La RTS s’accroche à sa grille de lecture des élections hongroises

RTS, Forum du 8.4.2018

Mehmet Gultas interviewe Florence Labruyère en direct de Budapest sur les élections en cours.

Gultas demande si une défaite du parti de Viktor Orban est possible vu la participation très élevée et la jeunesse qui s’est déplacée massivement.

Florence Labruyère parle d’une participation de plus de soixante-dix pourcent (une vraie Suissesse, quoi...).

Mme Labruyère n’enlève pas tout espoir à notre Radio Bolchévique : Oui, une défaite est encore possible ce soir.

Il est possible que le Jobbik soit la force la plus importante (après le Fidesz). Il est possible que le Fidesz « arrive en tête mais n’ait pas la majorité relative » [lapsus pour : n’ait pas la majorité absolue]. Or le Jobbik exclut une coalition avec le Fidesz de Viktor Orban. Mme Labruyère explique aux auditeurs que le Fidesz est devenu presque une formation d'extrême-droite, alors que le Jobbik est allé vers le centre. Le Jobbik veut que les procureurs européens réglementent la Hongrie à cause de la corruption, ce que Viktor Orban refuse.

Ce que les auditeurs n’entendront jamais, c'est que le Jobbik a déclaré, il y a peu, qu’il voulait former une coalition avec les communistes, ni même que le dirigeant du Jobbik a été reçu par G. Soros à plusieurs reprises et que, selon toute probabilité, celui-ci a financé la campagne de calomnies, par affiches interposées, visant le gouvernement d’Orban, cela durant des mois en 2017.

Le TJ de 19h30 a parlé d’un Fidesz « ultranationaliste », autoritaire, mettant à mal l’Etat de droit, « fer de lance des mouvements populistes en Europe, anti-immigration, anti-européen ». Et le SEUL candidat interviewé était le socialiste Gergely Karacsony.

*****

Ci-dessus, une vidéo montrant la mobilisation incroyable des expatriés hongrois à Londres, faisant la queue durant des heures, sous la pluie, pour voter.

Cette mobilisation exceptionnelle vient-elle du fait que le peuple hongrois veuille un changement de gouvernement ou bien du fait que les Hongrois sont conscients des dangers qui les menace (l’empiètement de la souveraineté nationale, le multiculturalisme que l’UE veut imposer et dont ils ne veulent pas) ?

En cas de réélection massive de Viktor Orban, l’UE redoute que plus rien ne puisse freiner le mouvement de résistance qu’il a initié.

7 commentaires

  1. Posté par conrad.hausmann le

    Comme pour le sexe le mélange des genres est à la mode à la RTS : Info et Intox sont amalgamés!

  2. Posté par Jean Naimar le

    Sujet de dissertation :
    Que pouvons nous attendre au niveau de l’information de la rtsocialiste et de majorité des journaleux gauchiasses de ce pays ?
    Réponse : RIEN

  3. Posté par leu fro le

    Premiėre exigence pour entrer à la RTS, faire parti du PS ou des Vert.
    Les deux n’avaient pas la possibilité d’étudier l’histoire.

  4. Posté par toyet le

    Avez-vous pensez d’envoyer de l’aspirine à la rédaction de la tsr? mauvaise journée Darius…..

  5. Posté par Loulou le

    La Hongrie a vu sa population génocidée de moitié durant l’occupation musulmane, 1,5 millions de personnes périrent sous l’occupation turque, les conversions forcées, les enfants ont eu le cerveau lavé dans les écoles coraniques, les églises furent détruites, la culture hongroise exterminée. Et on ne comprend pas pourquoi ils ne veulent à aucun prix de leurs anciens bourreaux, devant en sus les nourrir et les loger?

  6. Posté par miranda le

    Comme disait une amie Roumaine, fine connaisseuse des totalitarismes, derrière Mr SOROS il y a plein d’autres SOROS qui lâchement, se cachent. Et elle ajouta, il y a aussi plein d’opportunistes dans les pays de l’Est, comme ceux qui composent le JOBBIK, qui par attrait pour l’argent ou pour un poste de prestige et non par conviction, laissent un SOROS, s’incruster. « Mais, me suis-je demandée, parle-t-elle aussi de Bruxelles »?

    Bruxelles est face à une « aventure inattendue ». Dans sa toute puissance, elle pensait que les nations pourraient s’éteindre facilement, qu’il n’y avait plus la flamme qui les animait.

    LE LEADER qu’est VICTOR ORBAN a su la RANIMER. MERCI VICTOR ORBAN.

  7. Posté par Maurice le

    Grand merci pour ces précisions sur le Jobbik aux mains de George Soros… ce qui confirme une fois de plus que les pays de l’Est ont entièrement raison de rejeter toutes les O.N.G. affiliées à ce sale type.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.