Autriche : explosion du nombre d’attaques au couteau. Les médias traditionnels refusent d’évoquer l’aspect ethnique de ces crimes.

Une série de meurtres a secoué Vienne cette année - et de plus en plus souvent, le couteau est l'arme du crime (comme le signale le site d'information „Wochenblick“). C'est également le cas pour le meurtre particulièrement odieux d'une fillette de sept ans par un soi-disant «Autrichien aux racines tchétchènes». Est-ce la nouvelle norme - ou juste une coïncidence?

A en croire les déclarations des médias traditionnels, les « jeunes hommes » sont la cause du problème. Ou toutes sortes d'autres explications sont utilisées - comme dans l'émission ORF „Mittag in Österreich“ du 29 mai: Dans celle-ci, une psychologue s'est exprimée avec éloquence sur le chiffre explosif d'attaques au couteau, sans même évoquer les aspects ethniques.

En général, les gens essaient de tourner autour du pot en se référant aux éléments sociologiques et pédagogiques afin de généraliser de la manière la plus politiquement correct possible. Afin de démontrer le ridicule de tels pseudo-arguments, une seule question suffit. A savoir: comment était-ce auparavant? Avant, lorsque nous n'étions pas enrichis par les migrants d'Afghanistan et de Tchétchénie.

 

Les études sont gardées secrètes.

Si « les jeunes hommes » étaient vraiment le principal problème, il aurait dû y avoir un nombre similaire de coups de couteau à Vienne il y a aussi 50 ans...

La relation entre l'immigration et l'énorme augmentation de la criminalité violente est évidente, même si elle est niée par l'establishment politique et médiatique .

On tente également volontiers de remettre en question le «sentiment subjectif de sécurité» des habitants, qui est basé sur leurs perceptions quotidiennes: Mais même les statistiques officielles montrent une nette augmentation de la criminalité par l'immigration de masse au cours des dernières années.

Bien qu'il n'y ait pas de statistiques nationales officielles en République fédérale d'Allemagne, les experts recensent quotidiennement une dizaine d'attaques au couteau (comme le mentionne le „Wochenblick“).

2737 attaques au couteau à Berlin

Rien qu'à Berlin en 2017, il y a eu en moyenne sept attaques au couteau par jour. Tout au long de l'année, il y en a eu 2'737!

Les rixes au couteau sont un symbole de la société multiculturelle - parce que ce crime était encore largement inconnu il y a 20 ans. (...)

 

Source et article complet Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

 

Nos remerciements à Victoria Valentini

4 commentaires

  1. Posté par patrick vermeille le

    Le Laxisme et la propagande qui dénature les réalités sur les sources soçiologiques de tout ces troubles majeurs à l’Ordre public démontre une forme d’Incurie et d’impuissance publique de nos Décideurs d l’Union Européenne totalement inacceptable…

  2. Posté par Antoine le

    L’immigration de masse illégale est un  »enrichissement » concernant la manière d’utiliser les couteaux pour occire son voisin …
    Les attaques aux couteaux n’ont débuté en Suisse qu’après l’immigration des Kosovars …
    L’Autriche découvre un nouveau danger … la gôche et l’extrême-gôche n’ont pas pris le temps d’en informer les électeurs … Le parti Freiheitliche Partei Österreichs (FPÖ) va faire le ménage !

  3. Posté par G. Guichard le

    « jeunes hommes ». Je me demande si en France, avec Harlem Désir, Touche pas à mon pote etc. des années 1985, nous n’avons pas été les premiers à subir ces désordres. Cela m’avait même fait tiquer: pourquoi dire « jeunes », « jeunes hommes », etc. alors que tout le monde connaissait la sociologie de la délinquance

  4. Posté par Diane le

    C’est vrai, quand j’étais jeune les attaques au couteau n’existaient pas. Il faut tous que vous le disiez et le répétiez à vos enfants et petits enfants à qui on tente de faire croire que cela a toujours existé. Comme le deal de rue. Autrefois il n’y en avait pas, mais les jeunes croient que cela a toujours existé.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.