Ministre hongrois des affaires étrangères : « Il est inacceptable que l’on distribue ainsi aux migrants des cartes de crédit anonymes »

Ces dernières années, la Hongrie a dépensé près d’un milliard d’euros pour la défense de ses frontières sud.

Et les migrants qui arrivent à l’Ouest des Balkans disposent de cartes de crédit gratuites qu’ils ont reçues. C’en est trop pour nous ! Car personne à l’UE – hormis des pays d’Europe orientale – n’a demandé comment on pouvait aider la Hongrie à défendre ses frontières. Il est donc inacceptable que dans le même temps, l’ONU et les différentes instances de l’UE distribuent au migrants des cartes de crédits anonymes.

Déclaration de Péter Szijjártó, ministre hongrois des affaires étrangères, en conférence de presse.

Traduction Cenator pour LesObservateurs.ch

Rappel : L’Union européenne attire les immigrants avec une carte de crédit prépayée

Un commentaire

  1. Posté par Tommy le

    A Munich, une Allemande de 15 ans a été violée successivement par cinq Afghans.
    Mais personne n’en parle, faudrait pas stigmatiser…
    Si quelqu’un pouvait publier cet article paru sur Polizei Munchen…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.