Le Parti socialiste suisse consacre un séminaire à l’Islam

Le Parti socialiste a tenu une conférence ce samedi (16 juin 2018) à la Maison des religions à Berne. Un débat sur les musulmans, avec des musulmans. L’interview d’Ada Marra, Conseillère nationale PS/VD.

(Note : Alors que les pays d’Europe commencent à se réveiller de leur torpeur et à réaliser qu’ils vont inéluctablement soit vers des conflits interethniques graves avec les populations qui les ont envahis, soit vers leur propre disparition, les socialistes suisses établissent un plan avec les musulmans pour l’avenir de notre pays.)

(L’immense majorité des invités de Forum, émission de grande écoute en Suisse romande, sont des socialistes ou des complices : écolo, ONG… Pratiquement chaque émission a son socialiste qui vient diffuser sa science, sans compter les débats où ils sont systématiquement invités.)

Voici ce que nous rapporte d’Ada Marra de cette journée islamo-socialiste.

Marie Giovanola : Qu’est-ce que l’islam en Suisse ? L’islam est-il soluble dans la démocratie, les valeurs de liberté et d’égalité ? Pourquoi est-ce important aux yeux du PS de consacrer une conférence à l’islam ?

Ada Marra : C’est assez original en Suisse, nous sommes le seul parti à organiser une discussion sur cette thématique avec les musulmans.

Marie Giovanola : Mais c’est un thème central à l’UDC, le PDC y a également consacré de nombreuses réflexions. Vous ne faites pas du suivisme ?

Ada Marra : Non, nous on traite les gens d’abord de citoyens, de personnes de confession musulmane, il y a une diversité dans cette communauté…

Marie Giovanola : Vous voulez reconnaître l’islam en Suisse ? Cela a été débattu aujourd’hui ?

Ada Marra : C’est vrai que c’est une de nos suggestions, j’avais déjà déposé en 2014 la reconnaissance de toutes les communautés religieuses. Ici il s’agissait de parler des conditions.

Reconnaître l’islam banalisera cette religion, lui fera moins subir l’islamophobie et d’autre part, cela obligera les musulmans à se structurer, nous aurons des partenaires, des associations juridiques avec qui discuter, mais évidemment il y aura un certain nombre de critères à respecter : le temps établi dans le pays, la transparence des comptes, etc.

Marie Giovanola : N’y a-t-il pas un risque que des contributions financières aillent dans de mauvaises mains ?

Ada Marra : Il faut briser un tabou : contrairement à ce qui se dit, il n’y a que très peu de mosquées ou de centres culturels qui sont financés par l’étranger. Il y a une trentaine d’imams payés par exemple par la Turquie parce qu’en Suisse il n’y a pas les moyens pour les payer .

N’oublions pas que, comme les catholiques, les protestants ou les juifs, les musulmans ont un rôle social dans nos sociétés.

Marie Giovanola : La liberté de religion ne suffit pas ?

Ada Marra : L’Etat pourrait d’une part mieux contrôler et d’autre part atténuer l’inconscient collectif qui dit que islam = diable, malheur et djihadisme.

Ce qu’Ada Marra retient comme essentiel de cette journée enrichissante :

- Le rôle du fédéralisme dans ces question est important puisqu’il y a des communes qui ont des services de prévention (pour prévenir quoi, Mme Marra ? puisque pour vous l’islam n’est pas équivalant au diable, au malheur et au djihadisme ?). Le canton de Vaud, par exemple, reconnaît déjà un certain nombre de communautés religieuses (Marra tourne autour du pot), les musulmans vont probablement faire une demande également.

- Au PS, nous pouvons discuter, il n’y a pas de tabou autour de ces sujets.

Marie Giovanola : Vous avez déjà déposé un texte à Berne pour la reconnaissance de l’islam.  Est-ce que le parti socialiste va lancer une initiative en ce sens ?

Ada Marra : Non, ce n’est pas à nous de le faire comme ça, mais il faut surtout sortir de cette espèce de de dominance du mâle alpha à la Gerhard centrée sur le christianisme et sur l’Europe, il faut sortir au fond de la discussion de la religion identitaire, que ce soit chez les musulmans ou chez les catholiques et les autres. On parle à des citoyens de confession x ou y et pas sur une théorie ou un fantasme.

Marie Giovanola : On est à 16 mois des élections fédérales, est-ce que ce n’est pas aussi parce que c’est un sujet politiquement trop chaud de lancer une initiative sur ce thème brûlant qui pourrait ne pas faire plaisir à tout le monde ?

(Ada Marra  essaie de s’en tirer en répondant à moitié:)

Ada Marra : Au parti socialiste, Madame, on défend la classe moyenne, les précarisés, l’accès à la formation, aux soins, on n’est pas là pour dire… on n’est pas les théologiens. Par contre, égalité pour tous, amener des réflexions, c’est notre rôle et nous continuerons à le faire.

Quant à la reconnaissance de l’islam, Marra tergiverse:

Nous allons continuer de réfléchir au niveau local, les choses avancent à des rythmes différents, à des rythmes locaux, avec des sensibilités différentes…

(De notre vivant, nous n’avons jamais vu un socialiste  faire quelque chose  qui ne soit pas accompli dans un but électoral. Être socialiste, c’est se battre pour être élu et se maintenir au pouvoir et rien de plus. Pour y parvenir, ils se servent d’une idéologie qui a échoué partout et toujours dans le monde, amenant morts, misère et désolation. Pour arriver au pouvoir, les socialistes se servent de toutes les causes pouvant amener les électeurs à voter pour eux : toucher les gens aux « tripes », une apparence de générosité envers les faibles, une apparence de justice, une apparence d’égalitarisme, tout cela aux frais des autres. 
Parallèlement, les socialistes ont accaparé les postes publics les mieux payés. Ils ont placé leurs pions aux postes clés, à ne rien faire, tout en favorisant l’assistanat, le parasitisme, l’invasion migratoire… en ruinant la classe moyenne et, plus globalement, le pays, la civilisation. 
Les socialistes ne tolèrent aucune concurrence, dès qu’ils mettent un pied dans la porte, que ce soit dans les médias, l’enseignement ou le monde politique, ils veulent y régner sans partage et éjectent tous ceux qui ne pensent pas comme eux.
Il n’y a pas de plus grand ennemi de la Suisse que les gauchistes.

Notre survie dépend de notre capacité à les neutraliser.

Si nous sortons vainqueurs de la crise civilisationnelle actuelle (probablement la crise la plus grave que l’Occident ait connu), nous serons obligés d’interdire les partis socialistes au même titre qu’il a fallu interdire les partis nazis.)

Résumé et commentaires : Cenator, 17 juin 2018

12 commentaires

  1. Posté par SD-Vintage le

    Mme Mara est d’abord une narcissique, avec peut-être, à vérifier, une touche de schizophrénie.
    Pas de séminaire sur le bouddhisme ou le confucianisme : Pour le PS, c’est visiblement toujours avec les mêmes que les problèmes apparaissent…

  2. Posté par Amarillys Taylor le

    Il faut interdire le socialisme qui fait des peuples mendiants accros à ce que on leur donne. L’islam représente une idéologie néfaste très proche du nazisme qui doit être interdite pour ses positions rétrogrades, misogynes, incultes qui ne peuvent pas être acceptées par la culture occidentale. Ces migrants de 2ème génération comme Marra haïssent le valeurs de la démocratie
    qui sont partie intégrante du peuple suisse.

  3. Posté par aldo le

    LE BAUDET DE LA TOUR MAUDET NOUS PREPARE UN SALE COUP ! Revenu d’Islamie, le voici comme toujours prêt pour des trahisons à répétitions. L’odeur de l’or et des harems l’a mis en transe pour une bonne condition de léche-babouche. L’Emir lui a dit: « Baudet largue ton bras droit de gauche et prend Ramadan sinon hallah t’aura. » Le Baudet par l’odeur alléché lui teint à peu près ce langage. « Fier et illustre Emir, Ramadan est en tôle, ce n’est donc pas son rôle. Il y a au P.S. une Nadia Méric qui fera mon affaire, soit certain qu’elle saura à tes injonctions plus que plaire ». Et voilà le Baudet qui de retour largue son socialiste de bras gauche pour une curieuse plante vénéneuse. https://files.newsnetz.ch/story/2/2/1/22131025/3/topelement.jpg Vous voyer le torchon ? C’est ce qui sert aussi à Nadia de Casablanca et qui va servir d’étendard à des provocations islamiques jusqu’au Conseil des tas.
    http://static8.viadeo-static.com/mJIHnRPfWezabh0wUJJmJXIBYW4=/300×300/member/00226pvgfdlcur17%3Fts%3D1375710999000
    Et les mata-hari sont toujours incognito http://www.ps-ge.ch/wp-content/uploads/2017/07/Nadia.png
    Dans quelques jours les médias de gauche vont arrêter immédiatement la fusillade médiatique.
    https://eag-ge.ch/que-cache-reellement-le-voyage-de-maudet-aux-emirats/
    Avec cette autre Nadia célèbre vous auriez dù immédiatement tiquer.
    https://lesobservateurs.ch/2017/11/10/suisse-la-presidente-de-lassociation-des-femmes-musulmanes-defend-tariq-ramadan-personne-na-pitie-des-musulmans/
    Donc avec un frisé défrisé prétentieux candidat au Conseil fédéral, on peut s’attendre à toutes les trahisons ! https://files.newsnetz.ch/bildlegende/55956/697904_pic_970x641.jpg

  4. Posté par Diane le

    L’utilité de cette journée a été de réaliser qu’au sein même du PS il y a un courant islamo critique. Ce courant a besoin de notre soutien à tous, car pour lutter contre l’islam il va falloir aller au delà des clivages gauche/droite.

    Il ne faut pas laisser l’islam gagner en nous divisant pour mieux régner.
    Au contraire il faut rassembler tous les Suisses de bonne volonté, de gauche ou de droite, et mettre en pratique notre devise nationale « Un pour tous et tous pour un  » contre l’islam.

    Car isolés nous n’y arriveront pas.

    Et Ada Marra est peut-être la préférée des journalistes, mais elle ne représente pas tous les membres du PS : la dissidence gronde, il faut la soutenir.

  5. Posté par Sceptisuisse le

    Mme Marra veut “ atténuer l’inconscient collectif qui dit que islam = diable, malheur et djihadisme“, c’est à dire qu’elle veut ”démentir l’évidence que islam = diable, malheur et djihadisme”.

  6. Posté par Bussy le

    Quand l’Europe basculera dans la charia, les mâles alpha… blancs on avait compris… auront une petite consolation de voir ces cruches devoir porter la burqa et être confinées dans leur cuisine !

  7. Posté par JeanDa le

    « Il n’y a pas de plus grand ennemi de la Suisse que les gauchistes.
    Notre survie dépend de notre capacité à les neutraliser.[…] nous serons obligés d’interdire les partis socialistes au même titre qu’il a fallu interdire les partis nazis. »
    On ne peut pas mieux dire !

  8. Posté par Antoine le

    Ada Marra : C’est vrai que c’est une de nos suggestions (de reconnaître l’islam comme religion)
    L’islam n’est PAS une religion, c’est une idéologie !! Et cela change tout y compris le status de la femme !
    Adada Marra est en train de scier la branche sur laquelle elle est assise … Pour défendre les femmes elle ferait bien de changer de discours, surtout concernant l’islam !!

  9. Posté par Dominique Schwander le

    Ce n’est pas parce qu’on voue une sorte de vénération, un attachement passionné d’aficionado, voire un culte à une des douze principales divinités gréco-romaines, un sportif dieu du stade, un petit dieu fils à maman, la politique, une idéologie, un führer, un guérisseur, l’aveugle dieu du hasard, le dieu dollar, le politiquement correct, etc, qu’on les considère comme supérieurs, voir même qu’on a la conviction ou fait croire que tel dieu, telle divinité, tel guide, tel messager, tel guérisseur, tel dirigeant, etc, ont des pouvoirs surnaturels, qu’on a une religion. Il y a croyance et croyance, superstition et superstition, religion et religion, idéologie et idéologie, conviction, secte, chapelle, clan, coterie et foutoir. Ces socialistes ont fait un foutoir de cette maison des religions qui a accueilli une idéologie néfaste vieille de XIV siècles.

  10. Posté par Marcassin le

    @ Jeferson,
    L’un n’exclus l’autre

  11. Posté par G.Vuilliomenet le

    Apparemment, ce crétin au féminin ne s’est jamais demandée pourquoi où partout il y a des communautés de musulmans de plus de 5% il commence à y avoir des problèmes de cohabitation.
    « Au PS, nous pouvons discuter, il n’y a pas de tabou autour de ces sujets. »
    Ahahahah! Ce n’est pas tout-à-fait le retour que j’ai eu d’un ami qui a participé à ce séminaire et qui a discuté avec un membre du PS, mais je n’en dirai pas plus.

    A Cenator: aujourd’hui il n’y a rien dans notre Constitution qui peut permettre de poursuivre des politiciens qui oeuvrent à nuire à la Suisse. J’attends toujours des partis patriotes suisses qu’ils lancent une initiative dans ce sens:

    https://mouvement-9fevrier.org/projets/loi-sur-la-responsabilite-politique/

    Malheureusement, comme je l’ai écrit dans un autre commentaire, ce mouvement du 9 février semble mort.

  12. Posté par Jeferson le

    Je propose que l’on se cotise pour lui offrir une canne blanche et un labrador. Je pensais que Mme Mara était complètement idiote, je me rends compte qu’elle est complètement aveugle…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.