Stockholm : une policière s’agenouille face aux manifestants de Black Lives Matter

A présent, les manifestations américaines, ont atteint la Suède. Aujourd'hui, les manifestants de "Black Lives Matter" se sont rassemblés à Stockholm.

Cependant, l'élément le plus saillant a été la réaction de la police suédoise: une policière suédoise s'est agenouillée avec un écriteau portant l'inscription "La violence blanche c'est de la violence". La soumission de la police provoque de vives réactions.

Des militants de gauche suédois avaient annoncé mercredi soir une manifestation sur la place Sergel à Stockholm en faveur du multirécidiviste noir-américain George Floyd décédé à la suite d'une intervention brutale de la police à Minneapolis.

A présent, des photos de la réaction de la police suédoise circulent. Une policière est agenouillée avec un panneau indiquant que "la violence blanche c'est de la violence". En pleurs, elle embrasse les manifestants.

Sur une autre photo, elle est représentée agenouillée avec un panneau :

 

 

 

Ci-dessous, une vidéo sur l'événement:

 

 

Selon des informations non confirmées, une voiture de police aurait dû être attaquée juste avant que la police suédoise ne s'agenouille devant les manifestants.

Sur Internet, les photos de la policière provoquent la consternation :

 

(Traduction automatique et rectification Christian Hofer pour Les Observateurs.ch)

Samnytt.se

 


Rappels :

L’entreprise de glaces Ben & Jerry’s : « Il faut démanteler la suprématie blanche »

Etats-Unis : Des extrémistes ont incendié une résidence avec un enfant à l’intérieur, puis ils ont bloqué les pompiers (Vidéo)

USA : un prétendu membre du Black Lives Matter oblige des Blancs à se mettre à genoux et à s’excuser pour leurs « privilèges blancs » (Vidéos)

Bâle : un graffiti géant appelle à tuer les policiers blancs

 

 

5 commentaires

  1. Posté par Poilagratter le

    Où sont les. Black lives matters. Losrsque chaque jour à Chicago un noir tue un autre noir ???
    Cf article site nouvelordremondial.cc

  2. Posté par Vincent Bonnevaux le

    L’absurdité poussée à son comble! L’esprit de culpabilité, l’esprit de détestation de soi et la repentance que l’ont imposent aux Occidentaux « blancs » rendent les gens complètement dingues. Nos sociétés « bisounours », basées sur le « bien vivre ensemble » et le multiculturalisme, risquent de plus en plus de sombrer vers des sociétés multiconflictuelles!

  3. Posté par Tictak le

    Faut qu’elle change de job, dans l’humanitaire par exemple. En ayant autant d’émotion, elle risquerait même de mettre en danger ses propres collègues lors d’une intervention musclée.

  4. Posté par antoine le

    Est-ce un droit régalien que de se mettre à genoux et de se soumettre aux manifestants ?

  5. Posté par poulbot le

    Elle n’a rien a faire dans la police , son geste est une humiliation pour toutes les polices du monde , les noirs vont en profiter de plus belle pour attaquer les blancs maintenant .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.