Allemagne : La NZZ dévoile les coûts de l’immigration et balaie le mensonge « des migrants bien formés ».

Christian Hofer : A noter que la NZZ révèle depuis 2016 ces mensonges:

"Avoir au moins 10 années de scolarité est considéré comme un standard en Europe occidentale et 88% de la population allemande franchit cet obstacle. En revanche, cela ne concerne que 58% des réfugiés. Cela montre une forte dichotomie de l'expérience éducative. 70% des migrants ne possèdent pas de diplômes professionnels ou d'études (...)"

Ces chiffres n'ont jamais été publiés par la presse romande. Evidemment.

**********

 

L'un des plus grands secrets en Europe est le coût réel de la migration et en particulier le coût d'un migrant. Notre attention s'est portée sur un article en allemand (émanant du journal suisse Neue Zürcher Zeitung), dans lequel les coûts sont calculés. Les résultats sont choquants.

Environ 1,7 million de personnes ont demandé l'asile en Allemagne depuis 2014, mais quiconque demande au gouvernement les coûts de cette immigration sera envoyé dans un labyrinthe de statistiques et de chiffres, écrit l'auteur.

Sur la base d'une projection du gouvernement, il estime les coûts annuels entre 30 et 40 milliards, mais on ne sait pas si les dépenses complémentaires pour les jardins d'enfants, les écoles, les 2000 juges supplémentaires et les soins de santé sont incluses.

Aucun économiste ou gestionnaire ne prétend que l'immigration de masse est une bénédiction pour l'État allemand. Au contraire: en raison du faible niveau d'éducation, le spécialiste des finances Bernd Raffelhüschen prévoit "que chaque réfugié coûtera au total 450 000 euros durant sa vie". Avec deux millions d'immigrés jusqu'en 2018, cela représente un coût total de 900 milliards d'euros.

Citant le ministre du Développement Gerd Müller, un million de réfugiés coûte au gouvernement allemand, aux États et aux municipalités environ 30 milliards d'euros par an.

En d'autres termes: si le calcul du ministre est exact, chaque personne cherchant une protection en Allemagne coûte 30 000 euros par an ou 2 500 euros par mois.

Cela correspond à la charge fiscale de douze salariés moyens (3 000 euros par mois, classe d'imposition III). Pour un migrant mineur non accompagné, les coûts peuvent aller jusqu'à 5 000 euros par mois, précise l'auteur.

Mais les chiffres pour le «réfugié ou migrant moyen» pourraient être encore plus élevés en raison du grand nombre de nouveaux chômeurs de longue durée.

Dans les faits, seuls 13% des réfugiés travaillent actuellement. Et parmi ceux qui travaillent, la plupart sont des stagiaires ou des assistants. Un grand nombre d'entre eux (59%) n'ont pas de diplôme et nombreux sont ceux qui sont analphabètes, conclut l'auteur.

Cela explique pourquoi actuellement, 58% des réfugiés demandeurs d'emplois sont considérés par les centres comme étant uniquement destinés à des emplois auxiliaires.

Source Source2 Source3 Source4

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

10 commentaires

  1. Posté par Bayamaal malo le

    C’est l’invasion que tu veux voir, c’est la domination que tu veux voir, c’est la colonisation que tu veux voir, la famine que tu veux voir, c’est la sous-alimentation que tu veux voir, c’est le chômage et le sous-emploi que tu veux voir, c’est l’acculturation que tu veux voir, c’est le complot contre son peuple que tu veux voir… Il fallait voir le jour en Afrique pour bien pleurnicher! Chacun à son tour chez le coiffeur ! Rira bien celui qui rit le dernier ! Bientôt une Europe musulmane avec Mme Lepen voilée !

  2. Posté par dominique Schwander le

    Soyons lucides. Nous n’avons pas besoin de créer une coûteuse concurrence aux robots avec ces coûteux faux réfugiés sans formation.

  3. Posté par cynocéphale le

    A l’exemple de Calmy Rey qui travaille pour Soros, d’où croyez vous qu’elle tire son inspiration, sa vision politique de la société, humaine et Suisse? Pour quel résultat? C’est ce qui semble de ces nouvelles générations: pas conscient du profond bouleversement occasionnés par leurs idéologies humanitaires à deux balles. De mon temps on savait les dégâts de l’argent, sociétaux, pollutions etc mais nos petites démonstrations n’allait pas chercher bien loin…de plus les babas-cools sont devenues une certaine génération d’affairistes à cran au pognon ici ou à la Silicon Valley. A part la bande à Baader y a pas eu beaucoup de…etc etc

  4. Posté par Seb le

    2 millions de balles calibre 22, c’est la solution la plus économique.

  5. Posté par Peter K le

    @Anna, helas non, ss est une traitresse et sait ce qu’elle fait depuis le 1er jour de son election, et merci a lafronde pour son explication des vrais couts de l’invasion, pour ma part je l’avais estimée en Suisse a grosso modo 10 milliards/an: asile, communes, canton, federal, aides assocs, criminalité, tourisme medical, etc… et le tonneau des danaides: la DDC, ministere de l’invasion, sans compter les affaires etrangeres…, ce qui fait un hold up de +/-400 milliards depuis 40 ans, quel beau fond AVS ou d’investissement notre pays disposerait, mais ils preferent detruirent nos nations et peuples. Seul une guerre civile permettra de renverser la situation et de nettoyer les egouts.

  6. Posté par Socrate@LasVegas le

    – D’accord avec lafronde…C’est pour ça qu’il est urgent que la Suisse, vosine de la France, QUITTE SCHENGEN!!!
    – D’accord avec votre analyse, Bussy donc JAMAIS le peuple suisse ne doit accepter l’inique accord cadre non plus!

  7. Posté par Bussy le

    On peut penser à un complot style plan Kalergi, on peut penser à une vaste corruption par les monarchies pétrolières pour islamiser l’Europe… quoi d’autres…. ou peut-être qu’on a simplement affaire à un ramassis d’idiots surpayés qui se prenaient pour les élites et qui, cons comme des balais, le QI au raz des pâquerettes, sont dépassés comme Frankenstein par ce qu’ils ont laissé faire ?
    D’où le fait que Trump commence à faire des déclarations sur l’immigration en Europe…. ces gros nullos l’ont-ils appelé à l’aide ?

  8. Posté par Anna le

    Est-ce que nos politiciens sont simplement ignorants ?
    Est-ce que le but est de détruire à terme, mine de rien, nos systèmes sociaux ?
    Est-ce que les politiciens naviguent à vue et ne font qu’obéir aux injonctions des journalistes qui se sont arrogé le droit de décider qui est bon qui est mauvais, quel malheur a droit à la compassion et quel malheur n’y a pas droit, quel politicien, ou policier, sera jeté dans la fosse aux lions, et quel politicien aura le privilège que tous ferment les yeux sur ses fautes?
    Ou alors sont-ils seulement lâches : ils n’en pensent pas moins mais ne veulent pas prendre de responsabilité forte.
    Ou alors ???
    Je me perds en conjectures.
    Pour Mme Somaruga, je pense qu’elle est sincère, mais absolument incapable d’évaluer les conséquences de ses actes à longue échéance. Il lui manque cette fonction. Mais les autres ? Derrière tout cela il y a les Frères musulmans qui envoient en Europe ceux qu’il considèrent comme leurs futurs soldats, qu’ils pourront activer quand et si le besoin s’en fait sentir. Ils leur ont promis monts et merveilles, et bien sûr ils seront frustrés car la vie n’est pas si facile que ce qu’on leur a dit. Et la frustration c’est un bon moteur pour un guerrier.
    Mais pourquoi nos politiciens laissent-ils faire ? Finalement je penche pour la simple lâcheté humaine : « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent faire sans s’y opposer ». On a attribué cette phrase à Einstein et à Ghandi. Finalement peut importe, elle est surtout tellement vraie.

  9. Posté par Hervé le

    En même temps, ils ont bien berné tout ces académiques et leurs 10/20 années d’études. Comme quoi, faire des études ne rend pas intelligent.

  10. Posté par lafronde le

    Ce coût de l’invasion migratoire, colonisation par l’assistanat au mieux, au pire colonisation hostile et délinquante, et dans ce cas est d’au moins cent mille € par tête et par an. Chaque clandestin coûte plus cher que ne perçoit par son travail légal, un européen de la classe moyenne. C’est à la fois une trahison sociale et nationale. Or le gouvernement hongrois a démontré qu’une politique migratoire restrictive et patriote, était légale en UE. C’est donc que les gouvernements laxistes Paris et Berlin en 1ers, sont des gouvernements-traîtres à leur propre pays ! (pour la France l’invasion-colonisation coûte cent milliards d’€ l’an. 1/4 des dépenses, 1/3 des recettes fiscales. 100% du déficit budgétaire depuis 1981 !)
    https://www.polemia.com/immigration-la-catastrophe-que-faire-de-jean-yves-le-gallou-minute/

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.