G-B : Charlene, 14 ans, a été abusée par 100 Indo-Pakistanais, puis coupée en morceaux et transformée en kebab. Sa mère accuse la police d’avoir bâclé l’enquête

018

La mère d’une jeune fille de 14 ans qui, selon la police, a été abusée sexuellement, tuée et transformée en viande à kebab, a déclaré que l’enquête sur le meurtre de sa fille a été bâclée parce qu’elle vient d’un milieu modeste.

Charlene Downes, originaire de Blackpool, a disparu il y a 15 ans, et sa famille ne sait toujours pas exactement ce qui lui est arrivé.

Aujourd’hui, Karen, sa mère, parle pour la première fois de son épreuve dans un nouveau livre afin que sa fille bien-aimée ne soit jamais oubliée.

Elle dit : « La police est venue mais ils ont qualifié Charlene de fugueuse. Ils n’ont pas voulu mettre sa photo dans le journal ou à la télé. (…) Je ne peux m’empêcher de penser que nous avons été mis à l’écart parce que nous sommes sans éducation et de la classe ouvrière (…) A la fin, j’étais tellement désespéré du manque d’intérêt pour Charlene que j’ai fait imprimer mes propres tracts et je les ai distribués moi-même, dans les rues de Blackpool, nuit après nuit. Parfois, j’avais l’impression d’être la seule à la chercher. »

Charlene Downes, 14 ans, a été victime de gangs pédophiles indo-pakistanais à Blackpool, beaucoup de suspects travailleraient dans la restauration rapide.

La police estime qu’elle a été abusée sexuellement par une centaine d’hommes.

Deux hommes sont soupçonnés d’avoir coupé la jeune fille en morceaux et de l’avoir transformée en kebab.

En mai 2007, Iyad Albattikhi, propriétaire jordanien d’un kebab, a été jugé pour son meurtre aux côtés de Mohammed Reveshi, Iranien, accusé de l’avoir aidé à se débarrasser du corps de Charlene.

Mais le jury n’est pas parvenu à un verdict.

Et un nouveau procès a été abandonné l’année suivante lorsqu’on a découvert que les preuves de la police étaient fondées sur une transcription d’enregistrements de mauvaise qualité.

Les deux hommes ont par la suite obtenu environ 250 000 £ chacun en compensation.

Le pire moment pour Karen a été lorsque le tribunal a appris que sa fille avait été coupée en morceaux et servie aux clients d’un kebab.

« J’ai couru et j’ai vomi dans les toilettes », dit-elle.

source 1:

http://www.fdesouche.com/1100539-g-b-charlene-downes-a-ete-violee-par-100-indo-pakistanais-coupee-en-morceaux-et-transformee-en-kebab-sa-mere-accuse-la-police-davoir-bacle-lenquete#

autres sources: https://www.dailymail.co.uk/femail/article-6328531/Charlene-Downes-Blackpool-mother-claims-investigation-sidelined-working-class.html

https://www.manchestereveningnews.co.uk/news/greater-manchester-news/charlene-downes-blackpool-murder-kebabs-15343307

Même sujet:

5 commentaires

  1. Posté par combattant le

    Et tout cela avec la complicité des socialistes.A quand un kebab aux socialistes ? par contre pas d’inquiètude on n’y trouvera pas de cervelle ! Avez-vous vu un socialo avec une cervelle ?

  2. Posté par aldo le

    Voilà encore une horreur de plus, UN RETOUR AU CANNIBALISME qui rejoint l’affaire de l’italienne servie en repas. https://lesobservateurs.ch/2018/02/01/italie-un-migrant-clandestin-nigerian-dealer-de-29-ans-demembre-une-italienne-de-18-ans-et-met-les-morceaux-dans-des-caddies/
    Ces qui est GRAVEMENT CONDAMNABLE, C’EST LE SILENCE DE NOS MÉDIAS. Maintenant on ne sais même plus ce qui se passe à 60 km, sous prétexte de ne pas alarmer les citoyens qui pourraient agir dans des violences proportionnelles, mais pas à l’identique. Cette absorption corporelle de l’ennemi chrétien est bien surgie des tréfonds de la bête, d’une haine profonde, irrationnelle, irréaliste, résultant de L’ENDOCTRINEMENT SECTAIRE DES MUSULMANS TOTALITAIRES EST SANS PARTAGES A CE NIVEAU DE DEGRÉ DE SAUVAGERIE. Et on n’est pas prêt d’en avoir terminé avec ces salauds soutenus par nos traîtres, tels Maudet, ses chèques en blanc et sa chef de cabinet socialiste enfoulardée etc.. https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/ps-defend-exsecretaire-generale-accusee-trahison/story/22131025

    https://lesobservateurs.ch/2018/11/04/votation-du-25-xi-18-les-suisses-veulent-ils-se-soumettre-aux-juges-de-strasbourg-qui-introduisent-le-delit-de-blaspheme-au-nom-duquel-au-pakistan-on-veut-pendre-asia-bibi/ https://lesobservateurs.ch/2018/11/06/lavocat-dasia-bibi-se-refugie-aux-pays-bas/ https://lesobservateurs.ch/2018/11/03/pakistan-accord-entre-gouvernement-et-islamistes-la-chretienne-asia-bibi-ne-pourra-pas-quitter-le-territoire-menace-son-avocat-fuit-le-pays/

  3. Posté par Vautrin le

    Les viols systématiques, on connaît, l’Angleterre pleine de musulmans fourmille de gangs mahométans pratiquant ces crimes. Mais on a peine à croire au cannibalisme. On dirait bien, pourtant, que c’est possible. Horreur, malédiction sur la secte du chamelier infernal !

  4. Posté par Michel le

    Mais quelle horreur !
    Mais que faut-il encore ? Quels degrés d’atrocités devrons-nous atteindre, pour enfin renvoyer tous ces sauvages dans leurs pays d’origine et refermer nos frontières retrouvées ?
    C’est insensé, c’est réellement un génocide des peuples européens programmé .

  5. Posté par nouriture bio le

    un kebab sauce mayo… sil vous plait , c est pas la peine il en a déjà quelle marque ? made in Indo-Pakistanaise bon appétit merci .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.