Cologne : un département spécial pour poursuivre les commentaires haineux sur Internet, en collaboration avec les médias

Le procureur Christoph Hebbecker enquête sur les individus qui diffusent des propos haineux sur Internet. On le surnomme parfois "Stasi-Hebbecker". Mais il est fermement convaincu que son travail favorise la liberté d'opinion.

Le jour du procès survient. Le juriste de 34 ans se lève et lit une série de commentaires haineux dans l'atmosphère stérile de la salle d'audience. Le défendeur les a publié dans l'anonymat d'Internet, croyant que ceux-ci ne pourraient jamais être poursuivis. Mais à présent, ces slogans de droite sont liés à son nom et à son visage. Et il doit en répondre.

Depuis l'année dernière, en collaboration avec une collègue, Christoph Hebbecker est responsable du projet "Verfolgen statt nur löschen" ("Poursuivre au lieu de simplement supprimer") lancé conjointement avec l'Autorité des médias de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Il poursuit les cas graves de discours haineux à motivation politique sur Internet.

Le département spécial coopère avec des entreprises de médias telles que WDR [NDLR : « Radiodiffusion de l'Allemagne de l'Ouest Cologne»], RTL et plusieurs journaux. Les rédacteurs de ces médias annoncent les commentaires haineux selon une procédure numérique standard simple. Ils ont reçu une formation spéciale pour mieux comprendre ce qui est encore couvert par la liberté d'expression et ce qui pourrait constituer une infraction pénale. Il s'agit notamment de l'incitation à la haine et des appels à commettre des crimes.

[...]

Les accusés venaient de toute la République, explique Christoph Hebbecker. Parmi eux, il y avait plus d'hommes que de femmes, "mais plus de femmes que je ne le pensais".

Les hommes plus âgés sont surreprésentés, mais cela pourrait aussi être dû au fait qu'ils ont tendance à moins savoir comment rester anonymes sur Internet.

Huit mois de prison avec sursis pour avoir appelé à la violence contre les réfugiés et la Chancelière fédérale

Il y a quelque temps, par exemple, le parquet a perquisitionné l'appartement du propriétaire d'une petite entreprise d'électricité. Il a appelé à la violence sur Internet à l'encontre des réfugiés et de la chancelière Angela Merkel. "Absence totale de sentiment d'avoir commis un acte répréhensible." décrit Christoph Hebbecker. L'homme a été condamné à huit mois de prison avec sursis.

[...]

D'où vient la haine ? C'est une question qui occupe également Christoph Hebbecker. Il n'a pas encore trouvé de réponse.

La Rhénanie-du-Nord-Westphalie n'est pas le seul Land qui s'arme actuellement contre le phénomène de la propagande haineuse. Le Land de Hesse, par exemple, est en train de créer des postes supplémentaires à l'Office central de lutte contre la criminalité sur Internet (ZIK). En Bavière, les entreprises de médias pourront signaler plus facilement les messages haineux dès l'automne. Le ministre de la Justice Georg Eisenreich (CSU) a établi une nouvelle directive : "D'abord signaler, puis supprimer".

(Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch)

Tag24.de

12 commentaires

  1. Posté par Lucie le

    Et voilà que L’ONU en rajoute une couche, du 100% officiel.
    Crla va aussi aider à la concrétisation de leur Pacte.

    Un article très complet, dont voici un extrait:

    Note: C’est tout simplement MONSTRUEUX !

    L’ONU déclare une Guerre Totale à la Liberté d’Expression
    par Judith Bergman
    26 juillet 2019

    Oubliez tout du libre partage des idées : l’ONU croit que ses « valeurs » sont menacées et qu’il faut faire taire ceux qui les critiquent.

    L’ONU assure à qui veut l’entendre que « s’attaquer au discours de haine n’implique pas de limiter ou d’interdire la liberté d’expression. Le but est d’empêcher le discours de haine d’évoluer vers quelque chose de dangereux, comme l’incitation à la discrimination, à l’hostilité et à la violence, qui sont interdites par le droit international ». (…)

    https://fr.gatestoneinstitute.org/14602/onu-liberte-expression

  2. Posté par Blaise le

    Allons-nous, nous aussi, avoir le droit de dénoncer la haine islamique ? Ou bien des juges vont-ils considérer que la haine islamique pour les non-musulmans fait partie de la liberté religieuse ? Pourquoi ces allemands condamnés pour leurs propos n’ont-t-ils pas été considérées comme de simples « déséquilibrés » , alors que de véritables assassins au nom de l’islam le sont ?

  3. Posté par Olivier le

    @ Christian Hofer oui merci, j’ai pu confirmer l’info ce matin.

  4. Posté par gavroche le

    il est dit depuis plusieurs décennies que les Européens de souche ont été pris au piège que leur a tendu une organisation de mondialiste. Cette organisation veut nous remplacer par d’autres populations plus malléables et profiter par la même occasion de prendre nos richesses et de limiter nos libertés.
    Que faire sinon s’opposer à ce génocide. Bien évidement il ne faut pas nommer cette organisation ou ces deux sectes qui veulent s’approprier l’Europe.

  5. Posté par Antoine le

    Est-ce que l’expression  »sale kouffar » est considérée comme une simple injure ou comme une parole haineuse ?
    Faudra-t-il utiliser les expressions  »novlangues » pour ne pas être poursuivis ?
    Les avocats se frottent déjà les mains, il y aura des affaires à faire sur le dos de bons citoyens !

  6. Posté par Marcassin le

    Comme toujours, on s’attaque à l’effet et non à la cause.
    Ce brave Christoph Hebbecker se demande d’où vient la haine ?
    Mais c’est tout simplement parce que les dirigeants imposent une migration ni souhaitable ni souhaitée. Qu’ils favorisent les clandestins plutôt que les autochtones.

  7. Posté par aldo le

    Voilà qui démontre une fois de plus, QUE L’EUROPE EST UNE DICTATURE. Entendons-nous bien, c’est l’UERSS aux mains des Allemands et des Français dans un véritable mariage mondialiste Bolchévo-nazi. ET DANS UNE TELLE DICATURE, IL N’Y A PAS DE SEPARATION DES POUVOIRS COMME ICI OU EN FRANCE COMME LA. https://www.urgence-france.com/2019/07/24/affaire-genevieve-legay-le-procureur-avoue-avoir-menti-pour-aider-emmanuel-macron/

    A CHAQUE PROCUREUR ELU PAR LA MERKEL OU MACRON, L’OBLIGATION DE METTRE LE DROIT AU SERVICE DE L’IDEOLOGIE DOMINANTE. C’est à dire l’hypocrisie, la bonne conscience, l’écologie de pacotille le tout au service des puissants qui nous manipulent.

    En conclusion quand on voit que des étrangers s’installent en Suisse gardent leurs nationalités et que leur enfants font des études de droit, puis parfoirs s’engagent en politique avec tous leurs passeports, c’est tout sauf pour maintenir et sauver la démocratie. C’est pour nous faire entrer dans cette europe de m… que MEME LES PUISSANCES FINANCIERES FINISSENT PAS BOUDER en faisant grimper anormalement le Franc suisse. Et on va encore devoir payer fiscalement les déficits de la BNS, FORCEE DE SOUTENIR CETTE DICTATURE DE CRAPULES POLITIQUES. Oui, puisque lorsqu’il s’agit de bénéfices les Cantons les réclament à corps et à cris, mais pour des DEFICITS DES CETTE VERITABLE GUERRE NON DECLAREE c’est bon pour notre pomme.

    Le seul moyen de partiellement y parer c’est d’acheter des € pour les vacances. Mais est-ce bien raisonnable de s’exposer aux haines islamiques qui y règnent bientôt en maîtresses, alors qu’on risque des accidents avec des gens sans permis ou directement des véhicules qui vous foncent dessus avec des décrétés malades mentaux d’office.

  8. Posté par Socrate@LasVegas le

    LOL
    La multiplications de ces initiatives communautaristes, puériles que désespérées ne traduit qu’une seule chose: les islamos-gauchistes sentent arriver le moment où ils vont prendre…

    …Et ce ne sera pas sur internet!

    Vive la liberté que nous a apporté l’éducation donc notre passé et la culture de l’excellence par l’effort personnel.

    Vivent ceux qui nous font sentir qu’il y a une bien plus belle vie hors de l’ue-schengen:
    MM B.Johnson, N. Farage, M. Salvini, V. Orban, D. Trump pour les « locomotives »…

  9. Posté par Christian Hofer le

    Le défendeur les a publié
    ->> Le défendeur les a publiéS
    Désolé pour cette erreur qui m’incombe (j’ai mal recopié le texte de Schwarze Rose).

  10. Posté par Christian Hofer le

    @ Olivier

    Cette information est évidemment exacte. Une simple recherche sur Internet avec comme mots-clés « Christoph Hebbecker » vous donnera d’autres articles sur cette affaire.

  11. Posté par Bussy le

    Luttent-ils contre tous les écrits haineux…. vraiment ?
    Ou ne sont-ils que des cloches qui tapent sur ceux dont ils savent qu’ils ne risquent rien ?

  12. Posté par Olivier le

    C’est quoi ce délire? Sérieux? Si c’est vrai cette info, je trouve pas les mots pour exprimer les sentiments confu qui me traverse à la lecture de cette articles. Faut-il en rire, pleurer, hurler de terreur peut-être. Mais que se passe-t-il sur cette planète? Sommes-nous tous atteints de schizophrénie collective? Vouloir sauvegarder la liberté d’expression et la liberté de penser et tous simplement d’être des êtres humains en envoyant les gens en prison pour des idées, des mots. Cela me donne un arrière-goût des pire régime dictatoriaux que l’humanité a put connaître. Churchill avais raison « Les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes les antifascistes » 

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.