France. Lyon : un dealer ressort libre du tribunal avec une forte somme en liquide dans ses poches.

Un dealer notoire, a dû être relâché malgré les preuves matérielles à son encontre, emportant une forte somme en liquide dans ses poches.

Un homme d'une vingtaine d'années, pourtant interpellé en bonne et due forme dans une rue de Décines, la grande banlieue lyonnaise. Au cours d'un contrôle, au petit matin, les policiers trouvent dans l'une de ses poches, une liasse de billets. Soigneusement enveloppés dans la cellophane : 9.400 euros en petites coupures.

L'homme balbutie quelques vagues explications. Perquisition dans son studio, découverte de l'arsenal du parfait petit dealer. Un pain de résine de cannabis et 60 grammes d'héroïne conditionnés en sachets, manifestement prêts à la vente. Interpellation en plein trafic. Jolie prise, car l'individu est effectivement connu pour être l'un des revendeurs les plus actifs du secteur.

Sauf qu'en comparution immédiate tout s'effondre. Certains procès verbaux n'ont pas été versés au dossier. Vice de forme. Du coup, le dealer est ressorti libre. Avec, en prime, la restitution de ses 9.400 euros qu'il n'avait pourtant pas vraiment gagné à la sueur de son front. Je vous laisse imaginer la tête des policiers.

Source

Nos remerciements à fred

8 commentaires

  1. Posté par UnOurs le

    « …le téléchargement des vidéos bien souvent pénibles… »
    A tout hasard, je vous recommande 4k Video Downloader qui fonctionne le plus souvent très bien:

    https://www.4kdownload.com/fr/products/product-videodownloader

    Quant au reste, oui je sais, très gros travail, façon bénédictin.

  2. Posté par Christian Hofer le

    @ UnOurs

    Ce n’était guère un reproche.

    C’est un travail de longue haleine que j’effectue sur ce blog : imaginez donc la recherche d’information, la traduction, la mise en page, éviter les droits d’auteurs (recherche d’images parfois rares), le téléchargement des vidéos bien souvent pénibles, les conversions de fichiers, puis les vérifications d’usage (d’où les sources qui se superposent à la fin de mes articles souvent)… A ce labeur s’ajoutent la modération des nombreux commentaires, les problèmes techniques et autres joyeusetés. Et cela 7 jours sur 7.

    Je veux la présidence de l’Europe le moment venu. Condition non négociable.

  3. Posté par UnOurs le

    @Christian: il faut savoir souffler, on ne peut pas tout suivre, à moins de vouloir se préparer un ulcère ! Et puis je dois me modérer, même si je pense que nos « autorités » ne commenceront à réfléchir que lorsque on en arrivera là…
    http://www.ibtimes.com/greek-unions-again-strike-protest-government-austerity-program-250695
    … de façon régulière.
    En effet, les donneurs d’ordre du système ne sont pas atteignables (je ne suis même pas sûr qu’on les connaisse), mais les « courroies de transmission » sont bien là, à portée.
    Mais comme je le dis toujours, je préfèrerais toujours que la « remise à plat » se fasse de façon légale.

  4. Posté par Léo C le

    Et ce déchet relâché n’est-il pas, lui, un vice de forme ?
    On s’étonnera ensuite qu’il y ait des dépressifs et suicidaires dans la police.

    Les honneurs et médailles, c’est à titre posthume, sinon c’est la mise en examen pendant que ces cloportes incendient et caillassent en toute impunité.

  5. Posté par raus le

    tout est possible en alfrance , il suffit d être musulman je me demande si je vais pas prendre cette nationalité pour être tranquille .

  6. Posté par UnOurs le

    « Je vous laisse imaginer la tête des policiers. »

    A terme:

    https://youtu.be/aqsK9tapaq4

    Ils veulent le « Brésil ».
    Ils auront le « Brésil ».

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.