Police néerlandaise infiltrée par des gangs criminels

Rapport choc aux Pays-Bas : nombreux policiers impliqués dans des crimes,
en grande partie à cause de la culture clanique

Un rapport confidentiel a provoqué une onde de choc aux Pays-Bas : une grande partie de la police néerlandaise a des liens avec le crime organisé.

Le contenu du rapport a été publié par le quotidien néerlandais Algemeen Dagblad.

C’est une terrible surprise dans un pays est généralement considéré comme ordonné et respectueux des lois.

Les policiers issus de l’immigration semblent jouer un rôle particulièrement important dans les activités criminelles. Le fait est rapporté même par le très politiquement correct Guardian.

Des dizaines de policiers ont été licenciés pour corruption, négligence, atteinte à la sécurité et utilisation abusive des ordinateurs de la police.

Le rapport ajoute que ces révélations ne sont peut-être que la « pointe de l’iceberg ». Dans tout le pays, la police a été infiltrée par le milieu du crime.

Sans la région centrale du pays,19 policiers sont accusés d’être liés au milieu des grands criminels.

A Utrecht, un policier de haut ranga été licencié et accusé d’avoir reçu des pots-de-vin d’un célèbre baron de la drogue nommé Ridouan Taghi. Ce Taghi et 15 autres criminels liés à lui sont actuellement en jugement, accusés d’avoir organisé une série de meurtres dans le milieu clandestin.

À Amsterdam, un policier de 55 ans a été arrêté la semaine dernière. Plusieurs agents de la capitale néerlandaise ont été suspendus ou licenciés pour possession de drogues dures, fraude documentaire, manipulation d’ordinateurs de l’Etat et divulgation d’informations confidentielles.

Jan Struijs, président du syndicat de police NPD, exige que l’on fasse beaucoup plus pour empêcher que des policiers soient recrutés par des milieux criminels.

Une grande question se pose : Comment se fait-il qu’un si grand nombre de policiers d’un pays traditionnellement respectueux de la loi soient si profondément impliqués dans des activités criminelles ?

Un rapport publié il y a deux ans par le ministère néerlandais de la Justice semble fournir une partie substantielle de la réponse.

Selon le Guardian, ce rapport a constaté que 40 % des cas de violation de leurs obligations concernaient des policiers issus de l’immigration – une surreprésentation crasse puisqueseuls 7 % des forces de police sont issus de l’immigration.

Le rapport du Ministère de la justice souligne que certains groupes ethniques parmi les immigrants sont beaucoup plus criminels que la moyenne de la population.

En même temps, le rapport souligne que les communautés d’immigrants sont caractérisées par des liens très étendus et forts au sein des familles et des clans. La fidélité va au clan plutôtqu’au reste de la société.

Pour certains policiers néerlandais issus de l’immigration, cela signifie qu’ils sont soumis à de fortes pressions de la part de criminels dans leur propre environnement et qu’ils cèdent souvent à ces pressions.

Le ministère néerlandais de la Justice souligne une conséquence très grave de la politique d’immigration irresponsable qui a été menée aux Pays-Bas et dans le reste de l’Europe :

Il existe une société parallèle d’immigrants de plus en plus nombreuse et forte, en particulier issue du monde musulman. Cela crée des liens très problématiques entre les milieux criminels et les forces d’application de la loi.

Source : Shocking report from Netherlands: many police officers involved in crimes, much due to "clan culture" - Voice of Europe
Résumé Cenator

Article plus complet : Dutch police are being infiltrated by criminal gangs, report says- The Guardian

 

 

 

 

 

 

8 commentaires

  1. Posté par miranda le

    Comme je vis partiellement dans ce pays, j’ai pu constater qu’il y a un état d’esprit particulier chez ce peuple. Ils ne sont pas le doute vis-à-vis d’eux-mêmes comme nous. Le doute, la culpabilité, si bien exploitables par la bien pensance chez nous, ne peut pas l’être dans ce pays.
    Un peu de doute leur aurait permis plus de finesse, de précision, de prudence dans le recrutement de leur police..

    Par contre, je me suis toujours demandée si leur simplification de tout, « le tout va bien » était vraiment due en une confiance en la vie ou si c’était une paresse intellectuelle.

    Mais quand ils se sentent trompés, leur réveil est germanique. Ils ne font pas dans « la dentelle » comme on dit chez nous. Ils peuvent être très brutaux en verbe comme en action.
    Sauf dans la classe « supérieure » capable d’arrondir un peu les angles.

    Avoir prôné le vivre ensemble dans ce type de pays est très dangereux, car la méfiance est absente de leur comportement, surtout envers les autres cultures. Et comme ce sont des amoureux de la paix de l’esprit , ils sont capables d’un déni de la réalité, plus fort que chez nous.
    Nous EUROPEENS avons oublié une leçon essentielle de la vie : que le prédateur existe et existera toujours. Et nous avons tous une façon particulière de nier cette réalité. Ce qui nous a bien piégés. En sortirons nous ?

  2. Posté par Antoine le

     »Le ministère néerlandais de la Justice souligne une conséquence très grave de la politique d’immigration IRRESPONSABLE qui a été menée aux Pays-Bas et dans le reste de l’Europe :
    Il existe une société parallèle d’immigrants de plus en plus nombreuse et forte, en particulier issue du monde musulman. »
    Et on viendra nous soutenir le contraire ! Les muzz ne sont pas là pour s’intégrer ou s’adapter; cela n’existe PAS dans leur monde !
    Ils sont là pour nous remplacer ou plus simplement pour nous soumettre (par la force si nécessaire).
    Il n’y a qu’a lire leur mode d’emplois ! (Esclavage)
    https://www.dreuz.info/2017/08/15/je-crois-rever-la-tunisie-reconnait-que-lislam-na-jamais-aboli-lesclavage/

  3. Posté par Antoine le

     »Les policiers issus de l’immigration semblent jouer un rôle particulièrement important dans les activités criminelles ».
    Lorsque le chaos sera partout, ne compter surtout pas sur la police, gendarmerie ou même l’armée pour défendre vos intérêts !
    TOUT est infiltré !
    – Par les muzz
    – Par la/les mafia
    – Par les gangs (Kosovars, Maghrébins, etc …)
    Tous les trafics illicites (drogues, prostitution, traite d’êtres humains, faux papiers, etc …) passent entre leurs mains !
    Réveillons-nous et RÉAGISSONS !
    Le réveil va être très dur !

  4. Posté par aldo le

    @Bussy le 29 juillet 2019 à 23h13 ce véritable péril constitue une menace généralisée bien réelle. On le voit avec la gestion du dénommé Maudet, qui s’est débarrassé de certains problèmes risquant de nuire à sa carrière de petit Napoléon d’opérette. La démonstration est déjà faite que le PLR soutient des étrangers conspirateurs à l’intérieur même de l’État et n’a pas hésité lors de sa tentative de putsch « démocratique à la manière de Macron » relative à sa tentative d’accession au Conseil fédéral de faire nommer cette imposture « démocratique » « Opération Valmy ». Ce qui en dit long sur le nombre imposants d’intrigants soutenant l’étranger au sens large, à travers les cadres de l’Etat profond… suisse (?) et surtout leurs origines. On peut aujourd’hui même en mesurer les conséquences. https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/usine-doit-espace-nondroit/story/15157157 Et dire que certaines de ces canailles veulent toujours nous faire voter par internet… ce qui finalement se comprend. Voilà en quoi l’attentisme de Maudet a été un redoutable laissez faire: https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/usine-doit-espace-nondroit/story/15157157 mais pourquoi devons-nous à tout prix avoir des gens au pouvoir sur lesquels l’islamisation agit comme un levier ? https://lesobservateurs.ch/2018/06/17/le-parti-socialiste-suisse-consacre-un-seminaire-a-lislam/

  5. Posté par Jacques Beckie le

    « Recrutés » par des organisations criminelles ou déjà criminels lorsqu’il sont engagés dans la police ?

  6. Posté par Françoise le

    Tout comme la police française, allemande, autrichienne etc.

  7. Posté par Bussy le

    Et dans la foulée, c’est aussi une manière de faire comprendre aux Européens de souche qu’ils ne peuvent plus compter sur la police pour les protéger quand ça tournera à la guerre civile… et certainement encore moins à l’armée dont une plus grande partie des effectifs doit être issue de l’immigration musulmane.
    D’ailleurs en France, les gilets jaunes ont subi une féroce répression, alors que les banlieusards peuvent brûler des centaines de voitures sans qu’il y ait la moindre réaction des forces de l’ordre.
    La bonne nouvelle, c’est que les élites bien-pensantes et autres bobos la tête dans le sable se rendront bientôt compte qu’ils ne sont plus protégés non plus !

  8. Posté par Sergio le

    On dirait que les hollandais découvrent le problème. Il se pose également au sein des armées envahies par l’émigration. En cas effectif, pensez-vous que cette engeance va tirer sur ses propres frères de race ? Jamais de la vie, ils tireront sur les populations qui les ont accueillis. Refugees welcome.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.