la nécessité de mettre en place un programme ambitieux de réduction de Gaz à Effets de Serre (GES) – qui sont les principaux responsables du changement climatique. L’absence de réponse internationale fait que la réalité nous rattrape : il y a maintenant urgence à modifier drastiquement nos modes de production et de consommation dans les 5 à 10 ans à venir pour éviter la catastrophe.

Nous sommes en route vers une augmentation de la température terrestre de plus de 3°C d’ici à 2100*. [...]

*****

Grands-parents pour le climat

gpclimat.ch/fr

La galaxie Dubochet

[...]

Notre objectif

Donner des chances à nos descendants de vivre sur terre dans un climat et un environnement favorables au renouvellement de la vie.

Notre engagement

L'âge nous donne des droits, des places assises, des rabais, parfois même du respect. Face à l'urgence climatique, nous nous reconnaissons aussi des devoirs.

Beaucoup abordent leur retraite avec une généreuse énergie à mettre au service d'un espoir pour l'avenir de plusieurs générations d'enfants. C'est avec cette énergie que nous voulons agir. Nous avons décidé de le faire en nous appuyant sur l'autorité scientifique des rapports du GIEC.

Nous,

  • inquiets pour les générations futures
  • riches d'expériences vécues
  • conscients du poids politique que confère l'usage des urnes
  • forts du poids économique hérité des progrès sociaux
  • indépendants, donc plus libres que jamais de paroles et d'actions
  • privilégiés en tant que génération largement épargnée par les conflits mondiaux

pas toujours assez attentifs aux conséquences des progrès technologiques qui nous éblouissent encore [...]

*****

Cette liste n'est de loin pas exhaustive...

Il existe également d'innombrables blogs personnels de militants pour "sauver le climat".

Voir aussi:

Les enjeux de la transition énergétique suisse
Comprendre pour choisir: 100 questions – réponses Swiss ENERGYScope.
Auteurs : François Vuille, Daniel Favrat et Suren Erkman

[...]

Le livre : EPFL Press : Presses polytechniques et universitaires romandes
ISBN 978-2-88915-107-3     lien vers le site


Savoir l'essentiel sur le Vème rapport du GIEC : http://leclimatchange.fr/


Site de l’UNESCO, Secteur des sciences exactes et naturelles, Commission océanographique intergouvernementale :

Informations sur l'acidification des océans


Le site de Jean-Marc Jancovici (climat – énergie – économie) :

http://www.manicore.com/

Ce conseiller en organisation propose services et connaissances dans les domaines de l'énergie et du climat.

8 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    @miranda : bien vu !
     »Nous ne savons plus réagir à l’adversité. C’est notre talon d’Achille. Que ce soit face aux verts et leur idéologie étouffante ou face au individus non respectueux de la nature. »
    Ce manque de réaction provient :
    – de notre éducation (des parents qui nous interdisait de se battre, de l’école noyautée par la gôche qui prônent le dialogue et la non agressivité)
    – de notre mode de vie (dans l’opulence on ne réagit plus)
    – de notre gouvernement (qui nous enfume et lobotomise de jour en jour) Grand Débat par-ci et discours du bienfait multiculturels par-là …
    C’est vrai que le blabla ne résout RIEN il faut AGIR !
    De mon côté, j’ai fait l’expérience de mettre du fil de fer barbelé autour de mon tas de bois, car un voleur était passé par là. J’ai reçu une lettre de l’administraaaation me sommant de le retirer sans cela j’aurais été dénoncé !!
    Le Citoyen n’a plus aucun moyen de se défendre !
    On nous confisque nos armes et on nous en restreint l’acquisition …
    https://lesobservateurs.ch/2019/06/15/les-armes-semi-automatiques-interdites-en-suisse-des-le-15-aout-sauf-exception/
    https://lesobservateurs.ch/2019/11/03/armes-evolution-de-la-directive/

  2. Posté par Dominique le

    Il est malheureux que la coûteuse bureaucratie de communes valaisannes comme celle de Leytron suit d’hypocrites écolos pastèques verts en dehors et rouges bolchéviques en dedans qui croient, bien à tort évidemment et sans preuves scientifiques valables, que l’hypothèse ( qui fut d’abord une invention politique puis par la suite « scientifique ») du réchauffement climatique de notre planète serait due à la production de gaz carbonique faite par les habitants de Suisse et d’ailleurs.
    Je préfère la start-up suisse Climworks qui pourrait capturer le CO2 de notre air en Suisse à raison de 300 millions de tonnes par an et même les utiliser, cela pas seulement pour en faire de la glace carbonique.

  3. Posté par miranda le

    Cenator : L’objectif de la gauche, en se servant de l’hystérie climatique, est la « bolchévisation » du monde. Les plans se dessinent pour transformer radicalement notre manière de vivre et de penser.
    Merci à vous pour cet article très fourni, très développé. Et vous avez raison, car si nous favorisons par nos votes les écologistes, nous nous avancerons vers une BOLCHEVISATION VERTE.
    Et en plus comme le dit Maurice, les diverses organisations se regroupent de façon à avoir plus de puissance et d’impact en politique et sur nos modes de vie, si elles triomphent électoralement.
    Nous sommes dans un encerclement jamais vu auparavant : celui des mondialistes financiers, celui de l’Islam politique ou radical et jamais deux sans trois, VOICI LES VERTS et leur idéologie.
    IL nous faudra beaucoup d’énergie pour lutter contre ces propagateurs du catastrophisme.
    Mais comme nous n’avons pas été éduqués à cela, nous sommes bien souvent dans l’inertie bisounours.
    Et nous sommes dans l’inefficacité quand nous sommes face à un problème juste à côté de chez nous
    Un exemple : une cité pavillonnaire de lointaine banlieue parisienne (Treil) a vu UNE DECHARGE à ciel ouvert se créer sur son territoire. 700 tonnes de déchets du bâtiments se sont accumules sur un de leur terrain. (qui était dédié dans le passé au maraîchage) Quelle perte. Et aujourd’hui les habitants disent :  » mais nous avons un projet de culture hors sol » dans le futur?!?!?!

    Du maire aux habitants jusqu’à la justice et à l’état cela a été l’inertie. Bien sûr des rencontres entre habitants se sont produites, mais la DECHARGE continuait à augmenter. Alors avec un drône les habitants ont filmé le va et vient des camionnettes qui déchargeaient leurs gravats et détritus de toutes sortes.Malgré les preuves et les plaintes l’inertie de l’état, la justice a continué.

    IL ETAIT TELLEMENT SIMPLE POUR LE MAIRE, d’entourer au tout début, cette espace d’une IMMENSE CLOTURE de ces barbelés infranchissables très coupants et ces camionnettes auraient été obligées d’aller voir ailleurs.

    Il était tellement simple pour les habitants d’aider à l’implantation de cette clôture au lieu de faire des réunions de blablabla qui n’ont rien apporté du tout, au point que la déléguée du village et un avocat ONT DU VENIR sur le plateau de TV dans l’émission C’ POLITIQUE sur FRANCE 2 ce dimanche 26 octobre.

    Il y a un moment où il faut agir, quitte à ne pas être dans « le droit dévoyé d’un état » et d’alerter tous les médias qui démontreront que votre ACTION EST SAINE et l’état ne pourra que se faire tout petit, petit, petit.
    Nous ne savons plus réagir à l’adversité. C’est notre talon d’Achille. Que ce soit face aux verts et leur idéologie étouffante ou face au individus non respectueux de la nature.

  4. Posté par Gérard Guichard le

    Mais où sont les associations activistes de ce qui reste de gens normaux. Parce que ces réseaux activistes ont des fonds de Pékin ou Moscou. Mais nous qui pourrait nous financer?

  5. Posté par JDV le

    Il faudra prendre des pastilles contre les pets si ça continue. Les vrais coupables sont les acteurs du film; « La soupe aux choux », ils ont fait monter la température dans les chaumières

  6. Posté par Antoine le

    Je vous conseille de lire un petit livre (Tome I et II)  »Histoire du climat depuis l’an mil » d’Emmanuel Le Roy Ladurie.
    Paru chez Flammarion 1967, donc bien AVANT l’hystérie climatique de nos jours …
    La variabilité du climat y est décrite et étudiée en détails.
    Ces variations très importantes sont NATURELLES ! Il n’y avait pas d’industrie ou d’émission de CO2 …
    Cela démontre que le CO2 est innocent et les variations du climat vont se poursuivent à la hausse et aussi à la baisse …

  7. Posté par farjon thierry le

    Toutes ces associations sauf WWF et Greenpeace qui sont plus des multinationales que des associations, et sont VRAIMENT actives…
    Mais je comprends pas:
    Les gouvernement dit verts tapent la mauvaise cible:
    Le petit peuple qui a besoin de sa voiture pour travailler, transporter son matériel, aller aux divers rendez vous, car dépourvu d’alternative, surtout en France, au lieu de taper les multinationales qui déforeste pour planter de la merde cancérigène, avec l’aide de pesticides, fongicides, insecticide tout aussi nocifs…
    Au lieu de taper les cimentiers, pétroliers, fiouls lourd, kérosène, papetiers…
    Voila une liste non exhaustive de ceux qui mettent réellement le climat en danger:
    Monsanto, Bayer, Carneggi, BlackRock, BP, Les GAFAM, Le complexe militaro-industriel, La surpêche illégale, le transport aérien et maritime, Et la finance…
    Foutez la paix au peuple et arrêtez de le saigner, car lui en a rien a faire!
    J’ai toujours dit depuis le début, les Gopés, les Cop et tout ce tintamarre ne sont que des arnaques mondiales pour appauvrir le peuple et non les 1%
    Alors Greta, TA GUEULE! T’es une insulte envers les autistes t’es une petite marionnette de rien du tout, TU ME LES BRISES! Tu prétends voir le co2 a l’oeuil nu? moi je vois ta connerie a 2000000 de kilomètres a la ronde! Vive les Gilets Jaunes…
    Et si les verts augmente le prix de l’essence, je l’annonce officiellement: je serai un Gilet Jaune suisse
    des réchauffement ont déjà eu lieu alors qu’on existait pas!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.