Zurich: L’UDC exige la nationalité des auteurs de délits

Rappelons que c'est un individu de gauche qui a pris cette décision, d'où la victimisation des délinquants.

Bien entendu, les Suisses ne pourraient jamais invoquer la pauvreté ou le manque d'éducation selon le même schéma gauchiste.

**********

L'UDC du canton de Zurich a déposé mercredi une initiative exigeant que les polices du canton précisent dans leurs communiqués la nationalité des auteurs présumés de délits. La ville de Zurich renonce à cette précision depuis novembre dernier.

Pour l'UDC, la décision de la ville de Zurich de ne plus donner la nationalité des auteurs présumés de délits et des victimes est de la "censure". C'est pourquoi la section cantonale a lancé une initiative. Elle a récolté 9500 signatures (6000 étaient nécessaires).

Le texte exige que la loi cantonale sur la police stipule expressément que la police informe avec transparence sur les délits. Dans les communiqués et pendant les conférences de presse, la nationalité, l'âge et le sexe des auteurs présumés de délits et des victimes devront être précisés. En cas de demande, il faudra aussi dire si l'auteur ou la victime sont issus de la migration.

Intérêt public

Il existe un véritable intérêt public à connaître la nationalité, souligne l'UDC dans un communiqué. Si l'initiative est acceptée, la ville de Zurich "devra corriger sa pratique de désinformation".

Depuis novembre 2017, la police de la ville de Zurich ne précise la nationalité des auteurs présumés de délits que sur demande. Le responsable de la police Richard Wolff a mis en pratique un postulat du PS et des Vert'libéraux adopté en 2015.

"Préciser la nationalité ne sert la transparence qu'en apparence", avait alors indiqué le département de la sécurité de la ville de Zurich. Ca laisse suggérer que l'origine du délinquant ou du criminel explique l'acte tout en cachant les causes exactes, qui sont notamment la pauvreté, un bas niveau d'éducation et la consommation de drogues.

(...)

Source

Nos remerciements à Info

 

Rappels:

Zurich: Pour la Présidente de l’Eglise catholique romaine qui est favorable à l’islam « un bon chrétien ne peut pas voter UDC »

Zurich: le PS contourne la décision du peuple et continue à financer les « réfugiés admis provisoirement ».

Zurich : un groupe de jeunes Suisses agressés à coups de tesson de bouteille par une quinzaine d’Afghans

Zurich: Des policiers attaqués à coup de barres de fer par des extrémistes de gauche

Zurich: Un musulman se prénommant «Jihad» souhaite être naturalisé.

5 commentaires

  1. Posté par Lucide le

    Comme des milliers de youyous ont reçu leur passeport dans un Kinder surprise, cette initiative ne va malheureusement pas changer grand chose.

  2. Posté par hausman conrad le

    Le parti socialiste est opposé au simple bon sens populaire ! Il préfère les dealers africains aux citoyens honnètes, il préfère les marginaux aux normaux… c’est sa base politique et son programme. Quant aux ouvriers que ce partis prétend défendre ils votent UDC !

  3. Posté par Yolande C.H. le

    Les étrangers forcent à ce que la Suisse se déclare multiculturelle, il est donc évident que cette multiculturalité apparaisse d’une manière claire. Ce n’est pas normal de ne l’évoquer que lorsqu’on est fier d’une réussite, il faut aussi l’évoquer dans toutes les circonstances.

    Marre que le mot « suisse » porte le chapeau de toute la délinquance qui s’opère sur son territoire, et que l’on accuse en plus les suisses d’en être responsables (pas assez de ceci, pas assez de cela, etc.)

  4. Posté par Christian Hofer le

    Ce n’est pas la nationalité qu’il faut exiger. C’est l’origine.

    Cela démontre que l’UDC n’a pas encore compris le jeu de la gauche qui fait pression pour simplifier à l’extrême la naturalisation. L’UDC a un train de retard.

  5. Posté par coocool le

    Une simple exigence de bon sens et de transparence.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.