Maroc: des bénévoles belges en short menacées de décapitation pour leur tenue «légère»

 

Sur les réseaux sociaux, un instituteur a appelé à décapiter deux jeunes filles en short sur un chantier. Un député a quant à lui dénoncé leur tenue «de baignade».

Des jeunes bénévoles belges travaillant en short sur un chantier dans le sud du Maroc ont provoqué des réactions virulentes: un instituteur a été arrêté après avoir appelé à les décapiter, tandis qu'un député dénonçait leur tenue «légère». L'instituteur âgé de 26 ans a été arrêté lundi pour «avoir publié sur Facebook un message haineux» contre ce groupe composé majoritairement de jeunes filles travaillant en plein air dans un village près de Taroudant, a annoncé mardi un communiqué de la Sûreté marocaine (DGSN).

 

 

Publié après la diffusion d'un reportage vidéo montrant ces bénévoles terrasser un chemin en short sous un soleil de plomb, son message appelait à leur décapitation, en écho de l'assassinat de deux touristes scandinaves perpétré en 2018 par des Marocains radicalisés au nom du groupe Etat islamique, selon des médias locaux. Cet homme qui vivait dans le nord du pays va être poursuivi pour «incitation à des actes terroristes», selon la DGSN.

«Depuis quand les Européens font ils des travaux en tenue de baignade?» s'est pour sa part indigné Ali El Asri, un député du parti islamiste (PJD, à la tête de la coalition gouvernementale) sur sa page Facebook, suscitant des réactions indignées qu'il a qualifiées de «terrorisme laïc». Les bénévoles intervenaient en liaison avec une association locale, comme l'expliquent des participants dans ce reportage. «Les gens sont très gentils et très amicaux, j'adore le Maroc !», déclarait notamment Luna, une des jeunes interrogées dans cette vidéo.

La plupart des commentaires sur la vidéo saluent toutefois le «dévouement» des ces bénévoles qui «sont venus faire le boulot à la place des responsables locaux». Le Maroc qui met volontiers en avant son image de pôle régional de stabilité et sa culture de tolérance arrive régulièrement en haut de tableau dans les classements consacrés aux pays dangereux pour les femmes faisant du tourisme seules.

Le Figaro

14 commentaires

  1. Posté par Habiba le

    Je suis marocaine et je peux tout simplement dire à mes compatriotes,,,honte à vous,,,

  2. Posté par Roundup le

    Du n importe quoi
    Fallait remplir la toile avec du vide. C ca la presse d aujourdhui.

  3. Posté par Sergio le

    Parmi les mille et une con….. à ne pas faire en étant jeune, il a celle du bénévolat chez les muslims. Cela n’a pas de sens, n’apporte rien à personne et est extrêmement dangereux.

  4. Posté par Jacques Beckie le

    Pourquoi travailler pour ces gens, en fait ceux qui viennent ici pourraient faire ce travail en babouches et djellaba…

  5. Posté par Mauron le

    Il y a de ça environ 5 mois je croise une amie qui me demande :
    -Toi qui connais beaucoup de monde pourrais-tu nous aider à trouver un travail bénévole d’été pour notre petite-fille elle RÊVE d’aller aider en Afrique ! »
    Je lui ai répondu que pour l’Afrique je ne connaissais personne mais que par contre je pouvais lui trouver rapidement un stage dans un EPHAD de la région.
    Réponse de la grand-mère :
    Ah non merci ! torcher des vieux et leur donner la bouillie C’EST PAS PORTEUR DANS UN CV !!!!!!!

  6. Posté par JeanPaul le

    Il ne faut jamais travailler bénévolement pour les muzz. Ils devraient s’apercevoir que, s’ils ne nous aiment pas, nous non-plus.

  7. Posté par Célestine le

    Pendant ce temps, des nuées de Marocains en âge de travailler envahissent l’Europe pour se faire entretenir gratuitement. Retour immédiat au pays!

  8. Posté par Anna le

    Nos gentils jeunes veulent tous « aider » les autres. Ils ne comprennent pas que tout le monde ne partage pas ces valeurs d’entraide. Il y a pourtant des gens pour qui le monde est divisé entre « croyants » et « infidèles », et c’est tout. De plus pour beaucoup de gens l’aide de l’extérieur est plutôt une humiliation. C’est comme de dire  » incapables, vous n’êtes pas capables de construire une route vous-même, mais des gamines, bien plus frêles que vos hommes en sont capables ». Donc vous pourriez penser à aider dans vos propres pays, il y a beaucoup de choses à faire aussi. Mais probablement que ce sont les écoles qui les encouragent à aller « aider » ailleurs uniquement. Tariq Ramadan aussi amenait ses élèves « aider » ailleurs.

  9. Posté par pepiou le

    Manifestement la vue de quelques adolescentes en short a dû affoler plus d’un barbu pervers frustré du slip.

  10. Posté par Antoine le

     »L’instituteur a été arrêté pour avoir publié sur Facebook un message HAINEUX contre ce groupe de jeunes filles »
    A-t-il été censuré sur Face-de-bouc ? Sa publication et sa diffusion prouve le contraire !!
     »Depuis quand les Européens font ils des travaux en tenue de baignade?» selon Ali El Asri, un député du parti islamiste.
    On constate qu’il n’a JAMAIS allé à la plage ou à la piscine dans un pays occidental; il y a une différence fondamentale entre être en short ou topless !!
     »Le Maroc arrive régulièrement en haut de tableau dans les classements consacrés aux pays DANGEREUX pour les femmes faisant du tourisme seules ».
    Il y a des fâcheux précédents avec décapitation réelle de 2 touristes !
     »… un reportage vidéo montrant ces bénévoles terrasser un chemin en short sous un soleil de plomb »
    C’est un comble ! Ce sont des volontaires qui travaillent pour le Maroc et ce sont des migrants économiques du Maghreb qui envahissent l’Europe pour toucher des allocs et surtout NE PAS TRAVAILLER !

  11. Posté par Vautrin le

    Bon : «Depuis quand les Européens font ils des travaux en tenue de baignade?» Eh bien ! Parce que les « locaux » sont trop fainéants pour faire le boulot eux-mêmes. S’il n’en allait pas ainsi, il y aurait des turbans, des djellabas voire des burkas sur le chantier, pardi !
    Ceci dit, on se demande si ces filles ont les pieds sur terre : a) elles vont trimer (probablement gratis pro Deo) chez des gens pas vraiment finis qui haïssent les « koufar » b) elles se vêtent comme si elles étaient à Knokke-le-Zout, faisant fi des fantasmes des mâles frustrés par les corâneries. Si elles espèrent civiliser ces zigotos par leur dévouement, ces derniers leur administrent la preuve que l’utopie ne fait pas le poids face au fanatisme religieux.
    J’aimerais que cette leçon soit méditée par tous les ahuris qui croient que la Bête peut se muer en prince charmant : le coran n’est pas une waltdisniaiserie, c’est un livre qui égorge pour de vrai.

  12. Posté par Bussy le

    Elles s’amusent ou alors leur travail est vraiment utile ?
    Dans le deuxième cas, le font-elles parce que tous les Marocains qui pourraient le faire se la coulent douce en Europe ?

  13. Posté par Léo C le

    L’engagement de ces jeunes femmes est d’autant plus louable qu’il se substitue à une initiative locale.

    D’autant plus louable qu’elles opèrent dans un pays, en principe, hostile généralement à la culture occidentale.

    J’ai moi aussi un principe depuis de nombreuses année, par respect envers des valeurs auxquelles je crois, autant que par précaution: ne plus mettre les pieds dans un pays muzz.

    C’est s’éviter bien des ennuis.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.