ONU et la CEDH : deux organismes islamophiles à dénoncer !

Gérard Brazon
Ancien Conseiller municipal et permanent syndical, souverainiste, responsable politique à Siel

19 novembre 2018 - par

Déclaration contre des organismes supra-nationaux comme l’ONU et la CEDHJ’aimerais vous parler de deux organisations que les Français connaissent peu et dont ils ne savent pas l’influence sur leur vie au quotidien. Ce qui pose, de fait, un souci premier sur l’idée que l’on se fait de la démocratie.

L’ONU pour commencer ! Une organisation qui nous coûte cher ! Un budget de 5,5 milliards de dollars ! Nous y contribuons à hauteur de 122,7 millions de dollars, soit 111 millions d’euros !

Les États membres ont, entre eux et sans l’avis des peuples, décidé de lui accorder une augmentation de 212 millions de dollars, soit 190 millions d’euros, dont 21 millions de dollars pour la nouvelle marotte onusienne que sont les droits de l’homme.

À l’origine, l’Organisation des Nations unies était une organisation internationale qui fut fondée avec 51 États en 1945. Depuis, ils sont 193.

À quoi sert ce machin, disait le général de Gaulle ? En fait, l’ONU a prouvé son incapacité à régler quoi que ce soit depuis sa création en 1945 !  Rien sur les guerres en Asie, en Amérique du Sud, en Afrique et même en Europe.

Où était l’ONU en Corée, au Vietnam, en Bolivie, en Argentine, au Congo, au Soudan, au Sahel, etc. et, plus près de nous, en Libye, au Yémen, en Syrie ?  La Libye qui est aujourd’hui dévastée à cause de l’impéritie, de l’inconscience ou de bien plus grave encore, de Nicolas Sarkozy et qui, désormais, sert de plate-forme à la mafia immigrationniste !

La prédominance des cinq nations inamovibles y est sûrement pour quelque chose ! L’ONU envoie des casques bleus, mais finalement laisse la situation pourrir sur place ! Elle pond des rapports larmoyants, prend des résolutions ne servant à rien et fait des déclarations et des constats, entre deux verres de champagne et des dîners entre soi, tout en réclamant des moyens supplémentaires !

Que fait cette organisation aujourd’hui ? Donner des leçons et imposer une direction mondialiste à l’ensemble des nations qui veulent rester libres et souveraines !

Au sein de l’ONU, il y a le Conseil des droits de l’homme. Un organe intergouvernemental qui a  la responsabilité de renforcer, « entre guillemets », la promotion et la protection des droits de l’homme autour du globe.

Qui est aux manettes de ce Conseil des droits de l’homme ?

L’Arabie saoudite, à travers Faisal bin Hassan Trad, a été déclarée « nouvel expert » des Nations unies pour les droits de l’homme ! Il a été choisi pour présider le panel du Conseil des droits de l’Homme en 2015 !

Il y a aussi des « experts » comme Amr Ahmed Ramadan, représentant de l’Égypte. De même que Alaa Youssef  du même pays et Mouayed Saleh pour l’Irak !

Le pire étant l’arrivée de l’Arabie saoudite à la commission des droits de la femme !

Quelle ignominie tout de même ! Choisir un pays qui promeut la loi islamique en considérant la femme comme étant inférieure à l’homme, qui l’oblige à se voiler sous peine de sanctions physiques, qui décapite sur la place publique des femmes qui furent des esclaves ayant tué leur maître pour avoir voulu les violer ! Qui fouette sur la place publique des blogueurs, des opposants politiques et qui interdit aux chrétiens de pratiquer librement leur culte, etc.

Bel exemple de probité, d’indépendance et d’honnêteté intellectuelle de la part de ces affligeants diplomates qui représentent leur pays à l’ONU et participent aussi à ses organismes métastasés par l’islam radical !

Que penser de ce pacte, initié par l’ONU et proposé à la signature aux chefs de gouvernement et aux chefs d’État, qui va assurer une défaite totale à des pays souverains en garantissant à chaque individu le droit de migrer dans le pays de son choix ? Quelque chose qui sort de ses attributions ! Un pacte qui détruit de facto les frontières, oblige les États à recevoir les clandestins dans le pays de leur choix et donc leur permet de choisir le supermarché le plus attractif où profiter d’un système social et politique qu’ils n’ont jamais contribué à mettre en place ni même financé par de quelconque contributions ! C’est bar ouvert à tous. Certains pays ont déjà refusé de signer, comme l’Autriche, l’Australie, la Hongrie, la Pologne, la République tchèque, l’Estonie, la Bulgarie et les USA.

*****************

Le deuxième organisme est la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). Chacun connaît la décision prise par cet organisme sur une affaire portée par une femme de nationalité autrichienne, madame Elisabeth Sabaditsch-Wolff.

L’affaire porte sur la condamnation de la requérante pour dénigrement de doctrine religieuse, l’intéressée ayant fait des déclarations insinuant que Mahomet avait des tendances pédophiles, dixit cette Cour européenne !

Madame Sabaditsch-Wolff, membre d’un parti politique qui n’était pas encore au pouvoir, fut condamnée par les instances juridiques de son pays. Ce qui pose l’indépendance de la justice d’un pays en fonction de ses opinions politiques ! Nous vivons la même chose en France avec l’acharnement judiciaire que certains subissent parce qu’ils déplaisent aux chiens de garde associatifs !

En Autriche donc, et ailleurs, on peut imaginer sans peine que c’est la même chape de plomb qui règne et protège lesdites minorités, à commencer par les adeptes de l’islam ! Après avoir épuisé ses recours en justice, madame Sabaditsch-Wolff  porta l’affaire devant la CEDH, cette juridiction européenne !

Mal lui en a pris puisque le jugement de cette cour a été la confirmation qu’il est impossible de dire qu’un homme qui épouse une gamine de 6 ans, la considère comme pubère à 9 ans et pouvant donc être pénétrée sexuellement et objet de plaisir, est un pédophile et de s’en offusquer ! Nous imaginons la terreur et la douleur de cette gamine ! Nous n’acceptons pas ces viols d’enfant ! Pas plus d’ailleurs que les viols en général ! Pas plus à Riposte Laïque que dans n’importe quel pays civilisé !

Nous savons que dans n’importe quel pays occidental, la pédophilie est rejetée et interdite sur tous les plans, aussi bien moral que judiciaire et religieux !

C’est interdit également dans bien des pays qui se revendiquent comme musulmans et qui ont fixé dans leur corpus législatif un âge minimum pour que les femmes puissent se marier ou être mariées ! Hélas, cela n’interdit pas les mariages arrangés dès la naissance de la gamine ou avec des adolescentes qui, lors d’un retour au bled, à la faveur d’un séjour en vacances, se retrouvent mariées par surprise, et de force, avec un presque vieillard !

Cet organisme a, par son jugement, remis à l’ordre du jour le délit de blasphème au nom du fait que cette femme aurait bousculé, voire choqué les croyances religieuses des musulmans autrichiens en dénigrant Mahomet ! Pourtant, les textes islamiques revendiquent cette réalité du viol d’une enfant qui s’appelait Aïcha !

Cet organisme condamne une citoyenne européenne pour une offense envers un personnage dont le modèle a peut-être existé il y a 1 386 ans ?

Que dit cet organisme à l’unanimité ? Qu’il n’y a pas eu violation de l’article 10 sur la liberté d’expression de la Convention européenne des droits de l’homme, et il justifie cette décision par la préservation de la paix religieuse en Autriche.

Madame Elisabeth Sabbadisch-Wolff a été dénoncée et accusée parce qu’elle a dit que Mahomet était un pédophile. Elle a été condamnée pour préserver la paix religieuse et parce qu’elle aurait offensé des musulmans autrichiens.

Pour la Cour européenne des droits de l’homme, le plus important était que ces propos n’avaient pas été tenus d’une manière objective contribuant à un débat d’intérêt général, mais pouvaient uniquement être compris comme ayant la visée de démontrer que Mahomet n’était pas digne d’être vénéré.

Personne n’imagine aujourd’hui que l’on puisse vénérer un pédophile ?  Bien sûr, il y a quelques attardés qui écoutent encore, et malheureusement, cet homme politique actuel qui, souvenez-vous, était ému par une gamine qui lui touchait la braguette !

On reste cependant très loin d’un homme qui est considéré comme parfait par plus d’un milliard et demi de croyants et qui est pour eux un exemple à suivre ! Mais il ne faut pas le dire, car cela pourrait choquer ceux qui le considèrent comme parfait !

Qui sont les membres de la CEDH ? Les juges sont élus par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe à partir de listes de 3 noms proposées par chaque État. Ils sont élus pour un mandat de 9 ans non renouvelable. Pour la France, c’est André Potocki qui siège parmi les 47 membres présents issus de pays dont on connaît l’attachement aux droits de l’homme, comme la Turquie, la Bosnie, etc.

Conclusion

Après ce rapide tour d’horizon de ces deux organisations, on peut tout de suite réaliser que les citoyens n’ont pas voix au chapitre ! Aucune de ces organisations n’est issue d’une volonté populaire !

Aucun citoyen lambda ne connaît l’étendue des pouvoirs qui sont confiés à ces hommes censés nous représenter dans ces instances !

Personne ne les connaît physiquement d’ailleurs, et personne parmi nous, qui sommes les gens du peuple, la plèbe, ne peut prétendre les contrôler à terme. Seuls peuvent le faire, sans doute, les politiques qui les ont nommés à ces postes !

Ce qui souligne l’importance de la représentativité de nos hommes politiques, pour lesquels nous avons pu voter, et leur indignité dans des décisions qui engagent les Français sans qu’ils le réalisent mais qui, finalement, les subissent !

Aucun Français ne sait véritablement que ses choix politiques aboutiront à des décisions contraires à ses intérêts dans ces instances !

Aucun Français ne connaît en détail les complicités qui existent clairement entre les représentants nommés par nos politiciens dans ces instances internationales, avec des pays qui sont loin de porter des idéaux humanistes et qui, bien au contraire, influencent de manière négative, dans ces instances judiciaires, une lutte contre la liberté d’expression et qui veulent imposer le blasphème dans nos codes juridiques.

Gérard Brazon (Libre Expression)

source:

8 commentaires

  1. Posté par lafronde le

    Les européens peuvent relativiser les décisions de l’ONU, en revanche la CEDH peut les contraindre car elle a été incluse dès l’origine dans la « construction européenne ». Loin de servir leurs droits, elle les accable des droits-créances des autres. Tournant le dos au principe de réciprocité, usuel dans les Traités internationaux, la CEDH applique les faux droits de l’ONU au seul territoire européen, à charge pour les Etats signataires et à leurs citoyens de pourvoir aux droits sociaux que les pays d’émigration n’ont pas fourni ! Le Gouvernement des juges est un gouvernement d’abrutis !

  2. Posté par Lucie le

    Ne pourrait-on pas en déduire que ces deux organismes sont également anti-chretiens ?

  3. Posté par Antoine le

    La Suisse (pays neutre) devrait démissionner de l’ONU (Organisation politique) et du CEDH (soi-disant organisation des droits de l’homme …).
    Lorsque un prophète mahométan viole une gamine de 9 ans cela s’appelle :
    voir définition du Larousse https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/p%C3%A9dophilie/58976 :
     »Attirance sexuelle d’un adulte pour les enfants, filles ou garçons ; relation physique avec un mineur. (En France, la minorité qui, au plan pénal, était auparavant de 15 ans, va désormais jusqu’à 18 ans.)  »
    Donc, il faut appeler un chat un chat !
    Les  »pôvres » muzz vénèrent depuis 14 siècles un pédophile !
    Si les muzz veulent blanchir Mahomet, il faut soit :
    – Revoir en profondeur le Coran (ce qu’ils ne veulent pas)
    – L’Académie française doit inventer une nouvelle définition de  »pédophile religieux »
    – Soit on interdit d’en parler (voir décision de la CEDH)

  4. Posté par Martine le

    Je suis une citoyenne du Québec et je viens tout juste de découvrir votre journal. J’adhère entièrement à vos propos. Un sombre avenir nous guette aussi bien chez vous en Europe qu’ici au Canada et plus encore au Québec. Trudeau ici comme Macron chez vous fera tout pour nous éliminer comme nation francophone en nous faisant entrer à coup de milliers d’illégaux que l’on ne désire aucunement et qu’eux mêmes ne veulent rien savoir de nos us et coutumes et de notre langue . je partage votre lien à tous mes contacts . Vous en valez vraiment la peine! Pour nos enfants et petits enfants nous avons l’obligation de ne pas lâcher.

  5. Posté par aldo le

    Avec cet article, https://lesobservateurs.ch/2018/11/20/ministre-hongrois-des-affaires-etrangeres-il-est-inacceptable-que-lon-distribue-ainsi-aux-migrants-des-cartes-de-credit-anonymes/ … vous pouvez ajouter ONU HCR (Croix-Rouge) à CEDH Regardez bien la carte de crédit alimentée selon toute vraisemblance par les milliards jetés par les fenêtres avec l’aide du C.F. et des parlementaires multi-passeports, milliards qui pourraient soulager les primes d’assurance maladie, déjà très fortement gonflées par l’obligation d’assurance imposée par cette Europe totalitaire, à cause de la socialiste Dreifuss, qui pour cacher les coûts réels de l’immigration de masse à ainsi mis leurs soins totalement gratuits parce que collectivement à notre charge, en plus des impôts et des taxes. Ce que les crapules gauchistes qui s’agitent contre ces primes monstrueuses font semblant d’oublier. Encore une raison de plus SOUTENIR IMPÉRATIVEMENT LE OUI A L’AUTODÉTERMINATION.

  6. Posté par Michel Vasionchi le

    Bravo article très intéressant, qui démontre bien que le concept des « droits de l’homme » , est largement instrumentalisé par les politiques des réseaux gauchocrates , que ce soit au national ou à l’ international ,avec d’une part l’ONU et sa multitude d’agences en cheville avec les ONG ….et de l’autre ,avec leurs agences et leurs relais nationaux d’ONG, cette collaboration multidimensionnelle visible et invisible est complétée par la CEDH …. et son beau panel de moralistes professionnels ,trop souvent à connotation largement socialiste, faut dire aussi, que cette nébuleuse à tout de même réussi en 50 ans , de devenir un contre pouvoir politique extra-territorial important ,et donc un  » boulet » , pour l’exercice de la démocratie directe et de la justice national de chaque pays

  7. Posté par SM le

    La Suisse devrait se « désabonner » de toutes ces organisations néfastes – ONU, CEDH, Human Rights Watch, Amnesty International, WWF, etc., etc.

  8. Posté par Alain Pottier le

    Je suis entièrement d’accord avec tout ceci. Je dirais simplement à l’auteur qu’il prenne connaissance (s’il ne le connaît pas..) du site « ISESCO ». Voir les stratégies, il y en a une qui est très intéressante.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.