Médias. Comment on achète les journalistes

 

Udo Ulfkotte

Journaliste à la FAZ (Frankfurter Allgemeine Zeitung) de 1986 à 2003 , correspondant de guerre au Moyen-Orient et en Afrique

Extraits de sa conférence, vidéo :

 

10 : 00 – 13 : 00

Lorsque j’étais invité à accompagner des politiciens, on attendait de moi un certain compte rendu de la situation, selon des attentes politiques transmises avant chaque voyage. Il n’y avait pas d’obligation, mais en cas de non-conformité, vous étiez remplacé par un autre journaliste ayant des conceptions correspondant aux attentes des grands think tanks transatlantiques, des grandes fondations transatlantiques, ceux qui se trouvent derrière les grands médias en Allemagne et font que toutes les informations se ressemblent.

14.06  – 25

J’ai été invité par des milliardaires, comme par exemple le sultan d’Oman. Imaginez lorsqu’un homme pauvre comme moi arrive au sultanat d’Oman où la richesse est inouïe, avec ses plus grands yachts du monde. Le sultan possède un orchestre symphonique privé, pour la petite histoire il est propriétaire d’une auberge près de Garmich-Partenkirchen où il consomme de l’alcool sans être inquiété par l’interdit dans son pays, se fait livrer chaque jour, par jet privé, de la viande de mouton d’Irlande et d’Ecosse tout en étant membre d’une fondation pour la protection de l’environnement. Imaginez qu’en tant que journaliste vous êtes couvert de cadeaux, vous savez qu’on vous achète afin que vous transmettiez l’image voulue et vous savez que la liberté de presse et les droits de l’homme n’existent pas. Aux USA, en Afrique du Sud, en Namibie, par exemple où des filles attendaient les journalistes dans le lit de leur chambre d’hôtel. J’ai cessé à un moment donné de compter les cadeaux.

25 – 30

Pendant mes études en droit, politique et islam, j’ai été encouragé par un professeur à suivre des séminaires rémunérés pendant les vacances, à Bonn. Il s’agissait en fait de prises de contact des services de sécurité allemands sans que les étudiants le réalisent. Nous étions 20. Ces services ont repris contact avec moi dès mon arrivée à la FAZ.

30 – 31 : 30

J’ai eu par la suite des contacts très étroits avec le service fédéral du renseignement.  Il est arrivé que le service de renseignement me présente des articles auxquels j’apposais mon nom.

38 : 30 – 40 : 30

Le 30 septembre dernier, la chancelière Merkel a donné de nouveaux ordres pour la présentation des faits au public selon sa conception politique. Ceci est passé pratiquement inaperçu.

41 : 30 – 44

Je ne veux plus financer ce genre de journalisme. Il y a d’autres possibilités. Il y a les médias alternatifs, peu importe de quel bord. La vérité doit primer.

1 : 18 – 1 : 36

Selon des informations de personnes actives dans le domaine de la sécurité, nous avons un si grand nombre de combattants de l’EI en Allemagne que les services de sécurité ne sont plus en mesure de les surveiller. Qui dit le contraire ment. Nous sommes en possession de nombreux rapports des services secrets de pays voisins. Nous sommes prévenus, mais les politiciens et les médias ont fermé les yeux. Il y a un mois, un appel de Hongrie m’a effrayé, consterné. Il y a des migrants en route pour l’Autriche et l’Allemagne, dont on sait pourtant qu’ils sont combattants de l’EI, transportant des explosifs et des armes en petites quantités. Ils ne peuvent pas être soumis au contrôle, car la Hongrie subit des pressions de Bruxelles.

1 : 22 - 1 : 24

67 casernes allemandes (non désaffectées) sont utilisées pour l’hébergement des migrants. Dans un cas, une simple barrière a été montée provisoirement pour séparer les migrants des munitions !

1 : 25

Question dans le public : « Que pouvons-nous faire, chacun d’entre nous ? »

Il y a deux ans, j’aurais encore présenté une longue liste.  Il y a une année, nous aurions encore pu changer les choses. Ne perdons plus de temps. Il faut prendre des dispositions, monter des réseaux. Les jeunes de moins de 30 ans avec une excellente formation ont éventuellement des chances à l’étranger. Après 45 ans, il est trop tard, car même ailleurs les choses ne se passent pas bien. Il faut prévoir la subsistance (lui-même a déménagé à la campagne, son meilleur ami est boulanger), prévoir.

Les gens qui arrivent attendent qu’on les finance. Ce ne sont pas eux qui nous financeront, c’est la réalité. Nous ne pourrons pas vivre de nos rentes.

NDLR : Merci à Caroline pour la synthèse et la traduction

9 commentaires

  1. Posté par conrad.hausmann le

    Ca vient de sortir…une fois de plus l’Hebdo deteste notre site! La brosse à reluire des intellectuels autoproclamés.

  2. Posté par François le

    @Christian Hofer
    Merci pour l’info : « Markus Seiler (chef du service de renseignement suisse), l’affirme par ailleurs, «il n’y a pas d’indices qui attestent de la présence de terroristes parmi les migrants».
    http://www.24heures.ch/suisse/femmes-mineurs-attires-djihad/story/18783923 »

    Comment peut-il faire une telle affirmation, quels agents (et combien et comment) collectent ces indices sur des centaines de milliers de migrants qui déferlent en Europe ? C’est totalement illusoire !

  3. Posté par Christian Hofer le

    Interview de ce jour sur le 24H:

    Markus Seiler (chef du service de renseignement suisse), l’affirme par ailleurs, «il n’y a pas d’indices qui attestent de la présence de terroristes parmi les migrants».

    http://www.24heures.ch/suisse/femmes-mineurs-attires-djihad/story/18783923

    A mettre en parallèle avec ce que déclare Udo Ulfkotte: « Selon des informations de personnes actives dans le domaine de la sécurité, nous avons un si grand nombre de combattants de l’EI en Allemagne que les services de sécurité ne sont plus en mesure de les surveiller. Qui dit le contraire ment.  »

    Dès lors, est-ce que nos propres services de renseignements, financés par nos impôts pour nous protéger je le rappelle, travaille contre nous, pour nous endormir, même en Suisse?

    Il serait temps de se poser la question.

  4. Posté par Pierre H. le

    « 67 casernes allemandes (non désaffectées) sont utilisées pour l’hébergement des migrants. Dans un cas, une simple barrière a été montée provisoirement pour séparer les migrants des munitions ! »

    Voilà une façon délibérée d’armer subrepticement les migrants pour le grand remplacement !

  5. Posté par Un observateur le

    Oui, les médias sont très majoritairement à gauche, alors que la société entière glisse à droite. Il suffit de lire les journaux Suisse dont le Matin ou en France Libération etc…et de voir dans les émissions TV et radios, les célèbres journalistes, économistes, démographes, sociologues , artistes, comédiens etc…pratiquer la pensée unique de gauche.
    Si les hommes politique défendent leurs idées, ce qui est le jeu démocratique, il est insupportable de constater que les rédactions invitent majoritairement des personnalités avec des idées de gauche ( 80 à 100% ).
    Sur C dans l’air , comme sur Infrarouge, on n’invite jamais des personnalités comme Mme Tribalat ( célèbre démographe évincée depuis qu’elle met en garde sur l’immigration de masse. On invite un démographe qui défend le contraire ) , Camus qui prévient du grand remplacement , Pierre Cassin, Christine Tasin etc…des intellectuels qui se battent contre l’Islamisation et l’immigration de masse.
    Je pense que la droite a gagné la bataille des idées car la gauche n’a pas osé regarder le réel ( conséquences d’une islamisation/immigration massive sur la société d’accueil). En niant la relation entre immigration/islamisation et sécurité, cohésion sociale, identité, valeurs, mode de vie etc…la gauche est sous perfusion car les gens qui vivent le réel ne sont pas anesthésiés par l’idéologie humaniste angélique des partis de gauche ( écolos, verts, libéraux, socialiste etc…)

  6. Posté par Back le

    Que certains journalistes soit soudoyés pour livrer de fausses informations ne m’étonne pas ! Par contre délivrer de fausses informations journalistiques pour plaire et satisfaire certains détracteurs imbéciles me révolte !!!! Donc toute publication erronée devrait être sanctionnée avec la sévérité qui s’impose !!!

  7. Posté par boris le

    hollande, valls, fabius, bertrand, sarkozy, merkel, sont des membres de la secte maçonnique du Grand Orient de France, comme une multitude de journalistes de la bienpensance. Le GOF impose à ses membres les quotas de migrants et le remplacement des populations européennes par les musulmans. Fabius met tout en oeuvre pour augmenter le flot de migrants vers l’europe. Voir le lien suivant:
    http://ripostelaique.com/laurent-fabius-accuse-par-des-syriens-dapologie-du-terrorisme.html
    http://blogs.mediapart.fr/blog/philippejandrok/031015/le-peuple-francais-va-t-il-se-reveiller

    LE PEUPLE FRANÇAIS VA-T-IL SE REVEILLER ?

    03 octobre 2015 | Par philippejandrok

    LE PEUPLE FRANÇAIS VA-T-IL SE REVEILLER FACE A LA CRISE SYRIENNE SOUTENUE ET ENCOURAGÉE PAR UN GOUVERNANT CORROMPU A LA SOLDE DES ÉTATS-UNIS ?

    Laurent Fabius que les Français détestent cordialement depuis l’affaire du sang contaminé (1980-1990), ne cesse de faire des déclarations scandaleuses en prenant les Français pour des imbéciles, en insultant leur intelligence, en méprisant les victimes syriennes, en acceptant sur notre territoire des milliers de réfugiés dont nombre sont des terroristes et des assassins qui se sont glissés parmi les familles endeuillées. Nous n’avons pas de preuves de ce que nous avançons, nous disent les autorités, mais nous n’avons pas de preuves du contraire.

    Les déclarations de Fabius : « Al Nosra fait du bon boulot » sont suffisantes pour comprendre que cet homme a mésestimé les Français en les prenant pour des sots. Il a insulté la mémoire des victimes syriennes assassinées par ces criminels, qu’il a financé, armé ; il a affirmé que Bachar el-Assad avait utilisé des bombes chimiques contre son peuple alors que des témoins affirment le contraire, alors que d’autres témoins rescapés déclarent que les bombes sont parties de zones précisément contrôlées par Al Nosra.

    Notre Premier ministre, si fort dans la formule qui nous parle de « devoir de mémoire » pour le drame des juifs, et il a raison, il est important ce devoir, mais qu’en est-il du devoir de mémoire d’un peuple, le peuple Syrien, le peuple Irakien, le peuple Libyen, le peuple Afghan ?

    Ces peuples n’ont-ils pas droit au chapitre de l’histoire des drames de l’humanité ?

    Leur crime, et il est d’importance, est d’avoir des sous-sols riches, des ressources naturelles convoitées par les puissances de l’OTAN qui ont inventé une force, non pas pour defendres les opprimés du monde, mais pour les piller et detruire leurs pays pour les endetter par la suite pour leur reconstruction et les rendre esclaves de leurs sauveurs.

    2 millions de victimes civiles en Irak, n’est-ce pas suffisant pour éprouver le sentiment de deuil ?

    Fabius qui persiste et signe en critiquant les Russes et leurs attaques ciblées en Syrie, en prétendant injustement qu’elles sont mal ciblées, qu’elles tuent des civils, et cela, avant même que les avions russes n’aient décollé, quel toupet.

    Hollande, le pompon, qui à la tribune de l’ONU clame que Bachar el-Assad est le problème et que le « bourreau » doit partir.

    Quelle outrecuidance, quelle honte pour nous français d’assister à une telle gabegie.

    Ces deux sinistres individus ne représentent pas la voix du peuple français, il ne sont que des pantins à la solde d’un marionnettiste plus abjecte encore, Obama, qui au lieu de casser sa baraque, détruit l’humanité avec une telle jouissance qu’il en est écœurant.

    Lui et sa politique criminelle nous inspire un profond dégout et il ne faut pas être humain pour faire ce qu’il fait.

    Si la Syrie est aujourd’hui détruite, emportant dans cette destruction toute l’origine de la culture du monde, la France est détruite également mais par la mauvaise gestion d’un gouvernement, par les mensonges répétés et quasi systématiques d’un président qui s’autorise le droit de donner des leçons au monde, par ses ministres aussi lamentables les uns que les autres et les députés de ce pays qui, soumis au pouvoir de la corruption veulent faire de la France une seconde Arabie Saoudite sunnite et wahhabite.

    Pas étonnant que nos relations avec l’Iran ne puissent aboutir et que celles avec Israël soient sérieusement compromises.

    Notre rayonnement international s’apparente désormais à l’éclair de la traitrise, au point que les peuples tournent le dos à la France, comme le peuple de France tourne le dos à toute la classe politique française.

    Que doit-on penser d’un Claude Bartolone qui gagne 18 000 euros par mois en tant que serviteur de l’état et qui décide de débaptiser l’ile de France, ça gêne qui ? Ile de France ?

    Qu’on me le dise ?

    Des Bédouins dont l’empire s’écroule et qui vont faire la guerre au Yémen pour piller leurs ressources, comme ils ont soutenu Al Qaida et Al Nosra pour détruire la Syrie et piller les énormes ressources pétrolières situées dans les eaux territoriales de la Syrie ?

    Quand ces imbéciles comprendront-ils que le pétrole est une ressource toxique pour l’humanité et que des ressources non invasives existent ; mais justement, les Saoudiens, les USA et tous les pays industrialisés préfèrent s’enrichir et détruire cette planète pour leurs misérables intérêts financiers.

    Tout comme nous le voyons en France avec le traitre des traitres, ministre de l’Économie et sa complice douairière à l’écologie, qui autorisent la fraction hydraulique, en France, alors que le président avait promis du contraire, et que Juppé annonce qu’il n’est pas contre ? Traitres et menteurs, voilà la classe politique qui nous représente.

    Mais que sont ces gens qui méprisent autant les citoyens ?

    – Ce sont vos élus cher ami… me susurre une voix à l’oreille

    – Non, je n’ai pas voté pour cette racaille en costard.

    – Mais le peuple l’a fait.

    – Non, le peuple n’est pas responsable, il a fait confiance, il a cru aux belles paroles, il a tendu l’obole parce qu’il avait faim, parce qu’il avait soif de liberté, il croit, le peuple aux belles paroles des politiques, non pas parce qu’il est naïf, mais parce qu’il a l’espoir, il a cet espoir sublime de l’homme qui croit en l’homme pour que les choses s’améliorent ici bas, mais elles empirent dans les mains des sbires qui bafouent le droit, qui bafouent la constitution, qui bafouent l’humanité. Comment un politique, et combien sont-ils à gagner 18 000 euros par mois alors que des retraités qui ont travaillé toute leur vie touchent 700 euros de retraites ?

    Ces mêmes retraités qui ont payé de leur sueur le salaire de ces parasites constitutionnels ?

    Où est la France de la justice pour tous, que clame un Premier ministre qui se rapproche d’un Napoléon le petit aussi dictateur qu’il est ridicule ?

    Où est la justice, lorsque l’état jette à la rue des pauvres pour les remplacer par des migrants aussi pauvres ?

    On ne méprise pas un pauvre pour un autre, on aide les deux d’égale manière à moins d’avoir ourdi un plan machiavélique et c’est, je crois, ce qui se trame dans ce pays qui me fait honte, honte oui, par rapport à l’application des principes républicains qui sont détournés par une race de bandits qui se cachent derrière des principes de gauche qu’ils bafouent au quotidien au nez et à la barbe de tous.

    J’aimerais croire au sentiment national, mais avec la bande d’un Partit Socialiste désormais diabolique, j’ai perdu tout espoir et je dirais à mes frères syriens qui entrent en France après un long et pénible périple :

    « Lasciate ogne speranza, voi ch’intrate »

    « Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance… »

    Disait la voix des morts à Dante et Virgile aux portes de l’enfer à la recherche éperdue de la belle Beatrix, guide infernale, des stations en spirales de la peine et de la douleur des âmes humaines auprès de Satan. Non, amis, la France n’est pas encore l’enfer, c’est le purgatoire et nous sommes actuellement sur la même galère poussée par Charon vers une rive inconnue.

    Ce purgatoire dirigé par des succubes aussi méprisants que malfaisants qui ont pour intention malsaine de nous pousser dans le gouffre avec ce flux migratoire pour tirer les marrons du feu dans deux ans ; l’unique objectif est l’élection présidentielle qu’il faudra remporter coute que coûte, quitte à faire d’autres attentats, quitte à laisser la horde de terroristes d’Al Qaïda infiltrés parmi ceux qu’ils ont eux-mêmes assassinés, semer la terreur en France comme c’est déjà le cas en Allemagne, au point d’empêcher les personnes âgées de sortir, même pour aller voter, car les vieux ne voteront pas pour ceux qui les ont plongés dans le dénouement.

    Non ceux qui voteront seront les nouveaux arrivants pour remercier ce merveilleux PS de son accueil. Le PS qui se tient provisoirement sur la rive de l’Achéron ce premier fleuve infernal attend de convaincre les âmes qui se trouvent en face sur l’autre rive et pour les attirer à lui, il se rendra coupable de toutes les fourberies, des pires tricheries, comme il s’est rendu coupable des crimes les plus odieux au Moyen-Orient.

    Les Français ne le savent pas, mais ces pays que la France contribue à détruire, sont souvent plus civilisés, plus ouverts, plus socialistes qu’une gauche qui se cache sous les idées de Jaurès et qui pratique une politique mussolinienne pour ne pas dire pire.

    Nous vivons une époque formidiable…

  8. Posté par aldo le

    Acheter les journalistes ? Comment est-ce possible ? Avec cet article, on sait que ce fut une étape dans la sodomisation de la démocratie tout comme les photos des prières de rue nous le suggèrent. Mais aujourd’hui, les journalistes ne sont plus courtisés, sérieuse nuance, ils sont choisis courtisans.

    L’effet est spectaculaire sur la décomposition des médias et de leur capital de sympathie. Les acteurs du journalisme ne sont pas de vrais professionnels. C’est le surnombre de « journalistes » formés pour être inféodés à 90 % à la gauche et ses satellites, qui fait qu’ils sont cooptés au sein des partis, puis expédiés dans les salles de rédaction.

    La descente des médias traditionnels est d’autant plus exponentielle que « ses journalistes » n’ont aucune qualité pour exercer. Les télévisions, les radios nous imposent des crieuses, des aboyeuses des pleureuses aux voix stridentes qui nous cassent les oreilles. Et en plus on nous les impose moches sous prétexte de dictature des quotas, alors que ce ne sont en fait que des connivences de copinages politiques.

    C’est bien ce courant gaucho qui érige les nuls, les moches, les pervers en norme sociale pourvoyeuse de gouvernants. Et il y en a encore qui s’étonnent qu’un Hollande se présente comme normal, alors qu’il s’est affublé de ce qualificatif, tellement il doute de lui-même.

  9. Posté par François le

    Ainsi : « 67 casernes allemandes (non désaffectées) sont utilisées pour l’hébergement des migrants. Dans un cas, une simple barrière a été montée provisoirement pour séparer les migrants des munitions ! ».
    Sans parler du reste du témoignage, C’est ahurissant !
    L’Europe marche sur la tête !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.