Nos lecteurs nous écrivent : « Stérilité et dangerosité de trop d’opinions ! »

Stérilité  et dangerosité de trop d’opinions !

 

C’est un prêtre catholique formé à Ecône qui écrit ce texte et qui est actuellement en poste en Afrique du Sud. Normalement c’est suffisant pour terminer la lecture ici ! Car les braves gens n’aiment pas que, l’on suive une autre route qu’eux !

En Europe, le prêtre n’a plus guère d’autorité et d’ailleurs pourquoi en aurait-il puisqu’aujourd’hui tout est sujet à opinion. On est ainsi libre que du moment que l’on possède sa propre opinion ; mais qu’on devient sectaire lorsqu’on tient à une vérité. C’est bien connu, ce sont les religions qui divisent et font les guerres !

J’aime lire les articles du site lesObservateurs.ch, et je m’arrête quelques fois aux mots des commentateurs d’articles, mais je vous avoue que ce foisonnement d’opinions me laisse perplexe. Que valent tant d’opinions face à certains rouleaux compresseurs de vérités que sont le mondialisme, l’Islam, le démocratisme moderne, et j’en passe. Pourtant on trouve souvent beaucoup de bon sens dans ces propos, tant de réalisme, tant de bonnes volontés, mais surtout rien de certain, pas un soupçon de dogmatisme. Chacun est juge, et c’est très beau… seulement jusqu’à un certain point et dans certains domaines !

Mais on sent surtout les tremblements parce que les acquits actuels sont en passe d’être perdus. On est très peu sûr de léguer aux générations futures ce que nous avons nous-mêmes reçus ! Mais avant d’en venir à certaines vérités, permettez que j’opinionne à mon tour ! Actuellement en Europe, que défendons-nous si ce n’est une sorte d’Hollywood, c’est-à-dire des devantures qui cachent un vide plus qu’abyssal ? Quels sont ces acquits si ce n’est une sorte de légère brume qui aura vite fait de s’estomper ? Quelle liberté sinon celle de se sentir encore un peu libre de jouir assez facilement des biens matériels ! Sinon encore de penser (+/-) comme on veut…, du moment qu’on ne le dit pas trop fort ! Sinon enfin de vivre au milieu d’un certain niveau scientifique lequel nous entoure et nous rassure !  Qui parmi les lecteurs desObservateurs ne craint pas ces disparitions ?

Mais est-ce cela l’héritage de la civilisation chrétienne : Un homme jouissant de ses biens et pensant tout ce qu’il veut ? Et on rajoute les droits de l’homme et la tolérance à tout crin pour faire bonne mesure !

L’âme de la civilisation chrétienne qui a fait l’Europe gît là quelque part, mais je crains que peu veuille la voir dans son fossé ! Si l’on veut la relever, tout de suite elle deviendra trop exigeante, même tyrannique pour les esprits actuels ! Donc, devant nous l’inéluctable, et derrière nous l’irréductible ! Et comme nous sommes enfants de notre temps… personne ne choisit, mais beaucoup… opinionnent !

A la base de cette civilisation chrétienne, nous trouvons évidemment les commandements de Dieu (ou pour les craintifs, les principes du droit naturel). Qu’il y ait un Dieu est une évidence crasse, oui c’est une vérité pure et belle comme un cristal de roche et qui nourrit et qui satisfait tellement l’intelligence ! Qu’il y ait des principes moraux dans la vie humaine est une autre évidence, et ils découlent du principe divin, car sinon ils se borneraient à n’être une fois de plus qu’une opinion de plus sans aucune autorité !

Les commandements de Dieu permettent de redonner une colonne vertébrale à nos pays qui ne sont plus chrétiens. Le président Orban ose le dire en bon protestant : Le dernier espoir de l’Europe c’est le christianisme ! Quel homme de haute responsabilité est capable de rejoindre une telle analyse ? Rien chez les ecclésiastiques mitrés devenus maîtres de la langue de buis. Rien non plus chez les hommes politiques qui osent à peine dire qu’ils sont chrétiens mais du moins cela n’a rien à voir avec leurs actions ou leurs responsabilités !

Nos Pères de la patrie se mettaient à genoux avant tous leurs combats, ils ne rougissaient pas de leur foi. Les autres en face, se fichaient d’eux et imitaient les beuglements pour se moquer de ces bergers simplets. Nihil novi sub sole !

Ah si les hommes étaient capables de se mettre à genoux, tous les espoirs seraient permis. Les opinions ne vont rien changer, mais la prière a produit un fait éblouissant : la civilisation chrétienne !

Henri Wuilloud, prêtre détaché en Afrique.

Ndlr. Avant de consacrer sa vie à Dieu et à ses fidèles,  le prêtre H. Wuilloud était guide montagne en Valais

 

 

 

4 commentaires

  1. Posté par Maurice le

    Magnifique ! Merci !

  2. Posté par Marie le

    L’Occident vit une ère post-chrétienne. Plus besoin de se mettre à genoux, mais Ô OUI fièrement debout !!! Les gens informés de ceci http://jesusneverexisted.com ne retourneront plus à l’église, ils s’en sont affranchis. Ne reniant pas le passé, simplement ils avancent vers l’avenir qui peut être spirituel au-delà des religions organisées (elles-mêmes souvent divisant les êtres humains, vous en conviendrez j’espère).

  3. Posté par Aude le

    Quand il faudra choisir entre l’action et la fuite, je choisis la première et n’aurai plus de temps d’opinionner.
    A force de la couver, la révolte explosera!

  4. Posté par conrad.hausmann le

    L’homme est un animal religieux. Enlevez une religion une autre prendra la place. Aujourd’hui c’est l’écologisme qui devient une religion (V.Guaia- Végan etc…). L’écologie voulait devenir une science c’est devenu une religion avec des dogmes…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.