Soirée rencontre-dédicace le 13 avril à Genève, dès 16h30 au Café Slatkine

Thomas Mazzone
Enseignant, écrivain

Chers lecteurs, chers contributeurs, chers amis, Lesobservateurs.ch  reprennent leurs rencontres publiques, à Genève pour commencer ; en attendant d'organiser des rencontres dans les contrées un peu plus délaissées de Suisse Romande (Fribourg, Neuchâtel, Yverdon, la Chaux-de-Fonds on Delémont).  Nous sommes d'ailleurs ouverts à toute initiative de la part de nos sympathisants, lecteurs et amis, desquels, à côté de notre travail bénévole et engagé, nous ne pouvons nous passer du soutien. Nous remercions, à cet effet, tout ceux qui par leur travail ou leur contribution financière, nous aident à avancer et vont continuer à le faire.

Ainsi, nous organisons une nouvelle rencontre publique  le 13 avril prochain, dès 16h30 au Café Slatkine, à Genève (1204), Rue des Chaudronniers 5, lieu lié aux heures plus glorieuses de l'édition en Suisse Romane, avec possibilité que la soirée se prolonge jusqu'à 19h, et même au-delà, autour d'un repas.

 

Seront présents:

Uli Windisch, rédacteur en chef du site et auteur du recueil "La Suisse brûle"

Pierre Friederich,  diplomate suisse retraité et auteur de "Chroniques irrévérencieuses de la Diplomatie suisse"

Pascal Kaeser, enseignant et écrivain, auteur, chez Bibracte, d'une sélection de textes courts sous le nom de "Hussardises".

Anne Lucken, mère de famille et auteur, à son propre compte, du livre "Que la Suisse demeure…", plaidoyer et interrogation sur la problématique frontalière Suisse-France.

 

Reste également à confirmer la possible présence de:

Bertrand Hourcade, enseignant à la retraite et auteur, chez nous, du roman socio-politique "Fatwa", largement inspiré de la problématique islamique dans les contrées occidentales et de l'histoire hallucinante de Salman Rushdie.

 

 

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.