Eclairage UW –Profitons de la crise de l’UE pour préparer une AUTRE Europe. Nécessité d’opérations coup de poing. Et la Suisse? – 15.06.2018

Uli Windisch
Rédacteur en chef

Propos recueillis le 15 juin 2018

9 commentaires

  1. Posté par c le

    Les meandres de la vie mont fait connaitre que au Malley Prairie des diverses dames du Brasil, Afrique etc etc avec comme branche du travail …l amour aux coins de la rue ont pu beneficier de ‘l aide d urgence’ donc apart etc. Moi en etant citoyen j ai ete invite par l Unite du logement Lausanne a quitter ma patrie. Merci aux authorites. Bientot la Suisse ca sera juste pour des putes et dealers sans scrupules. Bravo Bravo Bravo

  2. Posté par c le

    beaucoup de sois disants refugies contribuent a degrader la qualite de vie en Suisse. Ils foutent rien puisque les gens honets les soutient par le biais des impots payes avec autant des sacrifices. Et nos chers refugies on les retrouves dans des mafias organisees ou se reposant dans des SPA, bars maisons de tolerance. Voila pour qui j ai fait autant de travail de nuit sous paye dans des boites miseres. pauvres refugies…. honte

  3. Posté par c le

    moi j aime bien la Suisse. Ca ete ma patrie pour plus de 15 ans. Pour ne me pas faire emprisonner pour le reste de ma vie a Cery apres que les authorites m ont mis une curatelle generale, j ai du fuir et rennoncer a ma citoyenete auquelle je tennais si fort. J ai fait ainsi pas par lachette mais par manque des moyens de protection. apres avoir perdu mon logement j ai fait tout humainement possible trouver un autre et j ai ete a un pas de signer un bail mais les authorites m -ont ‘ fabriquer ‘ cette maudite de curatelle. Jai toujours mon garcon en Suisse et mon etat de faillite economique ne me permettra jamais de le revoir. Le system corrompu police psychiatrie judiciaiare et executif est la honte en pays Vaud. Cest vrai je ne suis pas ne en Suisse mais jai fait tout pour mintegrer . en 2017 j ai recu la nationalite. Une mafia sans scrupule a fait tout pour me detruire. ils se sont mis a l abri puisque un sois disant psychiatre m a mis le diagnostique syndrome de persecution. Attention chers ex compatriots ces gens sont pret a tout pour vous declarer irresponsables et s emparer de votre fortune par le biais des plafas et curatelles. une fois arrivees a ce point y a rien a faire sauf si vous avez des avocats fidels et puissants. je m excuse pour mes fautes d ortographe mais mes souvenir des etudes universitaires sen vont avec le temps et le boulots pennibles que jai fait sourtout pendant la nuit.

    restez unis et proteger vous et votre magnifique pays

  4. Posté par Sceptisuisse le

    Il faudrait d’abord dénoncer les accords de Schengen et fermer les frontières. Une fois l’invasion et physiquement arrêté, on peut parler d’une autre Europe.

  5. Posté par Antoine le

    @G. Vuilliomenet : Opération escargot, cela peut fonctionner !
    Pour cela il faut être organisé et discipliné !
    Plusieurs voitures (10 à 20 voitures) dans le sens Nord-Sud et autant dans le sens Sud-Nord du tunnel du Gothard par exemple.
    Laisser 3 à 5 minutes entre chaque auto et rouler le plus lentement possible …
    Cela peut également s’envisager le jour des grandes migrations …
    En cas de contrôle par la police : je roule doucement parce que mon moteur chauffe ou cela sent le brûlé, etc … soyons inventifs !
    Nos amis de la Suisse alémanique et italienne sont les bienvenus !!
    Autre lieu de manifestation : la place fédérale : lorsque beaucoup d’autos tournent en boucle, cela fait un énorme bouchon.
    Idem dans les giratoires peu d’autos arrivent à complètement saturer ce genre d’ouvrages …

  6. Posté par Socrate@Lasvegas le

    Je suis de l’avis d’UW, il FAUT une action citoyenne pour stopper ces pseudos-élus mais vrais traitres-lobbyistes pro-ue!

    A mon avis il est contre-productif de parler d’une autre europe actuellement car sans un démantèlement clair de l’actuelle ue, les mêmes mondialistes tourneront leur veste et prétendront alors aussi mener vers cette « nouvelle europe ».

  7. Posté par JeanDa le

    Félicitation Monsieur Windisch pour votre clairvoyance et surtout pour le courage dont vous faites preuve en nous indiquant, à mi-mots, des pistes d’action (à nous les suisses frustrés par nos gouvernants) afin de « mettre les points sur les ‘i' » et « remettre l’église au milieu du village », c’est-à-dire « LE PEUPLE AU POUVOIR » via nos institutions démocratiques.
    Maintenant nous devons tous exprimer notre mécontentement (mais non pas envers notre gouvernement – cela ne servira à rien, ils nous ont montré à plusieurs reprises qu’ils se moquent de notre opinion), mais directement envers cette ue dont personne ne veut.
    La population suisse toute entière doit maintenant mettre en pratique un « DÉSACCORD-CADRE FONDAMENTAL » qui consiste à montrer concrètement à l’ue que TROP C’EST TROP et que NON C’EST NON !
    Et nous débarrasser de tout ce fatras d’accords de Schengen, de Dublin, etc, que personne (eux les premiers) ne respecte.

  8. Posté par G. Vuilliomenet le

    L’interview devrait être traduite en dialecte alémanique de Suisse centrale et en italien pour nos cousins qui possèdent justement ces tunnels.
    Expliquez-nous comment voulez-vous bloquer ces tunnels. Il peut y avoir des opérations escargots qui ralentirait le trafic. Quant à des manifestations de blocage des-dits tunnels, la police anti-émeute serait rapidement sur place pour tenter de disperser ces citoyens qui aimeraient se faire entendre. Nous sommes en Suisse, ne l’oublions pas, il n’y a que les gauchistes pour se permettre ce genre d’opération, d’autant plus qu’ils semblent bénéficier de droits que n’ont pas les autres citoyens de ce pays.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.