Zurich : un groupe de jeunes Suisses agressés à coups de tesson de bouteille par une quinzaine d’Afghans

Suisse – Le week-end dernier, sept jeunes de Zurich ont été attaqués par un groupe d’Afghans à coups de tesson de bouteille. Deux Suisses (19 ans) ont été blessés et amenés à l’hôpital. Un Afghan a été arrêté.

Samedi dernier, quatre garçons et trois filles âgés de 16 à 22 ans ont été agressés à Zurich par une quinzaine d’Afghans avec des bouteilles cassées.

Le père d’un blessé Tobias F. * (19 ans) déclare : «Un groupe d’Afghans a manifesté dans les rues et ont jeté des bouteilles en verre autour d’eux, mon fils était là avec ses amis et a dit aux Afghans d’arrêter parce que quelqu’un pourrait être blessé», dit Ivo F. * à LOOK. Par la suite, les jeunes migrants ont attaqué les jeunes Suisses avec les bouteilles.

Un homme afghan de 18 ans a été arrêté peu après l’arrivée de la police. « Quand mon fils a témoigné le lendemain, le suspect s’est présenté avec un interprète parce qu’il ne parlait pas l’allemand, la police m’a dit qu’ils connaissaient déjà le coupable », explique Ivo F.

Blick.ch Via fdesouche.com

 

Rappels rien que pour ce vendredi 20 avril 2018 (je vous laisse deviner le point commun de toute cette racaille):

Saint-Gall: Un Somalien met le feu dans une église à Pfäfers. Plusieurs milliers de francs de dégâts.

Lausanne: un Tunisien sans-emploi est épris d’une ado de 15 ans, il l’épouse à la mosquée au mépris de la loi suisse.

Suisse. Valais: Un Irakien tente de livrer de la drogue à son fils en prison

 

14 commentaires

  1. Posté par Schonseck Schonseck le

    ‘Moi pour ma part c vrai ils n ont rien a foutre en suisse le peuples devrais les viressi c pour fourrés la merde ils ont cas le foutre chez eux

  2. Posté par Christian le

    Les responsables politiques suisses, avec une politique absurde et irresponsable par rapport à la migration et au statut des « réfugiés » ou non, creusent le sillon pour l’avènement de l’extrême droite en Suisse.

  3. Posté par bonardo le

    Ce n`est plus possible de continuer ainsi ,ces personnes c`est retour chez eux immédiatement ,car si cela devait continuer ,il est à craindre que certaines personnes feront le ménage et de l`ordre dans notre pays ,ces gens là ne sont pas des réfugiés/immigrés peu importe ,c`est uniquement des profiteurs.

  4. Posté par toyet le

    Ils n’avaient qu’a voter UDC, à force de voter à gauche tôt ou tard on s’en prend une.

  5. Posté par Christian Hofer le

    @ Patrice Monod

    Connaissant notre CF, il est probable qu’il ait suivi ou signé avec les grandes puissances. Nul n’en serait étonné.

    Mais à cela s’ajoute l’idéologie de gauche qui cherche à nier les frontières. La libre circulation est également revendiquée par le PLR. A cela s’ajoute l’ONU, les divers économistes, le Pape même qui font pression pour que nous acceptions toujours davantage d’immigrés.

    L’un dans l’autre, il n’y a même plus besoin d’accord. Tout cela est noyé dans le fric, la « démographie nécessaire », l’idéologie d’extrême gauche qui cherche à détruire nos traditions…

  6. Posté par Patrice Monod le

    Question aux observateurs. En 73 bon nombre de pays européens ont signé un accord avec les arabes (pas besoin de demander qui est derrière): Accueil de réfugiés contre pétrole. Savez vous si la Suisse a signé quelque-chose ? Je l’ai publié plusieurs fois il y a déjà quelques années et je n’ai jamais reçu de réponse ou de commentaires de personne. Je m’étais même demandé si on ne censurait pas systématiquement ma publication.

  7. Posté par dominique le

    pauvre Jacob.

  8. Posté par Blocus le

    Selon toute probabilité, il est venu comme mineur et a obtenu automatiquement le droit d’asile – pays en guerre et mineur, double arguments pour le permis. Il ne sera jamais expulsé, bien au contraire, il fera venir ses 9-12 frères et sœurs ainsi que ses parents et grands-parents. Des mineurs requérants d’asile de son espèce arrivent chaque année en Suisse, par milliers. Ils sont irrécupérables pour une vie autonome en Suisse, cela en raison de leur niveau scolaire et de leur « fonctionnement ». Apprendre à penser, à lire et à écrire à 16 ans, à respecter la discipline, les contraintes de la vie quotidienne en Suisse n’est pas vraiment possible, toute personne ayant travaillé avec cette population le sait.
    Ces échecs assurés vont coûter des fortunes et contribuer à pourrir un peu plus la vie en Suisse, … jusqu’à l’écroulement inéluctable de ces « constructions sociales » bâties sur le néant de divagations mentales d’idéologues irresponsables.
    De fait, le droit d’asile, l’accueil des « migrants » est une mise en esclavage des contribuables, suivi forcément, à terme, de la destruction des assurances sociales, du tissu social, puis du pays tout entier.
    Cette situation ne peut plus durer longtemps, tant pour la Suisse que pour toute l’Europe occidentale.
    En vain, les dirigeants de l’UE tentent continuellement d’édicter de nouvelles règles pour répartir sur chacun de ses pays membres la déferlante migratoire qui enfle sans discontinuer.
    Autant vouloir vider la mer avec une cuillère.

  9. Posté par conrad.hausmann le

    Cette jeunesse qui nous qualifie très-trop- rapidement de racistes, devra apprendre ce qu’est l’immigration ! Et oublier un peu ce que les pionpions socialistes ont enseigné pendant des années…

  10. Posté par jacob le

    Mouais , mais cette histoire est peut-être vrai , mais rien ne dis et surtout pas les petits suisses , s’ils n’ont proférer des insultes racistes ou juste provoquer les jeunes Afghans . Et puis que les flics en connaissent un ou pas ne change pas grand chose , vu qu’on connais tous le penchant plus que prononcés pour l’extrémismes , d’ailleurs ils devraient porter en plus de leurs brassards police , un second affublés pour sa part de 2 SS …. Antifas

  11. Posté par Gérald le

    Si ces Afghans sont en Suisse et en liberté c’ est grâce à la cheftaine de la justice et police la S.Sommaruga. Les parents de ces jeunes Suisses doivent porter plainte contre la S.Sommaruga pour complicité. Elle est directement responsable de ce qui arrive, c’est elle qui parle de la joie du multiculturalisme au Grütli.

  12. Posté par Antoine le

    Et en plus c’est une personne  »déjà » connue de la police … je cite :  »la police m’a dit qu’ils connaissaient déjà le coupable ».
    REMIGRATION immédiate de toute cette racaille !
    On en a MARRE de se faire attaquer !
    M. Parmelin, on se réveille !! Il est moins 5 !!

  13. Posté par Bibi le

    Que fait la Sommaruga ?..je pense qu’elle est bien au chaud pendant que nos jeunes se font tabasser par ces réfugiés qui n on rien à faire en Suisse ,elle doit démissionner .elle est belle la gauche

  14. Posté par Thomas le

    Et elle en dit quoi notre gauchiste de Sommaruga nationale?????Va falloir qu’elle commence à s’expliquer celle-là…..et c’est cette bonne femme qui nous dit qu’on va devoir se faire à ce type de changements de société???

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.