Alcool ménager (éthanol dénaturé et méthanol) et chlore : la désinfection contre le coronavirus en Chine

Cenator : Il y a deux mois, nous aurions déjà pu prendre conscience de la gravité de ce virus lorsque nous avions vu des images, venant de Chine, présentant des camions munis de canons désinfectants ainsi l’instauration d’un blocus stricte. Jamais à ma connaissance, la Chine n’a réagit avec un telle vigueur.

Ainsi, il était prévisible que la Suisse serait bien mois préparée à une telle épreuve ; le temps passant et le premier article de Stéphane Montabert ont confirmés ces craintes.

Stephan Montabert a écrit le 12 février 2020 :Coronavirus: l'urgent retour des frontières

« Beaucoup de gens vont mourir du Coronavirus. Mais aussi de l'incompétence des politiciens.

La pandémie originaire de Wuhan effraie et se répand de jour en jour. Le virus est plus rapide que les bureaucrates en charge de l'endiguer.

Depuis le début de l'épidémie en décembre, le foyer infectieux a pris de l'ampleur [...] »

 

Nos autorités, nos spécialistes auraient dû réagir d’une manière adéquate, en fermant à temps nos frontières, limier les transports à l’indispensable, faisant des stocks (de solutions désinfectantes, de masques et de gants, équipements en suffisance pour soins intensifs).

Comme la Chine craignait également une pénurie pour elle-même et que tout se fabrique en Chine, il aurait fallu agir vite.

Tous ceux qui ont persisté à parler de « grippette », du faible taux de mortalité du virus, et d’autres avis d’ « experts » devraient être traduits en justice ; il n’y a pas d’excuse à cela.
Lorsque l’on ne sait pas, on la ferme… et lorsque l’on est grassement payé pour l’ouvrir, on pèse ses mots. L’immunité de ces gens devrait cesser.

La RTS a encore essayé récemment (Infrarouge du 18.03 https://www.rts.ch/emissions/infrarouge/11170263-soiree-speciale-coronavirus.html   « Soirée Spéciale Coronavirus » ) de minimiser les dangers de propagation en racontant que de simples protections suffisent, s’il y a 1 ou 2 mètres de distance.

Dans les magasins de Suisse Romande : seul l’alcool comestible est disponible, alcool en trop faible concentration pour désinfecter.
Il est trop tard pour courir les pharmacies pour trouver de l’Ethanol.
L’eau de Javel est difficile à trouver.
Le gel désinfectant et les masques, gants, n’en parlons pas.
Les masques filtrant les virus, n’en rêvons pas.

Un bout de tissus serré autour de la bouche, c’est mieux que rien. Mais il ne faut pas oublier que lors de la Convention Chrétienne à Mulhouse, être simplement dans une salle avec 2500 personnes (où les gens respiraient, éventuellement toussaient) a permis d’infecter des centaines de personnes. Il ne suffit pas d’éviter les postillons, le virus, infiniment petit, nécessite de se protéger la bouche, le nez et les yeux.

*****

Le journal russe MK (Moskovski Komsomolets) a interviewé une habitante de Harbin – l’ancienne capitale russe de la Mandchourie – où jusqu’il y a peu la ville était en zone rouge à cause du coronavirus. Tujara Savvina explique comment se passait la désinfection et avec quels moyens pratiques les Chinois ont vaincu le coronavirus.

MK : Lors du pic de l’épidémie, les rues chinoises étaient traitées avec un mélange spécifique. Quel était-il ?

Touyara Savvina (TV) : Des véhicules ad hoc propageaient un mélange désinfectant. Je ne peux pas en donner la composition, mais l’odeur rappelait le chlore. Et les rues étaient couvertes d’une couche blanche, donc je pense qu’ils désinfectaient au chlore.

MK : Les entrées d’immeubles aussi ?

TV : Les entrées d’immeubles et les ascenseurs étaient lavés au chlore. Ça sentait, comme dans un hôpital.

MK : Avec quelle fréquence vous laviez-vous les mains ?

TV : À chaque fois qu’on rentrait du dehors. Et on les passait au gel hydroalcoolique. Il était souhaitable de se laver le visage aussi.

MK : L’une des règles principales, ne pas se toucher le visage pour que le virus n’entre pas par les muqueuses…

TV : Oui, on ne se touchait pas le visage.

MK : C’est difficile ?

TV. On s’y habitue. On y arrive.

MK : Vous stérilisiez aussi les vêtements pour l’extérieur ?

TV : Non, on les mettait s’aérer sur le balcon. Puis on les ramenait dans l’entrée et on les remettait pour sortir.

MK : Et pour les chaussures ?

TV : On passait les semelles au chlore.

MK : Et pour les produits achetés au supermarché ?

TV : Dès qu’on rentrait, on lavait à l’eau chaude les emballages, puis on frottait ça à l’alcool ménager.

MK : Et les poignées de portes ?

TV : Celles qu’on touchait après être allés dehors, à l’alcool ménager. N’oubliez pas de faire pareil avec les téléphones.

MK : Si vous touchiez quelque chose dehors, vous étiez gantés ?

TV : Oui, toujours en gants. Quand il faisait froid, on mettait les gants en latex par-dessus les gants, ensuite on n’a mis que des gants en latex. À usage unique, évidemment.

MK : Avez-vous des antiseptiques particuliers ?

TV : Tous les gens de notre ville se sont faits donner une bouteille d’alcool médical. Soit c’est le maire qui a donné, soit le directeur de la distillerie.

MK : À utiliser pur ou dilué ?

TV : Pur, quelle est l’utilité d’un alcool dilué ? Une bouteille d’un litre pour un mois suffit amplement.

MK : Qui étaient ces gens qui assuraient l’ordre dans les rues et mesuraient la température ?

TV : Les gens avec les brassards rouges, ce sont des volontaires, des habitants. En Russie on les appellerait des responsables de section d’immeubles. Les concierges et les gardiens s’y sont mis.

MK : Les masques ont connu une pénurie en plein pic de l’épidémie. Qu’avez-vous fait ?

TV : Les masques ont été en pénurie dès le début de l’épidémie. On n’en avait que 50, quand le dernièr a été utilisé, on les a lessivés et on les repassait. Tout ce qui était lié à la désinfection manquait : le chlore, les produits pour laver, le savon a été dévalisé, surtout celui anti-bactérien.

MK : Que mangiez-vous pour améliorer l’immunité ?

TV : On buvait du thé au gingembre râpé, au citron et au miel.

Traduit par Louis-Benoît Greffe

[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

3 commentaires

  1. Posté par Gérard Guichard le

    Ce virus est une maladie tropicale! Tant qu’un vaccin n’aura pas été trouvé, on sera soumis à cette « fièvre tropicale » qui peut être mortelle pour les plus fragiles!

  2. Posté par Jean le

    Il est évident que nos responsables politiques auraient mieux fait de suivre l’exemple de la Chine qui a officiellement arrêté l’épidémie . En matière d’information et de règles sanitaires la Chine est un bon exemple .

  3. Posté par antoine le

     »Beaucoup de gens vont mourir du Coronavirus. Mais aussi de l’incompétence des politiciens. »
    Surtout de l’INCOMPÉTENCE de nos politicards !
    Un blâme à Madame Isabelle Moret
    https://lesobservateurs.ch/2020/03/20/journalistes-et-parlementaires-irresponsables-la-recreation-est-terminee-le-coronavirus-est-arrive/
    Dr Leuba :
    https://lesobservateurs.ch/2020/03/08/philippe-leuba-conseiller-detat-plr-on-en-guerit-du-coronavirus-en-4-ou-5-jours-avec-dafalgan-si-on-nappartient-pas-a-la-population-a-risque/
     »Je ne saurais affirmer si notre Conseil fédéral et nos voisins de l’Union européenne ont agi ou non sous le coup de la panique ; mais si leur objectif premier a jamais été de ralentir la propagation du virus, le résultat est jusqu’à aujourd’hui un ÉCHEC ABYSSAL. »
    https://lesobservateurs.ch/2020/03/21/coronavirus-quand-les-rois-sont-nus/
    MENSONGES au niveau de L’État :
     »Madame Buzyn avoue qu’elle connaissait depuis le 11 janvier la gravité de l’épidémie, et que le gouvernement a menti au pays. »
    https://lesobservateurs.ch/2020/03/19/la-mascarade-de-buzyn-une-affaire-detat/
    L’OMS/WHO ce n’est pas mieux :
    https://www.dreuz.info/2020/02/26/coronavirus-quand-le-directeur-general-de-loms-dissimulait-des-epidemies-mortelles/comment-page-1/#comment-822517
    Le  »biopouvoir » en action :
    https://www.dreuz.info/2020/03/18/le-biopouvoir-en-action-ou-le-triomphe-de-lideologie-securitaire/
    etc …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.