Confession d’un musulman de l’Etat islamique : « J’ai tué environ 900 personnes et j’ai violé environ 200 filles et femmes. »

Reportage de la BBC datant de 2018 mais qui est toujours d'actualité puisque ces individus sont de retour en Europe et vont pouvoir profiter de notre justice laxiste, les éléments de preuves étant souvent absents pour les condamner.

Notre administration et notre police refusent de nous informer sur la situation actuelle avec les islamistes qui sont revenus en Suisse. Tout juste sait-on que certains ne se trouvent déjà plus en détention.

D'autre part, notre justice ne poursuit pas les mineurs alors que nombreux d'entre eux sont justement entraînés pour commettre des attaques. Pire, certains enfants ont déjà commis des meurtres, vidéos de propagande à l'appui.

Les islamistes savent très bien que selon notre conception de l'humanité, nous percevons un enfant comme "innocent". Ainsi nos propres valeurs, notre propre humanisme sont utilisés contre nous par la biais de notre naïveté.

 

**********

Stacey accompagne Shireen, une ancienne esclave sexuelle de l'Etat islamique âgée de 23 ans, alors qu'elle retourne à l'endroit où elle a été emprisonnée à Mossoul, avant de rencontrer dans un face à face un commandant de l'Etat islamique emprisonné, qui affirme avoir tué 900 personnes et violé plus de 200 femmes.

 

 

Confronté à la journaliste de la BBC, l'islamiste a déclaré qu'il avait rejoint l'Etat islamique parce qu'il était pauvre.

"Je n'ai personne, je suis pauvre. Je n'ai que Dieu. C'était une question d'argent pour moi", a-t-il déclaré devant la caméra lors de l'interview de la BBC.

Parlant des crimes commis, il a affirmé qu'il avait tué environ 900 personnes et violé plus de 200 femmes, dont 50 adolescentes.

Le militant a déclaré que l'Etat islamique menait souvent des raids en se faisant passer pour la police.

"Nous installions de faux postes de contrôle de sécurité, comme si nous étions la police", a-t-il déclaré. "On mettait 30 à 40 personnes dans un camion. Puis, on les tuait."

Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il avait violé tant de femmes, l'islamiste a répondu avec désinvolture : "Quand il s'agit d'avoir des rapports sexuels, personne ne peut le contrôler. C'est un désir très fort." Cependant, il a ajouté que son cœur se brisait une fois qu'il voyait ces filles pleurer, après l'acte.

 

 

Il a également ajouté que la plupart du temps, il était privé de choix et qu'il aurait été tué s'il avait refusé l'ordre d'un supérieur.

Le militant a reconnu qu'il avait perdu et qu'il attendait son sort.

"J'ai été vaincu", a-t-il dit. "J'attends mon destin. Mon destin, c'est la mort."

(Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch)

Justearthnews

16 commentaires

  1. Posté par bongo le

    Normalement, une interview d’un tel type ne devrait même pas exister. Mais la marchandisation… fait que… bref, vous le voyez quand même. Moi, j’aurais essayé de mettre un visage sur les 900 meurtres et les 200 viols comme il dit. On trouvera sûrement un « expert » qui parlera pour « comprendre » et « déculpabilisé » ce monstre sacré transformé en « victime » de Daech. Une combine à faire tourner la tête… Mais on est pas dupes.

  2. Posté par leone le

    Pauvre victime, il montre une émotion infinie pour ses victimes. Ca lui en touche une sans faire bouger l’autre!
    Eliminer ce genre d’individus s’appelle de la dératisation…

  3. Posté par Maximilian le

    Il faut rétablir la peine de mort en Occident pour les crimes contre l’humanité, les crimes de guerre et les crimes de terrorisme !

  4. Posté par Antoine le

    @Nora
     »Une seule chose leur fait peur, c’est qu’on incinère leur corps après leur mort car pour eux ça signifie qu’ils sont privé de paradis »
    Voilà une solution adéquate pour les faire réfléchir AVANT qu’ils ne commettent des attentats !
    Pensez-vous, ils ne pourraient pas profiter de leurs 72 vierges au paradis … !!

  5. Posté par cynocéphal le

    !!!!!!!ON NE PEUT PAS CONTRÔLER QQU’UN QUI N’A PAS PEUR DE LA MORT!!!!!!!

  6. Posté par Alex le

    Ce salaud doit figurer parmi les protégés d’Agnès Callamard, rapporteuse de l’ONU, qui veut des procès équitables.

  7. Posté par Luc Lemoine le

    En toute logique nos gouvernants devraient :
    1- Retirer la citoyenneté à ces monstres intégristes radicalisés et assassins ;
    2- Interdire le retour de ces individus abjects qui n’ont plus rien de bon à nous apporter ;
    3- Si un de ses criminels parvient malgré tout à revenir, il doit être arrêté, jugé et condamné pour crime de guerre et subir la loi martiale, étant donné qu’il a tué nos soldats !
    Luc Lemoine

  8. Posté par Nora le

    La mort ne fait pas peur à ces fanatiques abjects puisqu’ils sont convaincus d’aller au paradis en tant que martyr une fois mort. Mourir en tant que martyr représente à leur yeux la plus noble des morts. Une seule chose leur fait peur, c’est qu’on incinère leur corps après leur mort car pour eux ça signifie qu’ils sont privé de paradis. Quant les autorités incinéreront les corps de ces salopard et éparpilleront leurs cendres dans une décharge publique, beaucoup y réfléchiront à deux fois avant de commettre leur crimes.

  9. Posté par GENER le

    La roue et la mort!

  10. Posté par Antoine le

    « Je n’ai personne, je suis pauvre. Je n’ai que Dieu. C’était une question d’argent pour moi ».
    Bien sûr pour ce personnage le terme travailler est inconnu.
    Est aussi inconnu le respect de la vie d’autrui et le respect des femmes !
    Un tel personnage de devrait simplement plus exister .
    Et dire que la justice de nos pays occidentaux nous condamne pour des broutilles et lui il a 900 meurtres/assassinats sur sa  »conscience » et il n’est même pas inculpé, condamné, emprisonné.
    Un minimum de décence vis-à-vis de ses victimes !!

  11. Posté par Jean-Francois Morf le

    Il est fier d’avoir copié Mahomet. Vivement que les journaux bien pensants nous racontent la vie de Mahomet.

  12. Posté par Léo C le

    Il doit être de ces instants où le seul soulagement face à l’horreur et à l’indicible est de vider un chargeur sur ce genre d’individu qui ne mérite pas même le nom d’humain.

    Comme disait l’autre, je ne connais personne qui coure plus vite qu’une balle de 9mm.

  13. Posté par Michel Vasionchi le

    C »est trop facile de dire ça magnifie les même actes des autres djihadistes qui sont prés à mourir pour allez au paradis , les kurdes ont une méthode secrète millénaire pour leurs éviter le paradis …. castration vivante ,puis jeter devant le criminel les bijoux de famille aux cochons ,( si je suis « modéré » je n’en voudrais à personne car c’est une vérité moyenâgeuse .)

  14. Posté par charlene le

    Cet individu nauséabond ne devraient plus vivre

  15. Posté par kandel le

    PEINE DE MORT !

  16. Posté par Sergio le

    Ce sous-homme exprime probablement une des plus basses formes de la vie.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.