«Nous ne voulons pas vivre en Afrique» : le Premier ministre tchèque fustige Bruxelles

 

Commentant les manifestations anti-immigration qui ont lieu dans l'est de l'Allemagne, le chef du gouvernement tchèque Andrej Babis s'en est vivement pris à la politique migratoire de l'Union européenne. «Chemnitz, est là, au coin de la rue !», s'est-il exclamé le 2 septembre sur un plateau de télévision tchèque, cité par le média Parlamentni Listy. «J'ai expliqué en long et en large qu'il s'agit d'un combat pour préserver notre civilisation européenne et notre culture. Nous ne voulons pas vivre en Afrique ou au Moyen-Orient», a-t-il poursuivi, dénonçant les efforts menés par la Commission européenne pour faire accepter par Prague l’accueil de migrants.

Et le dirigeant tchèque d'évoquer les dernières images de migrants débarquant sur les plages espagnoles, devant des vacanciers médusés. «Les Européens sont choqués et effrayés. La même chose est arrivée à Chemnitz», a estimé Andrej Babis.

«Regarde, regarde ! Ils vont vers l'#hôtel all Inclusive Melia sancti petri !» : une cinquantaine de #migrants débarquent sur une #plage espagnole ??#CriseMigratoire#Immigration#Europe#Frontieres#Barrosa#Cadiz

➡️ https://t.co/aEb1klqt6Mpic.twitter.com/EpFTAxHhUO

— RT France (@RTenfrancais) 28 août 2018

Le président du gouvernement tchèque doit rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel le 5 septembre 2018, après s'être rendu à Malte, en Hongrie et en Italie. La République tchèque, comme les autres pays du groupe de Visegrad, sont en opposition frontale avec la politique migratoire de Bruxelles.

L'Union européenne a tenté en vain de mettre en place des quotas de répartition des migrants entre les pays membres, tandis que l'Italie, la Grèce, Malte et désormais l'Espagne, restent en première ligne face aux filières d'immigration clandestine en provenance de l'Afrique du Nord.

Lire aussi : Armés de bâtons, plus de 700 migrants prennent d'assaut la frontière espagnole à Ceuta (VIDEOS)

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par Tillaume Guell le

    Bruxelles veut aider les pays émergents en faisant une politique pro-immigrationniste, ce qui est idiot et un auto-goal des deux côtés, donc une mesure « perdant-perdant », car on sait que cela finira mal. Par contre cela fait le jeu de ceux qui veulent faire l’inversion et détruire la race blanche chrétienne, coupable d’être en avance sur les autres populations. Cette inversion veut que les premiers soient les derniers et .. (Attention, les Francs-Maçons ne sont pas loin..) Le sieur Junker et sa clique aux manettes de l’Europe feraient mieux de diriger l’Europe plutôt que de jouer au bon Samaritain du Tiers-monde avec des idées stupides, autoaggressives et suicidaires. L’ONU et le FMI feraient mieux de se réveiller et agir dans le Sud efficacement sur place. L’immigration Sud-Nord est une solution de facilité pour paresseux. Andrej Babis voit juste et a raison de tirer l’oreille à tous ces Lucifériens bêtes et méchants.

  2. Posté par combattant le

    Monsieur le premier Ministre est un HOMME éclairé et sensé,comme le sont nos PATRIOTES,NOS POPULISTES,LES NÔTRES D’ABORD ! Vive les TCHEQUES !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.