Jadis, Judith décapitait Holopherne… de nos jours, c’est Holopherne qui décapite Judith !

Version du Caravage, vers 1598-1599

C'est la première photo de l'une des deux touristes scandinaves retrouvées mortes dans les montagnes de l'Atlas marocain, avec de graves blessures au cou (ndlr: égorgées/décapitées).

Une Danoise, Louisa Vesterager Jespersen, et une Norvégienne ont été retrouvées mortes lundi.

Au moins une source affirme qu'elles auraient été décapitées – selon Sky News – mais les détails exacts ne sont pas clairs.

Le ministère de l'Intérieur a déclaré dans un communiqué que les corps des femmes avaient été trouvés avec "des signes de violence au cou" qui avaient été "causés par une arme blanche".

Les corps ont été découverts dans une région isolée, sur le chemin du Toubkal, le plus haut sommet d'Afrique du Nord, a déclaré le ministère dans un communiqué.

Selon la déclaration, une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de "l'incident criminel".

Helle Jespersen, la mère de Louisa, a dit à BT que la famille était complètement " brisée".

Elle a dit : "Elle était toujours heureuse et positive", ajoutant que sa fille voyait le meilleur en chacun.

La mère a dit qu'elle espérait que les enquêteurs trouveraient le "coupable", mais elle a admis qu'elle avait peu d'espoir.

Helle a parlé du moment où elle a appris la mort de sa fille par la police qui s'était présentée à sa porte.

"Quand je suis sortie et que j'ai vu qu'il y avait deux policiers, j'ai su ce qui s'était passé. Je me suis effondrée" a-t-elle dit.

Sur sa page Facebook, Louisa écrivait le 21 novembre : "Chers amis, je pars au Maroc en décembre. Un de vous qui y est allé ou des amis de la montagne qui savent quelque chose du Mont Toubkal ?"

Source: Daily Mirror

Traduction Cenator pour LesObservateurs.ch

Version de Louis Finson, vers 1607

Version de Carlo Saraceni, vers 1610-1615

Première version d'Artemisia Gentileschi, vers 1612

Deuxième version d'Artemisia Gentileschi, vers 1620

Version de Valentin de Boulogne, vers 1626

*****

Voir aussi: https://lesobservateurs.ch/2018/12/18/maroc-deux-femmes-touristes-tuees-a-larme-blanche/

2 commentaires

  1. Posté par Sergio le

    Quand comprendra-t-on qu’il ne faut pas allez là-bas ? N’avons-nous pas déjà une overdose de ces spécimens chez nous ? Je regrette pour ces jeunes femmes et leurs proches, mais un tel aveuglement ne peut être que fatal. Tous les remerciements et les congratulations peuvent être adressés à la société socialiste et à leur propagande délétère.

  2. Posté par orceaux le

    joli exemple de ‘novlangue: « retrouvée avec des signes de violence au cou causées par une arme blanche  »== Décaiptée ou égorgée !__Ils ont la plume vaseuse nos journalistes

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.